Photo courtoisie

Le Centre de prévention du suicide de Lanaudière tiendra son assemblée générale annuelle le 12 juin prochain, au Centre communautaire de Notre-Dame-des-Prairies (225, boulevard Antonio-Barrette).

Un souper sera servi à 18 h et l’assemblée débutera à 18 h 30. Pour assister à l’événement, on doit obligatoirement s’inscrire, au plus tard le 31 mai 2019, en joignant la ligne administrative de l’organisme, au 450 759-2243.

Veuillez noter qu’aucune intervention n’est offerte à ce numéro. Pour toute intervention de crise suicidaire, composez plutôt le 1-866-APPELLE.

 

Photo courtoisie

Du 28 au 30 mai prochain aura lieu la deuxième édition du Triathlon Julie-Pothier, une activité-bénéfice organisée par le Collège Esther-Blondin. Ce défi sportif est au profit de cinq organismes de la région. En effet, chaque niveau est associé à une cause. Les élèves de 1re secondaire soutiendront donc L’Entraide pour la déficience intellectuelle du Joliette Métropolitain, ceux de 2e secondaire la Fondation pour la Santé du Nord de Lanaudière en collaboration avec l’entreprise Zoothérapie Anim’Âge, les 3e secondaires verseront les sommes amassés à l’organisme Sacs de la réussite scolaire Montcalm, les élèves de 4e secondaire à L’Arche Joliette et l’Auberge du cœur Accueil Jeunesse Lanaudière sera soutenue par les élèves de 5e secondaire.

Chaque niveau a un objectif de collecte de fonds de 2 000 $. Les sommes amassées par les élèves de 2e secondaire contribueront à financer les ateliers de zoothérapie présentés par l’entreprise Zoothérapie Anim’Âge au Centre d’hébergement de Saint-Jacques. En plus de briser l’isolement et la solitude, ces ateliers offerts auprès d’une clientèle ayant des besoins particuliers favorisent la détente, le bien-être physique et psychologique, diminuent l’anxiété et le stress, réduisent le sentiment d’insécurité et stimulent la marche, l’exercice et l’équilibre.

Le triathlon organisé par le collège regroupe le vélo, la natation et la course. Les élèves pourront choisir entre trois distances proposées, leur permettant ainsi de participer à ce défi sportif selon leur capacité. En plus de soutenir des organismes de la région, le triathlon permettra aux étudiants d’honorer la mémoire de madame Julie Pothier, ancienne directrice de l’établissement scolaire, emportée par le cancer en 2012. L’activité se déroulera entièrement sur le terrain du collège.

 « Nous soulignons plus que les efforts fournis par les jeunes, mais bien leur niveau inégalé d’engagement pour la communauté. Ils prouvent, année après année, que la détermination est un gage de réussite. Ils peuvent être fiers d’eux, puisque leur réussite aura un impact direct sur la vie de nombreuses personnes. » affirme Caroline Martel, directrice générale de la fondation.

Organisme à but non lucratif, la Fondation pour la Santé du Nord de Lanaudière a pour mission de mobiliser la communauté et de recueillir des fonds afin de financer des projets et des équipements améliorant les soins et les services de santé, de même que le bien-être des gens, dans le nord de Lanaudière. Avec l’instauration de sa première campagne majeure Donnez avec cœur, dont l’objectif était d’amasser 10 millions de dollars en cinq ans, alors qu’elle a annoncé en mai 2018 le dépassement de l’objectif avec 10 250 500 $ amassés en promesses de dons, la fondation a encore pu compter sur la grande générosité des Lanaudois et Lanaudoises qui ont à cœur la santé et le bien-être de leurs concitoyens. Pour plus d’informations, veuillez visiter le site Internet de la campagne au www.donnezaveccoeur.com.

Photo courtoisie

L’IMPACT, soit le Regroupement des personnes utilisatrices de services en santé mentale de Lanaudière tiendra sa 29e rencontre régionale, le 27 mai prochain à l’Arsenal de Joliette, en 9h30 et 14h30.

Au cours de cette journée, il y aura:

- Présentation sur la primauté de la personne et discussion;

- Le respect des droits dans le réseau de la santé et des services sociaux;

- La lutte contre la stigmatisation et la discrimination au sujet de la santé mentale;

- La mise en place et le maintien de soins et de services axés sur le rétablissement;

- La reconnaissance et le soutien de l’implication des membres de l’entourage;

- La participation active de personnes utilisatrices de services et de membres de l’entourage à la planification et à l’organisation des services;

- Élection de 3 nouveaux délégués de l’IMPACT

Le dîner est fourni!                 

Pour vous inscrire à cette journée gratuite, contactez Roxane Tessier-Ferland  au 579-960-1207 (nous acceptons les frais virés) ou par courriel à Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Veuillez-vous inscrire avant le 20 mai INCLUSIVEMENT 

Veuillez prendre note que si vous vous présentez à la rencontre sans vous être inscrits ou que vous vous inscrivez après le 20 mai,  les frais de votre repas seront sous votre responsabilité.

Besoin d’un transport?

Veuillez contacter Sylvain Chasle, responsable de l’organisation du covoiturage : Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou en laissant un message entre 9h et 16h au 450-836-9124.

***Le kilométrage sera remboursé par la poste aux conducteurs qui font du covoiturage.*** 

Photo courtoisie

Chaque 30 mai, la Journée mondiale de la sclérose en plaques est soulignée. Le Canada affiche l’un des plus hauts taux de sclérose en plaques du monde, comptant plus de 77 000 personnes atteintes de cette maladie selon les estimations, dont plus de 20 000 au Québec et près de 800 dans la région de Lanaudière. 

Des symptômes invisibles, mais bien présents

Le thème de cette année est « Ma sclérose invisible », et porte sur les symptômes invisibles et leurs conséquences sur la vie quotidienne des personnes touchées. Ces symptômes peuvent être les suivants :

Problèmes visuels                       Souffrance physique

Problèmes de mobilité                 Fatigue

Étourdissements                        Spasmes musculaires

Sensibilité à la chaleur                 Dépression

Déglutition difficile                     Manque de concentration

«Il faut de la patience, lorsqu’on a la sclérose, apprendre à vivre avec l’incertitude tout en profitant du moment présent, et chaque jour cueillir le bonheur là où il se trouve», a souligné Francine Généreux, présidente de l’ASEPL.


Aussi, il est important de bien distinguer les mythes de la réalité de la situation des personnes vivant avec la SEP :

Mythe :   Toutes les personnes souffrant de SEP présentent les mêmes symptômes.

Réalité :   Chaque SEP est unique. Une personne peut avoir des symptômes différents, à différents moments, et les effets de ces symptômes peuvent varier.

Mythe :    S’il n’existe pas de remède à la SEP, cela signifie que les chercheurs n’ont pas progressé.

Réalité :     La recherche a permis de concevoir de nombreux traitements qui aident à contrôler et à ralentir l’évolution de la SEP, ainsi qu’à en maîtriser les symptômes.

Mythe :      Les personnes atteintes de SEP ne peuvent pas avoir d’enfants.

Réalité :     La SEP ne doit pas empêcher d’avoir des enfants, mais exige une planification rigoureuse.

Mythe :      Les personnes atteintes de SEP ne peuvent pas travailler.

Réalité :     Beaucoup de personnes vivant avec la SEP peuvent continuer à travailler. Le soutien des collègues et de l’employeur est alors crucial.

Mythe :      La SEP est une maladie mortelle.

Réalité :     La SEP est une maladie chronique qui peut réduire l’espérance de vie, mais la plupart des malades vivent plusieurs dizaines d’années après le diagnostic.

Mythe :      Les personnes atteintes de SEP ne devraient pas pratiquer d’activités sportives.

Réalité :     La pratique régulière et modérée d’une activité sportive peut aider à réduire de nombreux symptômes de la SEP et à améliorer l’état de santé et le bien-être général des personnes touchées.

Mythe :      Une personne souffrant de SEP finira forcément en fauteuil roulant.

Réalité :     La plupart des personnes atteintes de SEP n’ont pas besoin de se déplacer régulièrement en fauteuil roulant, en particulier celles qui ont reçu un diagnostic et un traitement précoces.

Pour en savoir plus

Pour plus d’informations, contactez l’Association sclérose en plaques de Lanaudière (ASEPL), qui existe depuis plus de 32 ans, au service des personnes vivant avec la SEP et de leurs proches, aux coordonnées suivantes :

Téléphone :       (450) 753-5545 Lanaudière Nord / (438) 494-9900 Lanaudière Sud

Courriel :             Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Site internet :    www.asepl.org

Plus d'articles...

Inscrivez-vous via notre service gratuit d'abonnement par e-mail pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles.