Photo Courtoisie. Le chef de la CAQ, François Legault, en compagnie de François St-Louis, le candidat dans Joliette

Politique provinciale

La Coalition Avenir Québec (CAQ) a dévoilé le 30 avril ses candidats, en vue de l’élection du 1er octobre prochain, pour les comtés de Joliette et Berthier.

Dans Joliette, c’est l’actuel directeur du Camp Papillon et directeur du développement pour la Société pour les enfants handicapés du Québec, François St-Louis, qui sera candidat de la formation politique.

« « Je suis très content que François ait accepté de se porter candidat pour notre équipe. François est un homme de cœur qui sera un allié solide pour les familles. Il est aussi un gestionnaire chevronné », a déclaré en conférence de presse au Château Joliette, le chef de la CAQ, François Legault.

François St-Louis est un membre actif de la communauté de Joliette depuis de nombreuses années. Il a toujours fait de l’amélioration des conditions de vie de ses concitoyens un cheval de bataille.

« Issu d’une famille où l’entreprenariat était au premier plan, j’ai toujours occupé des postes reliés au développement des services et des affaires. Que ce soit à mon propre compte ou pour celui d’un autre, mon travail a toujours été de bien cerner et de bien comprendre les véritables enjeux et les réels besoins des gens que je servais. Et c’est ce que je continue de faire aujourd’hui en tant que directeur du développement à la Société pour les enfants handicapés du Québec, ainsi que comme directeur du Camp Papillon. C’est ce même type de travail que je souhaite faire pour les citoyens de Joliette», a expliqué le candidat caquiste.

Joliette la capitale

Le candidat de la CAQ à Joliette croit que Joliette se doit absolument de continuer à travailler et à se battre afin de demeurer la capitale, le centre économique du Nord de Lanaudière. « Nous devons continuer le travail afin de contrer le décrochage scolaire. C’est la seule et unique façon pour nos enfants d’aspirer à des emplois de meilleure qualité, et c’est aussi la seule et unique façon d’augmenter le revenu moyen des familles qui habitent notre région. Tout est inter-relié », a-t-il déclaré.

« Pour assurer une croissance et une stabilité économique régionale, nous devons absolument être en mesure d’attirer de nouvelles entreprises. Pour être en mesure d’attirer ces entreprises, il nous faut leur offrir une main-d’œuvre qualifiée. Par conséquent, il faut absolument encourager nos jeunes à étudier et leur donner les moyens de réussir. Combattre le décrochage scolaire doit être une priorité et un combat de tous les instants », a-t-il conclu.

Caroline Proulx dans Berthier

Par ailleurs, l’animatrice d’émissions d’affaires publiques, Caroline Proulx, sera la candidate dans la circonscription de Berthier lors de la prochaine élection générale.

Pour François Legault, Caroline Proulx incarne le changement dont le Québec a besoin. « Caroline est une femme forte qui a la politique dans le sang. C’est une communicatrice chevronnée, ce qui est très important en politique. Caroline est une passionnée, une femme de cœur, qui est toujours restée proche des préoccupations de la population. Elle a accumulé beaucoup d’expériences tout au long de son parcours professionnel. Caroline incarne très bien ce renouvellement dont on a besoin en politique au Québec », a déclaré le chef de la CAQ en conférence de presse.

Caroline Proulx, qui a des racines profondément implantées à St-Jean-de-Matha depuis plusieurs décennies, a décidé de faire le saut en politique provinciale afin de débattre des vrais enjeux pour les citoyens de Berthier

Pour la candidate, ces enjeux sont l’accès aux soins de santé, la sécurité routière, l’éducation et les droits des aînés. « Actuellement, les citoyens peuvent attendre jusqu’à 15 heures dans les hôpitaux de Lanaudière pour se faire soigner. Ça ne fait pas de sens ! Nos routes sont un autre enjeu. Que l’on parle des bouchons de circulation, des nids de poule dans nos rues, de l’entretien de nos routes, il faut assurer une circulation en toute sécurité dans notre belle région, a expliqué Mme Proulx.

« En éducation, dans certaines commissions scolaires de Lanaudière, jusqu’à un jeune sur quatre décrochera de l’école, et ça c’est sans parler de nos écoles qui tombent en ruines. Il faut faire de l’éducation la priorité numéro un au Québec. Finalement, je veux que nos ainés vivent dans la dignité. Peut-on avoir le droit de se laver et manger dignement quand on est âgé ? Pour moi, c’est une évidence. Ça, ce sont les vrais enjeux », a-t-elle conclu.

CAQ, Joliette, Berthier, Caroline Proulx
Photo Courtoisie. Le chef de la CAQ, François Legault, en compagnie de Caroline Proulx, la candidate dans Berthier.