Photo Guy Latour

La Ville de Joliette a procédé, le 13 juin dernier, au lancement d’une campagne de sensibilisation dans le cadre de son projet de sécurisation des pourtours d’écoles.

Intitulée « La route, partage-moi ça! », celle-ci rappelle avec humour et pertinence les bons comportements à adopter pour un partage harmonieux de la route.

« C’est une approche percutante et punchée. Si on peut éviter un accident, la campagne sera un succès », a souligné en conférence de presse, Alain Beaudry, le maire de Joliette.

Destinée aux piétons, cyclistes et automobilistes, cette campagne vise aussi et surtout à expliquer les nouveaux aménagements déployés dans certaines intersections, aux abords des zones scolaires, pour réduire la distance de traversée des piétons et la vitesse de manœuvre des automobilistes.

Ces aménagements se traduiront par du marquage au sol, ajout de bollards et dos d’âne : des installations permettant de créer de nouvelles zones de protection pour tous les usagers et d’ainsi sécuriser leurs déplacements dans la ville. À pied, à vélo ou en voiture!

Quatre intersections de Joliette sont ciblées soit la rue Beaudry, aux intersections des rues Notre-Dame et De Lanaudière; la rue De Salaberry, aux intersections des rues Laval et Olivier; la rue Ladouceur, aux intersections de la rue Calixa-Lavallée et du Chemin des Prairies ainsi que la rue Bordeleau, à l’intersection de la rue du Juge-Guibault.

Ultérieurement, après l’analyse et les ajustements requis apportés au concept, ces nouvelles zones de protection seraient possiblement transposées de façon permanente par l’ajout de saillies de trottoir en béton et la surélévation des intersections qui viendrait compléter les travaux de réaménagement.

Un accident qui change une vie                                                     

Dans la nuit du 1er novembre 2015, la vie d’Alexandre Duguay-Stankov a totalement basculé vers 2h du matin. Alors qu’il circulait à vélo, un automobiliste qui roulait en direction sud sur l’Avenue du Parc à Montréal l’a frappé alors qu’il tentait de traverser la rue entre deux intersections,

Transporté d’urgence dans un centre hospitalier, les médecins ont tout de suite ouvert son crâne pour enlever la pression et les saignements internes qui s'y trouvaient à cause du trauma crânien sévère qu’il venait de subir. Il a eu une fracture du tibia et du pénoné de la jambe gauche en plus d’avoir une fracture à deux vertèbres.

« Je ne me souviens plus de l’accident. J’ai passé trois mois aux soins intensifs. Les  médecins ont dit que je ne remarcherais jamais et que je parlerais plus», a-t-il témoigné.

Un long processus de réadaptation s’est entamé avec plusieurs séances de physiothérapie, d’ergothérapie, d’orthophonie, d’ostéopathie, etc. Avec de l’aide, il réussit maintenant à faire quelques pas. Ce processus se poursuit quotidiennement encore aujourd’hui.

« Il ne faut jamais prendre son vélo lorsqu’on a bu. Je n’avais pas mon casque de vélo le soir de l’accident. On doit le porter en tout temps », d’ajouter Alexandre.

Cette campagne a été imaginée par la par la firme locale Tomahawk communication. Elle prévoit l’installation de panneaux d’affichage surprenants, à proximité des aménagements, pour justifier leur présence et permettre à l’usager de prendre conscience de leur utilité. Toujours dans un langage direct et humoristique, des rappels concernant la sécurité routière seront aussi diffusés sur Internet et les réseaux sociaux tout au long de l’été et durant l’automne.

Photo courtoisie

À Notre-Dame-des-Prairies, les enfants sont les bienvenus lors des célébrations de la Fête nationale et tout est organisé pour que la famille passe une belle soirée. Le dimanche 23 juin, les Prairiquois et Prairiquoises sont conviés à une Fête nationale À la mesure des familles !

Dès 17h, toutes et tous sont attendus sur le terrain de l’École des Prairies où l’équipe de la Boîte aux Mille Pattes assurera l’animation et maquillera les enfants. Des jeux gonflables seront installés sur le terrain ainsi que la tente à lire de la bibliothèque de Notre-Dame-des-Prairies. Le souper sera servi au profit des scouts de NDP.

Les spectacles débuteront à 18h avec Benoit Hyppolite, un artiste de cirque et ses numéros pour toute la famille. À 18h50, les discours patriotique et l’hommage au drapeau précéderont la représentation de La Famille Cantin, trois générations de chanteurs et musiciens porteurs d’un riche patrimoine de musique traditionnelle. À 20h30, Les Convertibles prendront la relève. Six musiciens professionnels sur scène qui rendront hommage aux plus grands succès québécois !

À 21h45, le ciel sera éclairé du spectaculaire feu d’artifice et finalement, Les Convertibles seront de retour pour terminer la soirée autour d’un feu de joie vers 22h !

À Notre-Dame-des-Prairies, la Fête nationale se célèbre en famille et notre événement est sécuritaire à souhait !

Un événement vert !

Depuis quelques années déjà, les considérations écologiques sont une priorité pour le conseil municipal de Notre-Dame-des-Prairies. Dès 2006, la Ville se démarquait avec sa politique de l’arbre et se positionne encore plus à l’avant-garde depuis 2015, année d’adoption de sa politique environnementale.

Étant conscient que le développement peut avoir des répercussions sur la qualité de l’environnement, le conseil municipal souhaite pouvoir agir sur le long terme, afin d’intégrer les enjeux environnementaux dans sa gestion courante. Dans cette optique, il a été décidé, cet été, de mettre en place des mesures beaucoup plus poussées. Il est donc à noter que, lors de nos événements extérieurs tels que la Fête nationale, les Jeudis Musik’eau et les Rendez-vous famille, nous ne servirons plus de bouteilles d’eau, ni de verres jetables (pour la bière ou le café par exemple). La population est invitée à apporter ses propres gourdes ou bouteilles en évitant les contenants de verre. Il sera également possible de se procurer un verre réutilisable aux couleurs de la Ville pour seulement 2$. L’eau en fontaine sera offerte gracieusement. Ce sont ces petits gestes qui, additionnés, feront une différence pour notre planète.

Fête nationale, familiale, sécuritaire, Notre-Dame-des-Prairies
Photo courtoisie

 

 

Photo courtoisie

Fête familiale par excellence, la Municipalité de Saint-Charles-Borromée est fière de présenter la Fête nationale du Québec qui se déroulera le 23 juin, dès 9 h. Pour l’occasion le parc Saint-Jean-Bosco se transforme en un immense site festif incluant deux nouveautés : exposition de voitures anciennes et spectacles de plongeon de haute voltige.

Cette année, le thème de la tradition est à l’honneur. C’est dire que la Fête nationale met sous les projecteurs nos  traditions qui nous aiguisent la fierté d’être des Québécois… D’autant plus avec  les Belles de l’époque qui seront sur place puisque tradition et classicisme vont de pair lorsqu'il s'agit de voitures anciennes.

Dans un registre plus extrême, les spectacles de plongeon à haut vol. Le public sera ébahi par les prouesses des acrobates-plongeurs qui vont sauter du haut d’une grande tour de 80, dans un bassin de seulement quelques mètres de profondeur.

Une programmation toutes générations

La tradition d’une fête nationale 100 % familiale et 100 % intergénération à Saint-Charles-Borromée va demeurer, et ce, avec le retour du Village de Charlo, des jeux gonflables, des carrousels de poneys, de la danse en ligne et du maquillage pour enfants.

Dès 9 h : Exposition de voitures anciennes

Dès 16 h : Spectacles de plongeon de haute voltige

17 h à 21 h : Danse en ligne avec Réjean Normand

19 h : Le groupe Harricana

21 h 45 : Hommage au drapeau et discours protocolaire

22 h 30 : Feux d’artifice présentés par la Caisse Desjardins de Joliette et du Centre de Lanaudière

Une fringale?

Un service de bar et de restauration est  disponible sur place.  Par contre, aucune bouteille d’eau à usage unique ne sera vendue. Par  contre, la nouvelle station de remplissage de bouteilles réutilisables sera disponible pour faire le plein! Notons également que l’alcool est en vente sur place, mais qu’il est interdit d’apporter son propre alcool sur le site.

Photo courtoisie

Demande d’augmentation du délai d’un feu de circulation

Plusieurs commerces ont vu le jour dans les derniers mois, dans la Ville, ce qui a eu pour effet d’accroître la circulation dans le secteur de la route 131 et du boulevard Firestone Est.  Par voie de résolution, les élus municipaux demandent donc au Ministère des Transports d’augmenter le délai pour le virage à gauche à partir du boulevard Firestone Est en direction de la route 131.

Objets promotionnels pour le tournoi de soccer

C’est du 12 au 14 juillet prochain qu’aura lieu le tournoi provincial de soccer de Joliette. Le comité organisateur remettra à chaque équipe un sac contenant des objets promotionnels des villes et municipalités de la MRC de Joliette. La Ville de Notre-Dame-des-Prairies donnera des lunettes de soleil à l’effigie. Un budget de 500$ a été alloué à cet effet.

10e anniversaire de la bibliothèque

Afin de souligner le 10e anniversaire de la bibliothèque municipale, une exposition photos de la bibliothèque en action se tiendra dans les prochains mois au parc Amable-Chalut.  On retrouvera sur ces photos des citations d’auteur québécois

Photo courtoisie

La MRC de Joliette et le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Lanaudière sont heureux de renouveler l’entente de service pour le service d’infirmière en milieu rural. La nouvelle entente, d’une durée de trois ans, permettra aux personnes âgées de 55 ans et plus des sept municipalités rurales de la MRC de Joliette, soit Village Saint-Pierre, Crabtree, Saint-Paul, Saint-Thomas, Notre-Dame-de-Lourdes, Sainte-Mélanie et Saint-Ambroise-de-Kildare, de bénéficier d’un service de proximité en santé.

Le service d’infirmière en milieu rural permet aux personnes âgées de 55 ans et plus, résidant dans les municipalités participantes, de prendre rendez-vous pour obtenir des services et des soins de santé gratuitement. Il est possible, entre autres, d’obtenir des suivis et enseignements sur le diabète, l’hypertension, d’avoir des traitements pour des blessures mineures (plaies, brûlures, coupures), de recevoir des injections de médicaments ainsi qu’avoir accès à un service de prélèvements. En cas de besoins de soins plus importants, l’infirmière recommandera les usagers à un médecin ou un spécialiste.

Les personnes admissibles peuvent prendre rendez-vous au 450 755-2111, poste 381. Le détail des horaires et des disponibilités du service est disponible sur le site Internet de la MRC de Joliette au www.mrcjoliette.qc.ca/iemr.

Ce partenariat, qui grandit continuellement, répond aux besoins de soins de proximités essentiels à la clientèle aînée de nos milieux ruraux. « En 2012, cette initiative fut une grande première au Québec, c’est pourquoi il était important pour tous les membres du conseil de la MRC de Joliette de maintenir un tel service dans nos différents milieux. Nous sommes fiers de pouvoir offrir à nos citoyennes et citoyens une solution intéressante en matière de santé qui permet, sans aucun doute, à certaines personnes de rester plus longtemps dans leur milieu de vie. » explique M. Alain Bellemare, préfet de la MRC de Joliette.  

« Le renouvellement de cette entente témoigne de la volonté du CISSS de Lanaudière de travailler en partenariat avec la MRC de Joliette afin de poursuivre l’offre de services de proximité auprès de la population, à même leur municipalité. L’infirmière en milieu rural est un bel exemple de collaboration permettant de mieux répondre aux besoins de notre population. » de souligner, M. Daniel Castonguay, président-directeur général du CISSS

La signature de l’entente s’est faite dans les bureaux de la MRC de Joliette en présence de monsieur Éric Salois, président-directeur général adjoint au CISSS de Lanaudière, de M. Alain Bellemare, préfet de la MRC de Joliette, les maires et mairesses des municipalités desservies par l’entente ainsi que de Mme Marie-Josée Casaubon, directrice générale de la MRC de Joliette.

MRC de Joliette, renouvellement, entente, infirmière, milieu rural
Photo courtoisie. M. Bellemare et M. Salois entourés des maires et des mairesses des municipalités desservies par l’entente : (de gauche à droite) M. François Desrochers, maire de Saint-Ambroise-de-Kildare, M. Marc Corriveau, maire de Saint-Thomas, Mme Céline Geoffroy, mairesse de Notre-Dame-de-Lourdes, Mme Françoise Boudrias, mairesse de Sainte-Mélanie, M. Mario Lasalle, maire de Crabtree et M. Roland Charest, maire de Village Saint-Pierre.

 

Photo courtoisie

La Ville de Joliette a procédé, le 12 juin, au lancement de son deuxième jardin communautaire.

Situé sur la rue Gaspard, à l’arrière du service des Incendies de Joliette, le jardin offre aux citoyens la possibilité de semer, jardiner et récolter via des espaces locatifs pendant toute la saison estivale.

« Ça s’inscrit dans le cadre du volet vert qu’on veut mettre en place à la suite de la consultation publique d’avril 2018. C’est un beau projet d’échange et d’entraide », a déclaré en conférence de presse, le maire Alain Beaudry.

Au total, 23 de terre sont mises à disposition de la communauté. La plupart ont déjà trouvé preneur.

De plus, la ville a voulu rendre ce jardin accessible à tous. C’est pourquoi certains bacs de jardinage sont surélevés.

Cet été, tout comme au jardin communautaire du parc Riverain et au jardin collectif du Savoir, Monsieur Jardin présentera différents ateliers et conférences gratuites sur la rue Gaspard. Son calendrier est d’ailleurs disponible au www.joliette.ca.

Ateliers du Carrefour

Ce sont les participants du programme des Ateliers du Carrefour qui ont fabriqué le mobilier de l’espace public.

« Cela a demandé un effort incroyable pour tous. Notre travail était de les accompagner », a souligné Joannie Ducharme, coordonnatrice des Ateliers du Carrefour dont la mission est de favoriser l’insertion socioprofessionnelle des jeunes adultes âgés de 18 à 35 ans.

Grâce à un atelier de fabrication de bois, les participants développent ainsi différentes compétences recherchées par leurs employeurs.

L’entrée des jeunes se fait en continue et ceux-ci peuvent participer au projet sur une période de 17 semaines.

Pour Patrick Pichette, sa participation au programme des Ateliers du Carrefour apporte déjà des dividendes. « J’ai eu un passé qui m’a amené à faire de mauvais choix. J’ai consommé de l drogue et je me suis retrouvé dans la rue. Maintenant, je veux me prendre en main et me concentrer sur moi », a-t-il témoigné.

Outre le travail manuel en atelier,  les participants ont jumelé avec les activités extérieures, des stages en entreprises et des animations sur différents sujets.

Depuis le début de l’année, 39 participants ont intégré les Ateliers du Carrefour. De ce nombre, six sont toujours en participation active aux Ateliers. Sur les jeunes ayant terminé leur parcours, 25 ont atteint leur objectif d’intégration à l’emploi ou de retour aux études, les autres poursuivent leurs démarches de recherche d’emploi ou de retour à la santé.

jardin communautaire, Joliette, Ateliers du Carrefour
Photo courto
isie

Photo courtoisie

Ce sont près de 9 M$ qui seront investis dans les chantiers urbains à Saint-Charles-Borromée en 2019. Ainsi, cet été, la Municipalité entreprendra ou poursuivra de nombreux chantiers de construction pour améliorer la qualité des infrastructures et la circulation sur le territoire.

Parmi les grands chantiers qui sont entrepris durant la saison estivale, on compte le réaménagement du parc Casavant-Desrochers, la construction d’un nouveau réseau d’aqueduc sur les rues Mailhot et Rivest, la mise à niveau de la centrale d’eau potable Robert-Boucher, ainsi que la construction d’un stationnement vert et le remplacement des lampadaires pour réduire l’empreinte écologique.

Tous les chantiers

Le parc Casavant-Desrochers sera réaménagé pour en faire un site multi récréatif et multigénérationnel dédié aux sports et aux loisirs. La Municipalité procédera à la phase I du projet cet été. Soit à la réfection des stationnements et des surfaces, à l’ajout d’un système de réfrigération pour la patinoire couverte et à la construction d’un bâtiment de service. Un module de jeux, des terrains de pétanque et du mobilier urbain seront aussi installés. L’implantation de jeux d’eau et d’un skatepark se fera durant la phase II prévue au printemps/été 2020. Le centre communautaire Alain-Pagé restera ouvert selon l’horaire habituel. Toutefois, les visiteurs devront garer leur voiture dans le stationnement sur la rue Riendeau. Toutes les installations du parc seront fermées à l’exception des terrains de soccer et de baseball.

La construction d’un nouveau réseau d’aqueduc et le pavage des rues limitera la circulation aux résidents seulement sur les rues Mailhot et Rivest durant les travaux prévus au mois de juin.

Les travaux de remplacement de la conduite d’aqueduc réalisés en 2018 sur la rue Louis- Bazinet se poursuivront en juin avec le revêtement de la surface en bitume et des interventions dans les fossés pour améliorer l’écoulement et la qualité de l’eau et du ruissellement. La circulation sera limitée à certains moments sur la rue.

Un investissement de 1,5 M$ permettra la mise à niveau de la centrale d’eau potable Robert-Boucher. Ce projet de modernisation permettra notamment d’optimiser la performance des installations afin de répondre aux besoins en eau actuels et futurs. Ces travaux entraîneront notamment la fermeture du parc canin à l’automne.

Saint-Charles-Borromée procédera également à la reconstruction des infrastructures souterraines et à la construction de trottoirs et de traverses piétonnes sur la rue Lorenzo- Gauthier près de l’école primaire du même nom. Un cul-de-sac, se terminant par un cercle de virage, sera aussi aménagé sur la rue Pierre-de-Coubertin afin de permettre les manœuvres des véhicules de déneigement dans le secteur qui accueillera la nouvelle école primaire.

Des travaux d’infrastructures routières seront aussi entrepris à l’intersection des rues Visitation et du Rang Double afin d’améliorer la fluidité et la sécurité des déplacements. L’intersection bénéficiera d’une nouvelle configuration et on y aménagera des voies incitant les usagers à réduire leur vitesse à l’entrée nord-est de la Municipalité, en plus d’une piste multifonctionnelle. Des fermetures de rues et la déviation vers des chemins de détour sont à prévoir.

La fin des travaux du prolongement du réseau multifonctionnel est prévue pour juin 2019. C’est un investissement de 121 000 $ qui a été réalisé, sur deux chantiers, pour ajouter des pistes cyclables complémentaires et des sentiers à l’arrière de l’hôtel de ville, ainsi que sur les rues Riendeau et Roméo-Gaudreault.

Afin de lutter contre les îlots de chaleur et de limiter son empreinte écologique, Saint- Charles-Borromée aménagera également un stationnement vert au parc du Bois-Brûlé et poursuivra la conversion de l’éclairage au diodes électroluminescentes : 311 ampoules seront remplacés cet été.

Les citoyens sont invités à consulter la section Info-travaux du vivrescb.com pour en savoir plus sur les travaux.

Plus d'articles...

Inscrivez-vous via notre service gratuit d'abonnement par e-mail pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles.