Photo courtoisie

La Fondation pour la Santé du Nord de Lanaudière est fière d’avoir été associée cet été à la Corporation de développement de Saint-Zénon qui a organisé trois activités à son profit. Grâce à ces activités, c’est un montant de 450 $ que la corporation a pu remettre à la fondation pour améliorer les soins et les services de santé offerts à la communauté de la Haute-Matawinie.

Chaque inscription confirmée a permis à la corporation de remettre cette somme à la fondation. 

Tout d’abord, pour une 3e année consécutive, le Cross-Country Zen’nature, qui a eu lieu le dimanche 5 août dernier sur le sentier de La Grande Boucle Zen’nature de Saint-Zénon, a attiré 137 participants. Ce sont des participants de tous les âges qui ont pris part à l’événement, celui-ci se déclinant en de multiples formats de courses, traversant les territoires des Pourvoiries St-Zénon et Trudeau, les Zecs des Nymphes et Lavigne, de même que le Parc des 7 Chutes. 

Ensuite, le 19 août, une première activité de vélo de montagne appelée Raid Zen’nature a eu lieu, réunissant 15 personnes qui ont circulé sur un circuit de 50 km. 

Finalement, la Course Dryland Dalphond s’est tenue le 15 septembre dernier et a accueilli 

56 participants accompagnés de leur chien qui ont emprunté le sentier multifonctionnel, également géré par la corporation. 

« Nous sommes toujours très heureux de voir des organisations locales tenir des activités au profit de la fondation, le tout en faisant la promotion de la santé et des saines habitudes de vie! Je tiens à remercier chaleureusement madame Carmen Gouin, ainsi que toute son équipe à la Corporation de développement de Saint-Zénon, d’avoir mis sur pied de si belles activités.», a avancé madame Caroline Martel, directrice générale de la fondation.

Photo courtoisie

L’édition 2018 de la Semaine nationale des proches aidants aura lieu du 4 au 10 novembre.

Le Centre d’Action Bénévole de Montcalm se joint aux organisations québécoises œuvrant auprès des proches aidants autour d’un slogan communParce que nous serons tous proches aidants. 

En effet, que ce soit du fait du vieillissement, de la maladie ou du handicap, toute personne peut devenir, par amour, solidarité ou nécessité, le proche aidant d’un membre de sa famille, d’un ami ou d’un voisin, qu’il soit adulte ou enfant. Le quart de la population était une personne proche aidante en 2012, ce nombre tend à augmenter avec les changements démographiques et l’augmentation des maladies chroniques. Cependant, le manque de soutien actuel entraîne deux conséquences majeures pour la qualité de vie des proches aidants : 

L’appauvrissement : réduction de 16 000$/an de leurs revenus et augmentation de 7 600$/an de leurs dépenses 

La détresse : par exemple, 45% des proches aidants de personnes âgées souffrant de démence et 83% des proches aidants de patients en fin de vie suite à un cancer, plus de 50% de parents vivant avec un enfant autiste. 

Une stratégie nationale de soutien aux proches aidants du Québec 

La semaine nationale des proches aidants est l’occasion de mettre en lumière les différents obstacles rencontrés par les proches aidants. En avril 2018, le Regroupement des Aidants Naturels du Québec, dont le Centre d’Action Bénévole de Montcalm est membre, a créé une stratégie nationale de soutien aux proches aidants dans le but de lutter contre leur appauvrissement et leur épuisement. Nous appuyons le besoin qu’une politique nationale, telle que promis par le nouveau gouvernement, doit s’appuyer sur ces recommandations. « Parce que nous serons tous proches aidants », il est urgent de développer des services de soutien cohérents et adaptés. 

Des services dans la MRC de Montcalm 

En cette semaine nationale, le Centre d’Action Bénévole de Montcalm invite les proches aidants à ne pas s’oublier, à reconnaître ses besoins, ses limites, et à aller chercher les ressources ainsi que les services qui s’offrent à eux. 

Le CAB Montcalm a tout un programme dédié aux proches aidants. Plusieurs services sont offerts dont un groupe de soutien, un service d’accompagnement-transport pour les rendez-vous médicaux et légaux, des mets préparés (Popote Montcalm), un atelier de musicothérapie pour les aidés, des formations et plus encore. Pour plus d’informations, consultez notre site web www.cabmontcalm.com pour connaître 

l’ensemble de la programmation offerte aux proches aidants ou contactez-nous par 

téléphone au 450-839-3118 poste 232. 

Parce que nous serons tous proches aidants, prenons ce rôle et ce sujet au sérieux !

Photo courtoisie

L’organisme l’IMPACT invite ses membres à sa 27e rencontre régionale, le 13 novembre prochain à l’hôtel de ville de Saint-Esprit. L’IMPACT  est le regroupement des personnes utilisatrices de services en santé mentale de Lanaudière

L’objectif de cette rencontre est de vous présenter les rôles et responsabilités des délégués de l’IMPACT, pour ensuite procéder à l’élection de nouveaux délégués qui vous représenteront dans les différents comités et tables de concertation du secteur santé mentale adulte.

La rencontre aura lieu mardi le 13 novembre 2018 de 10h à 15h, à  l’hôtel de ville de Saint-Esprit (le diner est fourni).

Si vous avez besoin d’un transport, Monsieur Sylvain Chasle s’occupera d’organiser le covoiturage. Vous pouvez le rejoindre par courriel au Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou par téléphone en laissant un message entre 9h et 16h au 450-836-9124. Le kilométrage vous sera remboursé par la poste.

Pour vous inscrire à cette journée, contactez Roxane Tessier-Ferland par courriel au Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou par téléphone au 450-759-8853.

Photo courtoisie

Hier avait lieu le colloque Quand l’anxiété devient un obstacle, organisé par le Centre de prévention du suicide de Lanaudière en collaboration avec un comité formé de différents partenaires. 

L’événement tenu au Club de golf Montcalm, à Saint-Liguori, a permis d’outiller quelque 160 intervenants lanaudois sur différentes facettes de la problématique de l’heure qu’est l’anxiété.

Des conférenciers passionnés

Madame Pascale Brillon, psychologue spécialisée, directrice de l’Institut Alpha et professeure au Département de psychologie de l’UQAM, a offert d’entrée de jeu un survol de la problématique permettant aux participants de mieux distinguer l’anxiété et les troubles anxieux, de saisir l’importance de ses conséquences sur l’humeur, sur le suicide et sur la consommation d’alcool et d’en apprendre davantage sur les traitements psychologiques prometteurs. Fondateur et éditeur en chef du blogue Entre les deux oreilles, monsieur Martin Binette a clos la journée de belle façon, racontant dans un témoignage teinté d’humour, sa première crise de panique, survenue en 1994, ses épisodes dépressifs et son parcours vers le rétablissemen

. suicide , prévention,  Saint-LiguoriPhoto courtoisie

Tout au long de la journée, les participants ont pu assister à des ateliers portant tantôt sur différents aspects de la problématique comme la phobie d’impulsion, l’anxiété chez les personnes âgées et l’anxiété de performance, tantôt sur des pistes de solution comme le programme In Vivo, le soutien du pouvoir d’agir face à l’anxiété ou l’augmentation de la tolérance à l’incertitude.

Le Centre de prévention du suicide de Lanaudière tient à remercier chacun des conférenciers présents, de même que les participants du colloque et les membres de son comité organisateur formé de Mélanie Payette et Roxanne Vézina (Centre de prévention du suicide de Lanaudière), Isabelle Riverin (Centre régional de formation de Lanaudière), Pascale Harvey (Centre intégré de santé et de services sociaux de Lanaudière) et Céline Champagne (Cégep régional de Lanaudière à Joliette).

À propos du CPSL

Chaque année, près de 80 Lanaudois s’enlèvent la vie et environ 800 autres sont touchés par le suicide d’un proche. Depuis sa fondation en 2000, le CPSL est l’organisme reconnu par le CISSS de Lanaudière pour agir en prévention du suicide dans la région. Il offre aux personnes en détresse, aux membres de leur entourage, aux intervenants, aux personnes endeuillées par suicide et autres personnes touchées par la problématique une panoplie de services. Parmi ceux-ci se trouvent une ligne d’intervention 24/7 (1 866 APPELLE), du soutien aux personnes endeuillées par suicide (adultes et enfants) et des formations. Il déploie également aux quatre coins de la région le programme de sentinelles, qui vise à bâtir un réseau d’adultes susceptibles d’être en contact avec des personnes suicidaires et à leur offrir de la formation et du soutien pour leur permettre de reconnaître, d’accueillir et de diriger ces personnes vers des ressources d’aide. Pour de plus amples renseignements sur le CPSL et ses services, visitez le

www.cps-lanaudiere.org.

Plus d'articles...

Inscrivez-vous via notre service gratuit d'abonnement par e-mail pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles.