Photo courtoisie François Morin - CFNJ

La Sûreté du Québec a appréhendé un suspect concernant la série de crimes sexuels survenus à Repentigny dans les dernières semaines.

Amar Sha’at, 24 ans, de Laval, a été arrêté ce matin (12 mars) vers 6h30, par les enquêteurs de l’Escouade des Crimes Majeurs de la SQ au domicile de sa copine à l’Assomption.

Le suspect de 24 ans, qui aurait des antécédents judiciaires, a brièvement comparu en fin de journée pour faire face à sept chefs  d’accusation soit six d’action indécente et une d’agression sexuelle.

Il est apparu dans le box des accusés vêtu d’une combinaison blanche réservée aux détenus. Il n’était pas représenté par un avocat.

La procureure de la Couronne au dossier, Me Stéphane Arel, s’est objectée à sa remise en liberté, Il doit revenir en cour le 13 mars pour son enquête sous cautionnement.

Selon le Journal de Montréal, Amar Sha’at a des antécédents criminels en semblable matière. En octobre 2014, il avait été reconnu coupable d’action indécente. Il avait aussi été arrêté deux ans plus tard pour non-respect de probation.

Neuf victimes

Entre le 13 décembre et le 14 février dernier, le suspect utilisait le même motus operandi : Il stationnait son véhicule à proximité des abris d’autobus du boulevard Iberville, à Repentigny, afin d’y commettre des actes d’action indécente et d’agression sexuelle.

Il aurait fait en tout neuf victimes âgées entre 15 et 18 ans. Les événements seraient survenus entre 6h et 9h le matin. L'homme attendait que ses victimes soient seules avant de les approcher.

Une perquisition a également été effectuée ce matin dans un immeuble à condos de la rue Saint-Pierre à L’Assomption, ainsi que dans un véhicule.

Puisque plusieurs victimes avaient été identifiées, la structure de gestion des enquêtes sur les crimes en série (GECS), coordonnée par la Sûreté du Québec, a été déployée. Il s’agit d’une structure de commandement unifié au sein de laquelle les services de police québécois travaillent en partenariat afin d’identifier rapidement les crimes commis par des prédateurs et de procéder à leur arrestation. Cette coordination provinciale permet donc une mise en commun des ressources policières et vise à mieux protéger les victimes.

D’ailleurs, un poste de commandement avait été érigé durant quelques heures, le 22 février dernier, afin de recueillir des informations qui auraient pu permettre  l’identification du suspect et s’il aurait fait d’autres victimes.

La Sûreté du Québec rappelle qu’en tout temps, le public peut également transmettre des informations de manière confidentielle à la Centrale de l’information criminelle de la Sûreté du Québec au 1-800 659-4264.

 

 

 

Photo d'archives

Un Véhicule Tout Terrain (VTT) est dans tombé dans l’eau à Mandeville, en milieu de soirée, le 8 mars.

Vers 21h10, la SQ a reçu un appel d’un citoyen disant qu’il était tombé à l’eau avec son VTT dans le rang Saint-Augustin. « Les policiers de la Sûreté du Québec du poste auxiliaire de la MRC de d’Autray, les pompiers et les ambulanciers ont été demandés sur place. L’homme impliqué, âgé dans la quarantaine, a réussi à sortir de l’eau », a souligné la sergente Éloïse Cossette, porte-parole de la Sûreté du Québec.

Le quadiste retrouvé avait froid mais n’a pas voulu être conduit au centre hospitalier. Il devait s’occuper de récupérer son VTT.

La prudence est de mise à cette période de l’année concernant la présence sur des cours d’eau. Des avis ont déjà été émis par certaines municipalités à cet effet.

Photo courtoisie

Un motoneigiste, qui s’était enlisé dans la neige, a été secouru par des motoneigistes de la Sûreté du Québec à Saint-Donat.

L’incident est survenu vers 16h, le 10 mars. « Un motoneigiste a composé le 911 puisque sa motoneige était enlisée dans la neige. Il était seul et mal pris », a expliqué la sergente Éloïse Cossette, porte-parole de la Sûreté du Québec.

Le motoneigiste en détresse se trouvait près du Chemin Régimbald, dans le secteur du Lac Lézard. 

Deux motoneigistes de la Sûreté du Québec sont allés le retrouver et l’ont localisé vers 18 h 45. Le motoneigiste était en bonne santé et avait réussi à sortir de sa fâcheuse position.

 

Photo courtoisie

Un homme de 24 ans de Saint-Alphonse-Rodriguez a été arrêté, le 8 mars, en lien avec le vol de neuf motoneiges dans une pourvoirie à Saint-Damien.

Les policiers de la Sûreté du Québec, du poste de la MRC de Matawinie, avait été informé de ce vol vers 22h, le 7 mars. « Le lendemain, des patrouilleurs de la SQ ont intercepté un camion cube à Joliette. Une des motoneiges volées se trouvait dedans », a expliqué la sergente Éloïse Cossette, porte-parole de la SQ.

L’enquête a permis de relier à ces suspects deux autres motoneiges volées dans le même secteur. Le conducteur a été arrêté, ainsi que la passagère du camion cube pour recel.

L’homme de 24 ans a été gardé détenu et devait comparaître en personne au palais de justice de Joliette, le 11 mars. La femme de 24 ans de Sainte-Anne-des-Plaines a été libérée et pourrait faire face à des accusations à une date ultérieure.

Plus d'articles...

Inscrivez-vous via notre service gratuit d'abonnement par e-mail pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles.