Notice: Use of undefined constant style - assumed 'style' in /home1/lanauweb/public_html/nord/templates/ja_teline_v/html/layouts/joomla/content/item/event.php on line 30

Courtoisie

Le gouvernement du Québec réfléchit de plus en plus à l'idée d'instaurer un revenu minimum garanti. À la demande du premier ministre, le ministre de l'Emploi et de la Solidarité sociale, François Blais, et celui des Finances, Carlos Leitão, ont mis sur pied un comité d'experts chargé de faire des recommandations sur l'instauration d'un tel programme. Au Canada, le revenu minimum garanti a déjà été testé il y a quelques années.

Le revenu minimum garanti : Cette prestation universelle visant à remplacer certaines mesures actuelles de sécurité du revenu : aide sociale, prestation aux familles et aux retraités, crédits d'impôt aux particuliers et aux entreprises, prêts et bourses, et d'autres encore suscite beaucoup d’intérêt et de questionnements. À qui s’adresserait-elle? Comment s’appliquerait-elle? Quels en seraient les bénéfices? En outre, il existe plusieurs modèles du revenu minimum garanti qui existent déjà.

Le Mouvement d’Éducation Populaire Autonome de Lanaudière (MÉPAL), en collaboration avec le Syndicat des enseignantes et enseignantes du Cégep régional de Lanaudière à Joliette – FNEEQ-CSN convie la population à assister à une conférence publique gratuite qui se tiendra le jeudi 9 mars prochain de 12h00 à 14h00 au Cégep Régional de Lanaudière à Joliette à la salle Calimarose. Lors de cette conférence, Ève-Lyne Couturier, chercheure à l'Institut de recherche et d'informations socio-économiques (IRIS) viendra présenter différentes études de cas. Sylvia Bissonnette, coordonnatrice du Groupe de recherche et de formation sur la pauvreté au Québec, membre du CREMIS et du Front commun des personnes assistées sociales du Québec (FCPASQ) viendra également présenter le point de vue de son regroupement sur l’impact d’un tel projet.

Informations au Mépal : 450-752-4700

Le gouvernement du Québec réfléchit de plus en plus à l'idée d'instaurer un revenu minimum garanti. À la demande du premier ministre, le ministre de l'Emploi et de la Solidarité sociale, François Blais, et celui des Finances, Carlos Leitão, ont mis sur pied un comité d'experts chargé de faire des recommandations sur l'instauration d'un tel programme. Au Canada, le revenu minimum garanti a déjà été testé il y a quelques années.

Le revenu minimum garanti : Cette prestation universelle visant à remplacer certaines mesures actuelles de sécurité du revenu : aide sociale, prestation aux familles et aux retraités, crédits d'impôt aux particuliers et aux entreprises, prêts et bourses, et d'autres encore suscite beaucoup d’intérêt et de questionnements. À qui s’adresserait-elle? Comment s’appliquerait-elle? Quels en seraient les bénéfices? En outre, il existe plusieurs modèles du revenu minimum garanti qui existent déjà.

Le Mouvement d’Éducation Populaire Autonome de Lanaudière (MÉPAL), en collaboration avec le Syndicat des enseignantes et enseignantes du Cégep régional de Lanaudière à Joliette – FNEEQ-CSN convie la population à assister à une conférence publique gratuite qui se tiendra le jeudi 9 mars prochain de 12h00 à 14h00 au Cégep Régional de Lanaudière à Joliette à la salle Calimarose. Lors de cette conférence, Ève-Lyne Couturier, chercheure à l'Institut de recherche et d'informations socio-économiques (IRIS) viendra présenter différentes études de cas. Sylvia Bissonnette, coordonnatrice du Groupe de recherche et de formation sur la pauvreté au Québec, membre du CREMIS et du Front commun des personnes assistées sociales du Québec (FCPASQ) viendra également présenter le point de vue de son regroupement sur l’impact d’un tel projet.

Informations au Mépal : 450-752-4700