Photo courtoisie

La municipalité de Sainte-Marcelline-de- Kildare est fière d’annoncer la tenue d’une deuxième édition du Petit Festival des artisans! Pour une seconde année, le Festival accueillera de jeunes artisans âgés entre 6 et 12 ans. Petits de par leur nature, mais si grands de par leur talent, ces enfants auront la chance d’exposer et vendre leurs œuvres sous les chapiteaux lors de la 21e édition du Festival qui se déroulera les 20, 21 et 22 septembre 2019. Nous invitons les jeunes artisans à présenter leur candidature d’ici le 31 mai 2019.

Reconnu comme un événement incontournable du paysage lanaudois depuis de nombreuses années, plusieurs milliers de festivaliers ont foulé le sol de Sainte-Marcelline-de-Kildare l’an dernier afin de découvrir le savoir-faire et l’esprit créatif des quelque 125 exposants.

Les petits artisans qui désirent participer à l’édition 2019 de l’événement doivent faire parvenir leur dossier de candidature au comité responsable de son organisation. Le formulaire d’inscription ainsi que toutes les informations pertinentes seront disponibles sur le site web de la Municipalité, www.ste-marcelline.com et via la page Facebook du Festival des artisans de Sainte-Marcelline-de-Kildare.

Chaque année, le Festival des artisans se dévoue à mettre en vitrine des artisans lanaudois et québécois. « Pour sa première édition, le Petit Festival des artisans a largement dépassé nos attentes! Le public était au rendez-vous à tel point que les petits artisans ont dû fermer leur kiosque plus tôt en raison de rupture de marchandise! Nous sommes fiers de les soutenir encore cette année dans la poursuite de leurs rêves », de souligner le maire,  M. Gaétan Morin.

Photo Guy Latour

C’est le 6 avril prochain, au Centre Culturel de Saint-Jean-de-Matha, que l’Association des Personnes Handicapées Matawinie (APHM) tiendra sa cinquième levée de fonds.

Ce souper-spectacle se déroulera sous le thème « L’APH on l’M en Musique ». Pour une deuxième année de suite, la présidence de d’honneur de cette soirée a été confiée à Martin Rondeau, maire de Saint-Jean-de-Matha.

« Je me sens privilégié qu’on ait pensé à moi encore cette année. Les fonds amassés serviront à l’organisme de continuer à offrir des activités et les services aux membres de l’organisme », a déclaré M. Rondeau en conférence de presse, le 12 mars.

Le souper-spectacle mettra en vedette le groupe Triple Threat band avec Andrée Dupré et Dany Lampron.

Le souper spaghetti débutera à 18 heures alors que la soirée se mettra en branle dès 20h00. Il y aura de la danse et des prix de présence.

Le coût du billet est de 25$. Ils sont en vente sur www.evenbrite.ca, à l’APHM (4046 rue Queen à Rawdon) et à la municipalité de Saint-Jean-de-Matha.

L’APHM a aussi comme mandat de faire la promotion des intérêts des personnes handicapées de la Matawinie, de défendre leurs droits et aussi de faire de la sensibilisation.

« On offre des activités de jour valorisantes, un café-rencontre ou le groupe de Sages. Ces activités sont essentielles autant pour les personnes qui vivent avec une déficience intellectuelle que pour les personnes ayant une limitation physique », a souligné Ysabel Fréchette, coordonnatrice de l’APHM.

Photo courtoisie

 

 

La Municipalité de Saint-Félix-de-Valois et la Chambre de commerce de Saint-Félix-de-Valois ont réalisé une table de concertation pour passer en mode solutions concernant la pénurie et la rareté de la main-d’œuvre le 27 février dernier à la mairie de Saint-Félix-de-Valois.

 

« On souhaite s’impliquer activement dans la recherche de solution à la pénurie de main-d’œuvre et dépasser la simple étape de consultation, affirme la mairesse, Mme Audrey Boisjoly. Les municipalités ont un grand rôle à jouer sur les questions d’attractivité et de rétention, mais surtout, la communauté doit se mobiliser. »

 

La mobilisation des gens d’affaires était exemplaire avec la participation de plus de vingt représentants d’entreprise en plus de la présence de M. Guillaume Freire, attaché politique du député de Joliette Gabriel Ste-Marie et à François St-Louis, attaché politique au cabinet du député de Terrebonne, ministre de l’Économie et de l’Innovation et ministre responsable de la région de Lanaudière, M. Pierre Fitzgibbon.

 

La matinée de consultation a permis aux participants de mettre l’épaule à la roue en profitant de l’élan engendré par le recensement des emplois disponibles pour contrer la pénurie de main-d’œuvre effectué par Lanaudière économique, la Société d’aide au développement de la collectivité Matawinie et la MRC Matawinie sur la question des besoins de main-d’œuvre immigrante.

 

« En tant que Chambre de Commerce, nous prenons au sérieux les commentaires et suggestions des entreprises présentent lors de la rencontre. Nous nous engageons à prendre actions pour soutenir les entreprises dans leur démarche de recrutement », affirme Mme Sandra Lefebvre, directrice générale de la Chambre de commerce de Saint-Félix-de-Valois.

 

En plus de susciter réflexions, constats et pistes de solutions, la rencontre a permis aux entreprises de découvrir des organismes et des services pour les soutenir face à cette problématique avec les présentations de Mme Sandra Lefebvre, directrice générale de la Chambre de commerce, de Mme Audrey Boisjoly, Mairesse de Saint-Félix-de-Valois, de M. Bruno Ayotte du Carrefour jeunesse-emploi Matawinie, de Mme Caroline Doucet de Place aux jeunes Matawinie et de Mme Marcelle Goran de Connexion Interculturelle Lanaudière.

 

« La vitalité des entreprises et celle des Municipalités est liée, si on ne se préoccupe pas l’une de l’autre c’est le dynamisme de nos communautés qu’on fragilise », conclut Mme Boisjoly.

pénurie, main-d’œuvre, Saint-Félix-de-Valois, solutions
Photo courtoisie. Présentation de Bruno Ayotte du Carrefour emploi jeunesse de la Matawinie

 

Photo courtoisie

Le centre de services Rawdon de la Caisse Desjardins Montcalm et de Ouareau a été évacué par mesure préventive le 25 février.

En effet, l’accumulation de neige sur le toit a forcé la Caisse de prendre ces mesures d’urgence exceptionnelles.

Le Centre a été fermé le 26 et 27 février.  Il devait rouvrir en milieu d’après-midi le 28 février.

Cependant, la population a accès à la Caisse mobile Desjardins de 8h30 à 15h, le 28 février, pour effectuer ses transactions au guichet automatique ou pour rencontrer les conseillers qui répondront aux besoins en placement, financement et pour les ouvertures de compte.

« Sachez que cette situation est hors de notre contrôle, mais soyez assurés que nous faisons tout ce qui est possible pour faciliter vos opérations », a précisé la Caisse dans sa page Facebook, le 28 février

Photo courtoisie

 

C’est au Club de Golf Rawdon que s’est tenue la toute première édition du Colloque en gestion des ressources humaines de Matawinie. L’évènement a connu un vif succès et répondu aux attentes de près de 70 participants présents. Dirigeants d’entreprise, gestionnaires d’équipe et responsables RH ont tous pu repartir avec des outils concrets et transférables dans leur environnement professionnel.

 

Les différents conférenciers et spécialistes RH ont offert des prestations hors du commun. Monsieur Carol Allain, conférencier et motivateur a introduit la journée en traitant du travail d’équipe et de la motivation des employés. Mesdames Julie Tardif et Caroline Laroche, du cabinet Iceberg Management, ont quant à elles parlé du recrutement et de la rétention des talents. Monsieur David Hervieux, fondateur et président-directeur général de Devolutions, a clôturé la journée de belle façon avec un témoignage sur sa réalité de dirigeant d’entreprise, la culture de sa marque employeur ainsi que son parcours entrepreneurial.

 

Le comité organisateur souhaite souligner la contribution de Monsieur Jean-Pierre Alarie qui a su animer la journée avec brio.

 

Organisé par le Bureau Services Québec de Rawdon et le Centre local d’emploi de St- Jean-de-Matha et avec la collaboration de la Chambre de commerce de la Haute Matawinie, de la Société d’aide au développement de la collectivité de Matawinie et du Carrefour jeunesse-emploi Matawinie, le colloque était assurément un évènement clé très attendu dans la région.

 

Forte des résultats obtenus, tout est en place pour la tenue potentielle d’une seconde édition au cours des années à venir.

 

 

 

Photo courtoisie

Le Collège Champagneur et sa fondation sont heureux de vous inviter à la 17e édition de la soirée Vins et Fromages qui se tiendra le 12 avril prochain au Collège Champagneur, à 18 h, sous la présidence d’honneur de M. Yanick Boucher, président, Mobilier Félix Valois.

« Le Collège se situe dans une magnifique région où l’entrepreneuriat est au cœur de la passion et de l’expertise de plusieurs de nos anciens. Cette année nous goûterons au savoir-faire de plusieurs par une soirée dédiée aux produits du terroir lanaudois. Il me semble tellement important de contribuer fièrement à l’essor de notre économie locale », a mentionné M. Yanick Boucher. Grâce à ce Vins & Fromages, la Fondation aidera le Collège au niveau de son fond de bourses afin de permettre aux familles moins fortunées d’offrir aux jeunes une éducation hors pair dans un environnement familial unique qui perdure dans le temps.             

Les fonds récoltés pour la Fondation des Amis du Collège contribueront au développement et à la mise en valeur du Collège ainsi que de la qualité de ses services. « Nous cherchons par-dessus tout à promouvoir notre milieu d’enseignement éducatif et familial, un milieu où l’apprentissage est le centre des préoccupations de l’organisation. Cet événement se veut donc être un excellent moyen de financement pour nos nombreux projets à venir », nous mentionne Mme Johanne Lamy, directrice générale du Collège Champagneur.

Réservation des billets

Le formulaire de réservation des billets est disponible sur le site du Collège Champagneur dans la section Le Collège dans l’onglet Fondation des Amis du Collège. Vous pouvez aussi vous procurer des billets via notre plate-forme en ligne. Consultez notre événement Facebook.

Photo courtoisie

La municipalité de Saint-Félix-de-Valois vient tout juste d’adopter sa planification stratégique lors de la séance ordinaire du conseil tenue le 11 février dernier. Le résultat d’un long travail de consultations, réflexions et mobilisations provoque l’enthousiasme tant du côté de l’administration, des élus que des citoyens.

La mobilisation au cœur de la réussite

Le processus commence avec la mise à jour du schéma d’aménagement et de la réglementation, la direction du service d’urbanisme recommande donc au conseil municipal de réaliser une planification stratégique. Pour Audrey Boisjoly, mairesse de Saint-Félix-de-Valois, il était primordial que le plan d’action s’inscrive dans une démarche de développement en cohérence afin de favoriser le rayonnement, la revitalisation, la vitalité économique et la sécurité de la Municipalité. « Le plan d’action répond aux priorités soulevées lors des consultations, ajoute-t-elle. Je veux remercier tous ceux qui y ont contribué. Saint-Félix-de-Valois est vraiment à l’aube de changements importants, nous voulons être le plus efficaces possible et répondre aux attentes des citoyens. »

Un travail de longue haleine

Le  mandat  est  donc  donné  à  la  firme  BC2  d’élaborer  des  ateliers  de  consultation  auprès  de l’administration, du comité technique et des citoyens. Entamé en mai 2018, le document final vient tout juste d’être adopté par le conseil, suite à la présentation du plan d’action auprès des citoyens impliqués dans les ateliers lors d’une rencontre tenue le 16 janvier dernier. Ce document permet de définir des actions pour l’amélioration du milieu de vie, du développement économique, du développement social et communautaire, de l’environnement et du transport.

Une démarche citoyenne

À plusieurs reprises lors de la rencontre du 16 janvier, M. Denis Renaud, conseiller municipal du district 3 qui agissait comme maître de cérémonie, a rappelé avec humilité aux citoyens présents que c’était leur planification stratégique. « J’ai beaucoup appris durant le processus et encore ce soir, j’ai appris », a conclu M. Renaud en guise de remerciement aux participants de la démarche.

« C’est assez rare que le plan d’action soit présenté aux citoyens dans le cadre d’une rencontre, mais c’est encore plus rare que ce soit présenté par les conseillers, affirme M. François Fortin, Vice-président Stratégies de BC2. Ça démontre que le conseil s’est approprié la démarche. »

Pour consulter le document, visitez le site Internet de la Municipalité à l’adresse suivante : www.st-felix-de-valois.com.

Plus d'articles...