Photo courtoisie

 

Les policiers de la MRC D’Autray ont procédé à l’arrestation de deux personnes pour introduction par infraction au monastère de Berthierville, ce matin (22 mai). 

 

Le bâtiment bien qu’inoccupé est une propriété privée qui est interdite d’accès.  Un homme de 41 ans de St-Hyacinthe et une  femme de 21 ans de Brossard pourraient être traduits devant la justice pour s’être introduit illégalement dans ces lieux.

 

D’autres dossiers d’introduction par effraction sont présentement sous enquête.

 

Les deux suspects ont été libérés sous promesse de comparaître à une date ultérieure au palais de justice de Joliette. Leur dossier sera transmis au DPCP qui déterminera la nature des accusations.

 

Photo courtoisie

Éric Martel, cet individu qui s’était évadé d’un centre hospitalier de la région, le 7 mai dernier, a été arrêté.

Les policiers de la MRC des Maskoutains ont localisé, le 21 mai, et procédé à son arrestation pour évasion de garde légale à Sherbrooke.

L’homme originaire de Shawinigan Il devrait comparaître ultérieurement devant la cour pour ce délit. 

Éric Martel, arrestation, évasion de garde légale
Photo courtoisie

Photo courtoisie

À l’occasion de la semaine de la sécurité nautique qui se tiendra du 18 au 24 mai 2019, les policiers de la Sûreté du Québec rappellent aux plaisanciers qu’ils seront présents sur les plans d’eau pour assurer la sécurité des plaisanciers pendant la saison estivale 2019.

Les policiers travailleront en étroite collaboration avec leurs partenaires afin de faire respecter les différents règlements et lois tels que le Code criminel et la Loi de 2001 sur la marine marchande. 

Voici quelques conseils de sécurité pour revenir à bon port en toute sécurité.

Naviguez en restant sobre

Quoiqu’il ne soit pas interdit au Québec de consommer de l’alcool à bord d’une embarcation, même s’il s’agit d’un bateau à moteur, les plaisanciers qui consomment de l’alcool augmentent considérablement les risques de décès ou de blessures en plus de s’exposer aux sanctions prévues par le Code criminel.

Pour leur sécurité, les plaisanciers sont donc invités à éviter toute consommation d’alcool à bord d’une embarcation puisque certains facteurs comme le soleil, le vent et les mouvements d’un bateau soumis aux effets des vagues peuvent intensifier les effets de l’alcool lorsqu’on est sur l’eau.

Naviguez à une vitesse sécuritaire

Il est primordial de naviguer à une vitesse sécuritaire pour éviter tout incident. Utilisez les facteurs ci-dessous pour déterminer la vitesse sécuritaire :

La capacité de voir devant vous – la vitesse réduite est la seule vitesse sécuritaire dans les conditions de brouillard, de brume, de pluie et d’obscurité;

Le vent, l’eau et les courants;

La vitesse à laquelle votre embarcation peut changer de direction;

Le nombre et les types de bâtiments exploités près de votre embarcation;

La présence de risques à la navigation, comme les rochers et les souches.

Prenez conscience de votre environnement

En tout temps, les plaisanciers sont invités à être prévoyants, vigilants et attentifs lorsqu’ils naviguent sur l’eau. Voici quelques consignes de sécurité :

Anticipez les manoeuvres imprudentes des autres plaisanciers; 

Gardez une distance raisonnable avec les autres embarcations;

Soyez attentif aux signaux sonores des autres plaisanciers;

Manoeuvrez adéquatement et rapidement lorsqu’une situation problématique survient.

Préparez vos sorties

Avoir l’équipement obligatoire à bord de votre embarcation et en vérifier l’état avant votre départ;

Porter un VFI en bon état et de taille adéquate en tout temps;

Avoir un moyen de télécommunication à bord (cellulaire, radio maritime VHF, etc.);

Prévoir son itinéraire et consulter la météo avant de partir;

Avoir avec soi une carte des plans d’eau;

Informer une personne de votre plan de route (itinéraire, détails sur l’embarcation et les personnes à bord, etc.);

Apporter le nécessaire pour prévenir la déshydratation, les coups de chaleur et l’hypothermie.

Nous vous souhaitons une belle saison estivale. 

Photo courtoisie

 

L’hélicoptère de la Sûreté du Québec a rescapé un homme qui s’était échoué sur une berge de la rivière Ouareau à Notre-Dame-de-la-Merci.

 

L’incident est survenu samedi après-midi vers 13h30. « L’’homme rescapé effectuait une descente en rafting avec des amis lorsque le bateau a chaviré. Ayant été incapable de rejoindre le groupe, il a pu se redirigé vers une berge où il a pu appeler le 911 avec son téléphone cellulaire », a expliqué le sergent Stéphane Tremblay, porte-parole de la SQ..

 

Les policiers ont pu géolocaliser facilement l’homme, qui était expérimenté en rafting, dans le secteur des rapides capucines (hauteur du Lac JUG).

 

Comme il était cependant impossible d’effectuer toute opération terrestre ou maritime en raison de son isolement. Il a pu être sauvé par l’hélicoptère de la SQ avant d’être ramené dans le secteur de Rawdon.

 

L’opération a duré quelques heures et s’est terminée vers 17h15. L’homme secouru, âgé dans la trentaine, s’en est tiré indemne.

 

 

 

Plus d'articles...

Inscrivez-vous via notre service gratuit d'abonnement par e-mail pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles.