Photo Courtoisie

Un incendie a complètement détruit la bibliothèque de Saint-Lin-Laurentides, le 16 juillet.

incendie, bibliothèque, Saint-Lin
Photo Courtoisie Photographie mapl

Les flammes ont débuté vers 13h40 dans la bâtisse située sur la 12e avenue. « L’incendie s’est déclaré dans l’entretoit  mais s’est rapidement propagé sur l’ensemble de la bibliothèque», a expliqué Ronald Bruyère directeur du service des incendies à Saint-Lin-Laurentides.

incendie, bibliothèque, Saint-Lin
Photo Maxime Labelle

Personne ne se trouvait à l’intérieur de la bibliothèque puisqu’elle était fermée lors le feu a débuté.

 incendie, bibliothèque, Saint-Lin
Photo Maxime Labelle

Une cinquantaine de pompiers de Saint-Lin étaient sur place avec, comme entraide, ceux de Rawdon, Sainte-Julienne, Sainte-Sophie et la MRC de Montcalm. L’APAL est aussi présent.

Il a fallu 90 minutes pour circonscrire l’incendie. Personne n’a été blessé mais trois pompiers ont souffert d’un coup de chaleur léger.

Par ailleurs, près de 1600 abonnés d'Hydro-Québec ont été privés d'électricité à la suite de l'incendie. La situation est revenu à la normale en début de soirée.

« C'est avec beaucoup de tristesse que nous apprenons qu'un important incendie est en cours à la bibliothèque municipale.  Nous vous reviendrons concernant la suite pour ce lieu culturel phare pour notre communauté », a précisé la Ville de Saint-Lin-Laurentides sur sa page Facebook, en milieu d’après-midi, le 15 juillet.

 incendie, bibliothèque, Saint-Lin
Photo Maxime Labelle
incendie, bibliothèque, Saint-Lin
Photo Courtoisie Photographie mapl

 

Photo Courtoisie Joanie Ferland

Un incendie majeur a forcé l’évacuation du Complexe Atlantide à Saint-Calixte, sur l’heure du midi, le 5 juillet.

L'incendie aurait débuté vers midi 15 sur un BBQ pour se propager sur neuf roulottes. Plusieurs pompiers, provenant de différents services incendies de la région, sont sur place afin de combattre les flammes. Trois véhicules ont été endommagés dont deux sont une perte totale Il n'y a eu aucun blessé.

L'évacuation des lieux s'est effectuée en 20 minutes. Les personnes évacuées ont pu réintégrer le camping en fin de journée alors que le parc aquatique rouvrira vendredi.

incendie, Complexe Atlantide, Joanie Ferland
Photo Courtoisie Joanie Ferland

Un témoin raconte

Une résidente de Joliette, qui se trouvait sur place au moment où l’incendie a éclaté, en compagnie de son conjoint  et de sa fillette de 4 ans, a eu la peur de sa vie.

« Mon conjoint m’a appelé pour me dire de prendre ma fille qui jouait dans les jeux d’eau car un incendie venait de débuter dans une roulotte situé près de la clôture séparant du parc aquatique », a témoigné Joanie Ferland, en entrevue exclusive au Lanauweb.

Elle ajoute que l’incident s’est très rapidement propagé. « En quelques secondes, le feu était pogné dans quatre autres roulottes. Ça pétait pas mal », a-t-elle mentionné.

Selon elle, environ 2000 personnes  étaient sur place au moment de l’incident. « Les évacuations se sont très bien déroulés. en moins de 45 minutes tout le site était évacué et sécurisé. Des parents étaient paniqués. C’était la cohue », a-t-elle souligné.

Les visiteurs ont été invités à quitter rapidement les lieux. Ceux-ci qui avaient acheté un laisser-passer pour la journée seront remboursés, selon Joanie Ferland.

incendie, Complexe Atlantide, Joanie Ferland
Photo Courtoisie Joanie Ferland

Photo d'archives Jean-Marc Poulin

Les enquêteurs de l’Escouade des Crimes contre la Personne de la Sûreté du Québec ont arrêté un suspect en lien avec le meurtre de Chloé Bellehumeur-Lemay, survenu dans la nuit du 1er juillet à Saint-Gabriel.

« Les policiers aidés des membres du Groupe tactique d'intervention (GTI)  ont procédé à l’arrestation d’un homme de 52 ans à son domicile de Saint-Gabriel, vers 5h00 ce matin », a confirmé le sergent Marc Tessier, porte-parole de la Sûreté du Québec.

Le suspect est actuellement interrogé par les enquêteurs. Il pourrait comparaître mardi au palais de juste de Joliette sous une accusation de meurtre.

Rappelons que la victime dans cette affaire, Chloé Bellehumeur-Lemay, 22 ans, originaire de Berthierville, a été retrouvée inanimée lors d’un incendie du resto-bar 239 où elle occupait un poste de serveuse.

Les flammes ont débuté vers 3h30 dans l’édifice de deux étages de l'Avenue du Parc. « À l’arrivée des pompiers, ceux-ci ont retrouvé le corps inanimé de la dame. Des manœuvres ont été effectuées mais malheureusement, la jeune femme a succombé à ses blessures », avait expliqué le sergent Stéphane Tremblay, porte-parole de la Sûreté du Québec.

Selon TVA Nouvelles, le corps de la jeune femme décédée portait des marques de violence.

Le feu a été rapidement maîtrisé mais les dommages sont assez importants. Un logement se trouvant au deuxième étage de l’établissement licencié a été complètement détruit.

Selon le service des incendies de la MRC de d’Autray, l’incendie pourrait avoir pris naissance dans la cuisine. La victime est une employée du resto-bar. En tout, 35 pompiers ont combattu l’incendie.

Photo Courtoisie Jean-Marc Poulin

L’Escouade des Crimes contre la Personne de la Sûreté du Québec a amorcé une enquête à la suite d’un homicide survenu la nuit dernière à Saint-Gabriel-de-Brandon.

Une jeune femme de 22 ans a été retrouvée dans les décombres d’un incendie d’un resto-bar. Les flammes ont débuté vers 3h30 dans l’édifice de deux étages de la rue du Parc. « À l’arrivée des pompiers, ceux-ci ont retrouvé le corps inanimé de la dame. Des manœuvres ont été effectuées mais malheureusement, la jeune femme a succombé à ses blessures », a expliqué le sergent Stéphane Tremblay, porte-parole de la Sûreté du Québec.

La victime de cet incendie est Chloé Bellehumeur-Lemay, originaire de Berthierville, une serveuse du resto-bar où l’incendie a éclaté.

meurtre, Saint-Gabriel-de-Brandon, incendie
Photo Courtoisie Jean-Marc Poulin

Au moment d’écrire ces lignes, la SQ ne possédait aucun détail sur la cause du décès ni sur les raisons de cet homicide. Selon TVA Nouvelles, le corps de la jeune femme décédée portait des marques de violence.

Le feu a été rapidement maîtrisé mais les dommages sont assez importants. Un logement se trouvant au deuxième étage de l’établissement licencié a été complètement détruit.

Selon le service des incendies de la MRC de d’Autray, l’incendie pourrait avoir pris naissance dans la cuisine. La victime est une employée du resto-bar. En tout, 35 pompiers ont combattu l’incendie.

Personne n’a encore été arrêté dans cette affaire. L’enquête se poursuit.

meurtre, Saint-Gabriel-de-Brandon, incendie
Photo Courtoisie Jean-Marc Poulin

Plus d'articles...