Photo courtoisie Richard Prud'homme

Autres

Octobre

Le 3, une collision frontale est survenue vers 8h du matin sur la route 158, sur le viaduc qui surplombe le chemin Saint-Jean à Saint-Paul. La collision frontale est survenue entre un camion lourd à benne (10 roues) et un petit VUS. « Selon les premières constatations, c’est le camion lourd qui aurait dévié de sa voie », a expliqué la sergente Éloïse Cossette, porte-parole de la SQ. Le conducteur du VUS est mort sur le coup. 

Le 9,  la Sûreté du Québec a ouvert une enquête sur deux incendies criminels survenus au même endroit, à Rawdon, au cours des dernières semaines. Le premier incendie est survenu le 29 août dernier dans un commerce de la rue Queen. Les policiers de la SQ de la MRC de Matawinie avaient reçu un appel d'alarme un peu avant 22 h. Les dommages étaient plutôt mineurs. Les locataires ont pu réintégrer leurs logements. L’autre feu s’est déclaré dans la nuit du 6 octobre dernier. Vers 1h15 du matin, les pompiers de Rawdon ont demandé en assistance la SQ pour un incendie de bâtiment résidentiel et commercial au même endroit.  Le bâtiment est composé de deux locaux commerciaux et d'une dizaine d'appartements.

Le 10, la Sûreté du Québec a saisi une trentaine de kilos de cannabis en séchage dans une résidence incendiée à Saint-Calixte. En effet, un incendie criminel s’est déclaré dans une maison du 8e rang vers minuit 30. Un ou des individus auraient lancé un engin incendiaire sur la porte d'entrée de la résidence. Les policiers ont en effet retrouvé plus 33 kg de cannabis en séchage et des endroits de production ont été démantelés (matériel de production saisi). Un homme de 52 ans a été arrêté sur place et pourrait faire face à la justice, à la suite de la découverte des stupéfiants. Pour ce qui est de l’incendie criminel, l’enquête se poursuit et aucune arrestation n’a été effectuée pour le moment.

Le 18, un vol qualifié survenu dans la soirée à la SAAQ de Rawdon a forcé la fermeture de celle-ci pour le lendemain. Le vol est survenu vers 19h lors de sa fermeture quotidienne. Selon la SQ, deux suspects, qui étaient cagoulés, auraient fait irruption dans le commerce et ont demandé à l’employé et à deux clients de se coucher. Les deux individus ont demandé le contenu du tiroir-caisse avant de prendre la fuite. Un des suspects était armé d’un pied de biche (crowbar). L’enquête a été transférée à l’unité des Crimes Majeurs de la SQ et elle se poursuit.

Novembre

Le 16, la route 158 a été le théâtre une fois de plus d’un accident mortel. Une collision frontale entre deux véhicules a fait deux morts à la hauteur de Saint-Alexis-de-Montcalm, vers 21h20. Selon la Sûreté du Québec, la conductrice d’un petit véhicule aurait perdu la maîtrise de son véhicule après une manœuvre de dépassement. La voiture a  percuté de plein fouet une camionnette qui arrivait en sens inverse. En tout, trois personnes ont été impliquées dans cet accident. Les victimes sont une conductrice de 20 ans ainsi que sa passagère. Pour ce qui est du conducteur de la camionnette, il s’en est tiré sans blessure. La SQ a procédé à la fermeture de la 158 le temps de l’enquête policière avant de la rouvrir vers 2h00 du matin. Pour les policiers, il n’y aurait eu aucun élément qui démonterait un geste criminel.

Décembre

Le 4, deux femmes ont été blessées gravement après avoir été attaquées par au moins un chien, en matinée, à Sainte-Béatrix. Les policiers de la SQ MRC de Matawinie ont été demandés à se rendre à une résidence de Sainte-Béatrix vers 10h du matin. « Pour une raison inconnue, la responsable des lieux (femme 73 ans) et une autre femme adulte (31 ans) ont été mordues par le pitbull », a expliqué la sergente Eloïse Cossette, porte-parole de la Sûreté du Québec. Les deux femmes ont subi des blessures graves aux bras et ont été conduites dans un centre hospitalier. Il était possible que les deux victimes aient à subir une chirurgie. Le contrôleur animalier a pris charge des chiens (un pitbull d’un an et 1 berger australien mélangé de 6 mois). On ne sait pas ce qu’il adviendra de ces deux chiens. D'autres personnes étaient présentes et n'ont pas été attaquées. La Sûreté du Québec a ouvert une enquête. Un policier se rendra au centre hospitalier afin de rencontrer les victimes afin de vérifier s’il y a des éléments suspects.

Le 7, l’Escouade Nationale de Répression du Crime Organisé (ENRCO) effectue une perquisition depuis le début de la soirée, le 7 décembre dans une résidence de Saint-Cuthbert. Selon la Sûreté du Québec, l’opération policière a débuté peu après 19h. « L’enquête tend à démontrer que cet endroit sert de local des Hells Angels du chapitre  de Trois-Rivières », a expliqué le sergent Claude Denis, porte-parole de la SQ. Aucune arrestation n’est prévue durant cette opération policière qui mobilise une soixantaine de policiers dont des membres du groupe tactique d’intervention et d’un maître-chien. « Cette perquisition est menée en cours d’enquête et vise des membres en règle des Hells Angels », a ajouté le sergent Denis. Aucun autre détail ne sera fourni afin de ne pas nuire à l’enquête.

Inscrivez-vous via notre service gratuit d'abonnement par e-mail pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles.