Courtoisie

Le gouvernement du Canada et le gouvernement du Québec accordent une aide financière pouvant atteindre la somme totale de 94 323 $ à trois projets de développement dans le secteur agricole dans la région de Lanaudière. Cette aide financière provient du Programme Proximité du ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, en vertu de l'entente Canada-Québec Cultivons l'avenir 2.

Le secrétaire parlementaire du ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire, Jean-Claude Poissant, et la vice-première ministre, ministre responsable des PME, de l'Allègement réglementaire et du Développement économique régional et ministre responsable de la région de Lanaudière, Mme Lise Thériault, au nom du ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, M. Laurent Lessard, en ont fait l'annonce en précisant que le Programme Proximité vise à inciter les producteurs et les transformateurs artisans du secteur bioalimentaire à tirer profit des occasions d'affaires qu'offre la mise en marché de proximité.

« Les citoyens s'intéressent de plus en plus à ce qu'ils consomment et à ce qui est produit dans leur milieu. Les initiatives de sensibilisation citoyenne des trois organisations de Lanaudière s'inscrivent dans ce désir d'encourager la production locale et de reconnaître le rôle éminemment important des producteurs agricoles et de leurs familles. Ces projets permettront aux gens de la région d'en apprendre davantage sur le monde fascinant de l'agriculture», a précisé par voie de communiqué, le 11 août, Jean-Claude Poissant, secrétaire parlementaire du ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire

« L'achat local et le contact plus direct entre les entreprises du secteur bioalimentaire et les consommateurs sont des priorités pour notre gouvernement. En amenant les producteurs agricoles et les transformateurs artisans à commercialiser leurs produits sur les marchés de proximité, nous contribuons au dynamisme des économies locales et régionales, à la visibilité des produits québécois et au renforcement du lien de confiance entre le consommateur et le producteur », a souligné Laurent Lessard, ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation

« Développer l'agrotourisme et enseigner les bases de l'agriculture urbaine à des familles de la région, voilà des initiatives qui ne manqueront pas de resserrer les liens entre les citoyens et les agriculteurs. En plus de stimuler l'économie locale, les projets choisis encourageront une alimentation plus saine auprès des familles, favorisant ainsi le développement de meilleures habitudes de vie», a déclaré Lise Thériault, vice-première ministre, ministre responsable des PME, de l'Allègement réglementaire et du Développement économique régional et ministre responsable de la région de Lanaudière

Faits saillants :

- Le Programme Proximité s'adresse notamment aux entreprises agricoles, aux agrotransformateurs, aux entreprises de transformation artisanale, aux coopératives et OBNL, aux regroupements d'entreprises et aux associés de regroupement d'entreprises qui souhaitent profiter d'une mise en marché de proximité.

- Pour l'année 2016-2017, un peu plus de 1,6 million de dollars ont été attribués par l'entremise du Programme Proximité.

- L'aide de 94 323 $ est divisée entre les trois programmes suivants :

- 41 537 $ à Boîtes d'ici et cie pour la réalisation de son projet de développement et de consolidation d'un réseau de distribution de boîtes de fruits et légumes frais. Ce projet vise à augmenter jusqu'à 50 % la part des fruits et légumes achetés directement auprès des agriculteurs locaux. Actuellement, ce sont environ 15 % des fruits et légumes frais qui sont écoulés sur le marché de cette façon.

- 5 054 $ au Conseil de développement bioalimentaire de Lanaudière pour la réalisation de son projet de panneaux d'interprétation pour les entreprises agrotouristiques de Lanaudière. Ce projet consiste en la réalisation, pour chacune des entreprises participantes, de trois panneaux d'interprétation agrotouristiques. Ceux-ci comprendront des renseignements et des photos éducatives sur les productions et les procédés de transformation ainsi que des faits historiques sur chaque entreprise.

- 47 732 $ au Conseil régional de l'environnement de Lanaudière pour la réalisation de son projet Cultivons et mangeons local. Ce projet vise à enseigner à au moins 1 200 familles lanaudoises les bases de l'agriculture urbaine ainsi que de la transformation et de la conservation des fruits et légumes de saison.

 

Courtoisie

Pierre Lajeunesse annonce sa candidature au poste de maire de Notre-Dame-des-Prairies.  M. Lajeunesse, courtier d’assurance de profession sera candidat aux élections du 5 novembre prochain.

M. Lajeunesse réside à Notre-Dame-des-Prairies depuis 10 ans.  Il a été propriétaire de la firme d’assurance Les Assurances Lajeunesse, Hétu et Ass. Inc.    

Bien impliqué dans la société, il a été sur le comité éxécutif et membre des Chevaliers de Colomb de Notre-Dame-des-Prairies, président du Club Optimiste de Joliette, secrétaire de la Légion Royale Canadienne de Lanaudière.  Il a été  animateur scout fin des années 80 à St-Paul de Joliette et membre du CA de l’Aide Juridique Laurentide Lanaudière en2005.

 

La ville de Notre-Dame-des-Prairies connaît un essor important.  Elle est un carrefour stratégique de la MRC.  Il y aura donc conférence de presse début septembre ou M. Lajeunesse présentera une nouvelle équipe de candidats conseillers et dévoilera un programme d’action pour la ville de Notre-Dame-des-Prairies.

Courtoisie

Lors de l’assemblée générale annuelle du Carrefour industriel et expérimental de Lanaudière (CIEL) le président du conseil d’administration de la Table des préfets de Lanaudière, Monsieur Gaétan Morin, était heureux d’annoncer un investissement de 50 000 $ provenant de l’enveloppe régionale de soutien aux projets structurants afin de soutenir les opérations de l’organisme.

Œuvrant principalement dans la recherche appliquée en agriculture, le CIEL contribue de manière significative à l’amélioration de la productivité des entreprises agricoles lanaudoises. Pour Gaétan Morin « il ne fait aucun doute que les investissements consentis par la Table des préfets pour soutenir le Carrefour industriel et expérimental de Lanaudière généreront des impacts significatifs sur l’amélioration des cultures, et donc sur la vitalité économique du territoire. Il importe pour la Table de soutenir les organisations régionales par des actions concrètes et l’octroi de ce financement en est un exemple. »

Pour Michel Fafard, président de CIEL « Nous sommes très heureux du soutien financier de la Table des préfets de Lanaudière et des bons mots sur l’appréciation de l’importance et de la pertinence de notre action. CIEL est aussi très fier de la qualité de son travail et des retombées concrètes de son action auprès des entreprises agricoles et ainsi participer au développement économique du secteur agricole. »

L’aide financière ainsi accordée servira à soutenir le fonctionnement de l’organisation au cours des deux prochaines années. Elle permettra de venir consolider et accroître le développement d’activités de recherche appliquée en production agricole végétale, de continuer de développer le soutien aux producteurs et conseillers agricoles. En plus de consolider et accroître le transfert technologique vers les entreprises agricoles dans le but de favoriser leur productivité et rentabilité.

Rappelons que la Table des préfets assume la gestion d’une enveloppe régionale de soutien aux projets structurants de 225 000 $ par année provenant de la mise en commun d’une partie des fonds de développement des territoires de chacune des MRC de Lanaudière afin de soutenir le développement régional. La politique d’investissement relative à cette enveloppe est disponible sur le site Internet de la Table au  www.prefetslanaudiere.com.

Guy Latour

Pour la première fois en près de 30 ans, la municipalité de Saint-Charles-Borromée, aura un nouveau maire à la suite des élections municipales du 5 novembre prochain.

En effet, le maire André Hénault, a annoncé ce matin, qu’il quittait la vie politique. « Les Charlois, en grande majorité, disaient espérer que je demeure en poste. J’ai maintenant 75 ans. Les années tombent de plus en plus vite. Si la santé est encore adéquate, je ne sais pas ce qu’elle sera au cours des prochaines années. Un autre mandat me mènerait à l’aube de 80 ans », a-t-il expliqué avec émotion, lors d’un point de presse au club de golf de Joliette.

M. Hénault s’est dit convaincu que la relève était prête. « Elle saura préserver notre héritage, nos valeurs et les principes que nous avons partagés. De plus, Saint-Charles-Borromée est en bonne santé financière et plus d’être en plein essor », a-t-il ajouté.

Élu conseiller au siège #5 en 1983, André. Hénault a été élu maire pour la première fois en 1988.  Il a notamment été réélu dix fois par acclamation.  Il a été préfet de la MRC de Joliette durant 21 ans et président de la table des préfets de Lanaudière de 1998 à 2015. Il a été président-fondateur du Conseil de Transport de Lanaudière, de 2001 à 2015,

Il a participé à la mise en place du CLD Joliette en 1998. Enfin, l’an dernier, il a reçu le prix Jean-Marie Moreau de la Fédération Québécoises des Municipalités. Cette distinction est remise à un élu municipal en reconnaissance de son engagement face à la communauté qu’il représente.

André Hénault a conclu son discours en parodiant Michel Sardou. « Mes chers Charlois, je pars. J’aime ce que je fais, mais je pars. Vous aurez un autre maire plus tard. Je ne m’enfuis pas, je pars. Fier de mon héritage. Heureux de mes 34 ans de loyaux services. Je rentre à la maison. Je suis triste de partir… mais le temps est venu de m’en aller », a-t-il mentionné la voix étranglée par l’émotion.

En plus de M. Hénault, les conseillers  Claude Bélanger (siège #3) et Guy Rondeau (siège #4) ne solliciteront pas, eux aussi, un nouveau mandat.

Guy Latour. Le conseiller sortant Guy Rondeau (siège #4), le maire sortant André Hénault, le candidat à la mairie Robert Bibeau, ainsi que le conseiller sortant Claude Bélanger (siège #3).

Robert Bibeau candidat à la mairie

C’est Robert Bibeau, actuel conseiller au siège #2 depuis 1986, qui tentera de se faire élire comme maire, en compagnie d’une équipe de six candidats indépendants.

Trois conseillers actuels tenteront de se faire réélire soit Chantal Riopel (#1), Robert Groulx (#5) et Janie Tremblay (#6). Louise Savignac, tentera un retour au siège #3, alors qu’on retrouvera deux nouvelles figures soit Jean-Sébastien Hénault (siège #2) et Denis Bernier (siège #4).

« Entouré ainsi de conseillers et conseillères indépendants possédant chacun des compétences complémentaires et regroupés en équipe autour de valeurs communes, Saint-Charles-Borromée continuera d’offrir la meilleure représentation politique pour assurer la continuité de son développement », a souligné M. Bibeau.

Ce dernier ajoute qu’il s’agira d’un travail d’équipe sans ligne de parti, laissant libre cours aux idées pour de meilleures prises de décisions.  Les conseillers et conseillères élus pour l’ensemble de la population  auront toute la légitimité pour travailler à régler les problématiques de toute la municipalité.

« Je suis un travailleur déterminé et je favorise le travail d’équipe. Je prône le contrôle des dépenses, une administration saine et le développement d’un milieu de vie de proximité harmonieux », de conclure Robert Bibeau.

Guy Latour. L'équipe de Robert Bibeau est composée de Janie Tremblay (siège #6), Robert Groulx (siège #5), Denis Bernier (siège #4), Robert Bibeau (candidat à la mairie, Louise Savignac (siège #3), Jean-Sébastien Hénault (siège #2) ainsi que Chantal Riopel (#1).

Courtoisie

La Table des préfets de Lanaudière rendait publiques cette semaine les priorités régionales de développement identifiées dans le cadre du renouvellement de la Stratégie pour assurer l’occupation et la vitalité des territoires. C’est lors d’un événement tenu au Centre d’Art Diane Dufresne de Repentigny que le président de la Table, Monsieur Gaétan Morin, en a fait l’annonce.

Initiée en mars dernier, cette démarche de réflexion régionale aura permis de dégager 14 enjeux prioritaires de développement. Ces enjeux ont été identifiés suite à une journée de consultation régionale tenue le 12 mai dernier et ayant réuni l’ensemble des partenaires municipaux, socioéconomiques et ministériels œuvrant au développement de Lanaudière.

Les priorités régionales de développement sont regroupées dans quatre grandes sphères d’intervention soit : le développement économique, le développement des infrastructures, le développement d’une identité lanaudoise forte et le développement social. Celles-ci peuvent être consultées sur le site de la Table des préfets de Lanaudière au .www.prefetslanaudiere.com

« Il était primordial pour le conseil d’administration de la Table des préfets de réaliser cette démarche en collaboration avec le plus grand nombre de partenaires possible afin de s’assurer d’établir des priorités régionales qui correspondent réellement à nos enjeux lanaudois. Nous sommes très fiers de la grande participation à cette réflexion et nous sommes convaincus que les priorités retenues reflètent les discussions tenues par les 150 personnes présentes lors de la journée de consultation » mentionne Gaétan Morin, président de la Table.

Rappelons que ces priorités serviront également à guider les investissements du Fonds d’Appui au Rayonnement des Régions annoncé au printemps par le gouvernement Québec. Ce fonds bénéficie d’une enveloppe de 30 millions pour le Québec en 2017 et sera doté, à terme, d’une enveloppe de 100 millions. Les balises administratives de ce fonds sont toujours inconnues et seront annoncées ultérieurement.

 

 

Courtoisie

Deux derniers candidats viennent compléter l’équipe d’Isabelle Perreault, à Saint-Alphonse-Rodriguez : le conseiller municipal sortant Rémi Bélanger sollicitera un renouvellement de mandat lors des élections de novembre prochain et Charles André-Pagé fera le saut en politique municipale.

Remi Bélanger est conseiller municipal à Saint-Alphonse-Rodriguez depuis 2013. Propriétaire au lac Vert depuis près de 20 ans, il est particulièrement sensible aux questions touchant l’environnement. Il est actuellement le représentant de la municipalité au comité de la protection de l’environnement de la MRC de Matawinie. Rémi a travaillé activement à la gouverne du dossier des installations sanitaires ainsi qu’à celui de la collecte à trois voies et veut continuer à s’impliquer dans ce domaine. Durant son mandat, il a veillé à la croissance et au rayonnement des « Doux Jeudis». Dans le futur, il souhaite s’impliquer au niveau de la sécurité publique dans la municipalité et vise à améliorer la qualité de nos voies routières.

« Je désire supporter la candidature d’Isabelle Perreault à la mairie de Saint-Alphonse-Rodriguez, car son implication citoyenne et sa présence dans le milieu des affaires aideront certainement notre municipalité à rayonner au niveau régional et même provincial» affirme Rémi Bélanger. « Je crois qu’Isabelle sera capable d’améliorer l’image projetée par Saint-Alphonse-Rodriguez. Je suis également d’avis qu’elle pourra mettre de l’avant l’application de saines habitudes de vie pour l’ensemble des citoyens », poursuit-il.

Charles-André Pagé est un natif de Saint-Alphonse-Rodriguez. Son fils représente la quatrième génération ayant élu domicile au lac Bastien. Malgré son jeune âge, il s’est bâti une solide expérience en gestion de personnel et dans les dossiers de génie civil. Il est membre de l’association du domaine Bastien depuis dix ans. C’est avec enthousiasme que Charles-André se joint à l’équipe d’Isabelle Perreault. « Nous partageons des valeurs telles que l’honnêteté et le sens du devoir. Nous avons des idéaux qui permettront aux jeunes familles ainsi qu’aux ainés de pleinement s’épanouir à travers un développement économique et social visionnaire. Nous voulons la croissance de notre municipalité » explique-t-il.

Rémi Bélanger et Charles-André Pagé se joignent donc aux candidats déjà annoncés, soit Mireille Asselin, Jean Ouellet, Delphine Guinant ainsi que Pierre Lavallée et viennent ainsi clore l’équipe d’Isabelle Perreault. Dès les prochaines semaines, ils seront tous disponibles pour rencontrer les citoyens afin de préciser davantage les actions qu’ils mèneront au cours des quatre prochaines années.

Pour toute question, il est possible de communiquer avec Rémi Bélanger au 514 347-3895 ou par courriel à Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et avec Charles-André Pagé au 450 758-1808 ou par courriel à Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Courtoisie

Deux autres personnes annoncent qu’ils se joignent à l’équipe d’Isabelle Perreault et qu’ils seront candidats à Saint-Alphonse-Rodriguez en vue des élections de novembre prochain.  La conseillère municipale sortante Delphine Guinant et le propriétaire du Onze Onze Café du village, Pierre Lavallée, nouveau venu en politique, ont décidé d’appuyer la candidature d’Isabelle Perreault à la mairie.

Delphine Guinant est conseillère municipale depuis 2013. Assistante optométriste depuis 13 ans, Delphine était bénévole au comité de parents de l’école et siégeait au comité de la politique familiale et des aînés avant même son élection en 2013. Comme conseillère, elle a été, entre autres, responsable des loisirs et de la culture et a été membre du comité des festivités entourant le 175e anniversaire de Saint-Alphonse-Rodriguez.

 « Avec Isabelle et son équipe, je veux remettre en marche la politique familiale et des aînés. C’est une priorité pour moi et je sais qu’Isabelle partage cette volonté. Isabelle a la force et la détermination pour augmenter les services aux familles et aux aînés de notre municipalité » a soutenu Delphine Guinant. « J’aime être à l’écoute des citoyens et les aider dans leurs démarches. Je le fais avec ma clientèle à la lunetterie et je le fais avec les citoyens de ma municipalité, c’est ma force » a-t-elle ajouté. Pierre Lavallée est un entrepreneur. Après avoir travaillé dans le monde municipal pendant 10 ans à la ville de Pointe-Claire, Pierre a fondé et coordonné la ligue de soccer des Îles-de-la-Madeleine et en a assuré sa progression et sa pérennité durant 15 années, entre 1998 et 2013. De retour dans une municipalité qui l’a vu grandir, il a inauguré en juin 2014 le Onze Onze Café du Village, lieu de rassemblement social et culturel à Saint-Alphonse-Rodriguez. Pierre est un homme de passion, qui sait rassembler. Que l’on parle de développement économique ou culturel, d’embellissement du village ou de ses sentiers, il est partant pour y mettre toute son énergie. C’est cette énergie qu’il veut mettre au service des citoyens.

Delphine et Pierre, tout comme les candidats déjà annoncés Mireille Asselin, Jean Ouellet et Isabelle Perreault, rencontreront les citoyens au cours des prochains mois afin de préciser encore plus les actions qu’ils mèneront au cours des quatre prochaines années.

Pour toute question, il est possible de communiquer avec Delphine Guinant au 514 686-3599 et par courriel à Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou avec Pierre Lavallée au 450 883-0397 et par courriel à Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Courtoisie. Pierre Lavallée.

 

Courtoisie

Le 5 novembre prochain, les citoyennes et les citoyens de quelque 1 100 municipalités du Québec auront l’occasion d’élire les élues et élus municipaux qui les représenteront au cours des quatre prochaines années.

La vice-première ministre et ministre responsable de la Condition féminine, Mme Lise Thériault, invite les Québécoises à se lancer dans la course. « Les femmes représentent la moitié de la population québécoise et contribuent au développement et à l’avancement du Québec. Elles doivent davantage prendre part aux décisions de gouvernance de notre société. Le partage du pouvoir entre les femmes et les hommes est plus qu’un simple enjeu de représentation; c’est une question de santé démocratique. Maintenant, avec la décentralisation des pouvoirs à laquelle le gouvernement du Québec a procédé, les municipalités ont plus que jamais la capacité de faire changer les choses. »

Mme Caroline St-Hilaire, mairesse de la Ville de Longueuil, a été nommée ambassadrice du volet féminin de la campagne Présentez-vous du gouvernement du Québec. « Vous avez des idées et voulez jouer un rôle actif dans votre communauté? La politique municipale a besoin de vous. Lors des élections municipales de 2013, seulement 30 % de l’ensemble des personnes élues étaient des femmes. Encore aujourd’hui, près de 80 municipalités n’ont aucune femme siégeant à leur conseil municipal. L’augmentation du nombre de candidates et d’élues constitue donc un défi de taille que nous devons, toutes et tous, relever ensemble. »

Afin d’accroître le nombre de candidatures féminines lors des élections de novembre prochain, le gouvernement du Québec et les principaux acteurs du milieu ont décidé d’unir leurs efforts. Outre la campagne gouvernementale, divers outils d’accompagnement à l’intention des futures candidates (guides, calendrier d’activités, liens utiles, information sur la place des femmes dans les instances municipales) sont disponibles sur le site Web Présentez-vous (presentezvous.gouv.qc.ca) et sur le site du Secrétariat à la condition féminine (scf.gouv.qc.ca).

« En matière d’égalité entre les femmes et les hommes, nous avons collectivement parcouru beaucoup de chemin. Et nous devons continuer nos efforts, car ce n’est qu’ensemble que nous arriverons à façonner l’avenir du Québec et la société québécoise de demain », a souligné la ministre Lise Thériault.

« Le monde municipal est un milieu dynamique, où les défis sont nombreux. Agir à titre de mairesse ou de conseillère municipale, voilà une belle façon de s’engager et de mettre à profit votre expérience, votre vision et votre leadership », a conclu la mairesse Caroline St-Hilaire.

Courtoisie

Le conseiller municipal sortant Jean Ouellet et la nouvelle venue en politique Mireille Asselin annoncent qu’ils seront candidats à Saint-Alphonse-Rodriguez comme conseillers aux élections municipales de novembre 2017. Ils ont tous deux décidé d’appuyer la candidature d’Isabelle Perreault à la mairie et travaillent déjà avec elle à développer une vision et un programme.

Jean Ouellet est actuellement maire suppléant. Il a six ans d’expérience comme conseiller municipal. Auparavant, il était directeur régional au Ministère des Affaires municipales. C’est cette expérience qu’il offre aux citoyens de sa municipalité. En 2013, Jean Ouellet n’avait voulu appuyer aucun des candidats à la mairie et avait choisi de se présenter comme indépendant. Cette fois, il a pris la décision d’appuyer Isabelle Perreault à la mairie. « Elle a le

leadership et l’expérience nécessaires pour être mairesse de notre municipalité.  Elle est très investie dans la qualité des services aux citoyens, que ce soit en voirie, culture ou autre. Elle sait rassembler les gens et faire avancer des projets » a affirmé le candidat.

Selon lui, la municipalité est maintenant rendue à une nouvelle étape. Après la réalisation du projet d’égout et d’aqueduc du village qui a pris beaucoup d’énergie, et même, ralenti d’autres projets, il faut maintenant aller de l’avant. Embellissement du village, révision des règlements d’urbanisme, politique culturelle, services aux ainés, autant de chantiers auxquels Jean Ouellet souhaite apporter sa contribution.

Ayant vécu la vie de villégiateur depuis 10 ans à Saint-Alphonse-Rodriguez, Mireille Asselin est très impliquée dans la région depuis de nombreuses années. Architecte depuis trente ans, elle a réalisé de nombreux projets allant des garderies aux centres communautaires. De plus, elle a été, entre autres, présidente d’une chambre de commerce et d’un club de patinage artistique. Elle est actuellement présidente du Réseau des Femmes élues de Lanaudière et administratrice de la FADOQ Lanaudière. Elle souhaite aider l’équipe d’isabelle Perreault avec qui elle partage les valeurs d’ouverture, de transparence, de responsabilité, de développement durable.

Madame Asselin a souligné : « Je veux travailler à l’embellissement de notre municipalité et à son développement. En tant que résidente à temps partiel depuis dix ans, la mise en valeur des services à offrir aux villégiateurs est une priorité pour moi. » Avec Isabelle Perreault, au cours des prochains mois, ils vont rencontrer les citoyens pour préciser encore plus les actions qu’ils vont mener au cours des quatre prochaines années.

Pour toute question, il est possible de communiquer avec Jean Ouellet au 450 421-2004 ou par courriel à Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou avec Mireille Asselin au 514 895-7915 ou par courriel à Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Courtoisie

Le 5 novembre prochain, les citoyennes et les citoyens de quelque 1 100 municipalités du Québec auront l’occasion d’élire les élues et élus municipaux qui les représenteront au cours des quatre prochaines années.

La vice-première ministre et ministre responsable de la Condition féminine, Mme Lise Thériault, invite les Québécoises à se lancer dans la course. « Les femmes représentent la moitié de la population québécoise et contribuent au développement et à l’avancement du Québec. Elles doivent davantage prendre part aux décisions de gouvernance de notre société. Le partage du pouvoir entre les femmes et les hommes est plus qu’un simple enjeu de représentation; c’est une question de santé démocratique. Maintenant, avec la décentralisation des pouvoirs à laquelle le gouvernement du Québec a procédé, les municipalités ont plus que jamais la capacité de faire changer les choses. »

Mme Caroline St-Hilaire, mairesse de la Ville de Longueuil, a été nommée ambassadrice du volet féminin de la campagne Présentez-vous du gouvernement du Québec. « Vous avez des idées et voulez jouer un rôle actif dans votre communauté? La politique municipale a besoin de vous. Lors des élections municipales de 2013, seulement 30 % de l’ensemble des personnes élues étaient des femmes. Encore aujourd’hui, près de 80 municipalités n’ont aucune femme siégeant à leur conseil municipal. L’augmentation du nombre de candidates et d’élues constitue donc un défi de taille que nous devons, toutes et tous, relever ensemble. »

Afin d’accroître le nombre de candidatures féminines lors des élections de novembre prochain, le gouvernement du Québec et les principaux acteurs du milieu ont décidé d’unir leurs efforts. Outre la campagne gouvernementale, divers outils d’accompagnement à l’intention des futures candidates (guides, calendrier d’activités, liens utiles, information sur la place des femmes dans les instances municipales) sont disponibles sur le site Web Présentez-vous (presentezvous.gouv.qc.ca) et sur le site du Secrétariat à la condition féminine (scf.gouv.qc.ca).

« En matière d’égalité entre les femmes et les hommes, nous avons collectivement parcouru beaucoup de chemin. Et nous devons continuer nos efforts, car ce n’est qu’ensemble que nous arriverons à façonner l’avenir du Québec et la société québécoise de demain », a souligné la ministre Lise Thériault.

« Le monde municipal est un milieu dynamique, où les défis sont nombreux. Agir à titre de mairesse ou de conseillère municipale, voilà une belle façon de s’engager et de mettre à profit votre expérience, votre vision et votre leadership », a conclu la mairesse Caroline St-Hilaire.

Courtoisie

La conseillère municipale Isabelle Perreault annonce officiellement qu’elle sera candidate à la mairie de Saint-Alphonse-Rodriguez en vue des élections municipales de novembre 2017. Déjà, plusieurs citoyens, anciens élus et nouveaux candidats, ont appuyé sa candidature. Elle s’est entourée, d’une équipe de candidats forts, de collaborateurs et de citoyens engagés. Les noms des candidats qu’elle a choisis pour constituer son équipe seront dévoilés au cours des prochaines semaines.

 « Je veux insuffler un vent de fraîcheur et un nouvel élan à Saint-Alphonse-Rodriguez » affirme madame Perreault. « Je préconise des valeurs d’inclusion », poursuit-elle. Sa proposition mettra de l’avant de nouvelles idées, tout en se souciant d’améliorer les services de base déjà offerts aux citoyens.

Ouverture, transparence, responsabilité et vision d’avenir font partie des valeurs incontournables qui orienteront ses actions. La candidate croit fermement à l’intelligence collective et à la force du travail d’équipe. Son intention est que les élus, employés municipaux et citoyens s’impliquent et s’engagent. Elle souhaite faire en sorte que tous œuvrent ensemble au dans le souci du bien-être collectif. Son objectif : une municipalité où le citoyen est au centre des préoccupations et est fier d’appartenir à sa communauté.

Conseillère municipale depuis 2012, Isabelle Perreault s’est installée à Saint-Alphonse-Rodriguez en 2004. Le charmant village est vite devenu une histoire de cœur pour elle et elle s’est rapidement enracinée dans sa communauté. Résidente du domaine du lac Marchand (4H) et mère de 4 garçons, elle y dirige une entreprise avec son conjoint depuis plusieurs années. Elle s’implique activement à l’école de ses enfants ainsi qu’auprès de plusieurs organismes communautaires depuis les premiers jours

Parmi les points marquants de son cheminement, Isabelle Perreault est, depuis trois années, coordonnatrice de la Chambre de commerce de Rawdon. De plus, elle est administratrice de plusieurs conseils d’administration, notamment celui du Carrefour Jeunesse-Emploi Matawinie, de la Caisse Desjardins de Kildare et du réseau des femmes élues de Lanaudière

Au cours des mois à venir, Isabelle Perreault souhaite faire preuve d’ouverture envers les idées et les besoins des citoyens. « J’invite les Rodriguais et Rodriguaises à me partager leur vision et leurs préoccupations afin que nous puissions ensemble assurer l’avenir de Saint-Alphonse-Rodriguez. » lance-t-elle. Dès maintenant, elle entreprend de rencontrer les citoyens et les représentants des associations actives à Saint-Alphonse-Rodriguez.

Pour toute question, il est possible de communiquer avec Isabelle Perreault par courriel à Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou par téléphone au 450 753-0003.

 

 

Plus d'articles...

Inscrivez-vous via notre service gratuit d'abonnement par e-mail pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles.