Photo courtoisie

Le Service des enquêtes sur les crimes contre la personne de la Sûreté du Québec demande l’aide du public afin de retrouver un témoin important en lien avec un enlèvement survenu le 19 septembre, à Sutton.

Rappelons qu’au moins deux suspects seraient impliqués dans la disparition d’une adolescente signalée en début de journée mercredi. Cette dernière a par la suite été rapidement localisée au cours de l’avant-midi, à Sutton. L’enquête tend à démontrer que la victime aurait été ciblée afin de tenter d’obtenir une rançon d’un employé d’une institution bancaire.

Description des suspects

Au moins deux hommes ; l’un s’exprimerait en anglais et l’autre en français.

Ils auraient été vus à bord d’une fourgonnette de type « Econoline » de couleur pâle dans le secteur des rues des Fougères, Maple et Academy, à Sutton.

Les policiers recherchaient également une fourgonnette Dodge Caravan de couleur pâle qui avait été aperçue par des caméras de surveillance d’un commerce. Celle-ci a été retrouvée au cours des dernières heures.

Le témoin important que la SQ souhaite rencontrer est un homme à la peau blanche, vêtu principalement de noir, avec chandail et souliers blancs. Il a été vu vers 9h hier matin, au restaurant Tim Horton situé sur la rue Knowlton, à Lac Brome.

Toute personne qui reconnait cet individu est priée de communiquer avec la Centrale de l’information criminelle de la Sûreté du Québec au 1-800-659-4264.

 

Photo courtoisie

L’ensemble des services de police du Québec, en collaboration avec la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) et ses contrôleurs routiers, s’uniront afin de sensibiliser et conscientiser les conducteurs aux dangers liés à la distraction au volant.

C’est dans le cadre de l’opération nationale concertée Distraction 2018 que ces actions seront réalisées. En plus des messages de prévention qui seront diffusés sur les médias sociaux, de nombreuses opérations policières se tiendront afin d’intervenir auprès des conducteurs distraits par l’utilisation de tout appareil électronique portatif ou d’un écran d’affichage.  Les interventions se tiendront du 21 au 27 septembre 2018 sur l’ensemble du territoire du Québec. 

L’utilisation d’un appareil électronique portatif ou d’un écran d’affichage au volant est une des principales causes de collisions causant des blessures et des décès au Québec. Leur utilisation réduit l’attention et la concentration du conducteur et augmente les risques d’être impliqué dans une collision. Texter en conduisant augmente aussi grandement les risques de commettre d’autres infractions au Code de la sécurité routière, et ce même si vous quitter la route des yeux pour quelques secondes. 

Le saviez-vous? 

Le simple fait de tenir en main ou de toute autre façon un appareil électronique portatif en conduisant est strictement interdit. 

Dès que vous êtes au volant d’un véhicule routier et que vous êtes sur une voie de circulation, vous conduisez. Même si vous êtes arrêté à un feu rouge ou dans un bouchon de circulation, vous conduisez! 

Si vous faites usage d’un téléphone cellulaire ou de tout autre appareil portatif visé à l’article 443.1 du Code de la sécurité routière, en plus de recevoir une amende minimale de 484$ (incluant les frais), 5 points d’inaptitude sont ajoutés à votre dossier de conduite. En cas de récidive, votre permis de conduire sera aussi suspendu sur le champ. 

Le déploiement de l’opération Distraction se fera sous le thème Sur la route, ne vous laissez pas distraire ! Celui-ci vise à rappeler les dangers liés à l’utilisation d’un appareil électronique portatif ou d’un écran d’affichage au volant. De plus, depuis le 3 septembre et jusqu’au 30 septembre 2018, la SAAQ tient une campagne de sensibilisation sur les dangers liés à l’utilisation du cellulaire au volant. La campagne vise à démontrer que texter en conduisant est un geste tout aussi dangereux qu’irresponsable. Des messages seront diffusés à la télévision, à la radio et sur les médias sociaux.

Photo courtoisie

Les enquêteurs de la Direction de la police de Trois- Rivières ont mis fin aux activités d’un groupe d’individus qui effectuaient des vols d’outils et de véhicules dans plusieurs régions, depuis plus d’un an.

Le projet d’enquête baptisé « Pompadour » fut mis en place par la division des enquêtes il y a quelques mois, suite à une série de vols d’outils de construction commis sur notre territoire. Ainsi, certaines démarches d’enquêtes avaient permis de cibler des suspects pour ces délits. Dans la nuit du 8 septembre dernier, des d’enquêteurs qui effectuaient une surveillance, ont aperçu les suspects en flagrant délit, lors du vol d’un camion et d’une remorque. Trois suspects furent arrêtés par  les  patrouilleurs;  Samuel  Therrien,  Alexandre  Goulet  et  Olivier  Justin  Wacquiez.    Deux véhicules et divers outils furent récupérés. Leurs modus operandi consistait à cibler les secteurs industriels afin de voler les véhicules et remorques susceptibles de contenir de l’outillage et de les délester de leurs contenus avant de les abandonner.

Suite aux interrogatoires qui ont suivi, un mandat de perquisition fut obtenu pour la résidence de la présumée tête dirigeante du groupe, à St-Gabriel de Brandon. Un autre suspect, Cédric Dupras de Rawdon, fut arrêté pour complicité lors de certains vols. La perquisition réalisée avec l’assistance des policiers de la Sûreté du Québec,  le 10 septembre dernier, a permis de récupérer  une importante quantité d’outils de construction et certains outils spécialisés. Tous ces outils furent saisis et transportés au Quartier général de la police de Trois-Rivières afin de tenter de les relier aux vols survenus sur notre territoire. Compte tenu de la quantité d’outils encore non remis, des communications furent entreprises avec d’autres services policiers, afin de recenser d’autres dossiers  similaires.

À ce jour, l’enquête vient démontrer que les suspects furent actifs dans plusieurs régions, notamment; Trois-Rivières, Mascouche, Laval, Montréal ainsi que les MRC D’Autray, de Maskinongé,   Joliette ainsi que Rivière du Nord, desservies par la Sûreté du Québec. Des accusations de vols de véhicules, tentatives de vols de véhicules, vols de remorques, vols de plus de 5000 $, introductions par effraction et de recel, furent portées contre les suspects.

Photo courtoisie

Les centres de gestion des appels de la Sûreté du Québec cherchent à pourvoir des postes occasionnels de préposés aux télécommunications d’urgence* dans toutes les régions du Québec. Pour plus de détails, veuillez consulter la page de l’offre d’emploi et la capsule vidéo. 

La Sûreté du Québec est vouée au maintien de la paix, de l’ordre et de la sécurité publique ainsi qu’à la prévention et à la répression du crime. Elle compte plus de 2100 employés civils et 5500 policiers animés par une volonté de se dépasser afin de répondre aux attentes des citoyens et des partenaires. 

Les défis sont nombreux et les perspectives de carrière aussi. Pour faire partie de l’équipe de la Sûreté du Québec, comme employé civil, nous vous invitons à consulter le Portail carrières du gouvernement du Québec. Vous y trouverez des renseignements sur les perspectives de carrières, la liste des appels de candidatures disponibles ainsi que des informations pour les étudiants et stagiaires. 

*La directive concernant les emplois occasionnels de la fonction publique prévoit qu’il n’est pas nécessaire de se qualifier sur des banques ou des listes de déclaration d’aptitudes pour certains corps d’emplois, dont celui de préposé aux télécommunications.

Plus d'articles...

Inscrivez-vous via notre service gratuit d'abonnement par e-mail pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles.