Photo courtoisie

Politique fédérale

Le candidat du Bloc Québécois dans Berthier- Maskinongé, Yves Perron, est heureux du moratoire mis en place en rapport avec la démolition du monastère des Moniales dominicaines de Berthierville.

Sans jeter la pierre à personne, Yves Perron fait remarquer: « Personne ici n'a enfreint la loi. Le problème n'est pas là mais plutôt dans la loi actuelle. Il est important de préserver les traces de notre histoire collective et ce bâtiment exceptionnel,  de l'avis même de la MRC, devrait être conservé. Il y a plusieurs façons de préserver notre patrimoine bâti, que ce soit en rénovant ou en intégrant à un nouveau concept. L'idée c'est de préserver les bâtiments de qualité qui font la beauté de nos milieux et de nos municipalités ».

Bien conscient que ce dossier relève de Québec et des municipalités, Yves Perron fait remarquer que la moitié de nos taxes et impôts s'en vont vers Ottawa où quelqu'un d'autre décide de l'endroit où affecter les sommes.

« C'est un bel exemple pour démontrer que nous pourrions fort probablement investir davantage dans la préservation du patrimoine en contrôlant tous nos budgets. Après l'élection du 21 octobre, j'ai bien l'intention de travailler à rapatrier le plus d'argent possible du fédéral pour combler adéquatement les besoins du Québec. C'est bien beau de dire que ça relève des municipalités, mais il faut aussi les soutenir financièrement. Le Patrimoine ça appartient à tout le monde ».

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit d'abonnement par e-mail pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles.