Photo courtoisie

Le jeudi 8 mars dernier avait lieu le lancement officiel de la deuxième édition de la campagne UNE POSE POUR LE ROSE initiée l’an dernier, en 2017, par Marilyn Bouchard de Pigment b Photo et Design 

La séance 

Le fonctionnement est simple : chaque photographe a tenu une session photo entre le 1er et 8 avril lors de laquelle des femmes de tous horizons ont été photographiées au prix unique de 20 $ par photo. De plus, les femmes aux prises avec le cancer ou l’ayant combattu ont figurées sur la « liste rose » et leur portrait a été immortalisé gratuitement en signe d’appui à la cause. S’adressant aux femmes de 18 ans et plus, cette session photo a pu être bonifiée, au choix du ou de la photographe, par la présence de maquilleurs et coiffeurs ou autres professionnels dont le profit des services ont également servi à redonner à la Société canadienne du cancer.  

La campagne initiée en 2017 

Visant d’abord la remise de 3000 $ à la Société canadienne du cancer pour la cause de la lutte contre le cancer du sein, Marilyn Bouchard, fondatrice et photographe de Pigment b, a initié le projet UNE POSE POUR LE ROSE, pour lequel elle s’est mise au défi, le 9 avril 2017, de photographier 100 femmes en une seule journée.  Marilyn Bouchard, bénévoles, lancement

Photo Courtoisie

Avec 153 participantes rayonnantes qui ont vu leur portrait immortalisé dans les studios de Pigment b et à l’aide de 23 bénévoles dédiés, la photographe et instigatrice du projet Marilyn Bouchard a elle-même amassé 10 000 $. Au final, la jeune entrepreneure et philanthrope a remis 70 000 $ à la Société canadienne du cancer. 

2e édition 

À peine un an plus tard, l’équipe d’Une pose pour le rose deuxième édition compte 190 photographes bénévoles et leur équipe de 855 bénévoles collaborant avec près de 1700 entreprises. Nous avons réalisé les portraits de 6947 femmes partout au Québec (et même en Ontario et au Nouveau-Brunswick!) en permettant à ces dernières de prendre un moment pour elles, un moment pour se trouver belle et s’apprécier. Au final, des milliers de personnes impliquées qui auront permis d’amasser le montant spectaculaire de 257 000$ qui sera remis à la Société Canadienne du cancer, spécifiquement pour le cancer du sein. 

Mélanie Emond 

Pour ma part, j’ai réussi à amasser 650,40$ à l’aide de plusieurs partenaires (10) et bénévoles (6). Mon objectif était de 400$! J’ai aussi rencontré des gens merveilleux au courant de cet événement, je suis bien fière d’y avoir participé! 

POURQUOI CETTE CAUSE?  

La Société canadienne du cancer a une seule grande promesse : celle de SAUVER PLUS DE VIES. Nous sommes d’ailleurs impliqués activement dans la lutte contre le cancer du sein, car celui-ci demeure la forme de cancer la plus répandue chez la femme. Grâce à des implications comme la vôtre nous sommes en mesure de pouvoir changer les choses en investissant autant en prévention, en recherche qu’en soutien. Nos bureaux régionaux de l’ensemble du Québec sont en mesure d’offrir aux femmes différents services tels que des prothèses capillaires, les ateliers Belle et Bien dans sa peau, des groupes de soutien mensuels, des camisoles post-opératoires ainsi que de l’aide financière et matérielle. L’ESPOIR est au rendez-vous si nous continuons tous à nous mobiliser, car il est maintenant possible d’affirmer que 87 % des femmes ayant reçu un diagnostic de cancer du sein s’en sortiront et pourront retrouver une vie normale. 

Photo Guy Latour

Plusieurs dignitaires ont assisté, en fin de journée, le 14 mai, à l’inauguration officielle du Centre d'excellence en santé de Lanaudière.

Situé sur la rue Marie-Curie à Saint-Charles-Borromée, à proximité du CHDL, le tout nouveau centre de formation a accueilli ses premiers élèves au mois de janvier dernier.

« Nous sommes fiers d'inaugurer ce nouveau centre de formation. Il représente le lieu d'apprentissage par excellence dans notre région pour préparer les élèves à répondre aux besoins urgents en milieu hospitalier, dans les centres d'hébergement et à domicile », a déclaré en conférence de presse, Michel Forget, président de la Commission scolaire des Samares.

L’édifice de 6990 mètres carrés a été construit au coût de 23 M$, dont 22 M$ proviennent du Québec. Il permet d'accueillir plus de 650 élèves.  Il comprend 18 classes pour la théorie, 14 laboratoires pratiques, dont plusieurs destinés aux simulations : maisonnettes pour les soins à domicile, chambres d'hôpital et comptoirs de pharmacie.

Avec ses nouvelles installations, le Centre multiservice des Samares souhaite augmenter son nombre d'élèves afin de répondre à la pénurie de main-d'œuvre dans ce secteur.

« Ce nouveau centre de formation nous permet de continuer à mettre en place des solutions et des innovations pour améliorer nos façons de faire et maintenir une offre de services et de formations diversifiée, et ce, en travaillant conjointement avec le secteur de la santé. Nous souhaitons poursuivre notre chemin vers la réussite en répondant aux besoins de nos élèves, de nos partenaires et des employeurs de la région »,  a souligné Richard Desjardins, directeur du Centre multiservice des Samares.

Actuellement le taux de placement qui étudie au Centre d'excellence en santé de Lanaudière est de 90 % et pourrait augmenter au cours des prochaines années.

Le maire de Saint-Charles-Borromée, Robert Bibeau, s’est dit très heureux qu’un tel projet soit réalisé dans sa municipalité. « C’est une belle oeuvre d'expertise, de collaboration, d'efforts, d'ambition mais aussi d'architecture et de technologie qui vient enrichir notre pôle santé de Saint-Charles-Borromée! », a-t-il mentionné.

Reconnaissance des acquis et des compétences

De plus, le Centre d'excellence en santé de Lanaudière accueille également un autre volet de l'offre de services en santé du Centre multiservice des Samares, celui de la reconnaissance des acquis et des compétences.

Celle-ci permet de valoriser les compétences des employés dans le secteur de la santé et de reconnaître les acquis du personnel de santé grâce à leurs expériences variées de travail, ce qui peut ensuite mener à l'obtention d'un diplôme d'études professionnelles.

Également, par l'entremise du Service aux entreprises du Centre multiservice des Samares, l'attestation d'études professionnelles en soins palliatifs est offerte; il s'agit d'une formation de perfectionnement à l'intention du personnel en soins infirmiers et pour les infirmières auxiliaires et les infirmiers auxiliaires.

Centre, santé, Lanaudière, Saint-Charles-Borromée
Photo Guy Latour. De gauche à droite: Clément Comtois, directeur du service des ressources humaines, des communications et des affaires juridiques au Centre intégré de santé et de services sociaux de Lanaudière, Pierre-Luc Bellerose, conseiller politique de la ministre Lise Thériault, Nancy Lapointe, directrice générale de la Commission scolaire des Samares (CSS), Richard Desjardins, directeur du Centre multiservice des Samares (par conséquent, monsieur Desjardins est directeur du Centre d'excellence en santé de Lanaudière), Michel Forget, président de la CSS, Sylvie Desroches, directrice adjointe du Centre d'excellence en santé de Lanaudière, Robert Bibeau, maire de Saint-Charles-Borromée, Mathieu Marsolais, attaché politique de la députée Véronique Hivon.

 

 

Courtoisie

Le Centre d’hébergement du Piedmont de Saint-Jean-de-Matha est fier de recevoir un chauffe-couvertures de la part du Club Optimiste de Sainte-Émélie-de-l’Énergie par le biais de la Fondation pour la Santé du Nord de Lanaudière. L’activité Marchons pour nos ainés, qui a eu lieu le 16 septembre 2017, a permis d’amasser un montant de 4 370 $, somme ayant contribuée à l’achat du chauffe-couvertures.

L’appareil permettra d’améliorer le confort de la clientèle du centre d’hébergement et de l’unité de soins palliatifs intégrée au centre, en profitant de couvertures chaudes. On rappelle que le Centre d’hébergement du Piedmont fait partie du Centre intégré de santé et de services sociaux de Lanaudière (CISSS de Lanaudière).

La fondation désire remercier encore une fois tous les participants et les organisateurs de la marche, en particulier le Club Optimiste de Sainte-Émélie-de-l’Énergie qui en est l’instigateur.

Photo Courtoisie

Le Groupe CRH Canada inc. – Cimenterie de Joliette a annoncé, le 10 avril dernier, sa généreuse contribution de 100 000 $ versée sur cinq ans dans le cadre de la campagne majeure Donnez avec cœur de la Fondation pour la Santé du Nord de Lanaudière.

« Le Groupe CRH Canada inc. - Cimenterie de Joliette est fier de participer à la campagne de financement majeure de la Fondation pour la Santé du Nord de Lanaudière. En procédant à cette donation, nous désirons démontrer de façon concrète notre engagement en matière de santé et bien-être auprès de nos communautés.  À cet effet,  nous encourageons depuis plusieurs années l’ensemble de nos employés à adopter et maintenir de saines habitudes de vie. Nous sommes convaincus que ce geste permettra de faire une différence aujourd’hui et pour les générations à venir. Une démarche socialement responsable en tant qu’entreprise de la région depuis plus de 50 ans. Il est important pour nous d’investir dans nos communautés sur le long terme, c’est pourquoi nous avons choisi de soutenir la Fondation pour la Santé du Nord de Lanaudière, qui de par sa structure et sa couverture géographique, est un vecteur d’excellence rejoignant la population lanaudoise. », confirme monsieur Éric Arbour, directeur général de la cimenterie de Joliette.

La fondation est heureuse de pouvoir compter sur l’appui de cette grande entreprise dans le cadre de sa campagne de financement échelonnée de 2016 à 2020.

« Nous sommes fiers que le Groupe CRH Canada inc. – Cimenterie de Joliette soit aussi sensible à notre cause et nous saluons ce geste qui démontre son vif intérêt à prendre soin de la santé de sa population et des générations à venir.», affirme madame Caroline Martel, directrice générale de la fondation.

 

Plus d'articles...