Photo courtoisie

Le nouveau premier ministre du Québec, François Legault, a annoncé, le 7 novembre, la nomination des adjoints et des adjointes parlementaires qui soutiendront les ministres du gouvernement dans la réalisation de leurs mandats respectifs.

C’est ainsi que député de Rousseau, Louis-Charles Thouin, sera adjoint parlementaire de la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, pour le volet affaires municipales.

L’adjoint(e) parlementaire peut répondre aux questions adressées au Ministre pendant la période de questions ou en prendre avis en son nom, mener certains dossiers ou projets spéciaux au ministère et représenter la/le Ministre dans différentes activités.

M. Thouin travaillera en collaboration avec Madame Andrée Laforest, la nouvelle Ministre des Affaires municipales et de l'Habitation.

« Assurément, M.Thouin souhaite par cette nomination contribuer à l'avancement des dossiers d'importances qui touchent la région et ce, en partenariat les maires et mairesses de Montcalm », a précisé le député via sa page Facebook, le 8 novembre.

Notons aussi que la députée de Repentigny, Lise Lavallée, sera whip adjointe.

Photo courtoisie

La députée de Joliette à l’Assemblée Nationale, Véronique Hivon, invite la population à rendre hommage à l’ancien premier ministre du Québec, Bernard Landry, qui est décédé le 6 novembre dernier.

« Comme députée de Joliette, de la région de ce natif de Saint-Jacques qui a eu son coin de pays à cœur jusqu’à ses derniers moments, j’ai pris l’initiative de mettre à votre disposition un livre de condoléances à mon bureau de circonscription », a fait savoir Mme Hivon dans un message Facebook, en fin de journée, le 8 novembre.

Ce livre de condoléances est mis à la disposition des citoyens du comté au bureau de circonscription Véronique Hivon. Il pourra être signé vendredi, lundi et mardi, entre 9h et 17h, au 970, rue St-Louis, à Joliette.

« Je le remettrai ensuite personnellement à sa famille. Ce sera une belle manière d’exprimer la place qu’il a occupé dans le coeur de la population de Saint-Jacques, Joliette et toute la région », a-t-elle souligné.

La patrie avant tout

Par ailleurs, Véronique Hivon a livré un vibrant hommage à celui qui fût premier ministre du Québec de 2001 à 2003.

« Convictions et confiance inébranlable dans le Québec et le projet d’indépendance, la cause de votre vie, voilà ce qui vous animait avec passion, cher monsieur Landry. Vous avez contribué à bâtir un Québec fort économiquement, juste socialement et ouvert culturellement », a-t-elle déclaré.

« Vous, ce fier Lanaudois, originaire de St-Jacques-de-Montcalm, candidat dans Joliette en 1970 et 1973, ce fut un honneur de marcher dans vos traces, et de vous côtoyer dans notre belle région, cet été encore au Festival de Lanaudière et pour ces nombreuses causes et événements joliettains et jacobins pour lesquels vous vous faisiez un devoir d’être présent.  Toujours, vous aviez cette étincelle dans les yeux et ce feu sacré dans votre être », a ajouté Véronique Hivon.

 

Photo courtoisie

Trois députés de Lanaudière feront partie du nouveau conseil des ministres dévoilé au cours des dernières minutes (18 octobre).

La nouvelle députée de Berthier, C,aroline Proulx devient ministre du tourisme. Pour ce qui est de Pierre Fitzgibbon, élu dans Terrebonne, il sera le ministre de l’Économie et de l’Innovation. Il sera aussi responsable de la région de Lanaudière. Enfin, Nadine Gireault, nouvelle députée de Bertrand, hérite du ministère des Relations internationales et de la Francophonie.

Rappelons que le député de l’Assomption, François Legault, est devenu le 32e premier ministre du Québec. Il succède à Philippe Couillard qui était en porte depuis avril 2014.

Au total, le cabinet Legault sera composé de 26 ministres soit 13 hommes et 13 femmes.

 

Photo courtoisie

 L’ancien premier ministre du Québec, Bernard Landry, est décédé ce matin (6 novembre).

 M. Landry était âgé de 81 ans. Depuis plusieurs mois, son état de santé s’était dégradé en raison d’une maladie pulmonaire.

 Né à Saint-Jacques-de-Montcalm, le 9 mars 1937, M. Landry a été un homme politique, un enseignant et un avocat durant sa carrière.

 Il a fait son cours classique au Séminaire de Joliette (aujourd’hui Académie Antoine-Manseau) ayant été finissant du 108e cours.

 Élu en 1976, sous la bannière du Parti Québécois dans le comté de Fabre, il a été ministre d’État du développement économique, ministre délégué au Commerce extérieur, ministre des Relations internationales et ministre des Finances.

 En 1985, il tente de succéder à M. Lévesque, sans succès. Il reprend du galon en 1994 et devient vice-premier ministre et ministre des Affaires internationales sous la gouverne de Jacques Parizeau, puis de Lucien Bouchard.

 C'est en 2001 qu'il succède à Lucien Bouchard en tant que chef du Parti québécois et premier ministre du Québec à la suite de la démission de celui-ci.

 Le 29 avril 2003, le Parti Libéral du Québec, avec Jean Chrest en tête, est porté au pouvoir. De 2003 à 2005, il est chef de l'opposition. Il démissionne le 4 juin 2005 à la suite d'un vote de confiance du Parti Québécois à Québec.

 Une de ses dernières apparitions publiques, dans la région de Lanaudière, a été en septembre 2017 lors du lancement de la campagne majeure de financement de l’Académie Antoine-Manseau.

décès, Bernard Landry, Saint-Jacques-de-Montcalm
Photo courtoisie

 

Photo Daniel Chamberland

La candidate de Québec Solidaire (QS) dans Joliette, Judith Sicard, était très heureuse de la troisième place de son parti dans le comté.

« Je suis vraiment fière des résultats de ce soir. On a fait une très belle campagne. Terminer troisième devant le Parti Libéral est fantastique », a déclaré Mme Sicard, à son local électoral en fin de soirée du 1er octobre,

Elle s’est surtout réjouit du fait que Québec Solidaire a fait élire 10 candidats(es) à l’Assemblée Nationale soit le même nombre que le Parti Québécois en plus de récolter plus de 16% des voix.

« On ne peut pas demander mieux comme résultat sur la scène provinciale. À Joliette, c’est aussi une très grande avancée », a-t-elle ajouté.

Elle croit que les dix élu (es) de QS pourront davantage faire valoir leurs idées au cours des quatre prochaines années et que celles-ci feront leur chemin.

« Ça va nous permettre de mieux préparer la prochaine campagne et de bâtir plusieurs dossiers qui seront mieux présentés à la population à la prochaine élection », a-t-elle souligné.

Pour Judith Sicard, la victoire de la Coalition Avenir Québec se voulait un vote de non-confiance envers le gouvernement sortant de Philippe Couillard. « Les gens voulaient du changement. Les résultats de ce soir en sont la preuve », a-t-elle conclu.

Photo courtoisie

« Une 4e assermentation et toujours aussi émue. Je veux dire merci aux gens de Joliette pour leur confiance et leur fidélité. Je suis si fière de les représenter! Chaque jour, je ferai tout pour être à la hauteur de leurs attentes et de leurs aspirations », a déclaré Véronique Hivon, en marge de son assermentation au Salon rouge de l’Assemblée nationale du Québec, vendredi dernier.

Familles, amis, collègues et anciens collègues étaient réunis nombreux pour l’occasion, applaudissant chaleureusement le groupe de député.e.s qui se sont engagés à défendre bec et ongles les intérêts des Québécoises et des Québécois, à être une voix forte à l’assemblée nationale.

Dans la foulée, le chef intérimaire du Parti Québécois, Pascal Bérubé, a dévoilé en début de semaine les responsabilités parlementaires des membres du caucus. Véronique Hivon s’est ainsi vu confier les fonctions névralgiques de porte-parole en matière d’Éducation, de Justice, de Famille, de Relations Québec-Canada, d’Accès à l’information et de Soins de fin de vie.

« Je suis ravie et très enthousiaste à l’idée d’exercer ces responsabilités dans l’équipe du Parti Québécois! Je travaillerai toujours de manière déterminée et constructive, dans l’intérêt supérieur de tous les Québécois, pour ces enjeux importants. Oui, je vais talonner le gouvernement lorsqu’il le faudra, surveiller son action, mais comptez aussi sur moi pour collaborer et proposer, dans un esprit constructif, question de faire avancer les dossiers qui nous tiennent à cœur », a souligné la députée de Joliette.

Véronique Hivon demeure très active à son bureau de circonscription, avec son équipe, et s’attèle déjà aux dossiers prioritaires pour la circonscription et la région de Lanaudière, soit l’équité et l’accessibilité aux soins de santé, l’éducation avec notamment la rénovation et l’ajout de classe dans les écoles, les questions liées au transport et la situation des agriculteurs, heurtés par la brèche créée à la suite de la renégociation de l’ALENA. « Nous avons du pain sur la planche. Je poursuis le travail, avec la même énergie qu’au premier jour! », de conclure la députée de Joliette.

 

Photo courtoisie

Les comtés de Berthier et de Rousseau seront dorénavant représentés par des députés de la Coalition Avenir Québec.

En effet, Caroline Proulx (Berthier) et Louis-Charles Thouin (Rousseau) ont battu les députés sortants André Villeneuve et Nicolas Marceau.

Mme Proulx l’a emporté avec 45,14% des voix soit 18 048 contre 11 567 (28,93%) pour M. Villeneuve soit une majorité de 6 481. Pour ce qui est de la candidate de Québec Solidaire, Louise Beaudry, celle-ci a terminé troisième ayant obtenu 6 169 votes (15,43%).

« Je suis vraiment humble avec ce triomphe et très heureuse du travail de terrain. Je tiens aussi à souligner le travail de M. Villeneuve à l’Assemblée Nationale durant ses trois mandats », a commenté la nouvelle députée. Celle-ci s’est dite particulièrement fière que son parti, la Coalition Avenir Québec, ait obtenu la majorité au Québec.  

Selon Caroline Proulx, ce sont les indécis qui ont fait la différence dans Berthier. « Il y avait beaucoup d’indécis une dizaine de jours avant le second débat à TVA. La déclaration de Philippe Couillard sur l’épicerie à 75$ a été un moment pivot. Mais surtout écouter les gens, ça eu son impact», a-t-elle expliqué.

Le premier dossier auquel elle entend s’attaquer est sans aucun doute internet dans le comté. « Travailler dans une élection historique où il n’y a pas de réseau dans plusieurs endroits, pas d’internet ni de cellulaire est inconcevable. Si on veut développer massivement toute la région de Lanaudière, ça prend internet et des tours cellulaires pour attirer les travailleurs, les entreprises et les familles », s’est-elle engagée.

Du côté d’André Villeneuve, qui sollicitait un quatrième mandat, il n’a été impossible d’obtenir ses commentaires à la suite de sa défaite.

Notons 69,82% des 58 335 électeurs se sont prévalus de leur droit de vote dont 18,4% par anticipation.

Rappelons qu’en 2014, M. Villeneuve, avait obtenu une majorité d’un peu plus de 3000 voix sur Élizabeth Leclerc de la CAQ,

Convaincante victoire

Dans le comté de Rousseau, Louis Charles Thouin, qui était au moment du déclenchement des élections préfet de la MRC de Montcalm a remporté une convaincante victoire sur Nicolas Marceau.

Le candidat de la CAQ a obtenu la confiance de 14 464 électeurs (53,24%) contre seulement 7 160 (16,35%) pour le député sortant du Parti Québécois. Quant à la candidate de Québec Solidaire, Hélène Dubé, celle-ci a obtenu 3 531 voix soit 13% des votes.

« Le signal des électeurs était positif sur le terrain depuis plusieurs semaines. On s’attendait à une victoire mais dans cet ampleur-là, on est très content », a mentionné M. Thouin en entrevue téléphonique.

Pour le nouveau député, il y a plusieurs facteurs qui expliquent ce gain. « Oui la population souhaitait du changement. Je pense qu’en toute humilité, j’ai fait mes classes au cours des dernières dans la circonscription que ce soit comme maire de Saint-Calixte, comme préfet de la MRC de Montcalm, à la Table des préfets et mon implications dans plusieurs causes caritatives. Les astres étaient alignées », a-t-il ajouté.

Pour M. Thouin, les dossiers prioritaires dans le comté sont certes l’amélioration des routes et l’éducation. « Il faut mettre rapidement en chantier la voie de contournement à Saint-Lin, le prolongement de l’autoroute 25 et sécuriser la route 158 entre Joliette et Saint-Esprit. En éducation, il faut mettre en place des outils pour améliorer le taux de diplomation », a-t-il fait valoir.

Au moment d'écrire ces lignes (dans la nuit du 2 octobre), Nicolas Marceau n'avait pas encore commenté les résultats du scrutin.

M. Marceau avait remporté la victoire, il y a quatre ans, avec une majorité de 813 votes sur le caquiste Claude Charrette

Pour Rousseau, 66,15% des 41 944 électeurs se sont prévalus de leur droit de vote, dont 16,82% des par anticipation soit 7 043 personnes.

Notons que la députée Véronique Hivon, de Joliette, est la seule députée du PQ qui a réussi à se faire élire dans la région de Lanaudière alors qu’outre les comtés de Berthier et Rousseau, la CAQ a fait un gain à Terrebonne en plus de faire réélire des députés à l’Assomption (François Legault) et Repentigny (Lise Lavallée).

 

Photo courtoisie

Le conseil d’administration de Tourisme Lanaudière tient à saluer la nomination de Mme Caroline Proulx à titre de ministre du Tourisme du Québec et à remercier le premier ministre Legault pour la confiance qu’il a rapidement témoignée à l’industrie en maintenant ce ministère.

Nous tenons, par ce communiqué, à démontrer notre fierté de compter comme ministre du Tourisme du Québec une députée dont le comté couvre plus de la moitié du territoire géographique de Lanaudière. 

L’industrie touristique regroupe 10 000 entreprises au Québec. Uniquement dans la région de Lanaudière, cette industrie fournit du travail à plus de 6 000 personnes, générant des recettes estimées à 300 M$ annuellement. Avec une croissance estimée à 30 % depuis 2011, l’industrie touristique de Lanaudière a le vent dans les voiles.  

Native de la région de Lanaudière, Caroline Proulx est une femme engagée dans sa communauté, reconnue pour son dynamisme proactif. Nul doute que sa forte expérience médiatique, doublée de son propos articulé, saura servir la valorisation et le développement de notre industrie, qui est composée de créateurs de bonheur et de richesse. Sa présence à la tête du ministère du Tourisme contribuera assurément au rayonnement de notre région et au développement de son offre touristique. 

« Au nom des 400 entreprises membres de Tourisme Lanaudière, nous souhaitons beaucoup de succès à Mme Proulx et lui offrons notre collaboration afin d’établir tous les partenariats nécessaires à la croissance de cette belle industrie partout au Québec » affirment à l’unisson madame Agathe Sauriol, présidente du conseil d’administration et monsieur Denis Brochu, directeur général de Tourisme Lanaudière. 

Tourisme Lanaudière profite de l’occasion pour féliciter les huit (8) députés élus dans Lanaudière, les invitant à travailler de concert avec les élus locaux et les organismes socioéconomiques régionaux afin d’assurer le développement harmonieux de cette région en pleine croissance.  

Tourisme Lanaudière est une association touristique régionale (ATR) reconnue par le gouvernement du Québec. Organisme sans but lucratif rassemblant près de 400 entreprises et organismes, Tourisme Lanaudière regroupe des gens d’affaires dans l’objectif de faire croitre l’économie de la région par le tourisme, en coordonnant l’accueil, le développement et la promotion touristiques.

Photo Daniel Chamberland

La députée sortante de Joliette Véronique Hivon du Parti Québécois a été réélue pour un quatrième mandat, le 1er octobre, lors des élections générales provinciales. 

La députée péquiste a remporté la victoire devant le candidat caquiste François Saint-Louis, alors qu’elle a obtenu plus de 17 666 votes contre 13 425 pour son adversaire, soit une majorité de 4 241. Mme Hivon a obtenu 46% des voix comparativement à 34,96% pour M. St-Louis. La candidate de Québec Solidaire Judith Sicard a fait belle figure obtenant près de 3 900 votes (10,11%).

Véronique Hivon, réélue, Joliette, François St-Louis
Photo Daniel Chamberland

En entrevue avec les médias dès l’annonce de sa réélection,  Véronique Hivon  a assuré qu’elle  poursuivra son engagement envers les gens de son comté. «  Je vais continuer à me battre pour les gens de mon comté pour la santé, l’éducation, le bien commun» a affirmé la députée réélue.

Cette dernière a également reconnu qu’à la suite des résultats décevants, son parti est en reconstruction. « Va falloir décanter tout ça, c’est très difficile à accepter ces résultats au niveau provincial mais on va travailler ensemble pour construire à nouveau», a-t-elle ajouté.

« Joliette ne s’est pas choisi »

De son côté, le candidat défait pour la Coalition Avenir Québec, François St-Louis, a tenu à féliciter Véronique Hivon pour sa victoire. « La démocratie a pris place ce soir. Je réalise que Joliette ne s’est pas choisi surtout que le Parti Québécois ne sera pas un parti reconnu à l’Assemblée Nationale », a-t-il commenté.

Véronique Hivon, réélue, Joliette, François St-Louis
Photo Guy Latour. François St-Louis lors de son allocution au bar G du Château Joliette, le 1er octobre.

Pour lui, il est encore trop tôt pour dire ce qui avait fait la différence dans le comté durant cette campagne. « C’est difficile à dire. C'était ma première campagne. On a bien fait les choses et ce qu'on avait à faire », a-t-ajouté.

Véronique Hivon, réélue, Joliette, François St-Louis

Pour lui, il est encore trop tôt pour dire ce qui avait fait la différence dans le comté durant cette campagne. « C’est difficile à dire. C'était ma première campagne. On a bien fait les choses et ce qu'on avait à faire », a-t-ajouté.

 

Rappelons qu’en 2014, Véronique Hivon l’avait emporté avec une majorité de plus de 6000 votes sur Denise Larouche, de la CAQ.

 

Au total, 38 403 personnes se sont prévalues de leur droit de vote pour un taux de participation de 72,2% (23,68% pour le vote par anticipation).

 

(Avec la collaboration de Guy Latour)

Photo courtoisie

 
 

Le conseil d’administration de Tourisme Lanaudière tient à saluer la nomination de Mme Caroline Proulx à titre de ministre du Tourisme du Québec et à remercier le premier ministre Legault pour la confiance qu’il a rapidement témoignée à l’industrie en maintenant ce ministère.

Nous tenons, par ce communiqué, à démontrer notre fierté de compter comme ministre du Tourisme du Québec une députée dont le comté couvre plus de la moitié du territoire géographique de Lanaudière. 

L’industrie touristique regroupe 10 000 entreprises au Québec. Uniquement dans la région de Lanaudière, cette industrie fournit du travail à plus de 6 000 personnes, générant des recettes estimées à 300 M$ annuellement. Avec une croissance estimée à 30 % depuis 2011, l’industrie touristique de Lanaudière a le vent dans les voiles.  

Native de la région de Lanaudière, Caroline Proulx est une femme engagée dans sa communauté, reconnue pour son dynamisme proactif. Nul doute que sa forte expérience médiatique, doublée de son propos articulé, saura servir la valorisation et le développement de notre industrie, qui est composée de créateurs de bonheur et de richesse. Sa présence à la tête du ministère du Tourisme contribuera assurément au rayonnement de notre région et au développement de son offre touristique. 

« Au nom des 400 entreprises membres de Tourisme Lanaudière, nous souhaitons beaucoup de succès à Mme Proulx et lui offrons notre collaboration afin d’établir tous les partenariats nécessaires à la croissance de cette belle industrie partout au Québec » affirment à l’unisson madame Agathe Sauriol, présidente du conseil d’administration et monsieur Denis Brochu, directeur général de Tourisme Lanaudière. 

Tourisme Lanaudière profite de l’occasion pour féliciter les huit (8) députés élus dans Lanaudière, les invitant à travailler de concert avec les élus locaux et les organismes socioéconomiques régionaux afin d’assurer le développement harmonieux de cette région en pleine croissance.  

Tourisme Lanaudière est une association touristique régionale (ATR) reconnue par le gouvernement du Québec. Organisme sans but lucratif rassemblant près de 400 entreprises et organismes, Tourisme Lanaudière regroupe des gens d’affaires dans l’objectif de faire croitre l’économie de la région par le tourisme, en coordonnant l’accueil, le développement et la promotion touristiques.

Photo courtoisie

À l'approche du vote de lundi prochain, la candidate de Québec solidaire dans Joliette se dit très fière de la campagne qu'elle a menée pour convaincre les électeurs et électrices de lui accorder leur confiance.

Judith Sicard est particulièrement heureuse de la mobilisation de son équipe, qui a travaillé sans relâche du début à la fin. Cette belle constance lui a permis de rencontrer des centaines, voire des milliers de citoyens (nes) pour discuter des propositions mises de l'avant par Québec solidaire, que ce soit lors des nombreuses conférences tenues au local électoral, des visites faites aux organisations communautaires, entreprises et commerces, ainsi que des événements impliquant la présence de Gabriel Nadeau-Dubois et Amir Khadir.

Il est clair que Québec solidaire a réussi à rejoindre une plus grande audience, mettant l'environnement au cœur de cette campagne. Cette approche a forcé les autres partis à emboiter le pas, pour certains très timidement, et à étoffer quelque peu plus leurs propositions environnementales. Dans le domaine de la santé, Judith Sicard observe aussi que les propositions de Québec solidaire ont forcé les autres partis à en reprendre certains aspects, comme l'assurance dentaire, ou encore une plus grande accessibilité des CLSC. Le salaire minimum à 15$ l'heure a lui aussi fait son chemin dans l'esprit des gens. Après quelques semaines de campagne, les autres partis ont finalement découvert qu'une augmentation des redevances sur l'eau serait une bonne idée. Et on pourrait ainsi allonger la liste des ces propositions reprises et édulcorées par les autres partis. Mais ce qu'il faut retenir, c'est que l'impact de Québec solidaire dans cette campagne a été considérable et bénéfique pour l'ensemble de la population. Judith Sicard est très fière du travail accompli, mais ne compte pas ralentir la cadence tout autant. L'objectif de Québec solidaire n'est pas d'être un simple groupe de pression agissant auprès des autres partis, mais bien de prendre le pouvoir et d’opérer une transformation en profondeur de notre société au profit du monde ordinaire et d'un environnement plus sain.

Judith Sicard a innové en faisant de la politique autrement par le biais d’une campagne écoresponsable. Pour ce faire, elle a diminué de moitié le nombre de pancartes électorales apposées dans la circonscription, et a uni ses efforts à 7 autres candidat.es solidaires dans Lanaudière pour planter 783 arbres, le 22 septembre dernier à Rawdon, en vue de compenser les gaz à effets de serre causés par cette campagne d’affichage. Ce faisant, elle a démontré qu’il est possible de faire de la politique autrement, et de mettre l’environnement au cœur de la décision politique, même en campagne électorale! Judith Sicard souhaite ainsi envoyer un message clair à la population : « Québec solidaire fait de la protection de l'environnement sa priorité, et nous avons choisi d’agir dès maintenant, en cours de campagne, en adoptant des pratiques électorales qui respectent nos valeurs écologistes. Parce que prendre soin du Québec de demain, c’est s’offrir un changement dès maintenant. »

Plus d'articles...

Inscrivez-vous via notre service gratuit d'abonnement par e-mail pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles.