Meilleurs histoires

Photo courtoisie

Santé

Le vendredi 8 mars avait lieu le lancement officiel de la troisième édition de la campagne UNE POSE POUR LE ROSE, initiée en 2017 par Marilyn Bouchard de Pigment b Photo et Design, au profit de la Société canadienne du cancer. Cette année, l’objectif est de rassembler 250 photographes bénévoles des quatre coins du Québec et d’amasser 325 000 $ dédiés à la cause du cancer du sein.

Entre le 6 et le 14 avril, les femmes de 18 ans et plus de tous horizons sont invitées à se faire photographier au prix unique de 20 $ par photo. Les sessions photo peuvent être bonifiées, au choix du ou de la photographe, par la présence de maquilleurs, de coiffeurs ou d’autres professionnels dont les profits seront également versés à la Société canadienne du cancer. En signe d’appui à la cause, les femmes atteintes du cancer ou en voie de guérison figureront sur la « liste rose », et leur portrait sera immortalisé gratuitement.

Inscriptions

Toutes les femmes de 18 ans et plus sont conviées, à partir du 8 mars prochain, à trouver un photographe de leur région sur le site de l’événement www.uneposepourlerose.com et à aller se faire photographier pour la cause. Les photographes désireux de participer à UNE POSE POUR LE ROSE peuvent par ailleurs s’inscrire facilement en écrivant à l’adresse Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.. Partenaires et commanditaires sont d’ailleurs invités à se joindre à la campagne.

À Joliette, 2 photographes participent à cette cause, Mélanie Emond Photographie et Ysabelle Latendresse.

Le dimanche 7 avril, Mélanie Emond en sera à sa 2e participation,

https://uneposepourlerose.com/photographes/melanie-emond/

À la cour centrale des Galeries Joliette; coiffure et maquillage disponibles pour les séances photos.

Massage sur chaise, Séances de yoga et d’autres surprises sur place!

Le samedi 6 avril et dimanche 7 avril, Ysabelle Latendresse sera à sa 1ère participation,

https://uneposepourlerose.com/photographes/ysabelle-latendresse/

À son studio à Notre-Dame-des-Prairies, coiffure et maquillage disponibles sur place pour les séances photos.

Les débuts d’une pose pour la rose

Visant d’abord la remise de 3000 $ à la Société canadienne du cancer pour la cause du cancer du sein, Marilyn Bouchard, fondatrice et photographe de Pigment b, s’est mise au défi, le 9 avril 2017, de photographier 100 femmes en une seule journée. Ainsi est née UNE POSE POUR LE ROSE.

À la suite de l’engouement du public et des médias, Marilyn Bouchard a lancé l’appel à ses collègues photographes pour répondre à la demande qui a littéralement explosé dans les 72 premières heures suivant le lancement.

Au final, plus de 80 photographes provenant des quatre coins du Québec ont décidé de se joindre à la noble cause et de photographier respectivement entre 10 et 70 femmes, pour un total global de 2000 femmes photographiées. Le studio de Pigment b a quant à lui immortalisé le portrait de 153 participantes rayonnantes. Avec l’aide de 23 bénévoles, la photographe et instigatrice du projet Marilyn Bouchard a amassé 10 000 $. À la fin de la première édition en 2017, la jeune entrepreneure et philanthrope a remis 70 000 $ à la Société canadienne du cancer.

L’an 2 a réuni 190 photographes qui ont amassé 257 000 $, un portrait à la fois !

Photo courtoisie

Santé

Les membres de l’équipe de la Direction des ressources humaines, des communications et des affaires juridiques du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Lanaudière sont présents aux 4 salons de l’emploi de la région. Nous sommes à la recherche de personnes intéressées à occuper un emploi dans plusieurs secteurs d’activités.

Vous souhaitez travailler à titre d’infirmière, d’infirmière auxiliaire, d’inhalothérapeute, de préposé aux bénéficiaires, de préposé à l’hygiène salubrité, de préposé aux services alimentaires, d’agent administratif, de cuisinier, de physiothérapeute, de travailleur social, d’ergothérapeute, de technicien en éducation spécialisée, d’orthophoniste ou autres, venez nous rencontrer aux activités suivantes :  

Salons de l’emploi dans Lanaudière

16 mars :         Salon de l’emploi des Moulins, de 9 h à 15 h (samedi)

                       Centre de formation professionnelle des Moulins, Terrebonne

20 mars :         Salon de l’emploi de Montcalm, de 14 h à 20 h

                        Salle L’Opale, Saint-Lin Laurentides

23 mars :           Salon de l’emploi à Joliette, de 10 h à 16 h, Château Joliette      

Journées de recrutement dans Lanaudière | les 18 et 26 mars 2019

Postes à combler : préposés à l’entretien ménager et préposés au service alimentaire

Entrevues sur place | Venez avec votre CV

Inscriptions préalables à ces activités : www.cisss-lanaudiere.gouv.qc.ca/carrières

Comment s’inscrire?

Dans Catégorie d'emploi, sélectionner Emplois généraux (aide de service, buanderie, hygiène et salubrité, service alimentaire, stérilisation, transport, etc.);

Sélectionner l'offre qui vous convient;

Cliquer sur le bouton Postuler.

18 mars :          De 8 h 30 à 12 h et de 13 h à 16 h 30

                       Portes ouvertes au Centre hospitalier De Lanaudière

26 mars :         De 8 h 30 à 12 h  et de 13 h à 16 h 30

                       Portes ouvertes à l’Hôpital Pierre-Le Gardeur 

Le recrutement en continu

Nous vous invitons à consulter régulièrement notre site Web au www.cisss-lanaudiere.gouv.qc.ca/carrieres. Plusieurs possibilités s’offrent à vous :

Consultez les emplois disponibles dans notre établissement

Déposez votre curriculum vitae dans la section Candidature spontanée de la catégorie d’emplois souhaitée. Nous consultons tous les curriculum vitae de cette section lorsque nous recherchons des candidats.

Inscrivez-vous à l’Alerte-Emploi en indiquant vos champs d’intérêts. Vous recevrez un courriel dès qu’un poste sera affiché.

Consultez le calendrier d’activités de recrutement à la section Activités de recrutement.

 

Le calendrier d’activités est régulièrement mis à jour. Visitez-le souvent et suivez notre page Facebook!

Courtoisie

Santé

Dans la foulée de l’affaire Michel Cadotte, le Réseau FADOQ et FADOQ – Région Lanaudière affirment qu’un proche aidant ne devrait jamais risquer un congédiement en raison de son absentéisme au travail parce qu’il prend en charge un membre de sa famille.

Afin de permettre à un proche aidant de veiller à ses responsabilités sans mettre en péril ses finances personnelles, le Réseau FADOQ recommande, dans un mémoire présenté au gouvernement caquiste,d’élaborer un programme du même type que le Régime québécois d’assurance parentale (RQAP). 

L’idée est de permettre aux proches aidants une meilleure conciliation entre les obligations familiales et professionnelles, comme l’offre présentement le RQAP aux nouveaux parents.

« Il s’agit d’une demande importante, mais plusieurs avenues sont envisagées, explique le président du Réseau FADOQ, Maurice Dupont. Il y a plein de possibilités en ce qui a trait au financement de ce programme. Ça pourrait être un volet du RQAP. Le financement de ce programme pourrait aussi être fait sur la base de cotisations volontaires des employés y adhérant. »

Présentement, la Loi sur les normes du travail permet à une personne de s’absenter de son emploi durant 16 semaines par année, sans salaire, si sa présence est requise auprès d’un proche. Si un certificat médical atteste que la maladie de la personne est grave, le proche aidant peut s’absenter jusqu’à 27 semaines. Le Réseau FADOQ demande qu’un proche aidant puisse s’absenter jusqu’à 52 semaines avec maintien du lien d’emploi.

« Il est inconcevable qu’une personne qui comble le manque de ressources du système public perde son emploi parce qu’elle prend soin d’un membre de sa famille dans le besoin », martèle M. Dupont.

Un tel programme ferait en sorte de rehausser le nombre de journées d’absence pour soutenir un proche. Le Réseau FADOQ demande aux employeurs d’offrir une plus grande flexibilité aux proches aidants qui travaillent au sein de leurs entreprises.

Pour l’instant, le Regroupement des aidants naturels du Québec estime que seulement 30 % des employeurs savent qui est un proche aidant parmi leurs employés. Il doit y avoir une meilleure sensibilisation.

 

 Proches aidants : une réalité de plus en plus répandue

Les proches aidants deviendront de plus en plus nombreux au cours des prochaines années, en raison du vieillissement de la population.

Pour l’instant, cette réalité touche déjà 24 % de la population québécoise. Le Réseau FADOQ intervient publiquement pour demander au gouvernement du Québec de pousser plus loin la réflexion sur les difficultés quotidiennes que vivent les proches aidants. Des gestes concrets doivent être posés rapidement.

Le Réseau FADOQ rappelle l’urgence d’agir dans l’élaboration d’une définition légale du proche aidant. Cette définition ne doit pas être qu’en surface, elle doit permettre une reconnaissance du statut du proche aidant et s’accompagner de certains droits, tels que l’accès au dossier médical de la personne aidée.

Photo Guy Latour

Technologie

Le Cégep régional de Lanaudière à Joliette a annoncé, le 17 avril, que son centre de recherche bioalimentaire a désormais un nouveau nom soit Bio.Enviro.In!. 

« Ce changement de nom s’inscrit dans deux de nos orientations de notre plan stratégique soit la vitalité de la région à un haut niveau et poursuivre le développement de l’enseignement et la recherche », a expliqué en conférence de presse,  Marcel Côté, directeur-général du Cégep.

Ce centre comprend un complexe agroalimentaire, des serres de production agricole et horticole, une ferme-école. Il y a une dizaine d’enseignants-chercheurs.

Pour la directrice-générale du Cégep, à Joliette, Hélène Balleu, Bio.Enviro.In! a plusieurs objectifs. « La mission de Bio.Enviro.In sera une évolution de ce que son ancienne appellation, le CEFTA, faisait pour le milieu bioalimentaire et horticole de la région lanaudoise », a-t-elle expliqué.

Parmi les défis qui sont à venir, il y a le développement d’une culture d’innovation et amener les entreprises à investir en innovation; s’insérer dans un paysage où gravitent plusieurs joueurs dans un contexte de concertation et non de compétition ou de concurrence; développer une culture d’innovation indispensable à la pédagogie inclusive ainsi que de diffuser les résultats de recherche et se positionner comme un centre de référence en bioalimentaire et en horticulture.

De son côté, Samira Chbouki, enseignante chercheure au département d’horticulture et environnement et coordonnatrice de Bio.Enviro.In, a souligné qu’on souhaite valoriser les résidus et les sous-produits.

De plus, les étudiants pourront participer aux recherches comme aide à la recherche et recevront une rémunération.

Rappelons que le Cégep régional de Lanaudière a déposé, en février dernier, une demande afin que Bio.Enviro.In soit reconnu en tant que centres collégiaux de transfert de technologie (CCTT). Il en est de même pour le Centre d’expertise et d’accompagnement en innovation sociale du Cégep à L’Assomption.

Le ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur devrait donner une réponse dans ce dossier d’ici la fin juin.

Guy Latour

Voyage

C’est le 14 et 15 octobre prochain que les Galeries Joliette seront l’hôte de la seconde édition du Salon Voyages et Découvertes, organisé par l’agence « Quel Beau Voyage ».

« Malgré la période de turbulence que vit l’industrie du voyage notamment en raison des  ouragans Irma et Maria, un tel salon se veut une belle occasion des faire des découvertes fabuleuses et excitantes », a précisé en conférence de presse, Denise Leblanc, propriétaire de l’agence « Quel Beau Voyage » et instigatrice du projet.

Mme Lafond ajoute que l’événement permettra aux gens qui feront un voyage dans le sud, dans les prochains mois, d’avoir des réponses adéquates et précises sur des questions de tout genre.

Durant ces deux jours, les visiteurs pourront découvrir différentes destinations possibles dont la découverte de Provence ou de l’Italie en vélo, une visite des marchés de Noël à Prague, des séjours à petit prix sur la Côte d’Azur, etc. 

Il sera possible de planifier une destination soleil avec Sunwing ou de découvrir la France avec l’Association France-Québec.

Plusieurs conférences seront présentées ainsi que de l’animation, le tout dans une ambiance festive et coloré. Dans ces conférences, les visiteurs apprendront comment voyager autrement, et ce, facilement, en location de tout genre, à des prix compétitifs, à la carte ou en groupe, quelques que soient les exigences ou le parcours unique que les gens rêvent depuis trop longtemps.

Notons le retour de la Clinique Santé Voyage qui expliquera toutes les démarches importantes de l’organisation d’un voyage réussi : exigences de vaccination spécifique. Une infirmière sera sur place pour les vaccins voyages ou contre la grippe. Un pharmacien de Pharmaprix indiquera la meilleure trousse de survie. Il y aura des trucs alimentaires d’une nutritionniste.

Les visiteurs retrouveront aussi La Clinique du Passeport, où on pourra simplifier le renouvellement de votre passeport ou l’émission d’un nouveau. Il sera aussi possible de prendre des photos de passeport sur place. Des spécialistes du bureau de Gabriel Ste-Marie sera là pour répondre aux questions, en plus de conseiller sur comment remplir les formulaires. Ils prendront en charge les demandes.

Les amateurs de mode seront aussi bien servis avec plusieurs défilés de modes thématiques dont le défilé de mode maillots par les Boutiques La Vie en Rose/Aqua et la mode croisière.

Enfin, les personnes désireuses de faire carrière dans le domaine du voyage ou apprendre à piloter avec l’Académie de l’aviation de Joliette pourront avoir toutes les informations nécessaires pour réaliser leur rêve.

On peut dès maintenant consulter le site www.galeriesjoliette.ca pour connaître les horaires des activités et des conférences.

 

 

 

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit d'abonnement par e-mail pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles.
 Sample Banner Home 3 Libre lanauweb
Advertisement