Photo Guy Latour. Francine Ranger et Jacques Létourneau.

Actualité

Plus d’une centaine de délégué-es des syndicats affiliés à la CSN des quatre coins de Lanaudière sont réunis pour assister au 65e Congrès du Conseil central de Lanaudière–CSN, du 14 au 17 mai au Château Joliette.

La présidente du conseil central, Francine Ranger, a tenu à rappeler l’importance d’un tel congrès « C’est un moment privilégié pour réfléchir avec nos membres sur l’état des lieux en matière de syndicalisme et, surtout, pour se projeter dans l’avenir et convenir de nos priorités syndicales pour le prochain mandat », a-t-elle déclaré lors d’un point de presse.

Plusieurs enjeux sont à l’ordre du jour durant ces quatre jours. Plusieurs conférences sont aussi au programme dont celles de Carol Alain et de Dany Dubé.

« Comme partout ailleurs, nous sommes frappés par des problèmes de pénurie de main-d’œuvre. Puisqu’il n’y a pas d’université dans la région de Lanaudière, les jeunes vont étudier à l’extérieur et, lorsqu’ils quittent la région, ils ne reviennent pas. Il faut trouver un moyen de garder les travailleuses et travailleurs dans Lanaudière et l’une des meilleures façons d’y parvenir est par l’amélioration de leurs conditions de travail », a renchéri Francine Ranger.

Il sera aussi question de transport, l’éducation, la santé et les services sociaux, l’environnement, les jeunes, la condition féminine et la santé et sécurité au travail

« Nous verrons comment exercer un leadership syndical dynamique, capable de stimuler la mobilisation des membres dans le but d’améliorer leur quotidien et leur vie au travail, ajoute Francine Ranger. Le congrès sera pour nous une occasion de voir comment notre mobilisation peut influencer le monde du travail ainsi que le développement régional et social », a souligné Mme Ranger.

L’importance des régions

De passage dans Lanaudière, le président de la CSN, Jacques Létourneau, a tenu à rappeler l’importance des conseils centraux comme acteurs de premier plan pour assurer des changements sociaux durables dans toutes les régions du Québec.

« L’action des conseils centraux, leur présence à divers comités, leurs interventions auprès des partis politiques et des groupes de la société civile sont essentielles à une saine démocratie. Le Conseil central de Lanaudière a toujours été un interlocuteur de choix dans la région pour améliorer la vie des travailleuses et travailleurs et pour faire progresser la société en général. Son poids est grand dans bien des domaines et il continuera à l’exercer toutes les fois où ce sera nécessaire », a-t-il fait valoir.

Le congrès 2019 aura enfin une saveur particulière pour Francine Ranger qui ne renouvellera son mandat en raison de problèmes de santé.

« Ça a été un honneur et un privilège d’avoir pu agir durant huit années comme présidente du Conseil central de Lanaudière et d’avoir eu l’occasion de servir jour après jour les membres de la CSN dans la région. Mais ne pensez pas que je disparais des écrans radars ! Je vais continuer à m’impliquer avec ardeur dans ma communauté sur des enjeux qui me tiennent très à cœur, à travers des organismes de défense des droits et dans le Réseau des femmes élues de Lanaudière », a-t-elle conclu avec beaucoup d’émotion.

Inscrivez-vous via notre service gratuit d'abonnement par e-mail pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles.