Photo courtoisie

En 2018, la municipalité de Sainte-Béatrix lançait le comité alimentaire afin de trouver des solutions suite à la fermeture de l’épicerie pour qu’il y ait plus de proximité alimentaire.

Le Marché fermier, une des premières actions du comité, a eu lieu en septembre de la même année. En 2019, le comité et la municipalité veulent continuer dans un même ordre d’idées et développer une alimentation de proximité pour les citoyens tout en essayant de mettre de l’avant les produits lanaudois.

Suite à l’intérêt porté à l’événement l’an dernier, nous avons décidé de mettre sur pied quatre Marché Fermier, le 4 et 11 août et 15 et 22 septembre. En les divisant sur deux mois, nous souhaitons diversifier les types de produits que nous aurons au 4 marchés. Nous profiterons des Marchés pour mettre de l’avant les différents projets du comité alimentaire, soit le Jardin à Partager et la distribution des boîtes de légumes Boîte d’ici et cie.

C’est dans un contexte festif et convivial que les Marchés auront lieu devant l’hôtel de ville, au 861 rue de l’église, de 9h00 à 15h00. À chaque Marché nous organiserons des activités en parallèle. Des activités pour toute la famille et aussi des conférences sur différents sujets concernant l’alimentation. La programmation officielle sortira au courant du mois de juillet. En cas de pluie, ceux-ci auront lieu au Pavillon du Village, 821 avenue du Parc.

On invite les producteurs intéressés à participer au Marché Fermier de Sainte-Béatrix, à nous contacter au 450 883-2245 poste 6233 ou à Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Photo courtoisie

La municipalité de Saint-Félix-de-Valois a reçu le prix Ghislaine-Guindon pour son implication dans la préservation de la qualité de l’eau du bassin versant de la rivière Bayonne. Une plaque a été remise au conseil municipal par M. Jean-Pierre Gagnon, directeur général de l’Organisme des Bassins Versants de la Zone Bayonne (Zone Bayonne) et M. Louis Trudeau, vice-président de Zone Bayonne et président de la Fondation Ghislaine-Guindon, lors de la séance du 8 juillet dernier.

« Ce prix, c’est pour 10 ans d’assistance lors des corvées de nettoyage du ruisseau Beaubec et pour un partenariat étroit dans la réhabilitation de l’habitat du fouille-roche gris », souligne avec émotion M. Jean-Pierre Gagnon lors de la remise de la plaque. La Municipalité a également contribué à la qualité des eaux du bassin versant par ses investissements dans le traitement des eaux usées, sa participation au conseil d’administration de l’organisme, ainsi que par la sensibilisation effectuée auprès de ses citoyens pour une meilleure gestion de l’eau.

« Le conseil municipal est honoré de ce prix et tient à souligner l’importance du travail de l’organisme Zone Bayonne dans l’amélioration des écosystèmes de la Municipalité et de sa qualité de l’eau », a mentionné Mme Audrey Boisjoly, mairesse de Saint-Félix-de-Valois.

Zone Bayonne est fondé en 1995 par M. Louis Trudeau et Mme Ghislaine Guindon. Le couple de Saint-Cléophas-de-Brandon choqué de voir l’état des cours d’eau de la région fonde les Amants de la Bayonne. S’amorcent alors les corvées de nettoyage et la mobilisation pour améliorer la qualité de l’eau. En 2010, suite au décès de Mme Guindon, M. Trudeau met en place la fondation au nom de sa femme pour poursuivre l’œuvre des Amants de la Bayonne. Les plus récents récipiendaires du prix Ghislaine-Guindon sont la Caisse Desjardins du Sud de la Matawinie en 2018 et le MRC de D’Autray en 2017.

Le fouille-roche gris est un petit poisson d’eau chaude peu profonde. Il fréquente les plages de sable et de gravier des lacs ou rivières à très faible courant. Il est désigné « vulnérable » selon la Loi sur les espèces menacées et vulnérables du gouvernement du Québec et « menacé » selon la Loi sur les espèces en péril du gouvernement du Canada.

Photo courtoisie

En avril dernier, les municipalités de Saint-Côme, Saint-Félix-de-Valois, Saint- Jean-de-Matha, Saint-Michel-des-Saints, Saint-Zénon, Sainte-Alphonse-Rodriguez, Sainte-Béatrix, Sainte- Émélie-de-l’Énergie et Sainte-Marcelline-de-Kildare regroupaient leurs besoins afin de procéder au lancement de trois appels d’offres communs pour le traitement et l’élimination des matières résiduelles : une toute première expérience sur le territoire de la Matawinie!

Cette démarche, initiée par les municipalités en 2018, fait suite à une recommandation soumise dans l’étude d’optimisation territoriale de la gestion des matières résiduelles de la MRC réalisée par Chamard Stratégies environnementales. La première phase consistait à sonder le marché afin d’obtenir des prix concurrentiels pour l’élimination des déchets, le traitement des matières organiques ainsi que le tri des matières recyclables. Après  une  analyse  approfondie  des  soumissions  par  un  comité  de  sélection,  c’est  l’entreprise EBI Environnement inc. qui a obtenu le meilleur prix parmi les soumissionnaires conformes, et ce, pour les trois appels d’offres lancés. Une entente d’un délai maximal de cinq ans sera convenue entre l’entreprise et chacune des neuf municipalités ayant pris part aux trois appels d’offres communs : la MRC ayant plutôt un rôle de soutien et d’accompagnement auprès des municipalités pour la rédaction des appels d’offres.

« Un tel regroupement permet de stimuler la concurrence du marché et offre aux municipalités des avantages financiers substantiels tout en continuant de fournir des services de qualité à la population. Par exemple, la mise en commun pour l’élimination des déchets permettra à la Municipalité de Saint-Côme de réaliser, à elle seule, une économie annuelle d’environ 25,0 k$, et ce, juste pour le volet concernant l’enfouissement des déchets. En tant que préfet suppléant, j’invite les municipalités à se regrouper pour réaliser certains projets et dossiers et à faire appel à la MRC pour les appuyer dans leurs différentes initiatives de partenariat » a précisé M. Martin Bordeleau, préfet suppléant de la MRC et maire de la Municipalité de Saint-Côme.

Constatant les résultats positifs de cette première étape, la MRC compte bien renouveler l’expérience en accompagnant les municipalités dans une seconde phase, soit l’analyse et la rédaction des appels d’offres pour la collecte et le transport des matières résiduelles.

En terminant, la MRC tient à remercier et souligner le travail de collaboration réalisé entre l’équipe du Service d’aménagement et les neuf municipalités impliquées dans le processus de mise en commun en gestion des matières résiduelles.

Photo courtoisie

Saint-Félix-de-Valois procède actuellement à la mise à jour de sa Politique familiale municipale (PFM). Le conseil municipal a relancé la procédure en décembre dernier avec l’embauche d’une chargée de projet, Géraldine Lepicard, grâce à une subvention du ministère de la Famille. Le conseil a également nommé M. Sylvain Trudel comme conseiller chargé de la démarche qui se réalise avec le soutien de M. Richard Martin, accompagnateur au Carrefour action municipal et famille (CAMF).

Suite à cela, un appel à tous a permis la mise en place d’un comité citoyen qui se réunit ponctuellement afin de porter cette mise à jour en structurant la définition de famille, les valeurs de la politique, le bilan de la dernière PFM et en décortiquant les enjeux de la municipalité.

Liste du comité :

Sylvain Trudel, conseiller municipal – élu responsable de la PFM Jean-François Jacques, citoyen, père de famille et entrepreneur

Daniel Ricard, Commission scolaire des Samares, citoyen et père de famille

Françoise Geoffroy, Cuisine collective, retraitée

Ginette Morin, Présidente du conseil d’administration du CJE Matawinie et de la Maison des jeunes de

Saint-Félix-de-Valois, citoyenne et mère de famille

Denyse Lécuyer, Comptoir vestimentaire, citoyenne et grand-mère de famille Line Coulombe, CISSS de Lanaudière - Promotion des saines habitudes de vie Mélissène Fleury, Coordonnatrice du Camp de jour, citoyenne et mère de famille Olivier Vachon, Directeur adjoint du Service des loisirs et de la vie communautaire

Mathieu Voghel-Robert, Directeur par intérim du Service des communications, des loisirs et de la culture

Vous serez d’ailleurs invité à participer à la démarche en répondant à un questionnaire au cours des prochaines semaines. Votre voix est importante et permettra de proposer un plan d’action qui porte les préoccupations des citoyens et incarne réellement vos aspirations.

Le comité de la PFM prévoit la présentation d’une version finale de la politique et du plan d’action pour l’adoption par le conseil municipal d’ici l’été 2020.

Photo courtoisie

Le jardin collectif pédagogique entamé par les jeunes de l’école des Moulins est déménagé au parc Pierre-Dalcourt pour l’été. Les ateliers avec Monsieur Jardin de la Coop de solidarité Jardinons se poursuivent avec les jeunes du camp de jour jusqu’à la rentrée scolaire dans le parc Pierre-Dalcourt.

« C’est un magnifique projet d’agriculture urbaine pour que nos jeunes se mettent les mains dans la terre tout en développant confiance, connaissances et autonomie », a indiqué Mme Audrey Boisjoly. « La Caisse Desjardins de Joliette et du Centre de Lanaudière est très fière de s’associer à la Municipalité de Saint-Félix-de-Valois et de favoriser à la fois la persévérance scolaire, l’autonomie alimentaire et les saines habitudes de vie », a ajouté monsieur Joël Landry, directeur général de la Caisse.

Les jeunes de l’école et du camp de jour participent à des ateliers à propos du cycle de culture allant du semis à la récolte avec des notions de protection des écosystèmes, pollinisation, gaspillage alimentaire et de découverte du monde agricole. Le jardin sera de retour dans la cour de l’école des Moulins en septembre pour d’autres ateliers.

Le projet reçoit une généreuse contribution de la Caisse Desjardins de Joliette et du Centre de Lanaudière comme partenaire, ainsi que d’un soutien du Fonds de protection de l’environnement matawinien (FPEM) ainsi que de Bois Desroches à titre de fournisseur de bois officiel.

Saint-Félix-de-Valois  jardin collectif pédagogique, école des Moulins, parc Pierre-Dalcourt
Photo courtoisie

Photo courtoisie

Après une première semaine haute en fous rires grâce à l’humoriste Julien Tremblay, la municipalité de Sainte-Béatrix se prépare à récidiver dès vendredi, le 12 juillet!

Pour l’occasion, les Vendredis d’humour accueilleront Geneviève Gagnon, qui en plus de tourner partout au Québec, est connue pour ses vidéos cocasses sur Youtube.

Tous les spectacles sont gratuits! Les Vendredis de l’humour ont lieu devant l’hôtel de ville, situé au 861, rue de l’Église. En cas de pluie, les spectacles ont lieu quand même…à l’abri de la pluie. Les prestations débutent à 20h00 et il y a de l’animation sur place dès 19h30. On vous invite à apporter vos chaises, et nouveauté cette année, on vous demande également d’apporter vos bouteilles pour que l’on puisse vous fournir en eau, et ce, dans une perspective de protection de l’environnement.

Enfin, nous tenons à souligner la participation de la Caisse Desjardins de Joliette et du Centre de Lanaudière pour les deux prochaines années en tant que partenaire principal des Vendredis d’humour.

Nous espérons vous y voir en grand nombre!

Bon Vendredi à tous!

Photo courtoisie

 

Afin de conserver les milieux naturels et d’encourager des initiatives à caractère environnemental, la municipalité de Saint-Alphonse-Rodriguez a lancé, le 22 mai dernier, un tout nouveau programme de soutien aux initiatives pour la protection de l’environnement.

 

Saint-Alphonse-Rodriguez est un milieu où la nature domine. Que ce soit avec ces 34 lacs ou par la présence de plusieurs espèces fauniques et floristiques, ce territoire offre un riche patrimoine naturel.

 

Les objectifs du programme sont d’assurer la protection, l’amélioration et la mise en valeur de l’environnement, d’accroître les connaissances environnementales et de maintenir l’intégrité des milieux naturels. Les organismes comme les associations ou regroupements de citoyens (par exemple, les associations de lacs) ainsi que les organismes sans but lucratif du secteur sont invités à soumettre leurs projets.

 

Pour connaître les différentes dispositions du programme, n’hésitez pas à consulter le www.munsar.ca ou à communiquer avec la réception de l’Hôtel de ville au 450 883-2264, poste 7400, ou encore, par courriel à Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

 

Plus d'articles...

Inscrivez-vous via notre service gratuit d'abonnement par e-mail pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles.