Courtoisie

La première édition de l’épluchette de blé d’Inde coorganisée par le maire de Saint-Charles-Borromée et la FADOQ Notre- Dame-de-L’Entente, dimanche dernier au parc Casavant-Desrochers, a connu un franc succès. Le maire André Hénault s’est dit agréablement surpris du nombre de citoyens qui sont venus le rencontrer pour cette occasion.

Les Charloises et les Charlois ont répondu en grand nombre à l’invitation du maire et avec beaucoup de plaisir; plus de 300 personnes ont convergé vers le site pour l’Épluchette du maire. « Cet événement me tient à cœur, car comme vous le savez, c’est la dernière fois que j’y suis en tant que maire. Depuis le début de l’été, des animations et des événements se succèdent dans notre belle municipalité. Pour nous, il faut que, toujours, il se passe quelque chose à Saint-Charles-Borromée. L’été peut finir, mais la chaleur de nos cœurs en fête va rester », a déclaré M. Hénault lors de son allocution.

Le maire a ajouté que l’épluchette n’aurait pu être possible sans l’aide des bénévoles du club FADOQ Notre-Dame-de-L’Entente qui a rendu possible, sous la thématique western, le mariage des activités traditionnelles aux activités familiales. Ainsi, les participants de tous âges ont pu profiter des diverses attractions : s’adonner à quelques pas de danse en ligne, se mettre en selle sur le taureau mécanique, sauter dans les jeux gonflables et bien sûr déguster le délicieux maïs récolté dans la région.

Notons finalement que la Caravan-découverte de la Municipalité a fait un arrêt à l’Épluchette du maire avec un atelier de « Zumba Gold » offert par le Studio En Corps. Ce concept de « zumba en position assise » a séduit les aînés, lesquels ont pu goûter à tout le plaisir que peut procurer cette activité physique alliant musique et mise en forme aérobique!

Courtoisie

La Municipalité de Saint-Charles-Borromée débutera lundi le 21 août des travaux d’infrastructures sur les rues Vincent, Curé-M.-Neyron et de l’Entente. Le chantier comprend deux étapes de réalisation, soit la phase de pulvérisation et celle du pavage qui devraient s’échelonner jusqu’à la mi-septembre.

La première phase de pulvérisation –qui comprend aussi le remplacement des têtes de regard et des boîtes de vanne— sera exécuté de manière séquentielle, une rue à la fois, en commençant par la rue Vincent pour la semaine du 21 août, suivie de la rue Curé-M.-Neyron pour la semaine du 28 août et la rue de l’Entente pour la semaine du 4 septembre. La deuxième phase consiste à poser une couche d’asphalte sur les trois artères au début de la semaine du 11 septembre.

Entrave partielle à la circulation

Précédant la phase de pavage, les rues seront sur gravier. La chaussée sera limitée à une seule voie pour la circulation des résidents seulement. La limite de vitesse sera aussi ajustée afin d’assurer la sécurité des automobilistes et des travailleurs. Une signalisation routière appropriée sera installée par l’entrepreneur, et la présence de signaleurs et de voies de détour sont prévues lorsque requis.

Mesures d’atténuation

Différentes mesures sont mises en place afin de limiter les inconvénients causés aux résidents habitant à proximité du chantier. Parmi ces mesures, on compte :

•   la réalisation des travaux principalement de jour, de 7h à 17h

•   le balayage et l’arrosage fréquents pour limiter l’émission de poussières en bordure du chantier

Rappelons que la Municipalité investit aujourd'hui dans l'amélioration de ses infrastructures afin d'améliorer la qualité de vie et celle des générations futures. On sait d’ores et déjà qu’au terme de ce chantier, des économies de l’ordre de 30 % auront été réalisées. Le prix du bitume s’étant avéré inférieur aux prévisions budgétaires, de manière à favoriser l’investissement.

Courtoisie

Les travaux en cours sur la rue de la Visitation vont se poursuivre le jeudi 17 août, nécessitant la fermeture de la rue à la circulation durant le jour, à la hauteur de l’hôtel de Ville et du chemin du Golf.

D’importants travaux d’infrastructures ont été réalisés en début de semaine, l’entreprise d’excavation procédant au branchement de l’égout sanitaire de la 2e phase du projet de résidence pour retraités du promoteur Les Habitations Bordeleau.

Le branchement de la conduite a eu lieu mardi et mercredi et le pavage de la chaussée aura lieu demain. Le chantier débutera après l’heure de pointe du matin et se terminera avant l’heure de pointe du soir. Entre 9h et 15h demain, les automobilistes devront emprunter  une voie de  détour  désignée à l’aide d’une  signalisation  temporaire. Un signaleur sera également sur place pour diriger les usagers de la route.

Courtoisie

Tous les citoyens et citoyennes de Notre-Dame-des-Prairies  et  des  environs  sont  invités  à  parcourir  la  ville  à l'occasion de la grande vente de débarras les 19 et 20 août.

La vente se déroulera sur l'ensemble du territoire prairiquois ainsi que sur le terrain de baseball du Parc Amable-Chalut où plusieurs  kiosques  seront regroupés. Afin d'identifier l'ensemble des adresses participantes et de bien les repérer, une carte sera disponible le matin même à la Ferme Régis, au supermarché IGA Crevier et dans tous les dépanneurs de la ville. Il sera également possible de la télécharger sur le site internet de la Ville. Prenez note qu'en cas de pluie, l'activité sera annulée.

Pour connaître tous les détails, il est possible de consulter le site web de la ville au www.notredamedesprairies.com ou de contacter le service des loisirs et des saines habitudes de vie au 450-759-7741 p.232 ou 237.

Courtoisie

Le 17 août dernier, les gens étaient une fois de plus présents en grand nombre au parc des Champs Élysées afin d’assister au spectacle de la chanteuse country Manon Bédard, présenté par la Ville de Notre-Dame-des-Prairies dans le cadre des Jeudis Musik’eau.

Débordante d’énergie, l’interprète a rapidement soulevé la foule au rythme des mélodies entraînantes de la musique country. Authentique et chaleureuse, Manon Bédard a offert au public des chansons originales ainsi que des reprises de grands classiques du répertoire québécois qui avaient été adaptés au style country. Évidemment, l’artiste avait intégré son célèbre « yodle » à  ses prestations, au grand plaisir des spectateurs et spectatrices. Heureuse de chanter à Notre-Dame-des-Prairies, ville dont elle est citoyenne, Manon Bédard a offert une prestation intimiste, teintée de candeur et de joie de vivre.

On ne peut passer sous silence l’excellente performance de Christian Proulx et ses musiciens qui assuraient la première partie du spectacle. L’auteur-compositeur-interprète lanaudois a offert au public des chansons tout en poésie et empreintes d’une grande sensibilité, compositions issues de son plus récent album Au bout du monde. Le groupe a présenté une prestation rythmée, introduisant de belle façon le spectacle principal. La Ville de Notre- Dame-des-Prairies tient d’ailleurs à remercier les partenaires des Jeudis Musik’eau, les Supermarchés IGA Crevier ainsi que la Caisse Desjardins de Joliette, puisque ce partenariat permet d’offrir à la population une série de concerts diversifiés et de grande qualité.

C’est finalement sur des airs de country-soul-alternatif que se conclura la 10e  édition des Jeudis  Musik’eau  le  24  août  prochain  alors  que  l’extravagant  groupe  Bleu  Jeans  Bleu montera sur la scène extérieure du parc des Champs-Élysées. C’est tout de jeans vêtu que le chanteur Claude Cobra et ses acolytes présenteront les chansons bien connues Vulnérable comme un bébé chat et J’te gâte all dressed. Surprenantes, drôles et originales, il est fort probable que les chansons de Bleu Jeans Bleu soient à l’origine de nombreux vers d’oreille suite à cette soirée!

Courtoisie

En première partie de ce spectacle, la Ville de Notre-Dame-des-Prairies est heureuse de présenter National Slide, un conte musical qui a bénéficié d’une résidence au Carrefour culturel de la ville. Alors que le groupe avait complètement charmé le public en juin dernier, il présentera cette fois-ci, dans une version de trente minutes, les chansons blues issues de ce conte musical.

Les spectacles présentés dans le cadre des Jeudis Musik’eau sont offerts gratuitement et ont lieu beau temps mauvais temps. Les gens sont attendus au parc des Champs-Élysées dès 17 h alors qu’un service de restauration et de rafraîchissement est offert sur les lieux. Pour plus d’information, il suffit de consulter le  www.culturendp.com ou la page Facebook de la Ville de Notre-Dame-des-Prairies.

 

Guy Latour

La ville de Joliette a officiellement inauguré, cet après-midi,  la place des Moulins située en arrière du Château Joliette.

Cette place a été aménagée sur les vestiges des anciens moulins à scie aux abords de la rivière L’Assomption.  Elle est aussi accessible via un sentier piétonnier à partir de la rue Saint-Thomas.

Guy Latour. Le sentier piétonnier.

« Ce lieu permet de mettre en valeur les abords de la rivière L’Assomption, une richesse naturelle. On souhaite l’intégrer à notre milieu de vie », a précisé le maire Alain Beaudry lors d’un point de presse.

Guy Latour

D’ailleurs, ce projet répond en partie à la volonté des citoyens de valoriser les abords de la rivière, comme précisé lors des démarches de consultations publiques d’Éco-Joliette.

« Avec ses balançoires, son mobilier et ses aménagements paysagers, la nouvelle place est particulièrement charmante. Elle permet surtout d’admirer de près et sous un nouvel angle, notre  majestueuse rivière l’Assomption », ajoute M. Beaudry.

Le projet a pris forme en 2015, lorsqu’Hydro-Québec, conformément à son Programme de mise en valeur intégrée, avait alloué une somme de 250 000$ à la Ville de Joliette pour l’instauration de la place des Moulins.

Ce montant a été octroyé à la suite de la construction d’une nouvelle ligne de transport d’électricité à 315 kV sur le territoire joliettain. 

« Nous tenons à ce que nos équipements de transport d’électricité s’intègrent harmonieusement à leur milieu d’accueil. Le Programme de mise en valeur intégrée est donc l’occasion de contribuer à améliorer le cadre de vie des collectivités grâce à des initiatives comme la Place des Moulins » a expliqué Isabel Michaluk, ingénieure en planification de réseau chez Hydro Québec.

Un peu d’histoire

« Le grand moulin du village d’industrie » a été construit en 1823 et 1824. Il était le premier moteur économique de l‘endroit.

Il s’est développé grâce à l’exploitation du pouvoir hydraulique des berges de la rivière L’Assomption. Au fil des années, on a ajouté des moulins à avoine, à scie, à carder la laine et à farine.  Les activités industrielles de Barthélémy Joliette et son beau-frère Peter Charles Loadel se poursuivent malgré un contexte économique difficile.

Dans les années 1900, l’histoire des moulins est marquée par des incendies, des ventes et des rachats d’industries.  

Les gestionnaires William Coppin et Édouard Gohier donner successivement leur nom au moulin a scie construit sur cette rive (construction originale de 1837), un important jalon de l’essor économique du village.

Guy Latour

Courtoisie

Politique de dons et subventions 

Chaque année, la municipalité de Saint-Charles-Borromée offre la possibilité aux familles de rembourser jusqu'à un maximum de 100$ par enfant pour toute activité se déroulant à l'extérieur de la municipalité. Parmi ces activités, mentionnons le centre aquatique, Val Saint-Côme et l'école de musique Fernand Lindsay. Pour 2016, 101 familles ont bénéficié de cette politique. Une somme de 11 791,77$ a été remise par Saint-Charles-Borromée l'an dernier

Plus d'articles...

Inscrivez-vous via notre service gratuit d'abonnement par e-mail pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles.