Photo Courtoisie

Politique municipale

Le candidat défait aux élections municipales dans le district 7, Patrice Trudel, qui s'exprime pour la première fois depuis la victoire de son rival a reconnu que la défaite fut "surprenante" et exprimé sa déception de perdre par quelques voix seulement.

Patrice Trudel dit ne pas être amer mais plutôt « zen ». «La population a décidée et quand  la population  décide,  on obéit » tranche-t-il.  Il estime  qu’il  a mené  une campagne « incroyable » et un travail de terrain, et ce, depuis quelques semaines. « J’ai mené une campagne de proximité, car c’est ce que je suis, proche des gens » de déclarer le conseiller sortant.

Patrice Trudel aurait voulu gagner mais il affirme partir la tête haute, extrêmement fier du travail accompli depuis quatre ans. « J’ai fait mon travail de conseiller comme j’ai cru qu’il devait être fait et je crois que je l’ai très bien fait » insiste le conseiller sortant.  Il dit avoir reçu des courriels et des appels d’électeurs surpris et déçus des résultats. « J’ai été surpris et très touché par les messages et le soutien provenant de résidents du district 7 et d’ailleurs » assure Patrice Trudel.

Quant aux facteurs pouvant expliquer sa défaite, Patrice Trudel demeure prudent. Selon lui, les engagements pris au début de sa campagne rejoignaient les électeurs, donc ce n’est pas ça. Toutefois, il dit avoir senti trop d’enthousiasme et d’optimiste d’électeurs  sympathisants  et  entendu  des  phrases  comme :  « vous  devriez l’emporter ou bien vous n’êtes pas vraiment en danger. » Cet enthousiasme et cet optimiste ont fait peur au conseiller sortant.  Ça ne s’est pas traduit en votes.  Pour Patrice Trudel, il y a une leçon à tirer. « Je dis aujourd’hui à mes partisans et aux électeurs en général que rien n’est acquis d’avance, tout doit se gagner. » Il rappelle que le phénomène abstentionniste, dans ce cas, peut jouer des tours.

Patrice Trudel tient à remercier chaleureusement tous les bénévoles qui ont travaillé à ses côtés durant la campagne électorale. Il dit aujourd'hui espérer que le nouveau conseiller du district 7 sera un bon conseiller et invite ses partisans à le laisser faire ses preuves.  Quant à son avenir en politique municipale, Patrice Trudel n’exclut rien.  « Je compte demeurer un observateur attentif de la politique et cela à tous les niveaux.  C’est dans mon ADN » ajoute-t-il.  Patrice Trudel songe s’impliquer dans des  organismes  du  district  7  notamment.  « J'ai  un  peu  plus  de  temps  à donner maintenant » de conclure le conseiller sortant à la ville de Joliette.

Inscrivez-vous via notre service gratuit d'abonnement par e-mail pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles.