Courtoisie

C’est aujourd’hui que le candidat du district 7 à Joliette et conseiller sortant, Patrice Trudel, a dévoilé ses principaux engagements.

« Je suis très heureux de m’investir pour un second mandat. Je m'engage à défendre une devise qui est mienne : agir en bon administrateur et être à l’écoute et à la hauteur des attentes des citoyens » d’indiquer d’emblée Patrice Trudel.

Le conseiller sortant avait fait des promesses durant la campagne municipale 2013. Ont- elles été tenues? « Absolument. J’ai  accompli bien des choses jusqu’à présent et les résultats peuvent en témoigner. » Il se dit fier d’avoir initié la Semaine du Civisme dont l’objectif était de rappeler aux citoyennes et citoyens les notions de civisme et de favoriser l’adoption de bons comportements visant le mieux-être de la communauté. Patrice Trudel est heureux aussi d’avoir mis en place des mesures d’apaisement de la vitesse ainsi que des corridors scolaires aux abords de l’école intégrée St-Pierre. Comme représentant à la Commission de la sécurité publique de la MRC Joliette, monsieur Trudel se dit fier d’avoir contribué à faire diminuer de 27% le nombre d’infractions au code criminel à Joliette et dans le grand Joliette au cours des quatre dernières années.

Le conseiller sortant est aussi très heureux d’avoir mis de l’avant la construction d’un chalet de commodités au parc Antonio- Barrette. Monsieur Trudel se réjouit aussi d’avoir travaillé à l’amélioration du déneigement ainsi que la réfection d’asphalte de rues du district. Il a tenu aussi à souligner la signature d'une nouvelle convention collective de 6 ans avec les pompiers de Joliette et la gestion rigoureuse des finances publiques, par le conseil municipal sortant, qui a permis la diminution de la dette et le maintien d’un taux de taxation raisonnable. « Les citoyennes et citoyens peuvent voir l’ensemble de mes réalisations sur mon site Internet : jappuietrudel.wixsite.com/trudel2017. »

Pour le conseiller sortant qui est candidat à sa réélection, il y a de nombreux défis qui restent à relever. L’avenir pour Patrice Trudel c’est parler encore et davantage de modération de la vitesse et de sécurité routière en milieu urbain. « Je crois qu’il y a encore  trop d’automobilistes qui souffrent du syndrome du pied pesant. » Selon monsieur Trudel, les enjeux de sécurité routière doivent tenir compte du transport actif et par conséquent, du partage de la route. Patrice Trudel s’engage également à maintenir et même dépasser l’offre en équipements et activités récréatives et sportives dans les parcs du district 7.

D’ailleurs, au sujet du parc Antonio-Barrette, Patrice Trudel s’engage, à travailler à la réfection de la rotonde. « C’est un bijou de l’histoire du quartier et de Joliette. Il faut la garder  en bon état.» Des améliorations au réseau routier du quartier se sont accélérées en 2014 et seront poursuivies. « Certaines rues ont besoin d’amour. Des travaux correctifs seront nécessaires dans les prochaines années.»

Patrice Trudel veut aussi s’assurer de maintenir, à Joliette, un responsable local en police communautaire. Cette ressource est essentielle à Joliette parce qu’elle élabore et coordonne des activités de prévention, des campagnes et des programmes de sensibilisation pour améliorer la sécurité et le sentiment de sécurité des citoyens. « Je veux aussi travailler au développement économique et à la création d’emplois et stimuler ainsi l’installation de nouvelles familles à Joliette » d’ajouter le conseiller sortant de Joliette.

Pour lui, nul doute que le conseil municipal sortant a démontré une volonté de collaborer au développement économique. Les investissements chez Bridgestone et dans un éventuel Centre des congrès en sont la preuve. « Je crois que nous devrons réfléchir à des initiatives ou de mesures de soutien pour favoriser davantage notre croissance économique. » Un autre engagement majeur sera dévoilé prochainement.  « J’invite les citoyens à rester attentifs » de conclure le conseiller sortant.

Courtoisie

Comme annoncé précédemment, mon équipe et moi sommes élus sans opposition. Le processus électoral est donc terminé. Merci à toutes et à tous de renouveler votre confiance envers nous.

C’est avec beaucoup de fierté que nous amorçons notre troisième mandat au sein de la municipalité. Humblement, je considère ce résultat comme une note exemplaire à notre bulletin, constate que le travail accompli est à la hauteur des attentes et que nous sommes dans la bonne direction. Je consacre cette élection à ma très chère équipe. Des gens engagés et passionnés de leur municipalité. J’ai également une pensée pour Diane, qui a choisi de relever d’autres défis, et aussi pour notre très cher Jacques qui est décédé trop tôt. Jacques, toi le bagarreur, j’imagine ton sourire fendu jusqu’aux oreilles! Votre implication fut nécessaire et appréciée. Bienvenue Annie! Ta contribution sera certainement importante. Également, je remercie toutes les personnes impliquées près de nous; employés, bénévoles, Ginette notre DG qui part à sa retraite cette année, et autres. Votre soutient n’est pas étranger à notre succès.

Cette élection rapide nous permettra de rester au travail. Budget 2018, planification des projets de l’an prochain, etc…et bien évidemment, bientôt l’inauguration de notre centre communautaire et notre hôtel de ville revampé, notre nouveau chalet des loisirs et notre parc destiné à nos jeunes enfants; des beaux projets structurants qui caractérisent bien notre ferme intention d’améliorer la vie de notre monde.

En cette même journée, des collègues maires et mairesses, conseillers et conseillères célèbrent aussi leur victoire. Félicitations pour votre élection bien travaillée et bien méritée. Pour celles et ceux qui coursent vers le scrutin du 5 novembre, bonne campagne et bonne chance!!! On vous attend à la ligne d’arrivée. Votre implication est essentielle, n’en doutez pas.

D’ores et déjà, nous savons qu’il y aura des nouveaux dans le conseil de certaines municipalités et à la Table des Maires de la MRC Matawinie . C’est avec beaucoup d’enthousiasme que je constate la venue de femmes, de jeunes et de personnes de diverses professions. Une belle diversité, ajoutée à l’expérience des élus qui resteront, répondra certainement aux attentes des municipalités et de la population. Pour les maires et conseillers sortants, en mon nom personnel et celui de ma municipalité, merci! Si notre MRC est ce qu’elle est aujourd’hui, c’est grâce à vous.

Comme vous le savez, ces dernières années m’ont amené à m’impliquer dans diverses sphères d’activités de la MRC. Je n’ai jamais caché mes envies de m’impliquer davantage. Les prochains jours seront consacrés à la réflexion. Aux personnes qui m’encouragent… j’apprécie vraiment! Peu importe mes choix, LA ou les responsabilités que me confierons mes collègues à la Table des maires, je call présent. Présent pour une Matawinie à l’image de ses commettants et de sa population. Je rêve d’une Matawinie forte et reconnue comme on reconnaît la Gaspésie. D’une Matawinie en développement à tous les niveaux, remplie d’espoir pour tous sans oublier personne. Je rêve d’un leadership fort et renouvelé, ralliant toutes les forces autour d’une tablée remplie d’idées nouvelles et de collégialité. Je rêve de divers projets qui nous définiront  et qui nous rassembleront. Je rêve de rêveries, je rêve de la Matawinie! Bon sur ces derniers mots….. Bon long week-end à tous! Je vous aime!

 

 

Courtoisie

Fier des réalisations des derniers mandats, Gaétan Morin, pose de nouveau sa candidature à la mairie de Sainte-Marcelline de Kildare.  Il se présente avec une équipe complète et renouvelée. L’arrivée de Mélissa Arbour,  Mélanie  Laberge et  Pierre Desroches offre un regard neuf sur les enjeux actuels. Le retour de Gilles Arbour, Serge Forest et Réal Payette assure la continuité.

Coté culture: Sainte-Marcelline , déjà reconnue pour son festival des artisans, a bonifié son offre culturelle  par l’ajout de spectacles de qualité à la vieille chapelle .

 Du coté des loisirs, le skate-park rénové et amélioré ainsi que les jeux d’eau des tout-petits( les premiers en Matawinie) sont très appréciés . Le parc de l’étang a doublé de superficie et est maintenant doté d’un quai flottant.   La municipalité a obtenu la certification provinciale  M A DA (municipalité ami des ainés) et depuis un an une maison des ainés leur est accessible.

Les finances ont toujours été scrutées à la loupe et le taux de taxation reste des plus enviable.  La réforme du système d’aqueduc municipal permet maintenant de desservir adéquatement la population. La plupart des rues sont pavées et grâce a une subvention de 1.4 million,  cet automne,  la municipalité refait son réseau routier.

 L’environnement n’est pas en reste. Le réaménagement de l’éco-centre le rend plus  fonctionnel. La revitalisation des berges des lacs et cours d’eau  est suivie de près.  Plusieurs projets domiciliaires sont en cours  à Sainte-Marcelline : preuve évidente de vitalité.

 

Parce que Sainte-Marcelline est unique et dynamique, Gaétan Morin  désire travailler avec ses concitoyens pour développer le potentiel de la municipalité dans le respect de tous  Il  sollicite l’appui de ses concitoyen(es) lors du scrutin du 5 novembre prochain.  Son équipe et lui seraient fiers de les représenter à nouveau.   

Archives

Les jeux sont maintenant faits. La période de mise en candidature pour les élections municipales du 5 novembre s’est terminée le 6 octobre à 16h30.

Dans le nord de Lanaudière, 25 maires ont été élus par acclamation sur 48 municipalités, alors que 157 conseillers ont été élus sans opposition sur une possibilité de 292.

Alain Beaudry a été réélu pour un deuxième mandat à Joliette. De son côté, Robert Bibeau a été élu maire de Saint-Charles-Borromée. Il succède à André. Hénault qui a annoncé en août dernier son retrait de la vie politique.

Courtoisie. Robert Bibeau

Dans la MRC de Joliette, six autres municipalités ont vu leur maire être réélu ou élu sans opposition. Il s’agit de Mario Lasalle (Crabtree), Céline Geoffroy (Notre-Dame-de-Lourdes, François Desrochers  (Saint-Ambroise-de-Kildare), Alain Bellemare (Saint-Paul), Marc Corriveau (Saint-Thomas) et Roland Charest (Village Saint-Pierre).

La conseillère Suzanne Dauphin tentera de succéder au maire sortant de Notre-Dame-Prairies, Alain Larue, qui quitte après 27 ans. Elle affrontera Pierre Lajeunesse. Il y aura aussi des élections dans tous les quartiers de cette Ville.

Du côté de Joliette, les conseillers Luc Beauséjour (siège #1), Patrick Lasalle (#6) et la conseillère Danielle Landreville (#3) et ont été réélus par acclamation.

À Saint-Charles-Borromée, les conseillères Chantal Riopel (siège #1), et Janie Tremblay (#6) ainsi que le conseiller Robert Groulx (#5) ont réélus sans opposition, alors que Jean-Sébastien Hénault a été élu.  Il y a aura élection dans un quartier à Notre-Dame-de-Lourdes, Saint-Paul et Saint-Thomas alors que trois quartiers seront en jeu à Sainte-Mélanie.

Les autres MRC

Dans Autray, deux mairesses ont été réélues sans opposition soir Suzanne Nantel (Berthierville), et Francine Bergeron  (Mandeville), alors que Jean-Paul Bélanger (Saint-Cléophas-de-Brandon) et Richard Giroux (Sainte-Geneviève-de-Berthier) ont été réélus. De son côté, Mario Frigon est le nouveau maire de Saint-Gabriel-de-Brandon.

Les maires sortants Gérard Jean (Lanoraie), Bruno Vadnais (Saint-Cuthbert), Yves Germain (Saint-Didace), Mario Houle (Sainte-Élisabeth) , Jean-Luc Barthe (Saint-Ignace-de-Loyola, Michel Lafontaine (Saint-Norbert) et Gaetan Gravel (Ville de Saint-Gabriel) auront de l’opposition. Il y a aura un nouveau dans les municipalités de La Visitation-de-L'Île-Dupas, Lavaltrie et Saint-Barthélemy.

Pour Montcalm, Robert Perreault (Saint-Alexis), Michel Jasmin (Saint-Calixte), Véronique Venne (Sainte-Marie-Salomé), Pierre La Salle (Saint-Jacques), Patrick Massé (Saint-Lin-Laurentides) et Mario Racette (Saint-Roch-Ouest) ont obtenu un nouveau, tout comme la mairesse de Saint-Liguori, Ghislaine Pomerleau. Pour sa part, Yves Prud'Homme est élu maire à Saint-Roch-de-l'Achigan.

Les maires sortants Marcel Jetté (Sainte-Julienne) et Michel Brisson (Saint-Esprit) devront affronter un ou plusieurs adversaires.

Enfin, dans la MRC Matawinie, soulignons la réélection de Martin Bordeleau (Saint-Côme) et Martin Héroux  (Sainte-Émélie-de-l'Énergie). Isabelle Perreailt est la nouvelle mairesse de Saint-Alphonse-Rodriguez alors que Martin Rondeau a été élu maire à Saint-Jean-de-Matha.

Les maires sortants Michel Surprenant (Chertsey), Bruno Guilbault (Rawdon), André Dutremble (Saint-Damien), Joé Deslauriers (Saint-Donat), Normand Laporte (Sainte-Béatrix) et Réjean Gouin (Saint-Michel-des-Saints) auront de l’opposition. Enfin, un nouveau maire sera élu le 5 novembre à Saint-Félix-de-Valois et Saint-Zénon.

Soulignons que la chanteuse et actrice Joe Bocan tentera de se faire élire comme conseillère au siège #6 de Sainte-Marceline-de-Kildare.

Pour tout savoir sur la liste des candidats par municipalité ou ville de nord de Lanaudière, on peut consulter le https://electionsmunicipales.quebec/.

Courtoisie

Le candidat à la mairie de Saint-Charles-Borromée, Robert Bibeau, a annoncé le 27 septembre, que lui et toute son équipe de conseillers et conseillères avaient officiellement déposé leur candidature en vue des prochaines élections à Saint-Charles-Borromée 

Robert Bibeau est entouré d'une super-équipe conjuguant expériences complémentaires, nouveautés et continuité. Une équipe de candidats indépendants sans ligne de parti mais partageant des valeurs et des objectifs communs. «Ensemble nous prioriserons un contrôle serré des dépenses, une saine administration tout en continuant le développement d'un milieu de vie harmonieux, respectueux de l'environnement et répondant aux besoins de ceux et celles qui l'habitent.»

Courtoisie

La candidate à la mairie de Notre-Dame-des-Prairies, Suzanne Dauphin, a déposé officiellement son bulletin de présentation. Avec la campagne électorale qui a pris son envol, la candidate a profité de l’occasion pour insister sur plusieurs points importants qui ont influencé sa décision de se porter candidate.

Parmi ces raisons, Suzanne Dauphin n’hésite pas à parler de son équipe qui la soutient en vue du scrutin du 5 novembre prochain. Une équipe qui a su contribuer à la réalisation d’une multitude de projets d’importance. Mme Dauphin parle aussi de sa feuille de route à la Table du conseil qui lui a permis d’acquérir une solide expérience. Elle se réjouit également du nombre croissant d’appuis à sa candidature, appuis qui proviennent de tous les quartiers de N.D.P. Marie-Joanne Boucher, comédienne bien connue et l’entraîneur de la LHJMQ, Dominique Ducharme, tous deux de N.D.P. font notamment  partie de ceux et celles qui appuient la candidature de Mme Dauphin.

Suzanne Dauphin rappelle aux Prairiquois et Prairiquoises que la famille est un point important, sinon la pierre angulaire de sa campagne. « On en beaucoup parlé du thème de la famille jusqu’à maintenant et vous ne serez pas étonné si ce point si important se retrouve au cœur de ma campagne », avait-elle déclaré lors du lancement de sa campagne, tenue devant plus de 200 personnes. Maintenir et améliorer la qualité du camp de jour, prioriser des coûts abordables pour l’ensemble des activités offertes, travailler sur le lien cyclable entre les rues Baby et Gauthier et l’ajout d’un second terrain de tennis font partie des priorités de Suzanne Dauphin en ce qui touche les familles.

 « Toute cette attention et cet intérêt porté aux familles de Notre-Dame-Des-Prairies reflètent bien notre ligne de pensée. Ce fut notre marque de commerce au cours des dernières années, une vision qui n’a jamais cessé de progresser. La famille, c’est important à mes yeux et j’en ferai toujours ma priorité », a-t-elle tenu à rappeler.  

Courtoisie

Le commerçant bien connu et président fondateur des Pirates de Joliette, Patrick Bonin, annonce aujourd’hui qu’il se porte candidat à l’élection municipale du 5 novembre prochain à Joliette dans le district # 7.

 « J’ai bien réfléchi et après tant d’années où mes grand-parents mes parents et moi-même avons bénéficié de la fidèle clientèle des gens du quartier Saint Pierre, je veux donc en quelque sorte redonner aux gens qui m'ont si longtemps soutenu », a-t-il fait valoir par voie de communiqué, le 25 septembre.

Le candidat indépendant ne se veut d’aucun parti ni membre d’équipe et collaborera avec tous les élus. « Je veux être  la voix des citoyens de mon district et ainsi faire grandir notre ville», précise-t-il.

L’aide aux commerçants et les activités proposés aux adolescents continueront de faire partie de ses priorités. Il veut aussi travailler avec les organismes du milieu pour trouver des solutions durables pouvant aider les gens dans le besoin.

Connu dans son quartier pour les nombreuses activités organisées dans « son parc » comme il aime si bien le dire, tel que l’halloween proposé chaque année gratuitement à la population, M. Bonin se dit très fier d’avoir la chance de représenter le quartier de Saintt-Pierre où il a passé toute son enfance et y vit toujours avec sa conjointe.

 

 

Courtoisie

La Table des préfets de Lanaudière est heureuse d’ouvrir officiellement la période de dépôt de projets dans le cadre du Fonds d’appui au rayonnement des régions (FARR). Pour monsieur Gaétan Morin, président de la Table : « Les sommes consenties par Québec via le FARR afin de soutenir le développement de la région seront assurément un levier pour contribuer à la vitalité du territoire lanaudois ».

Rappelons qu’une somme de 1,9 million de dollars a été octroyée par le gouvernement du Québec, pour l’année financière 2017-2018, afin que se concrétisent des projets qui correspondent aux priorités de Lanaudière. Ces priorités ont été définies au cours du printemps 2017 par les membres de la Table des préfets en étroite collaboration avec les partenaires municipaux, socioéconomiques et ministériels. Elles sont publiées dans le site Web du ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire (MAMOT) au www.mamot.gouv.qc.ca et dans celui de la Table des préfets de Lanaudière au www.prefetslanaudiere.com.

« Je me réjouis de savoir que grâce au FARR, de nombreux projets porteurs et adaptés aux particularités de Lanaudière pourront être mis en œuvre. Ceci entraînera sans aucun doute des retombées importantes pour de nombreux citoyens de notre région qui compte une multitude de gens passionnés et engagés dans leur milieu. J’invite donc toutes ces personnes, membres d’organismes ou décideurs, à soumettre un projet dès aujourd’hui », a précisé Lise Thériault, vice-première ministre, ministre responsable des Petites et Moyennes Entreprises, de l'Allègement réglementaire et du Développement économique régional, ministre responsable de la Condition féminine et ministre responsable de la région de Lanaudière.

Ces priorités sont regroupées dans quatre champs d’intervention :

- le développement économique

- le développement des infrastructures

- le développement d’une identité lanaudoise forte

- le développement social

Elles sont appuyées par de grandes priorités transversales, entre autres :

- la concertation et le partenariat

- l’innovation

- le développement durable

Pour être considérés comme ayant un rayonnement régional, les projets devront notamment générer des retombées sur le territoire de plus d’une municipalité régionale de comté (MRC). Les projets locaux réalisés dans plusieurs MRC et qui contribuent à l’atteinte d’une même priorité régionale sont aussi admis.

Les organismes et les entreprises admissibles sont invités à déposer leur demande d’aide financière au FARR auprès de la direction régionale du MAMOT au plus tard le 31 janvier 2018. La Table des préfets de Lanaudière traitera les demandes d’aide financière de manière continue d’ici cette date.

Le formulaire de demande d’aide financière se trouve sur le site Web du MAMOT ainsi que sur le site de la Table des préfets, dans la section Soutien au financement.

Une fois que le MAMOT aura confirmé l’admissibilité d’un projet, ce dernier sera soumis à la Table des préfets qui aura pour mandat de prioriser et de choisir les projets à soutenir dans le cadre du FARR. Le ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire et la Table de préfets se réservent de 60 à 90 jours pour traiter les dossiers reçus.

 

Courtoisie

Le maire d’Entrelacs, Sylvain Breton, annonce qu’il sollicitera un troisième mandat, le 5 novembre prochain.

« J’ai le plaisir d’annoncer que notre équipe sollicitera un troisième mandat lors du prochain scrutin de novembre. Fiers du travail accompli lors des huit dernières années, c’est avec enthousiasme que nous sollicitons la confiance des Entrelacoises et des Entrelacois », a précisé M. Breton dans un communiqué émis le 25 septembre.

Il a ajouté que plusieurs changements avaient été effectués lors du premier mandat, alors que des réalisations ont été faites dans le second.

« Notre bilan est solide; une situation financière enviable, diverses infrastructures de qualité dont plusieurs routes reconstruites, un village qui se distingue de plus en plus, des bâtiments municipaux rénovés au goût du jour et plus fonctionnels,  des parcs améliorés et adaptés à notre clientèle, sont au nombre de nos réalisations », ajoute-t-il.

Sylvain Breton souligne que plusieurs de ces projets ont été réalisés avec l’aide de subventions et l’implication de son administration. « Comme nous l’avons fait dès notre entrée en poste, les projets réalisés et les sommes d’argent dépensé le sont de façon intègre et rigoureuse, dans le respect de la capacité de payer du citoyen. L’augmentation de la valeur de notre patrimoine collectif est réelle et importante, ce qui en fait la véritable marque de commerce de notre équipe », souligne le maire sortant.

Sylvain Breton ajoute que la population d’Entrelacs bénéfice d’une qualité exceptionnelle de son environnement, des lacs et cours d’eau propres et sains. De plus, tous les efforts sont faits pour assurer leur pérennité.

Pour les quatre prochaines années, c’est sous le thème de la continuité que l’équipe Breton sollicite la confiance des citoyens et citoyennes d’Entrelacs. Annie Bélanger est heureuse de joindre notre équipe expérimentée. Résidente permanente, diplômée en travail social, actuellement au sein du Centre intégré de services sociaux de Lanaudière. Elle mettra à profit son expérience et reprendra les dossiers de Madame Diane Nadeau, qui a choisi de ne pas solliciter un autre mandat.

« Nous sommes enthousiastes d’aller à la rencontre de la population d’Entrelacs lors de ce rendez-vous électoral! Un appui fort pour notre équipe est un gage pour la réussite et la prospérité! », a conclu Sylvain Breton

Courtoisie

C’est hier soir que le maire sortant, M. Alain Larue, a présidé son tout dernier conseil municipal après 27 ans à la tête de la ville. C’est avec beaucoup d’émotion qu’il a profité de l’occasion pour remercier les membres du conseil ainsi que tous les employés municipaux qui ont oeuvré à ses côtés durant ces 31 années en politique municipale. Des citoyens ont tenu à être présents pour remercier et saluer personnellement M. Larue.

Rappelons que le Maire Alain Larue annonçait, il y a quelques semaines, qu’il se retirait de la vie politique après 27 ans à titre de maire et 31 ans d’implication en politique municipale à Notre-Dame-des-Prairies. Il terminera le présent mandat mais ne se représentera pas aux élections à la mairie le 5 novembre prochain.

 

 

Courtoisie

En vue des élections du 5 novembre prochain, la candidate à la mairie Isabelle Perreault est fière de présenter son équipe, des candidates et candidats qui ont à coeur la qualité de vie des citoyens de Saint-Alphonse-Rodriguez et le développement de la municipalité.

Dans le district 1 situé au coeur de la municipalité, le candidat est Pierre Lavallée, propriétaire du Onze Onze - Café du village. Passionné de plein air, M. Lavallée souhaite s'investir notamment dans l'embellissement du village et le développement d'aires récréatives.

Le district 2, secteur des lacs Cloutier et Loyer, est représenté par Jean Ouellet, actuellement maire suppléant et conseiller du district 3. M. Ouellet souhaite mettre à profit son expérience pour entre autres affronter les enjeux de la santé des lacs et de la réhabilitation des rues.

Charles André Pagé prend la relève dans le district 3, secteur des lacs Bastien, Long et Stevens. M. André est particulièrement connu pour son implication dans les dossiers des plantes envahissantes, du barrage du Lac Bastien et de la qualité de vie des familles.

Pour le Domaine 4H, le district 4, la candidate est la conseillère actuelle du district 6 Delphine Guinant, grandement impliquée dans les dossiers de la culture et des loisirs. Résidente du domaine depuis plusieurs années, elle souhaite s'associer aux citoyens pour revitaliser le parc et améliorer la sécurité des résidents de ce secteur.

Dans le district 5, secteur des rues des Monts, du lac Rouge et du Pont-Rouge ainsi que du 4e rang, le conseiller Rémi Bélanger sollicite un deuxième mandat. Il a mené à terme plusieurs projets en environnement tout en s'impliquant dans la réussite des Doux Jeudis. Services aux villégiateurs, la sécurité du secteur et la réhabilitation des routes du district sont parmi ses priorités.

Finalement, le district 6, qui inclut le lac Louise et les domaines longeant la rivière L'Assomption (des Rentiers, Arès, McManiman et Lachapelle), est représenté par Mireille Asselin. Établie à Saint-Alphonse-Rodriguez depuis une dizaine d'années, Mme Asselin est très impliquée entre autres dans le Réseau des femmes élues de Lanaudière et la Fédération de l'Âge d'Or du Québec (FADOQ). Elle souhaite améliorer les services municipaux et les communications entre les citoyens et la municipalité.

Ouverture, transparence et intégrité font partie des valeurs incontournables qui guideront les décisions de l’équipe d’Isabelle Perreault. « Je crois fermement à l’intelligence collective et à la force du travail d’équipe. Mon souhait le plus cher est que tous les citoyens de Saint-Alphonse-Rodriguez soient fiers d’appartenir à notre communauté parce qu'ils se sentent au centre des préoccupations et qu'ils ont confiance en leurs représentants. » Pour y parvenir, les élus, les employés municipaux et les citoyens seront invités à prendre part à des projets rassembleurs, dans le souci du bien-être collectif.

 

Isabelle Perreault profite de l’occasion pour remercier le maire sortant, Robert W. Desnoyers, et les deux conseillers sortants Dany Girard et Réjean Lafond pour leurs nombreuses années au service de la municipalité.

Pour toute question, les citoyens de Saint-Alphonse-Rodriguez peuvent communiquer avec Isabelle Perreault par courriel à Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., par téléphone au 450 753-0003 ou via la page Facebook de sa campagne 

Plus d'articles...

Inscrivez-vous via notre service gratuit d'abonnement par e-mail pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles.