Photo Courtoisie

Politique fédérale

Le bureau du député de Joliette, Gabriel Ste-Marie, en collaboration avec la Société nationale des Québécoises et des Québécois de Lanaudière (SNQL) ont organisé, pour une deuxième année consécutive, la fête des Patriotes, le 21 mai dernier.

« Nous avons choisi de commémorer le combat de nos ancêtres pour la liberté et la démocratie de façon festive » a souligné M. Ste-Marie. La deuxième édition du Pique-nique des Patriotes a été couronnée de succès. Les festivités ont attiré près de 500 personnes!

Dès midi, à la Place du Marché, des activités étaient offertes aux familles, ces dernières ont pu, notamment, assister au spectacle du groupe de musique trad Le Bruit Court dans La Ville composé  de Normand Miron, Lisa Ornstein et André Marchand. Les musiciens ont offert une prestation des plus dynamiques !

Pique-nique, Patriotes, Gabriel Ste-Marie
Photo Courtoisie

Alors que les plus jeunes bénéficiaient d’un espace jeu, la population était invitée à venir déguster les saucisses de la Boucherie Gaston Desrosiers et fils, grillées sur barbecue au profit des cuisines collectives de la Manne quotidienne. Par la suite, la DJ Emmanuelle Théroux de Productions PL a animé la fête. Tout au long des activités, les citoyennes et citoyens ont reçu des citations de la part du Collectif des écrivains de Lanaudière.

Des nouveautés pour la deuxième édition

Cette année, la fête a rendu hommage aux patriotes de la République du Congo. Pour ce faire, Mussa Vivien Katembo, jeune congolais bien impliqué à Joliette, a été invité à prononcer un  discours en mémoire des patriotes congolais. En voici un court extrait :

« L’histoire du Congo Kinshasa, mon pays d’origine, a des similitudes importantes avec l’histoire des francophones du Canada et plus précisément avec celle du Québec, ma terre d’adoption. Au Congo nous avions Simon Kimbagu, fier patriote et nationaliste congolais. S’inscrivant moins dans le courant laïc des patriotes de 1837-38, on pourrait davantage le comparer au Louis Riel du Congo, dont la vague d’indignation sans précédent et joua un rôle déterminant dans la conscience nationale. Comme les patriotes d’ici,  Simon Kimbangu a aussi eu une vision pour son peuple congolais qui prônait la souveraineté des peuples et la démocratie » a déclaré le jeune Mussa Vivien Katembo.

En plus de la présence de la communauté congolaise, la députée de Repentigny, Mme Monique Pauzé, la députée de Joliette, Mme Véronique Hivon, le député de Berthier, M. André Villeneuve, la mairesse de Sainte-Mélanie, Mme Françoise Boudrias et le président de la SNQL, M. Roger Gaudet se sont joint aux festivités.

Autre nouveauté, Gabriel Ste-Marie a souhaité renouer avec la tradition instaurée par son prédécesseur, Pierre Paquette, député de Joliette de 2000 à 2011, en soulignant l’apport exceptionnel d’une personne de la communauté qui est, à sa façon, un patriote pour le Québec. Le député de Joliette a donc remis le prix André-Gauthier, qui a pour but de souligner la contribution d’un Lanaudois qui à sa manière, a façonné un monde fondé sur la coopération, la solidarité et l’équité. Cette année, M. Robert Marsolais, notamment président du Centre Bénévole Émilie-Gamelin, est l’heureux récipiendaire de ce prix, qui est une œuvre réalisée par Ginette Trépanier, artiste de Ste-Mélanie.

Le député fédéral de Joliette tient à remercier les collaborateurs et les commanditaires de l’évènement

M. Ste-Marie a aussi tenu à remercier plusieurs organisations pour leur soutien, à commencer par la Ville de Joliette, M ta région, la boucherie Gaston Desrosiers et fils, Festi-Jeux, le Festival Mémoires et Racines, Multimédia Matawinie, la Société nationale des Québécoises et Québécois de Lanaudière, le Mouvement national des Québécois, de même que l’importante contribution de tous les bénévoles dont l’équipe de basket de Barthélémy-Joliette et l’équipe de volleyball les Libellules de Thérèse-Martin.

Le Pique-nique des Patriotes a été un succès notamment grâce aux nombreux partenaires et bénévoles qui se sont impliqués. « Au plaisir de vous revoir l’an prochain! Nous souhaitons que cette commémoration au service de l’histoire et des gens de chez-nous entre dans la tradition et se veuille une fête inclusive et familiale! », a conclu M. Ste-Marie.