Photo Guy Latour. De gauche à droite: Alain Beaudry (maire de Joliette), Alexandre Cusson (maire de Drummondville et président de l'UMQ) et Normand Grenier (maire de Charlemagne et président du caucus régional).

Politique municipale

Le président de l’Union des municipalités du Québec (UMQ) et maire de Drummondville, Alexandre Cusson, était de passage dans Lanaudière, le 5 septembre, dans le cadre de sa tournée des régions.

Sous le thème « 2018 : De la parole aux actes », M. Cusson s’est notamment rendu à Mascouche, l’Assomption et Joliette au cours de cette journée.  Soulignons que le président de l’UMQ a également rencontré, le 28 août dernier à Repentigny, la mairesse Chantal Deschamps, ainsi que différents représentants socioéconomiques locaux.

En point de presse, quelques heures avant une rencontre du caucus régional, au Château Joliette, Alexandre Cusson a expliqué les objectifs de cette journée provinciale.

« Cette tournée vise à présenter aux élues, élus et partenaires socioéconomiques la plateforme municipale lancée lors des Assises 2018 de l’UMQ. Nous allons faire campagne pour que les enjeux municipaux fassent partie de l’autre campagne, en vue des élections du 1er octobre prochain au Québec », a déclaré M. Cusson.

Celui-ci a ciblé quatre grands enjeux auxquels le prochain gouvernement provincial doit s’attaquer en priorité. « Il s’agit de l’autonomie, la mobilité, la fiscalité et l’occupation du territoire. L’UMQ invite les candidates et les candidats à l’élection générale du 1er octobre prochain à discuter de ces enjeux et de prendre position sur les 13 propositions contenues dans la plateforme », a ajouté le président de l’UMQ.

« La Ville de Joliette adhère aux priorités énoncées dans la plateforme municipale de l’UMQ. Comme gouvernements de proximité, il est essentiel que nous disposions de tous les moyens et outils nécessaires pour assumer nos responsabilités et offrir à nos citoyennes et citoyens les services dont ils ont besoin », a précisé le maire de Joliette, Alain Beaudry.

Rappelons qu’à l’occasion des Assises 2018, les chefs des principales formations politiques se sont tous engagés à transférer un point de la taxe de vente du Québec (TVQ) aux municipalités, l’équivalent de 1,6 milliard $. Le premier ministre du Québec est allé encore plus loin en signifiant son intention de réformer en profondeur la fiscalité municipale, en payant notamment la totalité des compensations tenant lieu de taxes foncières sur les immeubles gouvernementaux et en révisant le partage des redevances sur les ressources naturelles.

La tournée culminera le 14 septembre prochain, à Québec, avec la tenue du Sommet municipal. Ce rendez-vous phare, auquel participeront les chefs des principales formations politiques québécoises, donnera aux partis l’occasion de présenter leur vision des relations Québec-gouvernements de proximité et de préciser leurs engagements envers le milieu municipal.

Inscrivez-vous via notre service gratuit d'abonnement par e-mail pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles.