Courtoisie

Actualité

Le 29 janvier dernier, on apprenait les intentions du gouvernement d’effectuer des compressions dans l’ensemble des ministères afin de financer ses promesses électorales. En effet, avant les fêtes, les ministres ont reçu le mot d’ordre de ne pas compter sur les surplus budgétaires. Ceux-ci doivent plutôt se « dégager une marge de manœuvre à l’intérieur même leurs ministères ». À la vue de cette nouvelle, le Mouvement d’éducation populaire autonome de Lanaudière (MÉPAL) et la Table régionale des organismes communautaires de Lanaudière (TROCL) souhaitent réagir contre un retour des politiques d’austérité et de leurs effets pervers sur la qualité de vie des Lanaudoises et des Lanaudois.

La Coalition Avenir Québec qui forme actuellement le gouvernement a fait campagne sous le thème du changement. Toutefois, dans les dernières semaines on découvre plutôt une continuité en ce qui a trait à la gestion de l’État : on entend encore parler de compressions budgétaires, du retour du Plan Nord, d’une hausse du salaire minimum insuffisante, de coupures de postes dans la fonction publique, de baisse des revenus de l’État par des baisses d’impôts et de taxes scolaires qui profiteront essentiellement aux plus fortunés de notre société. Sarah Girard, coordonnatrice du MÉPAL se questionne : « Comment le gouvernement peut-il améliorer la qualité et l’accessibilité des services déjà malmenés par les compressions des dernières années en coupant davantage ? Nous l’avons vu avec le dernier gouvernement, la population finie toujours par subir le contrecoup des coupes dans les services publics et les programmes sociaux. »

Les organismes communautaires autonomes, bien qu’ils aient eu accès à un petit rehaussement de leur financement à la mission dans les dernières années, ressentent encore l’impact de l’austérité. Les services publics ayant été fortement malmenés ont amené une hausse des demandes dans les organismes. Déjà sous-financés, ils peinent à répondre à tous les besoins. Hugo Valiquette, coordonnateur de la TROCL : « les citoyennes et les citoyens ont voté pour un changement de la part du nouveau gouvernement. Les espoirs ressentis le 1er octobre dernier doivent faire place à des actions concrètes pour le mieux-être de la population. Le Québec a les moyens de ses ambitions. Nous souhaitons un gouvernement à l’écoute de sa population et qu’il réalise ce que les autres gouvernements n’ont pas eu l’audace de faire. Les finances publiques sont en ordre, grâce aux compressions subies par la population. Il serait temps de réinvestir massivement dans les services publics, les programmes sociaux et l’action communautaire autonome. »

Le 20 février prochain, pour la Journée mondiale de la justice sociale, le MÉPAL et la TROCL appelle la population à manifester l’importance du filet social et de la justice sociale dans la société québécoise ainsi qu’à témoigner en ligne en faveur des organismes au jaimelecommunautaire.org.  Un rassemblement aura lieu de 12h à 13h, au bureau de M. Legault à l’Assomption afin de remettre au premier ministre la parole des Lanaudois et Lanaudoises. À l’appel de la Campagne Engagez-vous pour le communautaire et de la Coalition Main rouge, revendiquons une meilleure redistribution des richesses pour une société plus juste où les droits humains et la dignité des personnes seront respectés. Pour en savoir plus sur les actions qui peuvent être posées rendez-vous sur les site http://engagezvousaca.org et nonauxhausses.org .

Inscrivez-vous via notre service gratuit d'abonnement par e-mail pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles.