Photo d'archives

Politique fédérale

Le député de Joliette, à la Chambre de Communes, Gabriel Ste-Marie, s’est dit déçu de la mise à jour économique du gouvernement Trudeau du 21 novembre dernier.

« Cette mise à jour économique ne répond pas aux besoins des Québécois et des Québécoises. En santé, le fédéral devrait payer la moitié de notre budget en santé. Or, cette proportion n’est que de 22% et elle baisse constamment », a déploré le député en entrevue au Lanauweb, le 2 décembre dernier.

Gabriel Ste-Marie ajoute que le gouvernement Trudeau continue de s’endetter sans être à l’écoute des véritables besoins du Québec.

« Dans le mini-budget, il y a de l'aide pour les entreprises privées qui produisent de l'énergie, mais Hydro-Québec en est exclu. Donc, on a des entreprises polluantes qui se font soutenir pour un peu moins polluer (genre passer du mazout au gaz naturel) mais notre champion mondial en énergie renouvelable, ne reçoit pas un seul sou, et le Québec s'en trouve de facto exclu », a souligné M. Ste-Marie.

Pour ce qui est de l’aide aux médias, celle-ci ne sera annoncée que lors du dépôt du budget en mars 2019, « Il faut que les médias locaux reçoivent aussi une aide financière, pas juste les OBNL comme la Presse. Il faut enlever l’avantage fiscal que possèdent Google et Facebook qui ne paient aucun impôt au Canada. Les médias locaux, c’est très important pour notre démocratie », a-t-il conclu.

Il appuie Yves-François Blanchet

Par ailleurs, Gabriel Ste-Marie a confirmé qu’il appuie la candidature d’Yves-François Blanchet dans la course au prochain chef du Bloc Québécois.

« C’est le meilleur candidat possible pour relancer le Bloc. Il est rigoureux, communicateur et il travaille en équipe. Il a déjà les réflexes de la politique fédérale », a souligné M. Ste-Marie.

Pour ce qui est de la prochaine course, c’est aux militants à décider si le prochain sera élu par acclamation ou non. « Puisque nous sommes à un an des élections, je crois que plus vite un chef sera élu, plus vite il pourra se mettre au travail afin de bien se faire connaître. Mais il ne faut pas prendre des raccourcis à tout prix », a-t-il mentionné.

Selon Gabriel Ste-Marie, le Bloc Québécois peut espérer faire élire une trentaine de députés lors de l’élection générale de l’automne 2019. « Le gouvernement Trudeau déçoit, les députés du NPD ne sont pas au même diapason que leur chef alors que le PC ne parle que de pipelines et du projet d’Énergie Est. Notre parti offre une alternative intéressante », a-t-il conclu.

M. Ste-Marie fait partie des cinq députés du Bloc ayant confirmé leur appui à M. Blanchet.

Inscrivez-vous via notre service gratuit d'abonnement par e-mail pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles.