Meilleurs histoires

Photo courtoisie

MRC Autray

Depuis maintenant quelques mois, les municipalités de Berthierville, Sainte-Élisabeth, Saint-Gabriel-de-Brandon, Saint-Barthélemy et Mandeville et la Municipalité régionale de comté (MRC) de D’Autray collaborent assidûment afin de préparer l’intégration de la collecte de résidus alimentaires sur leur territoire.

Destinés à cette nouvelle collecte, des bacs de couleur marron seront ainsi livrés à chaque domicile dans les prochains jours. La distribution débutera dès le 15 mai à Berthierville et le noyau villageois de Saint-Barthélemy, le 16 mai à Sainte-Élisabeth, le 21 mai à Saint-Gabriel-de-Brandon et le 27 mai dans le noyau villageois de Mandeville.

Plus précisément, les citoyens recevront un aide-mémoire pour le tri des déchets, un document d’information incluant le calendrier des collectes de résidus alimentaires, un bac roulant et un plus petit bac pour la cuisine.  Le  ramassage du  contenu  des bacs débutera en  juin et s’effectuera hebdomadairement pendant la saison estivale.

Toujours dans l’optique de la bonne maîtrise de la nouvelle collecte par les citoyens, la MRC a confirmé le retour de la Patrouille verte qui se déplacera de résidence en résidence afin de conseiller les citoyens et répondre à leurs interrogations.

Le service Environnement rappelle que par résidus alimentaires est entendu tout résidu de fruits et légumes, les coquilles d’œufs, les sacs de thé et filtres à café, les pâtes alimentaires, le pain, le riz, les céréales, la viande, les produits laitiers, les papiers souillés, etc.

Pour obtenir plus d’information à propos de la collecte de résidus alimentaires, il est possible de joindre l’équipe liée au service, par téléphone au 450-836-7007 poste 2547 ou par courriel à l’adresse suivante :  Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Photo courtoisie

MRC Autray

Le samedi 4 mai dernier, par une belle journée printanière, avait lieu le don d’arbres et de compost au garage municipal à Lavaltrie.

Organisé par la Ville, en collaboration avec le Groupe Scouts et l’Association forestière de Lanaudière, cet événement a permis aux citoyennes et citoyens de se procurer gratuitement arbre et compost pour embellir leur terrain!

Le beau temps et la population lavaltroise étaient au rendez-vous, permettant au Groupe Scouts d’amasser des dons en provenance des participants.

Notons que cette année, le Don d’arbres et de compost a rendu possible la plantation de plus de 150 pousses d’arbres sur le territoire de Lavaltrie, en plus d’enrichir le sol de compost.

Photo courtoisie

MRC Autray

C’est le 1er juin prochain, au parc Ste-Geneviève de Berthierville, qu’aura lieu la quatrième édition du Berthi & Broue

Cet évènement familial se tiendra entre 11h et 22h. Pour l’amateur de bières de dégustation, il y aura plusieurs Microbrasseries et Brasseries artisanal sur place qui voudront vous faire déguster leurs bières. Les dégustations pourront variées entre 2 à 4 onces et le prix de 2$ à 5$ selon la variété choisie. Seront présents : L’Albion,  La Forge du Malt, Maltstrom, Trécarré, La forge du Malt, Camp de Base, Broue Malt,  Broadway, McFerley, Le temps d’une pinte, Bièrerie Shelton (Oshlag), Domaine Berthiaume et Subversifs ( Micro-distillerie.

Il y aura aussi un atelier de brassage, présenté par Mout International. Il sera possible de s’initier au brassage d’une bière artisanale. De l’animation pour enfants avec jeux gonflable et maquillage est aussi au programme.

Les « Foodtruck »

Les festivaliers pourront aussi se nourrir sur place, plusieurs kiosques d’alimentation dont  Valentine, Boucherie Forget., Mr. Méchoui, Cochon Anonyme et Ça roule ma poule.

plus, il y aura des spectacles continuels à partir de midi soit la chorale « Chantons tous en cœur » de l’école Ste-Anne et école Dusablé (midi), Katryne Leblanc (chansonnière Pop Folk Québecois -  midi 30),  Daniell Pronoveau  (atelier Musique du Monde, Djembé et percussions Vibrantes -  14h),  Samme (Country Pop - 15h), Barbe Rousse (québecois , rock) – 16h), Bordeleau / Branchaud (Duo Trad-Québécois – 18h), Steph and the Blues fellows (trio Lanaudois avec les plus grands classiques du blues – 20h).

On pourra aussi découvrir, au bistro du Berthi & Broue, des bières spécialement brassées pour notre festival par la microbrasserie Tadoussac. Il s’agit de « La Berthi & Broue » (extra blonde, à 5 % d’alcool et un IBU de 17, goûteuse et rafraichissante avec de belles arômes), une « D’Autray » (de Desjardins Caisse de D’Autray), une bière de style IPA aux céréales d’orge et d’avoine (les houblons québécois Magnum, Cascade et Chinook apportent en bouche des notes fruitées de pêches, ainsi que des saveurs herbacées et résineuses, avec une finale d’agrumes juteux, la « Mont D’Or » de IGA Extra famille Mondor ainsi que la bière de style Red Ale, couleur cuivrée (dégage des arômes dominants de seigle et de biscuits sucrés. En bouche, des flaveurs d’abricots confits et de fruits secs se déploient grâce aux esters produits par la levure. Elle est brassée avec les houblons québécois Nugget et Golding ainsi que le Mosaïc).

Seuls les festivaliers qui auront un bracelet d’admission pourront se procurer le verre (plastique) du festival donnant accès aux microbrasseries.

Le prix d’admission (pour le bracelet) est de 10$ et ce prix vous donne droit gratuitement au verre (plastique) du festival.

On peut se procurer le bracelet en vente au bureau de la chambre de commerce de Berthie (743 Notre-Dame Berthierville, tél : 450-836-4689) ou auprès d’un des membres du comité organisateur.

Il sera aussi possible de vous procurer le bracelet sur place en arrivant.

Berthibroue.ca

 

Photo courtoisie

MRC Montcalm

Le conseil des maires et mairesses a accordé une aide financière de 300 000 $ au projet de Grappe Éducative Montcalm. Cet important soutien financier permettra au Carrefour jeunesse-emploi de Montcalm, instigateur du projet, de procéder à l’embauche d’une ressource qui aura le mandat de valider et de déployer  des actions innovantes en matière de qualification de nos jeunes, et ce, en collaboration avec les différents partenaires du milieu.

La MRC est engagée depuis plusieurs années à faire de la réussite éducative une de ses priorités. Avec cet important octroi,  la MRC aura investi plus de 700 000 $ en 4 ans pour la réussite  éducative dans Montcalm. Ce sont près d’une vingtaine d’organismes et d’écoles qui ont pu réaliser des projets venant soutenir les élèves dans leur persévérance scolaire.

«L’éducation est une grande richesse dans chaque milieu  et nous avons choisi comme territoire de travailler ensemble sur la réussite éducative. Nous avons besoin de l’expertise et de l’implication de chacun des partenaires et  je suis convaincu que le projet de Grappe Éducative Montcalm, sera un apport de plus dans Montcalm », a déclaré le préfet, monsieur Pierre La Salle.

Pour la directrice générale du Carrefour jeunesse-emploi de Montcalm, la contribution de la MRC représente un levier financier important dans l’accès à d’autres sources monétaires qui permettront une action viable à moyen long  terme. « L’Éducation est un enjeu de société majeur qui nécessite l’implication de tous les acteurs du milieu, passant du parent à l’employeur. Le projet est né d’une vision de faire de notre milieu un véritable laboratoire de l’éducation et de la qualification de nos jeunes. La Grappe Éducative, c’est la locomotive choisie pour y parvenir. Merci à nos élus pour leur confiance et leur soutien indéniable!», a souligné Geneviève Rinfret.

Courtoisie

MRC Montcalm

À compter du 1er juin prochain, plusieurs nouveautés feront leur apparition pour les utilisateurs du transport adapté et du transport collectif réalisé par la MRC de Montcalm. En effet, à compter de cette date, 6 nouveaux autobus et un nouveau transporteur seront présents sur le territoire.

Suite à un processus rigoureux d’appel d’offres, la MRC changera de transporteur par autobus avec la venue d’Autobus Campeau. Cette entreprise québécoise œuvre depuis plusieurs années dans le domaine du transport scolaire, mais aussi du transport collectif et du transport adapté.

« Le conseil des maires et des mairesses souhaite la bienvenue à l’équipe d’Autobus Campeau. Leur travail est important pour maintenir la qualité des services de mobilité que nous offrons à la population montcalmoise. L’équipe de la MRC et d’Autobus Campeau travaillent activement à préparer l’arrivée du nouveau transporteur » mentionne M. Pierre La Salle, préfet de la MRC de Montcalm.

En plus des 6 autobus à contrat avec Autobus Campeau, la MRC de Montcalm a des ententes avec 3 entreprises de taxis de la région pour offrir le transport adapté et le transport collectif à la population montcalmoise. L’an dernier, plus de 36 000 déplacements ont été réalisés avec les autobus et les taxis.

« Au nom des collègues maires et mairesses de la MRC de Montcalm, nous tenons sincèrement à remercier les chauffeurs, le personnel et la direction d’Autobus Moreau pour leur excellent travail. Ils ont été d’excellents partenaires au cours de toutes ces années » ajoute M. Patrick Massé, maire de Saint-Lin-Laurentides et président  du  comité  des  transports.

 CIRCUIT 37 - PLANIFIEZ VOTRE TRANSPORT AVEC GOOGLE MAPS

Depuis la fin avril, il est possible de planifier votre transport collectif sur le circuit 37 avec Google Maps. Les différents arrêts et l’horaire de ce circuit effectuant la liaison entre Saint- Lin-Laurentides et Terrebonne sont intégrés à Google Maps. Les circuits régionaux 35 (Saint- Lin-Laurentides – Sainte-Sophie – Saint-Jérôme), 50 (Joliette - Sainte-Marie-Salomé - Montréal et 125 (Saint-Donat – Sainte-Julienne – Saint-Esprit - Saint-Roch-de-L’Achigan - Saint-Roch-Ouest – Montréal) sont aussi sur Google Maps.

Rien de plus simple pour l’utiliser : cliquez sur ce lien www.google.com/maps et sélectionnez l’option transport en commun et planifiez votre itinéraire

À PROPOS DE NOUS!

Pour plus d’informations sur le service des transports (horaires, tarifs, etc.), visitez le www.mrcmontcalm.com/transport ou  contactez-nous en composant le 450 831-2182, poste 7031.

Les activités du Service des transports sont soutenues financièrement par les municipalités/ville de la MRC de Montcalm, le gouvernement du Québec, le Fonds de développement  des  territoires  de  la  MRC  de  Montcalm,  le  Plan  d'action  2013-2020  sur  les changements climatiques et le Fonds vert.

 

 

Courtoisie

MRC Montcalm

« J’ai le plaisir d’annoncer qu’une somme importante sera investie pour la création d’emplois pour les jeunes dans la circonscription de Montcalm dans le cadre du programme Emplois d’été.  Cette année, ce programme financé à la hauteur de 617 457$, permettra la création 185 emplois», s’est réjoui le député Luc Thériault.

« Ce sont 62 organismes et petites entreprises qui profitent de ce programme et qui pourront offrir des emplois à nos jeunes. Ceux-ci auront la chance d’acquérir une expérience de travail significative, tout en contribuant au développement économique et social de notre communauté», a poursuivi le député de Montcalm.

Ce programme accorde un financement à des organismes sans but lucratif, à des employeurs du secteur public, ainsi qu’à de petites entreprises du secteur privé, afin d’offrir des emplois d’été à des jeunes âgés de 15 à 30 ans. « Je suis fier de contribuer à cette initiative qui permet à notre jeunesse d’acquérir de l’expérience terrain, car nos jeunes constituent l’avenir de notre région », a conclu le député de Montcalm.

Photo courtoisie

MRC Matawinie

Le début des travaux sur le chemin de Joliette (route 131) et le chemin Barrette à Saint-Félix-de-Valois est imminent. Ces travaux représentent une mise à jour importante de deux des axes routiers les plus achalandés de la Municipalité. Le chantier débutera dès que la fin de la période de dégel le permettra et devrait être complété à l'automne 2019.

« Il y a des besoins évidents de réfection des infrastructures, mais également un souci important concernant la sécurité et la fluidité du transport », a indiqué madame Audrey Boisjoly, mairesse de Saint-Félix-de-Valois. Les travaux réalisés par la Municipalité et chapeautés par le ministère des Transports (MTQ), se feront successivement sur le chemin de Joliette, puis sur le chemin Barrette. Ils prévoient la réfection des voies, l’installation d’égout pluvial, l’ajout d’une voie centrale sur la route 131, ainsi que l’ajout d’un trottoir sur ce même tronçon.

La Municipalité communiquera les chemins de détour et itinéraires alternatifs au fur et à mesure de l'avancement des travaux. Les tracés seront balisés aux abords du chantier et l'information sur les entraves sera systématiquement mise à jour sur le site Internet, à la section Info-Travaux, ainsi que sur le site uébec 511.

Nous vous remercions pour votre collaboration dans l’amélioration de nos infrastructures et vous invitons à respecter les indications et les limitations à l’approche des chantiers afin qu’ils demeurent sécuritaires pour les travailleurs.

Les travaux seront réalisés en collaboration avec le MTQ qui y contribue pour un montant d’environ 2,6 millions, auquel s’ajoute la subvention du Programme de la taxe sur l’essence et de la contribution du Québec (TECQ).

Photo courtoisie Ysabelle Forest

MRC Matawinie

Le Gala du préfet de la MRC de Matawinie, au profit de Centraide Lanaudière, se tenait le 2 mai dernier, au Centre Culturel de Saint-Jean-de-Matha. Il s’agissait de la 13e édition de ce prestigieux Gala et, pour l’occasion, plus de 200 personnes se sont rassemblées pour un souper-bénéfice afin d’amasser des fonds pour Centraide Lanaudière. Un grand nombre d’élus et d’entrepreneurs se sont réunis dans le but de réitérer leur engagement envers leur communauté et de faire une différence dans leur région.

Dans son discours, M. Sylvain Breton, préfet de la MRC de Matawinie, s’est empressé de remercier les préfets et les maires des municipalités de leur présence, en soulignant l’importance de l’union de la communauté afin de briser le cycle de la pauvreté et de l’isolement social. Celui-ci a aussi noté l’importance de la mission de Centraide Lanaudière en relevant l’impact de l’organisme dans la région, citant les 105 000 $ remis par Centraide Lanaudière à 21 organismes de Matawinie en 2018.

gala, préfet, MRC de Matawinie, Sylvain Breton, Centraide Lanaudière
Photo courtoisie Ysabelle Forest. Sylvain Breton, préfet de la MRC de Matawinie

Dans un décor chaleureux et invitant, où des parapluies venaient tapisser les murs de la salle, Luc Charpentier, directeur régional de Centraide Lanaudière, a procédé à l’annonce de la première marche des parapluies qui aura lieu le 19 octobre prochain à Saint-Côme. Le parapluie est synonyme de la protection que Centraide Lanaudière apporte face à la pauvreté et à l'exclusion sociale.

Centraide Lanaudière tient à remercier Desjardins, Bélanger-Sauvé, Desrosiers Hébert Avocats et Compo Recycle, commanditaires du Gala du préfet, pour leur grande contribution à la réussite de l’événement.

Au terme de la soirée, Centraide Lanaudière a annoncé que plus de 40 000 $ ont été recueillis pour venir en aide aux Lanaudois et Lanaudoise.

Photo courtoisie

MRC Matawinie

La municipalité de Saint-Alphonse-Rodriguez est très fière d’annoncer qu’elle s’est récemment vue attribuer le statut de « zone touristique » par le ministre responsable de la région de Lanaudière, monsieur Pierre Fitzgibbon.

Valide depuis le 12 avril 2019, et ce, jusqu’au 1er février 2024, ce statut autorisera dorénavant les commerçants de Saint-Alphonse-Rodriguez à ouvrir leurs portes aux heures et aux jours qui leur conviennent, le tout, sans égard au nombre d'employés. Ainsi, les commerçants de Saint-Alphonse-Rodriguez ont maintenant le loisir d’ouvrir leurs portes 24 heures par jour, 7 jours par semaine et 365 jours par année, s’ils le désirent.

« Cette nouvelle sera assurément bénéfique et déterminante pour Saint-Alphonse-Rodriguez », souligne Isabelle Perreault, mairesse de la Municipalité. « Nous sommes très heureux que le ministre ait répondu favorablement à notre demande à ce sujet. Cela donnera plus de latitude à nos commerces et des retombées positives en découleront sans aucun doute, non seulement pour nos entreprises, mais également pour l’ensemble de la communauté qui bénéficie de ces services de proximité », poursuit-elle.

Pour obtenir plus d’information au sujet de la municipalité de Saint-Alphonse-Rodriguez et de ses activités, consultez le www.munsar.ca ou communiquez avec la réception de l’Hôtel de ville au 450 883-2264, poste 7400 ou par courriel à Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Photo courtoisie

Mrc Joliette

La Semaine nationale des travaux publics se déroulera du 19 au 25 mai 2019. Pour l’occasion, l’équipe des travaux publics de Sant-Charles-Borromée convie les citoyens à une journée familiale au parc du Bois-Brûlé, le samedi 25 mai, qui mettra en valeur les pratiques vertes de nos professionnels des travaux publics.

Lors de cette journée en plein air, les visiteurs pourront en apprendre davantage sur la profession, sur les différents services aux citoyens qui relèvent des travaux  publics, sur la flotte  de véhicules et sur les pratiques durables en matière d’entretien des infrastructures et autres initiatives écologiques sur le terrain.  Au nombre des activités gratuites, il y aura : visites  des équipements  lourds – camions,  tracteurs et  machinerie —,  jeux gonflables, maquillage pour enfants, mascotte Charlo, musiciens trad ainsi qu’un BBQ familial de style « tailgate party » avec hot-dogs, limonade et maïs soufflé.

Les pratiques durables à l’honneur                           

Cette 2e édition de la Journée des Travaux publics se veut une occasion parfaite pour mettre en valeur nos pratiques durables. C’est dans cet esprit « vert » que l’événement tient lieu et place   au  parc du Bois-Brûlé afin de favoriser la découverte d’activités connexes à  la prestation de services des travaux  publics. Quelques exemples :

    Exposition thématique sur les pratiques durables des travaux  publics

    Visite guidée de la centrale d’eau potable Robert-Boucher

    Conférence sur les changements climatiques offerte par l’Association Forestière de Lanaudière

    Clinique de déchiquetage de vos papiers personnels de 13 h à 16 h

    Inauguration de notre station de remplissage de bouteilles d’eau fabriquée par le Service des travaux  publics

« Le Service des travaux  publics assure l’entretien des infrastructures municipales : il le fait avec  un réel souci de progrès et de respect de l’environnement. Que ce soit l’entretien du réseau de distribution d’eau potable, que ce soit le bon état  des routes ou le déneigement… Chacune de ces activités comporte une dimension verte et  cette journée est l’occasion parfaite pour montrer l’impact de nos équipes et de nos interventions sur le quotidien des citoyens », de conclure le maire, M. Robert Bibeau.

Notons que la journée est annulée en cas de pluie.

Photo Guy Latour

Mrc Joliette

Pour la deuxième fois en quelques mois, la Ville de Joliette et les promoteurs du projet Clercy ont tenu une assemblée publique de consultation, le 16 mai.

Plus de 120 personnes ont assisté à cette rencontre au Scolasticat sur la rue Base-de-Roc, lieu où le projet serait réalisé.

Cette soirée avait pour objectif de présenter à la population les changements apportés à ce projet immobilier.  Celui-ci constitué de 340 à 375 unités de logements sur le terrain de 1 125 000 pieds carrés. Pour ce qui est du scolasticat, son architecture demeurera mais sa vocation changera pour accueillir des commerces de proximité.

Ainsi, on a reculé les immeubles situés sur Base-de-Roc ont été légèrement reculés. Pour ce qui est des pignons, qui étaient trop haut au goût de plusieurs, ceux-ci ont été remplacés par des toits plats. Il y aura aussi deux accès piétonniers pour la rivière sans passer sur le terrain du projet Clercy.  Il y aura deux  air de repos élargi près de la piste cyclable.

Presque toutes  les personnes qui ont pris la parole se sont dites contre le projet. Les principales inquiétudes sont au niveau de l’environnement et de la circulation.

« Il est où le couloir fluvial? », « Il va y arriver quoi avec la circulation quand il y aura des concerts du Festival de Lanaudière? » « Pourquoi pas une étude d’impact sur la santé? » ont été quelques une des nombreuses questions posées par le public.

Le botaniste Frédéric Coursol, que la Ville a mandaté pour faire une étude sur sa végétation, il n’y a aucune espèce d’arbre qui est en danger ou vulnérable sur le terrain. Pour Richard Boucher, un des instigateurs du projet, il va  planter beaucoup plus d’arbres qu’il va s’en couper.

« Pour la circulation, ça ne peut pas être pire qu’avant lorsqu’il y avait 500 élèves ici. Le stationnement était plein.  Je n’ai jamais entendu de plaintes des citoyens à cette époque

projet Clercy, Joliette, assemblée publique, Scolasticat
Photo Guy Latour. Les trois promoteurs du projet ont écouté attentivement les commentaires des gens présents dans la salle.

Le ton monte

À un certain moment, le ton a monté lorsqu’une opposante au projet, Lise Coulombe, a brandi un document officiel sur le site web de la ville confirmant que le projet avait été adopté.

« Je suis indignée et en maudit! C’est un déni démocratique. Je n’ai plus confiance envers les élus actuels après avoir ça », a lancé la dame visiblement en colère.

Après la rencontre, le directeur du l’Aménagement du territoire à la Ville de Joliette a expliqué pourquoi l’avis public concernant l’acceptation du changement de zonage s’était retrouvé par erreur sur le site web de la ville.

« Il s’agit d’une erreur de programmation. Il devait être publié après l’adoption, mais pour une raison qu’on ignore actuellement, il s’est retrouvé sur le site web », a-t-il mentionné.

projet Clercy, Joliette, assemblée publique, Scolasticat
Photo Guy Latour. Plus de 120 personnes ont assisté à la soirée d'information du 16 mai.

La suite

Le conseil municipal adoptera ou non le changement de zonage lors de la séance régulière du 21 mai prochain.

Deux jours plus tard, un avis annonçant la possibilité de faire une demande de participation à un référendum sera émis. L’adoption de ce règlement pour cette demande pour avoir lieu 3  juin.

Si le processus suit son cours, des dates resteront à déterminer pour la tenue d’un registre et pour la procédure de scrutin référendaire

Photo courtoisie

Mrc Joliette

La Municipalité de Saint-Charles-Borromée annonce la réduction de la limite de vitesse à 40 km/h dans un quartier investi par de nombreuses jeunes familles. Ce projet-pilote découle d’une recommandation du comité de circulation. Le déploiement des panneaux et de la campagne d’information se fera au début juin et les nouvelles limitations de vitesse entreront en vigueur le 15 juillet.

Le quadrilatère visé se situe entre  les rues de la Visitation, Jeanne-Sauvé, Pierre-Mercure et le boulevard L’Assomption Ouest. Les panneaux de signalisation vont être installés au cours des prochaines semaines et les véhicules qui circulent dans ce secteur devront respecter la nouvelle  signalisation. Les citoyens auront donc quelques semaines pour s’habituer à la nouvelle réglementation qui entrera en vigueur à la mi-juillet.

Si l’on s’en tient à l’expérience des autres villes, ce projet devrait  avoir les effets escomptés sur le comportement des automobilistes.  « Il s’agit d’un projet-pilote en réponse à une demande citoyenne, explique  le maire Robert Bibeau. Il ajoute que : « le conseil municipal a considéré les études de circulation réalisées dans le secteur, lesquelles ont démontré que plus de 25 % des véhicules dépassent la limite permise établie à 50 km/h ».

« On veut réduire  les risques d’accident à son minimum. Si les conclusions sont positives, l’implantation de cette mesure d’atténuation pourra  servir de référence pour l’instauration de la limite à 40 km/h dans d’autres quartiers résidentiels, et ce, de manière permanente », annonce le maire Robert Bibeau.

Modifier les habitudes : l’approche par étapes

Rappelons que les objectifs de ce projet touchent deux volets : la sécurité des déplacements et  la  qualité de vie. Cette approche par étapes permettra au comité De circulation de mesurer les impacts réels sur la circulation avant de poursuivre efficacement le déploiement à la grandeur du territoire charlois.

D’ici là, on sait déjà que selon la Société de l'Assurance automobile du Québec (SAAQ), la réduction de la vitesse à 40 km/h permet de réduire  les risques de collisions et la gravité des blessures.

Pour faciliter l’adoption des nouveaux réflexes de lever le pied dans le secteur visé, la Municipalité va favoriser une approche combinant des mesures de sensibilisation incluant de l’affichage et des panneaux d’affichage de la vitesse par radar.

Inscrivez-vous via notre service gratuit d'abonnement par e-mail pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles.
Advertisement