Meilleurs histoires

Photo courtoisie

Jeunesse

Dans le cadre de son 20e anniversaire,  le programme Technologie de la production horticole et de l’environnement invite la population au vernissage d’une exposition botanique. Celle-ci  aura lieu le 25 septembre prochain à la bibliothèque du collège à midi trente.

L’exposition et le vernissage sont ouverts à la population et elle représente plusieurs plantes indigènes du Québec. 

Louise Collins, enseignante dans le programme Technologie de la production horticole et de l’environnement, explique que l’exposition aura pour thème sœur Marie-Jean-Eudes. « C’est vraiment impressionnant de voir comment les artistes ont utilisé du papier journal pour lui rendre hommage. Le résultat est visuellement très réussi! » se réjouit l’enseignante. Selon elle, le thème de l’exposition était tout indiqué puisque sœur Marie-Jean-Eudes était une naturaliste et que sa mission éducative est directement en lien avec celle du programme d’études. 

Il est à noter que l’exposition a été conçue par la Damiennoise Geneviève Boudreault, laquelle est également cofondatrice de l’atelier-boutique de poterie L'Arbre et la Rivière. Mme Boudreault prendra la parole lors du vernissage, tout comme Louise Colline et Hélène Bailleu, la directrice du Cégep à Joliette. 

Rappelons que le programme Technologie de la production horticole et de l’environnement est l’un des douze programmes techniques offerts par le Cégep à Joliette. Depuis 20 ans, ce programme a formé des centaines d’étudiants à répondre aux besoins du milieu horticole dans le secteur de la production et de l’environnement. Les personnes désirant en savoir plus sur ce programme peuvent le faire en s’inscrivant à l’activité Étudiant d’un jour qui débutera le 29 octobre prochain.

Photo courtoisie

Jeunesse

Pour souligner le début de l’année scolaire, le service des loisirs et des saines habitudes de vie organise une fête dansante pour les jeunes de 8 à 13 ans.

Des adultes seront sur place pour encadrer l’activité. Cet événement aura lieu vendredi le 21 septembre de 19h30 à 21h au centre communautaire (225, boul. Antonio-Barrette).

L’activité est gratuite et ne nécessite pas d’inscription. Des rafraîchissements et grignotines seront en vente sur place, à faible coût.

Photo courtoisie

Jeunesse

La Commission scolaire des Samares (CSS) a procédé à trois pelletées de terre symboliques le mardi 11 septembre. L’une a eu lieu à Saint-Ignace-de-Loyola; l’école sera complètement reconstruite au cours de la présente année scolaire.

L’autre pelletée a eu lieu à l’école Saint-Louis à Rawdon qui sera également reconstruite cette année. À Saint-Charles-Borromée, la pelletée de terre a officialisé la construction d’une nouvelle école primaire qui accueillera ses premiers élèves lors de la prochaine année scolaire. 

Saint-Ignace-de-Loyola 

L’école primaire de Saint-Ignace-de-Loyola a été démolie l’hiver dernier. Elle sera reconstruite et comptera quatre classes, un service de garde, une salle polyvalente, un gymnase avec un plancher de bois, une bibliothèque et une terrasse au 1er étage. Elle pourra accueillir 98 élèves. L’école sera climatisée. Il y aura des thermopompes à haut rendement énergétique ainsi qu’un mur solaire qui préchauffera l’air en période hivernale afin de réduire les coûts d’énergie. Un système intelligent sera installé pour la gestion de la ventilation, du chauffage, de l’éclairage et de l’énergie. Un interphone à tablette graphique intelligent sera installé afin d’assurer la sécurité des lieux et pour permettre la communication. 

Cette école comprendra un rez-de-chaussée et un étage afin de minimiser l’empreinte au sol et de maximiser les surfaces de jeux extérieurs et les espaces verts. Les classes d’enseignement seront au 1er étage. Cette reconstruction, d’une superficie de 1576 mètres carrés, nécessite un investissement de 6,1 M$. 

« La construction de notre nouvelle école est un projet qui me tient énormément à cœur. J’ai toujours dit qu’une municipalité qui perd son école perd son âme. L’éducation représente la relève, le futur et l’espoir. Saint-Ignace-de-Loyola restera vivant et plein de vie en offrant l’opportunité aux enfants d’aller à l’école dans leur propre municipalité » a tenu à mentionner le maire, Jean-Luc Barthe. 

Rawdon  

La reconstruction de l’école Saint-Louis à Rawdon comptera trois maternelles, vingt classes, un gymnase double ainsi qu’une salle polyvalente et pourra accueillir 460 élèves. La présente école Saint-Louis sera démolie lorsque la reconstruction sera terminée.  

Les classes seront regroupées par niveau et elles seront aménagées autour des locaux destinés aux professionnels. Des mobiliers flexibles seront installés entre les classes. Certaines cloisons seront amovibles entre les classes. 

L’école aura deux cours : la première sera un parc-école situé en hauteur, la seconde sera située en contrebas et sera similaire à une place urbaine avec des arbres, des bancs et du mobilier. Elle comprendra une salle de classe extérieure. Le talus de quelque quatre mètres de haut, qui sépare la cour haute de la cour basse, comportera de très larges escaliers et des paliers de béton.  Ces paliers seront placés de façon à former un amphithéâtre.   

En gestion énergétique, un mur solaire sera construit afin de préchauffer l’air. Les thermopompes opéreront dans un environnement contrôlé. Un système intelligent sera installé pour la gestion de la ventilation, du chauffage, de l’éclairage et de l’énergie. Un interphone à tablette graphique intelligent sera installé afin d’assurer la sécurité des lieux et pour permettre la communication.  

Cette reconstruction, d’une superficie de 4900 mètres carrés, requiert un investissement de 17,9 M$.  Louise Bélanger, commissaire à la CSS, Maxime Fiset, directeur adjointe de l’école, Nancy Lapointe, directrice générale de la CSS, Nancy Morin, directrice de l’école, Michel Forget, président de la CSS, Bruno Guilbault, maire de Rawdon, Christian Blouin et Steve Bolduc (B+B Leclerc), Annie Fournier, directrice du Service des ressources matérielles à la CSS, Simon Harnois (Les Services EXP inc.) et Olivier Millette (Contruction Tisseur).

Photo courtoisie

Louise Bélanger, commissaire à la CSS, Maxime Fiset, directeur adjointe de l’école, Nancy Lapointe, directrice générale de la CSS, Nancy Morin, directrice de l’école, Michel Forget, président de la CSS, Bruno Guilbault, maire de Rawdon, Christian Blouin et Steve Bolduc (B+B Leclerc), Annie Fournier, directrice du Service des ressources matérielles à la CSS, Simon Harnois (Les Services EXP inc.) et Olivier Millette (Contruction Tisseur). 

« Je suis très heureux pour les familles rawdonnoises que cet agrandissement puisse accueillir prochainement nos jeunes élèves. L’éducation étant la principale valeur à promouvoir dans la politique municipale de Rawdon, cet agrandissement répondra aux besoins d’un meilleur milieu de vie adapté à Rawdon », a souligné le maire, Bruno Guilbault. 

Saint-Charles-Borromée 

La nouvelle école primaire aura un étage et comprendra trois classes de maternelle et dix-huit classes. Il y aura également un service de garde, une bibliothèque, un gymnase double, une salle polyvalente et une classe d’informatique. Elle pourra accueillir 459 élèves. 

Le principe général de conception se veut l’optimisation du bâtiment en produisant une forme cubique permettant de réduire l’empreinte au sol. La partie architecturale est segmentée en trois zones. Une zone comprendra toutes les classes et des bureaux administratifs. Dans la deuxième zone, on retrouvera les aires de circulation, les casiers, les escaliers, l’objectif de cette zone en forme de « L » au pourtour du bloc sportif et polyvalent est de maximiser l’atténuation du bruit. Le gymnase et la salle polyvalente seront dans la troisième zone. Un effort particulier sera apporté aux réseaux de circulations intérieures afin d’assurer une fluidité pour les déplacements des élèves. 

La Commission scolaire continue d’innover en gestion de l’énergie; en effet, ce bâtiment devrait être un des plus performants en gestion énergétique. Un puits canadien et des panneaux solaires seront utilisés pour optimiser le rendement des thermopompes qui fonctionneront dans un environnement contrôlé. Un système intelligent sera installé pour la gestion de la ventilation, du chauffage, de l’éclairage et de l’énergie. Un interphone à tablette graphique intelligent sera installé afin d’assurer la sécurité des lieux et pour permettre la communication.  

Un aménagement extérieur sera réalisé en collaboration avec la municipalité. L’aménagement comprendra, entre autres, un endroit pouvant permettre de donner de l’enseignement à l’extérieur.  

Le projet, d’une superficie de 4350 mètres carrés, nécessite un investissement de 16,5 M$.  À l’avant : Robert Groulx et Louise Savignac, conseillers municipaux à Saint-Charles-Borromée, Claude Crépeau et Robert Bibeau, respectivement directeur général et maire de Saint-Charles-Borromée, Nancy Lapointe, directrice générale de la CSS, Isabelle Perreault, commissaire à la CSS, Michel Forget, président de la CSS, Dominic Subranni, directeur de l’école, Marie-Claude Tremblay, commissaire à la CSS, et Annie Fournier, directrice du Service des ressources matérielles à la CSS.  À l’arrière : Jean-Benoit Lachance (Lachance & associée architectes), Martin Cusson (Les Services EXP inc.), Mathieu Labarre (Construction Tisseur) et Maxime Boisclair (GBI).

Photo courtoisie

À l’avant : Robert Groulx et Louise Savignac, conseillers municipaux à Saint-Charles-Borromée, Claude Crépeau et Robert Bibeau, respectivement directeur général et maire de Saint-Charles-Borromée, Nancy Lapointe, directrice générale de la CSS, Isabelle Perreault, commissaire à la CSS, Michel Forget, président de la CSS, Dominic Subranni, directeur de l’école, Marie-Claude Tremblay, commissaire à la CSS, et Annie Fournier, directrice du Service des ressources matérielles à la CSS.  À l’arrière : Jean-Benoit Lachance (Lachance & associée architectes), Martin Cusson (Les Services EXP inc.), Mathieu Labarre (Construction Tisseur) et Maxime Boisclair (GBI). 

« Nous sommes très heureux d’accueillir cette nouvelle école qui permettra aux jeunes Charlois de grandir dans leur milieu et de poursuivre leur parcours scolaire dans la même école. Pour en arriver à ce coup d’envoi, la Municipalité est fière d’avoir cédé le terrain sur la rue Pierre-De Coubertin et de poursuivre le partenariat pour l’aménagement des installations extérieures au bénéfice des jeunes familles. Le résultat est gagnant-gagnant. Nous ne pouvons que remercier le gouvernement du Québec et la Commission scolaire des Samares pour ce jour qui marque la concrétisation d’un projet fort attendu depuis longtemps à Saint-Charles-Borromée », a souligné le maire de la Municipalité de Saint-Charles-Borromée, Robert Bibeau. 

« Je désire remercier le gouvernement qui a répondu favorablement à nos demandes concernant ces trois projets. Lorsque nous planifions des ajouts d’espace, nous avons toujours la préoccupation d’offrir à nos élèves un milieu qui correspondra à leurs besoins. Je souhaite également remercier les municipalités pour leur indéfectible collaboration et leur apport dans la réalisation de tels projets. Les écoles que nous venons de décrire s’inscrivent dans la voie de la nouveauté, de l’optimisation de l’espace et de l’utilisation d’une énergie renouvelable, trois concepts auxquels la Commission scolaire accorde une très grande importance », a souligné le président de la Commission scolaire des Samares, Michel Forget.   

Inscrivez-vous via notre service gratuit d'abonnement par e-mail pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles.
 Sample Banner Home 3 Libre lanauweb
Advertisement