Photo courtoisie

Sécurité publique – demande d’aide financière – volet 1

Le 9 novembre 2019, le Règlement sur les procédures d’alerte et de mobilisation et les moyens de secours minimaux pour protéger la sécurité des personnes et biens en cas de sinistre entrera en vigueur. Le conseil municipal a autorisé la Ville à faire une demande d’aide financière offert par l’Agence Municipale 911 du Québec afin de soutenir les actions de préparation aux sinistres, dont prioritairement les mesures afin de respecter  cette nouvelle règlementation. En mai 2018, la Ville a complété l’outil d’autodiagnostic  fourni par le Ministère de la Sécurité Publique.

Fonds local réservé à la réfection et à l’entretien de certaines voies publiques

Le conseil municipal a adopté le 3 novembre dernier, un règlement décrétant la constitution d’un fonds local réservé à la réfection et à l’entretien de certaines voies publique, par lesquelles transitent ou sont susceptible de transiter à partir des sites de carrières ou de sablières situées sur le territoire de Notre-Dame-des-Prairies.  Cela implique aussi des substances assujetties à l’égard desquelles un droit est payables ainsi qu’à pallier les inconvénients liés au transport des substances assujetties. Ainsi, les voies, dont la Ville pourra utiliser les fonds réservées sont le rang Sainte-Julie, l’avenue des Plaines et une partie de la rue Audrey menant au rang Sainte-Julie, le boulevard Antonio-Barrette entre la route 131 et le rang Sainte-Julie ainsi que le rang de la Deuxième-Chaloupe.

Programmes de subvention

Afin d’encourager les Prairiquoises et Prairiquois à poser des gestes pour la qualité de l’environnement et pour l’économie de l’eau potable, la Ville a mis en place certains programmes de subvention soit pour l’utilisation des couches lavables, l’installation des toilettes à faible débit, l’acquisition des récupérateurs d’eau de pluie ainsi que pour le retrait ou le remplacement d’un appareil de chauffage à bois. Le conseil municipal a donc reconduit ses programmes pour toute l’année 2019 lors de sa séance du 19 décembre.

Travaux d’affaiblissement préventifs du couvert de glace

Les élus municipaux ont autorisé la firme Hydro-Météo à effectuer des travaux d’affaiblissement préventifs du couvert de glace sur la rivière l’Assomption. Le coût de ces travaux est de 16 000$.

Les 4 Chevaliers Easton

L’équipe de balle humoristique « Les 4 Chevaliers Easton » sera de passage au parc Amable-Chalut, le 15 juin 2019. Pour cet évènement, ça sera gratuit pour les enfants de Notre-Dame-des-Prairies alors que pour les adultes, l’entrée sera de 10$. Il en coûtera 15$ par adulte non-résident et 5$ par enfant non-résident. Enfin, ¸tout enfant résident de Notre-Dame-des-Prairies qui s’inscrira à la clinique de baseball pourra assister au match gratuitement alors que les non-résidents inscrits, ça sera  5$. Les résidents de la municipalité auront une priorité en achetant leurs billets durant les inscriptions pour la programmation 2019, entre le 18 et 29 mars 2019, Après cette date, les billets seront vendus à tous.

Photo d'archives

Politique de prévention du harcèlement au travail et de traitement des plaintes

À la suite de modifications à la loi des normes du travail, en juin 2018, la municipalité a adopté une nouvelle politique du harcèlement au travail et de traitement des plaintes.

Sécurité civile – Demande d’aide financière – Volet 2

La municipalité a déposé une d’aide financière pour le remboursement d’une dépense déjà engagée pour la mise aux normes (prise électrique) de nos centres d’hébergement en cas de mesure d’urgence.

Remplacement de deux unités de ventilation à la caserne – Octroi du contrat

Le conseil municipal a octoyé le contrat de remplacement de deux unités de ventilation à la caserne de pompiers à l'entreprise charloise Thermomax. Ces deux unités étaient en fin de vie. Le contrat est de 18 900$ plus taxes. C'est la première fois que la municipalité octroie un contrat à une entreprise charloise par le biais de la politique d'achat local.

Contrôle et surveillance animal – Octroi du contrat

Les élus municipaux ont octroyé le contrat pour le contrôle et la surveillance animale à Carrefour Canin Lanaudière. Ce contrat est d’une durée de 5 ans au coût de 10 922$ excluant les licences.

La prochaine séance du conseil municipal aura lieu le 14 janvier 2019.

Photo courtoisie

En cette année de son 50e anniversaire, le temps des Fêtes représente une autre belle occasion pour le Service de la prévention des incendies (SPI) de Saint-Charles-Borromée de redonner à la communauté.

Des paniers de Noël ainsi que des cadeaux seront bientôt distribués sur le territoire desservi par les pompiers. 

Le don de soi est fait partie de l’ADN du métier de pompier ; pas étonnant que la Guignolée des pompiers s’inscrive dans une tradition des Fêtes à Saint-Charles-Borromée. Le 15 décembre dernier, les Charlois ont fait équipe avec eux en participant en grand nombre. Plus de 2 000 $ ont été amassés au profit de trois organismes : la Société Saint-Vincent de Paul de Joliette, Fondation du Dr Julien et la Fondation des pompiers du Québec pour les grands brûlés. 

Les pompiers ont à cœur d’aider les familles plus défavorisées de Saint-Charles-Borromée, et c’est dans cet esprit qu’ils vont procéder à la distribution de paniers de Noël le 22 décembre prochain. Deux jours plus tard, soit la Veille de Noël, des dizaines d’enfants des 9 villes desservies par le Service de la prévention des incendies des enfants Centre hospitalier régional de Lanaudière (CHRDL), recevront un cadeau. Notons que les sommes amassés pour l’achat des cadeaux sont issus d’un partenariat avec le restaurant 

Le Buffet le Sieur qui a remis 3000 $ aux pompiers. 

« La caserne a fait office d’atelier du père Noël au cours des derniers jours et nous en sommes très fiers ! Nos équipes sont emballées à l’idée d’offrir un plus Noël lumineux et de faire une différence autour d’eux », de conclure de directeur du SPI, M. Jacques Fortin.

Photo courtoisie

Aide financière

Le conseil municipal a accordé une aide financière de 1500$ au jeune athlète et champion Thomas Courchesne Karatéka (photo). De plus, la Ville a accordé une aide financière de 250$ au Centre de Prévention du suicide de Lanaudière et de 500$ à l’Orignal Tatoué, café de rue.

Excellent mois de novembre pour la construction

La ville de Joliette a connu un excellent mois de novembre concernant l’émission des permis de construction. La valeur des permis a atteint 26 747 626$ comparativement à 3 093 231$ pour la même période l’an dernier. Un total de 28 logements a été créé en novembre. Pour les 11 premiers mois de 2018, la valeur des permis a atteint 81 045 579$ comparativement à 42 769  509$ pour les 11 premiers mois de 2017. Depuis le début de l‘année, il s’est créé 181 logements, alors qu’il y en avait eu 68 l’année dernière.

Sentiers de ski de fond – parc Louis-Querbes

La Ville de Joliette a accepté une demande du Cégep régional de Lanaudière pour l’utilisation du parc Louis-Querbes afin d’y aménager et d’y entretenir des sentiers de ski de fond à usage grand publique durant la saison hivernale 2018-2019.

Plan d’implantation et d’intégration architecturale –Rue Sœur-Joseph-Émilien

Le conseil municipal adopte le règlement 35-2002-47 amendant le règlement 35-2002 sur les plans d’implantation et d’intégration architecturale de manière à assujettir la zone H06 040 au P.I.I.A. secteurs résidentiels de moyenne ou de haute densité.  Ainsi, il s’assure que les futures constructions résidentielles de la rue de la Sœur-Joseph-Émilien présentent un traitement architectural recherché et cohabitent harmonieusement avec les constructions et usages existants.

Règlement d’emprunt – Toiture sur patinoire extérieure réfrigérée et chalet de service

Le projet de règlement d’emprunt 200 est déposé, décrétant la construction d’une toiture sur la patinoire réfrigérée, d’un chalet de service et l’aménagement d’un stationnement - une dépense de 2 729 675 $. Le projet sera adopté à une séance subséquente.

Règlement d’emprunt - Construction de lignes et ajout de divers équipements pour la distribution d’électricité

Le projet de règlement d’emprunt 202 est déposé,  décrétant la construction de lignes et l’ajout de divers équipements pour la distribution d’électricité - une dépense de 3 132 000 $. Le projet  sera adopté à une séance subséquente.

Prochaine séance, lundi 21 janvier 2019 à 19 h 30 dans la salle du conseil de l’hôtel de ville. Consultez les procès-verbaux des séances précédentes.

Photo courtoisie

Le 1er janvier 2019 entrera en vigueur le règlement 2128-2018 ayant été adopté par le conseil municipal le 3 décembre dernier. Dès la nouvelle année, le certificat d’occupation sera requis pour tout établissement qui exerce un usage autre que l’habitation. 

Un certificat d’occupation est un document qui indique les usages ou activités autorisés en vertu du règlement de zonage en vigueur à sa date de délivrance. Avec le nouveau règlement qui arrive en même temps que la nouvelle année vient l’obligation pour tout propriétaire ou occupant des usages suivants de s’en procurer un : 

Usage commercial, industriel ou communautaire 

Usage complémentaire à l’habitation 

Garderie en milieu familial ou famille d’accueil 

Gratuit jusqu’au 1er avril 

Une période de grâce a été prévue pour faciliter le changement : le certificat d’occupation sera disponible sans frais jusqu’au 1er avril 2019. Les propriétaires concernés doivent faire leur demande de certificat d'occupation en se rendant au comptoir du Service de l’urbanisme et de l’aménagement du territoire ou en visitant le site Internet municipal sous la section Service en ligne / formulaires. Après le 1er avril 2019, des frais de 50 $ seront applicables pour obtenir ce document. 

À propos 

Le certificat d’occupation permet de s’assurer de la conformité de l’usage dans la zone ou secteur où il est pratiqué ou envisagé. Également, celui-ci permet de vérifier l’état du local et des lieux an matière de sécurité et d’accès du public.

Photo courtoisie

Les 24 employés de la MRC de Joliette viennent d’obtenir la deuxième convention collective depuis leur syndicalisation. 

Les représentants syndicaux et ceux de la MRC ont signé officiellement le nouveau contrat de travail vendredi dernier, le 14 décembre. Les employés avaient appuyé unanimement l’entente de principe quelques semaines auparavant.   

La nouvelle convention a été négociée pour une période de 7 ans, soit du 1er janvier 2018 au 31 décembre 2024. La semaine de quatre jours et demi, toute l’année, et un projet pilote sur la flexibilité des horaires font partie des avancements obtenus dans cette série de négociations. En plus d’une indexation salariale de 2 % annuellement, les syndiqués ont également obtenu un REER collectif obligatoire pour toutes les personnes salariées régulières.   

« Le plus gros défi était de réussir l’intégration des employés de la Division transport qui a été rapatriée à la MRC de Joliette en juin 2017; il fallait s’assurer que tous trouvent leur place, entre autres dans la grille salariale. » explique Annie Maheu, présidente.  

« Je suis heureux que les négociations se soient bien déroulées. Autant la direction que le syndicat, tout le monde autour de la table a su être respectueux, à l’écoute et ouverts aux différentes propositions. C’était très important que tout se passe bien, car la MRC de Joliette souhaite offrir un environnement de travail intéressant et avantageux à ses employés et je crois qu’avec cette convention de travail, nous sommes sur la bonne voie! » mentionne le préfet de la MRC, monsieur Alain Bellemare.  

La MRC de Joliette offre différents services à la population et aux municipalités constituantes tels que la gestion des matières résiduelles, le développement et l’aménagement du territoire et le transport collectif et adapté. Pôle régional, la MRC de Joliette offre un milieu de vie prospère, innovant, constituant un écosystème stratégique au cœur de Lanaudière.  

 

Photo Guy Latour

La Ville de Notre-Dame-des-Prairie a adopté, le 19 décembre, lors d’une séance spéciale du conseil municipal, son budget 2019, qui en sera un à la mesure des familles.

« Ce budget s’inscrit dans la consolidation des acquis et dans la poursuite de notre volonté à maintenir la qualité de vie des Prairiquois et Prairiquoises », a déclaré la mairesse Suzanne Dauphin.

Le responsable de la Commission des Finances, Serge Landreville, a déposé ce budget, qui se chiffre, en excluant l’amortissement sur les immobilisations, à 10 687 000 $.

Pour certains contribuables, il y a une légère hausse du compte de taxes. (le taux de la taxe foncière générale: 0,023$ du 100$ d’évaluation), alors que d’autres sont maintenus à leur niveau actuel.

Ainsi, pour une résidence moyenne dont l’évaluation est de 200 000 $, nous pouvons constater une majoration minime de 59 $ par année si la propriété est desservie par les réseaux d’eau potable et d’égout et de 32 $ par année, si la propriété est non desservie.

De plus, Le conseil municipal est fier d’annoncer que le virage entrepris depuis quelques années au niveau de la gestion des matières résiduelles permet encore cette année d’alléger de façon significative le montant de cette compensation.

Les augmentations budgétaires au-delà de l’inflation sont particulièrement reliées au chapitre de la sécurité publique en raison de la facture que la Ville doit payer pour les services de la Sûreté du Québec ainsi que pour le renouvellement de l’entente avec la Ville de Joliette pour la fourniture du service de prévention incendie, laquelle arrivait à son terme.

Projets à venir

Pour la consolidation des acquis, Notre-Dame-des-Praires, prévoit, pour 2019, des travaux de rénovation du bâtiment des organismes qui permettront non seulement de soutenir les bénévoles qui occupent cet espace, mais aussi d’assurer leur confort et leur sécurité. À noter que ces travaux bénéficient d’une subvention de 65% des coûts admissibles en plus d’assurer la récupération d’une partie de la dette en raison du volet éco énergétique du projet. D’autres projets de mise à niveau d’infrastructures sont déjà planifiés puisque des subventions leur sont déjà attribuées à l’intérieur de différents programmes.

En matière de gestion des eaux de débordement, la Ville accordera, dans la prochaine année, un mandat à une firme spécialisée pour la guider dans ses démarches auprès du ministère de l’environnement afin de trouver des solutions à cette problématique. Notre-Dame-des-Prairies,  pourra, par la suite, poursuivre notre développement autant résidentiel, que commercial ou industriel et ainsi s’assurer de générer des retombées fiscales intéressantes pour la Ville.

Enfin, le conseil municipal a décidé de se doter d’une Politique de gestion de la dette à long terme pour établir un cadre permettant de maintenir un niveau d’endettement compatible avec une saine gestion financière. Avec cet outil, nous mettrons en place des indicateurs cibles ainsi que des lignes directrices pour le financement des immobilisations et le remboursement de la dette et aussi pour pallier à d’éventuelles augmentations des taux d’intérêts.

 

«La Ville de Notre-Dame-des-Prairies entreprend la prochaine année avec un budget «responsable», élaboré dans le souci d’apporter une amélioration constante à la qualité de vie des citoyennes et citoyens tout en respectant leur capacité de payer» de conclure la mairesse Suzanne Dauphin.

 

Plus d'articles...