Photo courtoisie

La Municipalité de Saint-Charles-Borromée prévoit réaliser pour 3 M$ de dollars de chantiers cet été. Plusieurs rues résidentielles sont visées pour des travaux d’amélioration. Une mise à niveau des infrastructures est aussi prévue à la centrale d’eau potable Robert-Boucher, tout comme une cure de beauté à la patinoire couverte du parc Casavant-Desrochers. 

Dès les prochains jours, dans quelques secteurs résidentiels, la Municipalité entreprendra des travaux de courte durée visant la réfection de la chaussée sur les rues : Jean-Livernoche, Magloire-Granger, Chanoine-Henri-Pichette et sur un segment seulement des rues Norbert-Lussier et des Défricheurs. 

Réalisées en mai et juin, ces interventions de planage et de mise en place de revêtement bitumineux sont effectuées au coût de 270 000 $ et s’inscrivent dans le cadre d’un plan d’entretien préventif afin de prolonger la durée de vie utile de la chaussée. L’accès des rues sera maintenu en tout temps aux riverains, avec possiblement quelques restrictions de stationnement selon l’avancement des travaux. 

Des travaux de réfection des infrastructures sont aussi prévus pour septembre sur un segment de la rue Louis-Bazinet. Quelques semaines seront nécessaires pour la réalisation des travaux qui consistent au remplacement de la conduite d’aqueduc, de la conduite de refoulement et des égouts sanitaires, du planage et revêtement de bitume et d’une intervention dans les fossés pour améliorer l’écoulement et la qualité de l’eau de ruissellement. Ces travaux représentent au total des investissements municipaux se chiffrant à 1,2 M$. 

Nouvelle prise d’eau brute 

Le conseil municipal annonçait récemment un projet de mise à niveau à la centrale d’eau potable Robert-Boucher. Ce projet de modernisation permettra notamment d’optimiser la performance des installations. En effet, la construction d’une nouvelle prise d’eau brute assure le maintien et l’amélioration de la flexibilité d’alimentation, en plus de répondre aux besoins en eau actuels et futurs. 

Au terme des travaux, en septembre, l’ancienne prise d’eau brute sera toujours fonctionnelle afin d’être utilisée comme prise d’appoint ou d’urgence. 

« L’état de nos rues est directement lié à l’amélioration du quotidien des Charloises et des Charlois. Il en va de même pour nos infrastructures. Par exemple : investir en matière d’eau potable, c’est investir dans l’environnement et dans le maintien d’un milieu de vie sécuritaire et de qualité. Ces travaux nous assurent un renforcement accru de nos capacités de production, peu importe les circonstances qui vont se présenter à nous », a soutenu le maire, M. Bibeau. 

Cure de beauté à la patinoire Casavant-Desrochers 

Au cours des prochains jours, la Municipalité entamera des travaux de peinture intérieure de la toiture à la patinoire au parc Casavant-Desrochers. La fermeture des installations est donc nécessaire, de la mi-mai à la mi-juillet. 

Consultez l’Info-Travaux 

La Municipalité s’engage à tout mettre en œuvre afin de réduire au minimum les impacts de ces travaux d’amélioration. À cet effet, elle compte sur la compréhension et la collaboration des citoyennes et des citoyens. Pour d’autres informations (échéanciers et plans pratiques), on peut consulter la section Info-Travaux accessible depuis la page d’accueil du site Internet www.st-charles-borromee.org. 

Photo Courtoisie

Un homme recherché depuis huit ans a été arrêté dans un bar de Joliette, en fin de journée, le 16 mai.

Vers 17h30, des policiers de la SQ, durant leur patrouille à pied au centre-ville de Joliette, deux patrouilleurs sont entrés dans un bar de la rue Notre-Dame. « Ils ont remarqué la présence d’un homme suspect. Celui-ci a fourni aux policiers une autre identité que la sienne, en présentant une carte », a expliqué la sergente Éloïse Cossette, porte-parole de la Sûreté du Québec.

Les policiers l’ont alors arrêté pour supposition de personne. Lors de sa fouille, les policiers ont trouvé plus de 60 grammes de poudre qui s’apparente à de la cocaïne, quelques comprimés de médicaments habituellement disponibles sous ordonnance, ainsi que plus de 1 450 $.

Rendu au poste, l’homme de 30 ans a été identifié positivement. Il était recherché depuis huit ans pour un bris de condition et une suspension de sa libération conditionnelle.

Il est demeuré détenu. Il devrait comparaître aujourd’hui, 17 mai, au palais de justice de Joliette, pour comparution pour supposition de personne, entrave au travail des policiers et possession de stupéfiants en vue d’en faire le trafic.

Photo Guy Latour

C’est le 2 juin prochain, au parc des Dalles de Joliette qu’aura lieu la Fête d’ouverture du Jardin du savoir, qui se veut un jardin collectif.

Cette journée, qui aura lieu de 10h à 13h00 débutera avec une cérémonie officielle Atikamekv officiée par Richard Moar. On sèmera et on transplantera le jardin. Il sera possible de faire un pique-nique, la Soupière fournira gratuitement le dessert et les breuvages

« Les Jardins du Savoir c’est une occasion pour se rencontrer et socialiser La Ville de Joliette est fière de collaborer au Jardin du Savoir », a déclaré le maire de Joliette, Alain Beaudry, en conférence de presse, le 14 mai.

« C’est un projet de communauté vivant et stimulant. Il se veut rassembleur, éducatif et social », a pour sa part mentionné Nathalie Loyer, directrice-générale de la Soupière.

Lors de cette fête du 2 juin, la population est invitée à offrir des plants dont des aubergines, avocats, melons, courses, ciboulette et ciboulette à l’ail, fraisiers, arachides, stevla, okra, patate douce, plantes comestibles indigènes ou domestiques.

C’est en 2015 que le jardin collectif a été implanté par la Soupière. L’ensemble des citoyens est invité à devenir « membre jardinier ». La récoltée est partagée entre tous ceux qui y participent.

Le Jardin du Savoir sera accessible dès le 2 juin, la population joliettainne pourra en profiter tous les jours du lever au coucher du soleil.

De plus, durant la saison estivale, une horticultrice sera sur place cinq jours par semaine afin d’accueillir et de guider les visiteurs et jardiniers. Il y aura aussi plusieurs ateliers tenus par les animatrices de la Soupière auprès de plusieurs clientèles.

Monsieur Jardin, expert jardinier, sera de retour pour une quatrième année consécutive, sera présent à la fête d’ouverture  en plus d’animer régulièrement différents types d’ateliers.

On peut devenir membre gratuitement en se présentant au jardin ou en communiquant avec la Soupière au 450-755-6016.

Bibliothèque collective

Par ailleurs, on a procédé à l’inauguration officielle de la Bibliothèque collective dans le parc des Dalles.

Celle-ci fait partie du projet « Semons le plaisir de lire », rendu possible grâce à la participation financière du CREVALE.

« Avec cette bibliothèque,  ça permet de nourrir notre esprit, tout en permettant de favoriser l’éveil de la lecture et susciter son intérêts pour les enfants en plus de renforcir les habiletés parentales en lecture », a souligné Anne-Marie Picard, directrice du CREVALE.

Jardins du Savoir, Joliette, parc des Dalles
Photo Guy Latour. Le président du CA de la Soupière, Blaise Boyer-Tessier a procédé au lancement de la bibliothèque collective du parc des Dalles.

 

 

Photo Courtoisie

Les familles prairiquoises sont invitées à partir à la découverte de leur quartier à vélo, le dimanche 10 juin au parc des Champs-Élysées, pour le Rallye à vélo de Notre-Dame-des-Prairies. C’est l’occasion idéale pour profiter du beau temps tout en se familiarisant avec le réseau cyclable et les espaces verts de la Ville!

De nombreuses activités et surprises de toutes sortes attendent les enfants comme les adultes. Dès 11 h, Vélo 505 sera au parc des Champs-Élysées pour ajuster gratuitement les vélos avant le départ pour le rallye. De la musique permettra aux familles de pique-niquer dans une ambiance festive et entraînante ! Le rallye, qui se déroulera sous le thème des super-héros ne manquera pas de divertir les familles. Notre-Dame-Des-Prairies a besoin de ses citoyens pour accomplir une quête et sauver la ville, mais cette tâche ne sera pas aussi facile. Tous devront relever des défis et prouver qu’ils sont les meilleurs et les plus forts. Treize heures sonnera le grand départ de l’activité. Tout est donc en place pour passer une journée en famille des plus agréables avec le Rallye à vélo.

Les membres du conseil municipal sont heureux d’offrir depuis 2006 cette activité qui met la famille au cœur de ses actions et fait la promotion des saines habitudes de vie. Le rallye s’inscrit dans le programme Famille au jeu, qui encourage les initiatives favorisant la saine alimentation et la pratique de l’activité physique. L’objectif est de faire connaître les nombreux parcs de la Ville aux citoyennes et citoyens, mais également de passer du bon temps en famille et encore de faire de l’activité physique. Toute l’année, des événements diversifiés ont lieu à Notre-Dame-des-Prairies afin de rassembler les gens et leur permettre de s’épanouir en sol prairiquois.

En cas de mauvais temps l’activité sera annulée. Pour ne rien manquer de cette journée, consultez le www.notredamedesprairies.com ou communiquez avec le Service des loisirs et des saines habitudes de vie au 450 759-7741 poste 245.

Les inscriptions se prendront jusqu’au 2 juin 2018 directement au Service des loisirs.

 

Photo Courtoisie

Pour réduire les impacts du passage de l’agrile du frêne et ralentir le rythme d’abattage des arbres touchés sur son territoire, la Ville de Joliette propose un soutien financier pour le traitement des frênes sur le domaine privé.

Pour les trois (3) premiers frênes traités sur un même immeuble, l’aide financière accordée par frêne représente la valeur résiduelle totale du traitement excédant les premiers 50 $ de la facture, cette tranche de 50 $ étant établie comme la contribution du propriétaire.

Pour les trois (3) frênes suivants, toujours traités sur un même immeuble, l’aide financière accordée par frêne représente la valeur résiduelle totale du traitement, excédant les premiers 100 $ de la facture. Un maximum de six (6) frênes par immeuble peut bénéficier de l’aide.

Les conditions d’admissibilité et le formulaire de demande d’aide financière sont disponibles au www.ville.joliette.qc.ca, section Environnement.

Les demandes doivent être acheminées avant le 1er juin et les traitements doivent être effectués avant le 31 août de la même année. Notez que l’efficacité des traitements préventifs contre l’agrile du frêne est optimale si l’arbre est peu ou pas encore affecté. Le traitement doit être répété tous les deux ans.

Avec cette aide financière, la Ville de Joliette souhaite assurer une transition douce et graduelle de la foresterie urbaine sur son territoire.

Photo Courtoisie

C’est avec joie que la Maison Parent-Aise et la Maison des Grands-Parents du Grand Joliette convient petits et grands à Familles en fête, une fête gratuite et à leur image présentée au parc Antonio-Barrette le 26 mai de 11 h à 16 h!

Des heures de plaisir en vue avec sa programmation de qualité et des plus diversifiées: jeux divers, animation, musique par Good Hearted Women, zone papa/enfant, zone ados et plus encore. De tout, pour tous les goûts!

Sur le coup de 11 h 30, les familles sont par ailleurs invitées à assister au dévoilement de la Politique intégrée des familles et des aînés de la Ville de Joliette, une politique à leur image, réfléchie pour eux!

Sur place, des hot-dogs, grignotines et breuvages seront servis pour le dîner, moyennant une contribution volontaire. À 13 h 30, le spectacle Contes et comptines avec Évelyne promet de ravir les plus petits.

Familles en fête est organisée par la Maison Parent-Aise et la Maison des Grands-Parents du Grand-Joliette, en collaboration avec la Maison des Jeunes La Piaule de Joliette et la Maison Oxygène, dans le cadre du programme Fêtes O’Parc de la Ville de Joliette.

En cas de pluie, la fête sera reportée au dimanche 27 mai. Pour de plus amples informations, communiquez avec la Maison Parent-Aise au 450 752-0582 ou aimez la page Familles en fête sur Facebook.

Photo courtoisie

 
 

La Municipalité de Saint-Charles-Borromée affiche une excellente progression des constructions pour le dernier mois. À lui seul, avril dépasse la moyenne recueillie pour le premier trimestre de l’année 2018. 

Les données compilées du Service de l’urbanisme et de l’aménagement du territoire font état de permis pour une valeur de près de 10 M $ pour le mois d’avril. En effet, la Municipalité enregistre 2 permis pour la construction de 2 bâtiments à logements multiples de type triplex, 2 permis pour la construction de deux maisons unifamiliales de prestige dans le Boisé charlois et en bordure de rivière, 15 permis de rénovation / agrandissement. Du lot, on compte aussi le permis émis pour la construction du nouveau centre d’hébergement localisé à la jonction des rues Marie-Curie et des Mésanges, sur un terrain du Centre hospitalier de Lanaudière. Ces projets totalisent une valeur de 9 950 000 $. 

C’est dire que le mois d’avril s’est avéré particulièrement actif. « Les mises en chantier accentuent leur rythme depuis les 4 dernières années, ce qui traduit l’intérêt porté pour notre territoire. Par surcroît, le projet du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Lanaudière et de la Fondation Sylvie Lespérance pour la construction d’un nouveau centre d’hébergement de soins de longue durée démontre l’intérêt porté pour le pôle santé, lequel est un véritable levier d’attractivité », explique le maire de Saint-Charles-Borromée, M. Robert Bibeau. 

Travaux d’été 

Par ailleurs, comme le printemps apporte son lot de projets pour les charlois qui songent à réaliser des travaux de rénovation ou d’agrandissement, la Municipalité rappelle qu’il est important de s’informer auprès du Service de l’urbanisme avant de prendre toute action. Plusieurs projets nécessitent l’obtention d’un permis ou d’un certificat d’autorisation. 

Plus d'articles...