Photo courtoisie

Un whisky single malt, de la vodka, du gin et du rhum lanaudois seront prochainement élaborés à Saint-Jacques dans une distillerie artisanale ultramoderne.

Avec la distillerie Grand Dérangement, l’entrepreneur Jean-Philippe Rail et ses trois associés désirent créer des spiritueux d’exception et proposer une expérience agrotouristique aussi éducative que divertissante. L’entreprise ouvrira ses portes l’an prochain et prévoit lancer son premier produit à l’été 2019. Grand Dérangement sera la première microdistillerie de la région.    

C’est lors d’un voyage en Écosse que l’idée de créer sa propre distillerie a germé dans la tête de Jean-Philippe, gestionnaire financier depuis plus de 20 ans. « J’ai visité beaucoup de distilleries et j’entendais souvent les distillateurs vanter la qualité et l’abondance de l’eau douce des rivières écossaises. Je me suis dit : imaginez l’eau du Québec! » C’est à ce moment que le rêve de créer un whisky single malt dans Lanaudière a pris forme. Après trois ans de planification, un cours à la réputée Institute of Brewing and Distilling située en Angleterre et la composition d’une équipe passionnée et compétente, l’entrepreneur est maintenant prêt à mettre son projet en branle.    

Développement durable et traçabilité: des grains cultivés dans le village voisin

À mi-chemin entre tradition et innovation, la distillerie Grand Dérangement fait le choix de la transparence dans sa production et opte pour l’intégration des ressources locales. Pour ce faire, les grains qui serviront à la fabrication d’alcool neutre seront cultivés à Saint-Alexis, sur les terres de Marcel Mailhot, agriculteur, homme d’affaires et coactionnaire du projet. Utilisant principalement la méthode du grain à la bouteille, l’entreprise souhaite élaborer ses produits avec un souci de développement durable et de meilleure traçabilité. « C’est plus que du grain à la bouteille, c’est de la terre à la terre », mentionne M. Mailhot. « Nous prévoyons utiliser les déchets organiques de la distillerie pour les réintroduire dans le cycle agronomique de la ferme, ici! », explique-t-il.   

 Un projet de plus de deux millions de dollars

Le projet de la distillerie Grand Dérangement est évalué à plus de deux millions de dollars. Conçu par la firme d’architecture et de design Ædifica, le bâtiment qui accueillera la distillerie se distinguera par son caractère unique arborant une forte identité graphique. L’aménagement intérieur proposera un espace de dégustation conjuguant expérience inoubliable et sensibilité environnementale. La construction du bâtiment débutera à la fin de l’été 2018 et se poursuivra jusqu’en décembre. Alambics, fermenteurs et autres équipements seront ensuite installés et la période de tests de produits commencera dans les premiers mois de 2019. « Nous prévoyons qu’à même date l’an prochain, nous serons prêts à lancer notre tout premier produit » affirme Jean-Philippe Rail.   

Photo courtoisie

La 32e édition des Jeux de la MRC Montcalm pour les 50 ans et plus se déroulera les 8 et 9 août prochains au parc Aimé-Piette de Saint-Jacques, ou à la cabane à sucre Guy Dupuis en cas de pluie.

Des représentants de plusieurs municipalités et villes de la MRC étaient réunis ce matin en conférence de presse pour avoir un aperçu de cette 32e édition, notamment Mmes Véronique Venne, mairesse de Sainte-Marie-Salomé, et Ghislaine Pomerleau, mairesse de Saint-Liguori, ainsi que MM. Patrick Massé, maire de Saint-Lin-Laurentides, Robert Perreault, maire de Saint-Alexis, Michel Brisson, maire de Saint-Esprit, et Yves Prud’homme, maire de Saint-Roch-L’Achigan. Toutes et tous ont été reçus par M. Pascal Babin, humoriste de la région, qui agira à titre de maître de cérémonie pour l’événement, ainsi que M. Pierre La Salle, maire de Saint-Jacques et président de la 32e édition, qui a témoigné de l’honneur pour Saint-Jacques d’accueillir les jeux cet été.

Son allocution a été suivie de celles de M. Louis-Charles Thouin, préfet de la MRC Montcalm, et M. Yvon Bourgeois, président de la Corporation des jeux, qui a souligné les efforts du comité organisateur. 

 

La Corporation des jeux était fière d’annoncer que, grâce au soutien financier de la Caisse Desjardins de la Nouvelle -Acadie, de Nicolas Marceau, député de Rousseau, et de la MRC Montcalm, qui a dépassé les 15 000 $, tous les jeux, ou presque, ont été remis à neuf ou modernisés pour des versions plus légères. Chaque année, la Corporation des Jeux collabore avec une municipalité de la MRC afin d’organiser ce qui, au fil des années, est devenu le rassemblement le plus attendu des gens de 50 ans et plus habitants dans Montcalm.

En effet, cet événement, qui est reconnu pour mettre en valeur le dynamisme de la population Montcalmoise à travers des épreuves d’adresse populaires et une compétition amicale entre les municipalités représentées, réunit plus de 250 participants. En plus de participer grandement au rayonnement de la MRC, les jeux et leur organisation témoignent de la qualité de vie et des services destinés aux personnes de 50 ans et plus dans Montcalm. 

La Municipalité de Saint-Jacques est située à la rencontre des routes 341 et 158 dans la région de Lanaudière. Malgré un territoire majoritairement agricole, la Municipalité connaît une augmentation de son développement économique depuis quelques années. Les 4 129 jacobins et jacobines qui y résident participent activement à son dynamisme et sont fiers de leurs racines acadiennes! 

Photo Guy Latour

C’est du 3 au 15 juillet prochain que se déroulera la quatrième édition du Symposium des arts en Nouvelle-Acadie.

Lors d’une conférence de presse, le29 juin, à la Maison de la Nouvelle-Acadie, le maire de Saint-Jacques, Pierre Lasalle, a annoncé que la murale sera à l’honneur cette année.

« Nous aurons trois artistes qui feront une murale durant l’évènement, soit Guy Roy (acadiens), Sophie Mireault (la tradition de la langue folklorique) et Annie Durette (agriculture). De plus, les jeunes qui participent au camp de jour feront une murale sur la porte de garage de Horeb », a déclaré M. Lasalle.

Ces œuvres seront préparées sous le chapiteau du parc Aimé-Piette avant  d’être installées sur des murs libres  de  commerces,  situés  dans le noyau villageois.

De plus, durant le symposium, il y aura trois spectacles gratuits soit ceux de Yelo Molo et Martin Deschamps. Le 7 et 15 juillet sur le parvis de l’église, ainsi que la Roulette de Paul Buissonneau et la pièce Tom Sawyer le jeudi 12 juillet au parc des Cultures à 19 h.

« La culture, l’histoire et l’art sont des éléments essentiels de notre communauté. C’est pourquoi la MRC de Montcalm est fière une aide financière de 15 000$ provenant du Fonds de Développement  des Territoires »,  a précisé le préfet de la MRC, Louis-Charles Thouin.

Photo Guy Latour

C’est du 10 au 15 août prochain que se tiendra la 18e édition du Festival acadien de la Nouvelle-Acadie.

La programmation 2018 a été dévoilée en conférence de presse, le 26 juin, sur le parvis de l’égalise de Sainte-Marie-Salomé.

« Cette année, nous avons une programmation costaude alors que deux grands artistes acadiens seront en spectacle en plus des activités annuelles », a expliqué la présidente du Festival, Évangéline Richard.

En effet, Wilfred Le Bouthillier (14 août) et Zachary Richard (15 août) seront sur la scène du Collège Esther-Blondin. Contrairement aux années antérieures, il y aura un prix d’entrée pour ces deux spectacles soit de 10$ (dans les bureaux municipaux de Sainte-Marie-Salomée, Saint-Jacques, Saint-Alexis et Saint-Liguori) ou en ligne au coût de 11,25$ au https://www.weezevent.com/spectacle-de-wilfred-le-bouthillier ou le https://www.weezevent.com/spectacle-de-zachary-richard.

« Nos grands bailleurs de fonds, soit la MRC et Desjardins nous ont fait réfléchir sur les façons d’assurer la pérennité financière du festival », ajoute Mme Richard.

Rappelons que l’objectif du festival est de promouvoir la culture acadienne au sein de la région de Lanaudière.

Programmation

Le festival se mettra en branle le 10 août à l’église Saint-Jacques avec une soirée à saveur patrimoniale dans le cadre des célébrations du 100e de l’église de Saint-Jacques.  Il y aura deux conférenciers soit le Dr Luc Noppen, spécialiste en architecture du patrimoine religieux et monsieur Clément Ricard, spécialiste de l’histoire acadienne. Monsieur Ricard nous fera voyager de la France à la Nouvelle-Acadie, avec un arrêt au pays d’Évangéline.  La soirée se terminera avec le lancement du volume Saint-Jacques, son église, un inestimable patrimoine. Les auteurs Guillaume Collin, Réjean Parent et Edmond Venne seront présents.

Le lendemain, on présentera le salon des auteurs à la Salle municipale de Saint-Liguori. Cette année, d’excellents auteurs de la Nouvelle-Acadie ainsi que des auteurs qui parlent de l’Acadie seront présents. France Desmarais, une auteure de Saint-Liguori, fera le lancement de son livre sur «Les familles Desmarais et Lasalle, Généalogie: temple de mes ancêtres ».

Toujours le 11 août, dès 19h30, un groupe de musique traditionnelle de la Nouvelle-Acadie, les Alcoolytes, sera  en spectacle à l’église de Saint-Alexis.

Le 12 août, à compter de 9h30, il y aura un service de beignes et de café tout en musique sur le perron de l’église de Saint-Jacques. À 10h30, il y aura une messe acadienne.  Après la messe, il sera possible de faire un Rallye d’observation, à partir de l’église Saint-Jacques, avec un trajet dans les quatre municipalités. La remise des prix et une activité d’après rallye est prévue dès 15 heures.

Le lundi 13 août, à compter de 18h30, on procédera au dévoilement de la maquette de la fontaine monument « La nouvelle-Acadie d’hier à demain » | L’espace le Rassembleur.  À 19h30, il y aura une veillée de conteurs à l’église de Sainte-Marie-Salomé, la Veillée des conteurs vous attend. Les textes sont de René Gareau et seront interprétés par un groupe de comédiens professionnels et amateurs. Mathieu Lacas, un musicien local, jouera du violon entre les contes.

Le lendemain, il y aura un voyage à la Société acadienne Port-Royal à Bécancour avec une visite à Trois-Rivières. Il est possible de s’inscrire, jusqu’au 6 juillet, u coût de 165 $, ce qui inclut le transport, toutes les activités proposées,  deux repas ainsi que les taxes et les pourboires.

Enfin, le 15 août, le tintamarre se tiendra dès 18 heures au Mémorial acadien au centre du village de Saint-Liguori. À 18h30, il y a aura un souper hot dog et guédilles de homard sur le terrain de l’église de Saint-Liguori.

Notons enfin que le préfet de la MRC de Montcalm a annoncé une aide financière de 15 000$ de la MRC.

 

 

Courtoisie

Dû à une panne électrique, la Ville connaît une importante panne du système d'aqueduc, occasionnant des coupures d'eau sur l'ensemble du territoire. Les systèmes redémarrent graduellement, mais la pression sera basse pour quelques heures.

S'ensuivra un AVIS D'ÉBULLITION préventif général, jusqu'à nouvel ordre. Nous sommes désolés des inconvénients que la situation occasionnera. Soyez assurés que nous sommes à pied d'oeuvre pour résoudre la problématique le plus rapidement possible.

Demeurez à l'affût en consultant régulièrement le site facebook de la ville. Vous pouvez également le bureau de la municipalité au 450-439-3130

Photo d'Archives

Après plusieurs semaines de fermeture en raison d’un glissement de terrain, le chemin Saint-Jean a été rouvert à la circulation à Sainte-Marie-Salomé.

« Les travaux de stabilisation du talus étant en voie d’être complétés, les autorités gouvernementales nous avisent présentement que les citoyens qui sont relocalisés (situés dans le périmètre de sécurité) pourront rentrer chez eux dès maintenant », a précisé au Lanauweb, la mairesse de Sainte-Marie-Salomé, Véronique Venne.

Elle ajoute que les citoyens qui ont été évacués, soit huit résidences, ont été contactés personnellement pour la marche à suivre concernant leur réintégration à leur domicile. « Ces travaux de stabilisation ont débuté le 14 juin dernier. On est satisfait de sa rapidité », a ajouté Mme Venne.

Rappelons que dans la soirée du 6 avril dernier, un avis d’évacuation préventif avait été émis par la Sécurité Civile soit pour huit résidences du Chemin Saint-Jean à Sainte-Marie-Salomé et six dans le secteur de l’assomption. C’est dans le secteur du ruisseau Vacher que le décrochage a eu lieu.

Le risque de décrochage était d’une portion de 300 par 200 mètres de terrain. La seconde phase des travaux aura lieu en décembre prochain.

« On tient à remercier tous nos citoyens pour leur patience et leur compréhension ainsi qu’un merci à nos travailleurs et tous les partenaires de leur précieuse collaboration.

Photo Guy Latour

C’est du 17 au 19 août prochain, sur le site du Collège Esther-Blondin de Saint-Jacques, qu’aura lieu la 14e édition des Fêtes gourmandes de Lanaudière.

Lors d’une conférence de presse, le 19 juin, à la MRC de Montcalm, la nouvelle directrice-générale des Fêtes, Éliane Neveu, a souligné que  l’évènement sera convivial, familial et festif.

« Nous aurons des activités qui sauront plaire à tous les goûts que ce soit les jeunes et moins jeunes. Il y aura des spectacles ainsi que la zone Benny pour les plus jeunes », a souligné Mme Neveu.

Les Fêtes gourmandes de Lanaudière mettront de l’avant les producteurs, les transformateurs, les chefs et le savoir-faire 100% Québec.  Il y aura 70 exposants de partout au Québec dont plusieurs de la région.

Durant les trois jours de l’évènement, on retrouvera la thématique « Goutez Lanaudière », un bar à tapas 100% aliments du Québec au bistro SAQ. Les visiteurs pourront aussi découvrir plusieurs boissons festives et de l’alcool québécois, en plus du volet microbrasserie.

Le président des Fêtes gourmandes, Pierre Lasalle, promet une édition à la hauteur des attentes. « L’an dernier, nous avons eu notre meilleure édition au chapitre des ventes et de l’achalandage. Cette année c’est l’an un de notre nouveau plan stratégique de cinq ans. Ça sera un bel évènement », a-t-il assuré.

Le préfet de la MRC de Montcalm, Louis-Charles Thouin, a pour sa part annoncé une aide financière de 15 000$ pour les Fêtes gourmandes de Lanaudière.

Martin Deschamps et Édith Butler

Des spectacles seront présentés à tous les jours. Le 17 août, ça sera celui Marc Angers et les Fils du Diable. Le samedi après-midi, à 13h30, le « show carte-blanche » promet avec Martin Deschamps, Nanette Workman et Angel Forest. On aura droit à une soirée country avec le groupe « Albert ».

Le dimanche après-midi, Édith Butler viendra présenter ses plus grands succès. Tout au long du week-end, le chansonnier Patrice Massicotte présentera le volet musical accompagné d’une artiste de la relève, Marie-Ange Crochetière.

La samedi matin, le rendez-vous familial de Benny aura lieu. Ceux-ci pourront profiter d’une aire de jeux variés, d’animation avec pulsion santé de la petite Ferme Napolie.

Comme les années précédentes, l’entrée sera de 7$ par jour ou 10$ pour le passeport week-end. De plus, la MRC de Montcalm offrira 5 000$ billets gratuits dans l’ensemble des 10 municipalités de la MRC de Montcalm.

Plus d'articles...