Photo courtoisie

La Semaine nationale des travaux publics se déroulera du 19 au 25 mai 2019. Pour l’occasion, l’équipe des travaux publics de Sant-Charles-Borromée convie les citoyens à une journée familiale au parc du Bois-Brûlé, le samedi 25 mai, qui mettra en valeur les pratiques vertes de nos professionnels des travaux publics.

Lors de cette journée en plein air, les visiteurs pourront en apprendre davantage sur la profession, sur les différents services aux citoyens qui relèvent des travaux  publics, sur la flotte  de véhicules et sur les pratiques durables en matière d’entretien des infrastructures et autres initiatives écologiques sur le terrain.  Au nombre des activités gratuites, il y aura : visites  des équipements  lourds – camions,  tracteurs et  machinerie —,  jeux gonflables, maquillage pour enfants, mascotte Charlo, musiciens trad ainsi qu’un BBQ familial de style « tailgate party » avec hot-dogs, limonade et maïs soufflé.

Les pratiques durables à l’honneur                           

Cette 2e édition de la Journée des Travaux publics se veut une occasion parfaite pour mettre en valeur nos pratiques durables. C’est dans cet esprit « vert » que l’événement tient lieu et place   au  parc du Bois-Brûlé afin de favoriser la découverte d’activités connexes à  la prestation de services des travaux  publics. Quelques exemples :

    Exposition thématique sur les pratiques durables des travaux  publics

    Visite guidée de la centrale d’eau potable Robert-Boucher

    Conférence sur les changements climatiques offerte par l’Association Forestière de Lanaudière

    Clinique de déchiquetage de vos papiers personnels de 13 h à 16 h

    Inauguration de notre station de remplissage de bouteilles d’eau fabriquée par le Service des travaux  publics

« Le Service des travaux  publics assure l’entretien des infrastructures municipales : il le fait avec  un réel souci de progrès et de respect de l’environnement. Que ce soit l’entretien du réseau de distribution d’eau potable, que ce soit le bon état  des routes ou le déneigement… Chacune de ces activités comporte une dimension verte et  cette journée est l’occasion parfaite pour montrer l’impact de nos équipes et de nos interventions sur le quotidien des citoyens », de conclure le maire, M. Robert Bibeau.

Notons que la journée est annulée en cas de pluie.

Photo Guy Latour

Pour la deuxième fois en quelques mois, la Ville de Joliette et les promoteurs du projet Clercy ont tenu une assemblée publique de consultation, le 16 mai.

Plus de 120 personnes ont assisté à cette rencontre au Scolasticat sur la rue Base-de-Roc, lieu où le projet serait réalisé.

Cette soirée avait pour objectif de présenter à la population les changements apportés à ce projet immobilier.  Celui-ci constitué de 340 à 375 unités de logements sur le terrain de 1 125 000 pieds carrés. Pour ce qui est du scolasticat, son architecture demeurera mais sa vocation changera pour accueillir des commerces de proximité.

Ainsi, on a reculé les immeubles situés sur Base-de-Roc ont été légèrement reculés. Pour ce qui est des pignons, qui étaient trop haut au goût de plusieurs, ceux-ci ont été remplacés par des toits plats. Il y aura aussi deux accès piétonniers pour la rivière sans passer sur le terrain du projet Clercy.  Il y aura deux  air de repos élargi près de la piste cyclable.

Presque toutes  les personnes qui ont pris la parole se sont dites contre le projet. Les principales inquiétudes sont au niveau de l’environnement et de la circulation.

« Il est où le couloir fluvial? », « Il va y arriver quoi avec la circulation quand il y aura des concerts du Festival de Lanaudière? » « Pourquoi pas une étude d’impact sur la santé? » ont été quelques une des nombreuses questions posées par le public.

Le botaniste Frédéric Coursol, que la Ville a mandaté pour faire une étude sur sa végétation, il n’y a aucune espèce d’arbre qui est en danger ou vulnérable sur le terrain. Pour Richard Boucher, un des instigateurs du projet, il va  planter beaucoup plus d’arbres qu’il va s’en couper.

« Pour la circulation, ça ne peut pas être pire qu’avant lorsqu’il y avait 500 élèves ici. Le stationnement était plein.  Je n’ai jamais entendu de plaintes des citoyens à cette époque

projet Clercy, Joliette, assemblée publique, Scolasticat
Photo Guy Latour. Les trois promoteurs du projet ont écouté attentivement les commentaires des gens présents dans la salle.

Le ton monte

À un certain moment, le ton a monté lorsqu’une opposante au projet, Lise Coulombe, a brandi un document officiel sur le site web de la ville confirmant que le projet avait été adopté.

« Je suis indignée et en maudit! C’est un déni démocratique. Je n’ai plus confiance envers les élus actuels après avoir ça », a lancé la dame visiblement en colère.

Après la rencontre, le directeur du l’Aménagement du territoire à la Ville de Joliette a expliqué pourquoi l’avis public concernant l’acceptation du changement de zonage s’était retrouvé par erreur sur le site web de la ville.

« Il s’agit d’une erreur de programmation. Il devait être publié après l’adoption, mais pour une raison qu’on ignore actuellement, il s’est retrouvé sur le site web », a-t-il mentionné.

projet Clercy, Joliette, assemblée publique, Scolasticat
Photo Guy Latour. Plus de 120 personnes ont assisté à la soirée d'information du 16 mai.

La suite

Le conseil municipal adoptera ou non le changement de zonage lors de la séance régulière du 21 mai prochain.

Deux jours plus tard, un avis annonçant la possibilité de faire une demande de participation à un référendum sera émis. L’adoption de ce règlement pour cette demande pour avoir lieu 3  juin.

Si le processus suit son cours, des dates resteront à déterminer pour la tenue d’un registre et pour la procédure de scrutin référendaire

Photo courtoisie

Jolibeach remet 500 $

Le 13 mai dernier, fruit d’une entente qui consiste à faire fructifier le soutien financier accordé par la Municipalité à Jolibeach, le Cercle de fermières de Saint-Charles-Borromée a reçu un don de 500 $. Selon le principe du « Donnez au suivant », la Municipalité aide un organisme qui en aide un autre. Cette tradition porte ses fruits depuis plusieurs années dans la communauté charloise.

Demande d’aide financière – Mesures préventives – Débâcle  2019

Comme à chaque année, au regard de l'entente entre les 3 villes (NDP, SCB et Joliette)... le montant de la demande d'aide financière (pour les 3) s'élève à approximativement 90 000 $ pour 2019.

Aide financière

La municipalité a accordé une aide financière de 200$ à la Fondation Espace Jeunesse Lanaudière et 100$ pour le tournoi de golf du Centre Émilie-Gamelin

La construction en avril

La municipalité a connu son meilleur mois au niveau de la construction depuis le début de 2019. La valeur des permis a atteint 1 135 000$, soit presque 100 000$ de plus par rapport à mars dernier. Un total de 61 permis de construction a été émis. Pour les quatre premiers mois de 2019, la valeur des permis a atteint 2 276 000$, comparativement à 14 154 300$ pour la même période qu’en 2018.

 

Photo courtoisie

Trois équipes, un terrain de jeu, un mois de compétition: porté par la Société de développement du centre-ville et la Ville de Joliette, le populaire Joliette Social Derby revient au centre-ville du 7 juin au 8 juillet. Avis aux Instagrammeurs!

Jusqu'au 31 mai, les amateurs d’Instagram pourront s’inscrire en équipe de 2 à 4 personnes au www.joliettesocialderby.com. Les trois équipes retenues devront ensuite animer des comptes Instagram spécialement créés pour chacune, dans le but de performer au pointage et de repartir avec le grand prix de 1000 $ en argent!

En faisant valoir des photos reflétant le milieu de vie, le dynamisme commercial et les attraits typiques du centre-ville, les équipes devront notamment générer des publications créatives et engageantes tout en suscitant un maximum d’abonnements.

Les critères et règlements du présent concours sont détaillés au www.joliettesocialderby.com. Abonnez-vous à la page Facebook du Joliette Social Derby pour rester à l’affût de cette prometteuse compétition 100% Instagram!

Photo courtoisie

La Municipalité de Saint-Charles-Borromée annonce la réduction de la limite de vitesse à 40 km/h dans un quartier investi par de nombreuses jeunes familles. Ce projet-pilote découle d’une recommandation du comité de circulation. Le déploiement des panneaux et de la campagne d’information se fera au début juin et les nouvelles limitations de vitesse entreront en vigueur le 15 juillet.

Le quadrilatère visé se situe entre  les rues de la Visitation, Jeanne-Sauvé, Pierre-Mercure et le boulevard L’Assomption Ouest. Les panneaux de signalisation vont être installés au cours des prochaines semaines et les véhicules qui circulent dans ce secteur devront respecter la nouvelle  signalisation. Les citoyens auront donc quelques semaines pour s’habituer à la nouvelle réglementation qui entrera en vigueur à la mi-juillet.

Si l’on s’en tient à l’expérience des autres villes, ce projet devrait  avoir les effets escomptés sur le comportement des automobilistes.  « Il s’agit d’un projet-pilote en réponse à une demande citoyenne, explique  le maire Robert Bibeau. Il ajoute que : « le conseil municipal a considéré les études de circulation réalisées dans le secteur, lesquelles ont démontré que plus de 25 % des véhicules dépassent la limite permise établie à 50 km/h ».

« On veut réduire  les risques d’accident à son minimum. Si les conclusions sont positives, l’implantation de cette mesure d’atténuation pourra  servir de référence pour l’instauration de la limite à 40 km/h dans d’autres quartiers résidentiels, et ce, de manière permanente », annonce le maire Robert Bibeau.

Modifier les habitudes : l’approche par étapes

Rappelons que les objectifs de ce projet touchent deux volets : la sécurité des déplacements et  la  qualité de vie. Cette approche par étapes permettra au comité De circulation de mesurer les impacts réels sur la circulation avant de poursuivre efficacement le déploiement à la grandeur du territoire charlois.

D’ici là, on sait déjà que selon la Société de l'Assurance automobile du Québec (SAAQ), la réduction de la vitesse à 40 km/h permet de réduire  les risques de collisions et la gravité des blessures.

Pour faciliter l’adoption des nouveaux réflexes de lever le pied dans le secteur visé, la Municipalité va favoriser une approche combinant des mesures de sensibilisation incluant de l’affichage et des panneaux d’affichage de la vitesse par radar.

Photo courtoisie

La Ville de Notre-Dame-des-Prairies a ajouté plusieurs belles nouveautés à la programmation de sa Journée de l’environnement qui durera en fait 3 jours cette année ! En effet, les 24-25 et 26 mai, la population prairiquoise pourra profiter de plusieurs activités organisées afin de sensibiliser à l’importance de poser des gestes verts.

Dès le vendredi 24 mai, une visite des installations de EBI est organisée afin que les citoyennes et citoyens puissent constater les efforts écologiques qui y sont accomplis. Les personnes intéressées à participer à cette activité doivent s’inscrire au 450-759-7741 poste 0. Le transport en autobus est offert. Également le 24 mai, la distribution de compost sera proposée en libre-service, au garage municipal (33, Rang Ste-Julie) de 13h à 16h.

Le samedi 25 mai, la Journée de l’environnement de Notre-Dame-des-Prairies déménage ses pénates sur le terrain de l’École des Prairies. De 9h à midi, un camion de déchiquetage sera sur place afin de détruire les documents personnels. La population est invitée à apporter ses boîtes !

De 9h à 16h, la brigade verte de la MRC souhaite sensibiliser et renseigner sur la saine gestion des matières résiduelles. Sous preuve de résidence, six espèces d’arbres, des plants d’échinacées jaunes et des sacs réutilisables pour fruits et légumes seront également distribués en quantité limitée. Les scouts de NDP seront présents au garage municipal pour distribuer du compost. Les RDD (résidus domestiques dangereux) seront quant-à-eux recueillis par l’équipe de la Ville de Notre-Dame-des-Prairies, également au garage municipal.

Puisque réutiliser les objets, c’est aussi faire un geste pour l’environnement, une vente de débarras est organisée sur tout le territoire ains que sur le terrain de baseball du Parc Amable-Chalut durant tout le weekend du 25-26 mai !

Par ailleurs, une conférence sur la tendance zéro déchet sera offerte gratuitement à la bibliothèque de Notre-Dame-des-Prairies le mercredi 29 mai à 19h.

Parmi les autres nouveautés partagées aux citoyennes et citoyens dans le cadre de la Journée de l’environnement, la Ville de Notre-Dame-des-Prairies est fière d’annoncer qu’elle ne servira plus de contenants jetables (bouteilles d’eau, verres de bière ou de café, etc) lors de ses événements estivaux (Fête nationale, Rendez-vous famille au boisé, Jeudis Musik’eau). Les gens auront le choix d’apporter leur propre verre ou gourde réutilisable (pas de contenant en verre) ou d’en acheter un sur place au coût de 2$. De l’eau en fontaine sera mise à la disposition de la population gratuitement.

Photo courtoisie

La Division transport de la MRC de Joliette permet dorénavant aux passagers à bord de ses autobus effectuant le trajet numéro 50 Joliette-Montréal de naviguer sur Internet durant leur déplacement.

Les passagers n’ont qu’à se connecter au réseau lors de leur embarquement en suivant les indications apparaissant sur leur appareil. En cas de besoin, de l’affichage à l’intérieur de l’autobus donne les informations nécessaires pour réaliser cette connexion.

« Beaucoup de résidents du territoire de la MRC de Joliette travaillent ou étudient à Montréal. Nous croyons sincèrement que l’autobus peut être une solution avantageuse pour ceux-ci autant au niveau financier qu’au niveau de l’organisation de leur temps. » explique M. Alain Bellemare, préfet de la MRC de Joliette. « Tout passe par Internet aujourd’hui! En l’offrant dans nos autobus, nous permettons à nos passagers de pouvoir profiter du temps de leur voyagement pour continuer à vaquer à leurs occupations et peut-être sauver un peu de temps » ajoute-t-il.

Le circuit 50 est emprunté en moyenne par plus de 400 voyageurs par jour pour un total d’environ 12 800 personnes par mois. Il permet de relier Joliette à Montréal en passant par l’autoroute 40. L’horaire actuel offre plus de 60 départs partant soit de Joliette, soit de Montréal. Certains de ces départs passent par Saint-Paul, Crabtree, Sainte-Marie-Salomé, L’Assomption et Repentigny. Les autobus utilisés sont de type « voyageur » et offrent du confort aux passagers en plus d’un accès à une toilette.

L’horaire, la grille tarifaire ainsi que la liste des arrêts sont tous disponibles sur le site Internet www.jembarque.com. Il est également possible d’obtenir de l’information en téléphonant à la ligne Infobus au 450 759-5133.

La Division transport de la MRC de Joliette est responsable des quatre circuits urbains, du transport adapté, du transport collectif en milieu rural pour le territoire de la MRC ainsi que de plusieurs circuits régionaux en partenariat avec d’autres MRC.

Plus d'articles...

Inscrivez-vous via notre service gratuit d'abonnement par e-mail pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles.