Meilleurs histoires

Photo courtoisie

MRC Autray

Les Vendredis en Musique sont de retour cet été pour deux soirs, soit le 20 et le 27 juillet. Les spectacles, présentés gratuitement, auront lieu sur le terrain avoisinant l’église à Saint-Félix-de-Valois dès 20 h.

Le 20 juillet, ce sont Les Brothers qui seront sur scène pour un spectacle en version acoustique. Le groupe est formé par 5 membres, soit Jason Roy Léveillée, Maxime Desbiens Tremblay, Jonny Arsenault, Dominic Dagenais et Simon Morin. « Leur complicité́et leur fougue sur scène captiveront l’auditoire dès leurs premières notes » s'exprime la mairesse.

Le 27 juillet, ce sera au tour de Ludovick Bourgeois de fouler les planches des Vendredis en Musique. Grand gagnant de l’édition 2017 de La Voix, il part maintenant à la rencontre de son public. « Son énergie et son charisme séduiront certainement les spectateurs présents à cette belle soirée » raconte madame Boisjoly.

D’ailleurs, cette année, la Municipalité de Saint-Félix-de-Valois reprend le flambeau pour l’organisation des Vendredis en Musique. La caisse Desjardins du Sud de la Matawinie reste impliquée dans le projet en ayant des représentants sur le comité organisateur ainsi qu’en étant partenaire financier de l’événement.

En cas de pluie, les spectacles auront lieu à l’église de Saint-Félix-de-Valois.

Photo Courtoisie

MRC Autray

Le Festival d’été de Saint-Gabriel est heureux de convier les gens à son événement tant attendu, le Festival Au Rythme du Country.

Ce dernier se déroulera sur une période de cinq jours, soit du 1er au 5 août 2018, à l’Aréna Familiprix du Centre sportif et culturel de Brandon.

Pour la modique somme de 60 $, les amateurs de Country vivront une expérience musicale unique. En effet, ils auront la chance d’assister à plus d’une vingtaine de spectacles animés par nulle autre que Véronique Gravel! Pour réserver des billets et pour plus de détails, composer le (450) 835-9722.

De plus, le samedi 4 août, à compter de 13 h, les familles et amoureux de la nature pourront parcourir les Sentiers Brandon afin de participer à une Chasse aux trésors hors de l’ordinaire. Effectivement, ils vivront une initiation au « géocaching », plus précisément de la localisation par GPS. Cette activité est gratuite, mais les personnes qui désirent participer sont invitées à communiquer avec Maxine Fournier, directrice des loisirs au (450) 835-1454, poste 8402.

Pour connaître tous les détails de la programmation, consultez le site Web du Festival d’été de Saint-Gabriel au www.festivaldete.info, de même que la page Facebook de l’événement pour être au courant des dernières actualités.

 

Photo Courtoisie

MRC Autray

La Ville de Saint-Gabriel est heureuse d’annoncer la conclusion officielle d’une entente entre Le Syndicat des employés municipaux de la Ville de Saint-Gabriel (CSN) et les représentants de la Ville de Saint-Gabriel.

Il n’aura fallu que cinq rencontres de négociation pour trouver un consensus entre Le Syndicat des employés municipaux de la Ville de Saint-Gabriel (CSN) et les représentants de la Ville de Saint-Gabriel assistés de Philippe Desrosiers et Maxime Thibault, tous les deux avocats de la firme Avocats Desrosiers Hébert. En effet, la précédente convention venait à échéance le 31 décembre dernier et la signature de la nouvelle convention a eu lieu le 9 juillet 2018.

« Nos employés travaillent ardemment, ils méritent de bonnes conditions de travail. Nous sommes tous satisfaits de la conclusion de l’entente! » affirme avec fierté Gaétan Gravel, Maire de la Ville de Saint-Gabriel.  

D’autre part, d’une durée de cinq ans, cette nouvelle convention prévoit une augmentation des salaires de la façon suivante : 2018 (2.5 %), 2019 (2.25 %), 2020 (2.25 %), 2021 (2.25 %) et 2022 (2.5 %) ainsi qu’une bonification au Régime enregistré d’épargnes-retraite (REER).

Cette entente permet de valoriser le travail des employés de la Ville de Saint-Gabriel, tout en garantissant des services de qualité aux citoyens et en tenant compte de leur capacité de payer.

Photo courtoisie

MRC Montcalm

Un whisky single malt, de la vodka, du gin et du rhum lanaudois seront prochainement élaborés à Saint-Jacques dans une distillerie artisanale ultramoderne.

Avec la distillerie Grand Dérangement, l’entrepreneur Jean-Philippe Rail et ses trois associés désirent créer des spiritueux d’exception et proposer une expérience agrotouristique aussi éducative que divertissante. L’entreprise ouvrira ses portes l’an prochain et prévoit lancer son premier produit à l’été 2019. Grand Dérangement sera la première microdistillerie de la région.    

C’est lors d’un voyage en Écosse que l’idée de créer sa propre distillerie a germé dans la tête de Jean-Philippe, gestionnaire financier depuis plus de 20 ans. « J’ai visité beaucoup de distilleries et j’entendais souvent les distillateurs vanter la qualité et l’abondance de l’eau douce des rivières écossaises. Je me suis dit : imaginez l’eau du Québec! » C’est à ce moment que le rêve de créer un whisky single malt dans Lanaudière a pris forme. Après trois ans de planification, un cours à la réputée Institute of Brewing and Distilling située en Angleterre et la composition d’une équipe passionnée et compétente, l’entrepreneur est maintenant prêt à mettre son projet en branle.    

Développement durable et traçabilité: des grains cultivés dans le village voisin

À mi-chemin entre tradition et innovation, la distillerie Grand Dérangement fait le choix de la transparence dans sa production et opte pour l’intégration des ressources locales. Pour ce faire, les grains qui serviront à la fabrication d’alcool neutre seront cultivés à Saint-Alexis, sur les terres de Marcel Mailhot, agriculteur, homme d’affaires et coactionnaire du projet. Utilisant principalement la méthode du grain à la bouteille, l’entreprise souhaite élaborer ses produits avec un souci de développement durable et de meilleure traçabilité. « C’est plus que du grain à la bouteille, c’est de la terre à la terre », mentionne M. Mailhot. « Nous prévoyons utiliser les déchets organiques de la distillerie pour les réintroduire dans le cycle agronomique de la ferme, ici! », explique-t-il.   

 Un projet de plus de deux millions de dollars

Le projet de la distillerie Grand Dérangement est évalué à plus de deux millions de dollars. Conçu par la firme d’architecture et de design Ædifica, le bâtiment qui accueillera la distillerie se distinguera par son caractère unique arborant une forte identité graphique. L’aménagement intérieur proposera un espace de dégustation conjuguant expérience inoubliable et sensibilité environnementale. La construction du bâtiment débutera à la fin de l’été 2018 et se poursuivra jusqu’en décembre. Alambics, fermenteurs et autres équipements seront ensuite installés et la période de tests de produits commencera dans les premiers mois de 2019. « Nous prévoyons qu’à même date l’an prochain, nous serons prêts à lancer notre tout premier produit » affirme Jean-Philippe Rail.   

Photo courtoisie

MRC Montcalm

La 32e édition des Jeux de la MRC Montcalm pour les 50 ans et plus se déroulera les 8 et 9 août prochains au parc Aimé-Piette de Saint-Jacques, ou à la cabane à sucre Guy Dupuis en cas de pluie.

Des représentants de plusieurs municipalités et villes de la MRC étaient réunis ce matin en conférence de presse pour avoir un aperçu de cette 32e édition, notamment Mmes Véronique Venne, mairesse de Sainte-Marie-Salomé, et Ghislaine Pomerleau, mairesse de Saint-Liguori, ainsi que MM. Patrick Massé, maire de Saint-Lin-Laurentides, Robert Perreault, maire de Saint-Alexis, Michel Brisson, maire de Saint-Esprit, et Yves Prud’homme, maire de Saint-Roch-L’Achigan. Toutes et tous ont été reçus par M. Pascal Babin, humoriste de la région, qui agira à titre de maître de cérémonie pour l’événement, ainsi que M. Pierre La Salle, maire de Saint-Jacques et président de la 32e édition, qui a témoigné de l’honneur pour Saint-Jacques d’accueillir les jeux cet été.

Son allocution a été suivie de celles de M. Louis-Charles Thouin, préfet de la MRC Montcalm, et M. Yvon Bourgeois, président de la Corporation des jeux, qui a souligné les efforts du comité organisateur. 

 

La Corporation des jeux était fière d’annoncer que, grâce au soutien financier de la Caisse Desjardins de la Nouvelle -Acadie, de Nicolas Marceau, député de Rousseau, et de la MRC Montcalm, qui a dépassé les 15 000 $, tous les jeux, ou presque, ont été remis à neuf ou modernisés pour des versions plus légères. Chaque année, la Corporation des Jeux collabore avec une municipalité de la MRC afin d’organiser ce qui, au fil des années, est devenu le rassemblement le plus attendu des gens de 50 ans et plus habitants dans Montcalm.

En effet, cet événement, qui est reconnu pour mettre en valeur le dynamisme de la population Montcalmoise à travers des épreuves d’adresse populaires et une compétition amicale entre les municipalités représentées, réunit plus de 250 participants. En plus de participer grandement au rayonnement de la MRC, les jeux et leur organisation témoignent de la qualité de vie et des services destinés aux personnes de 50 ans et plus dans Montcalm. 

La Municipalité de Saint-Jacques est située à la rencontre des routes 341 et 158 dans la région de Lanaudière. Malgré un territoire majoritairement agricole, la Municipalité connaît une augmentation de son développement économique depuis quelques années. Les 4 129 jacobins et jacobines qui y résident participent activement à son dynamisme et sont fiers de leurs racines acadiennes! 

Courtoisie

MRC Montcalm

Dû à une panne électrique, la Ville connaît une importante panne du système d'aqueduc, occasionnant des coupures d'eau sur l'ensemble du territoire. Les systèmes redémarrent graduellement, mais la pression sera basse pour quelques heures.

S'ensuivra un AVIS D'ÉBULLITION préventif général, jusqu'à nouvel ordre. Nous sommes désolés des inconvénients que la situation occasionnera. Soyez assurés que nous sommes à pied d'oeuvre pour résoudre la problématique le plus rapidement possible.

Demeurez à l'affût en consultant régulièrement le site facebook de la ville. Vous pouvez également le bureau de la municipalité au 450-439-3130

Photo Courtoisie

MRC Matawinie

La MRC de Matawinie est heureuse d’annoncer le lancement de l’appel de projets 2018-2019 du Programme d’aménagement durable des forêts (PADF).

Ce Programme permet de financer certaines interventions liées à la mise en valeur des forêts et s’applique aux territoires des six MRC de la région de Lanaudière. L’aide financière accordée peut, selon le cas, atteindre un maximum de 75 % des dépenses admissibles.

Les personnes et organismes admissibles sont les suivants :

- Municipalité régionale de comté (MRC);

- Municipalité locale;

- Communauté autochtone;

- Organisme à but non lucratif;

- Organisme à but lucratif;

- Agence régionale de mise en valeur des forêts privées;

- Personne ou organisme signataire d’une entente de délégation de gestion.

Pour être admissibles, les projets devront être réalisés d’ici le 31 mars 2019 et faire partie de l’une des catégories suivantes :

- Travaux d’aménagement sur les territoires forestiers résiduels;

- Travaux d’aménagement forestier sur les terres privées;

- Amélioration et réfection de chemins multiusages;

- Activités visant à favoriser l’aménagement forestier et la mise en valeur de la ressource forestière;

- Acquisition de connaissances et documentation d’enjeux liées aux préoccupations de la Table de gestion intégrée des ressources et du territoire (GIRT).

Une séance d’information aura lieu le mercredi 25 juillet 2018, de 9 h 30 à 11 h 30, dans la salle du Conseil de la MRC de Matawinie, 3184, 1ère avenue, à Rawdon.

Les projets doivent être envoyés à la MRC de Matawinie avant le 31 août 2018, 15 h. Le sceau postal faisant foi de la date de dépôt.

Adresse postale : Programme d’aménagement durable des forêts

MRC de Matawinie, 3184, 1re avenue, Rawdon, Québec, J0K 1S0

Courriel : Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Les formulaires ainsi que les détails du Programme sont disponibles à l’adresse suivante : www.foretlanaudiere.org, dans la section « Financement ».

Photo courtoisie

MRC Matawinie

Vous cherchez une activité éducative et gourmande à réaliser avec vos enfants ou petits-enfants cet été? Les nouveaux ateliers estivaux de la Maison Pain d’Épices sont des rendez-vous incontournables qui sauront ravir petits et grands! 

Tous les jeudis de l’été, du 5 juillet au 16 août 2018 à 11 h, les enfants âgés entre 5 et 10 ans sont invités à un atelier littéraire et gourmand à la Maison Pain d’Épices de Saint-Jean-de-Matha. Lecture et causerie éducative, fabrication et décoration de biscuits puis dégustation seront à l’honneur, pour le bonheur des enfants et de leur accompagnateur! Les ateliers sont gratuits (contribution volontaire). Les places étant limitées, réservez les vôtres dès maintenant via le 450 886-2542 (du jeudi au dimanche). 

gourmande , Pain d’Épices, St-Jean-de-Matha

Photo courtoisie

Notons que depuis 1999, la Maison Pain d’Épices fabrique des biscuits et gâteaux, propose des ateliers culinaires et éducatifs aux enfants et possède une belle collection de livres et d’albums jeunesse qu’elle met à la disposition de ses visiteurs, en plus d’en faire profiter des bibliothèques ciblées de la région, par son programme « Les livres préférés de Pain d’Épices ». 

Au plaisir de vous y rencontrer! 

 

Photo courtoisie

MRC Matawinie

Considérant que la Municipalité de Saint-Félix-de-Valois présente un bilan de consommation d’eau potable au-dessus du 1er quartile canadien, elle devra veiller à l’installation de compteurs d’eau d’ici le 1er septembre 2019, si aucune mesure n’est prise pour réduire sa consommation, tel que demandé par le ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire. « Sachant qu’il est de notre devoir de se responsabiliser face à l’usage de cette richesse naturelle, nous souhaitons sensibiliser la population à une bonne gestion de l’eau potable » a indiqué Mme Audrey Boisjoly. 

Pour ce faire, la Municipalité vient d’adopter une Stratégie de gestion de l’eau potable dans le but d’informer les citoyens à propos de l’utilisation responsable de l’eau. « À l’aide d’un plan d’action mis en œuvre dès maintenant et bonifié au cours des prochaines années, nous pourrons tenter de diminuer considérablement la consommation d’eau potable » a expliqué la mairesse. 

Parmi ces actions mises de l’avant pour réduire la consommation d’eau, la Municipalité est fière d’annoncer l’adoption de sa Politique de soutien d’achat de toilette à faible consommation d’eau. Celle-ci permettra aux citoyens qui sont branchés au réseau d’aqueduc municipal de bénéficier d’une subvention de 100 $ à l’achat d’une toilette à faible débit, sur présentation des documents requis. 

« Chaque geste, qu’il soit petit ou grand, aura un impact important sur la réduction de notre consommation » conclut Mme Boisjoly. 

 Pour plus d’informations sur les modalités de la politique et pour plusieurs conseils de réduction de consommation de l’eau potable, consultez notre site Web à l’adresse suivante : www.st-felix-de-valois.com/services/environnement/eau-potable/. 

Photo courtoisie

Mrc Joliette

La MRC de Joliette annonce deux promotions offrant de la gratuité pour son service de transport en commun dans le secteur urbain (Notre-Dame-des-Prairies, Joliette et Saint-Charles-Borromée). Une offre « 2 pour 1 » sur l’achat de laissez-passer et une période d’utilisation gratuite accessible à tous sont les deux promotions qui seront déployées au cours des prochaines semaines et jusqu’à la mi-septembre. 

À partir du 20 juillet, les laissez-passer mensuels du mois d’août pour les circuits urbains du service de transport de la MRC de Joliette seront mis en vente. Lors de l’achat dudit laissez-passer, les acheteurs se verront remettre gratuitement le laissez-passer pour le mois de septembre. Ce « deux mois pour le prix d’un » s’appliquera autant pour le tarif réduit que pour le tarif régulier.  On peut se procurer les laissez-passer au Terminus (942, rue Saint-Louis) ou dans les agences de vente autorisées. 

Par la suite, du 15 août au 15 septembre, l’accès aux quatre circuits sera entièrement gratuit. Aucun billet ou laissez-passer ne sera nécessaire. Durant cette période, ce sera gratuit en tout temps, pour tout le monde, et ce, peu importe la destination dans le périmètre couvert, par le service.  

transport, gratuité, Joliette

Photo courtoisie

Avec ces promotions, la MRC de Joliette souhaite faire connaitre et adopter le transport en commun qu’elle offre dans le secteur urbain de son territoire. Le territoire des villes de Joliette, Notre-Dame-des-Prairies et Saint-Charles-Borromée sont desservis par quatre trajets connus sous les numéros 1-jaune, 2-vert, 3-bleu et 4-rouge. 

Les membres du conseil souhaitaient trouver une façon intéressante et avantageuse pour l’ensemble des citoyens de faire la promotion de son service. « Avec la rentrée scolaire, les travaux routiers et les problématiques de stationnement dans le centre-ville de Joliette, nous avons pensé qu’il serait avantageux pour plusieurs personnes de remplacer leurs déplacements en voiture par le transport en commun. » explique le préfet, M. Alain Bellemare. « La chance de pouvoir essayer un service gratuitement peut amener les gens à changer leurs habitudes. Nous souhaitons qu’après cette période d’essai, plusieurs se tournent vers cette solution à plus long terme. On espère même qu’avec le temps, la congestion automobile sur les grandes artères et les problématiques de stationnement dans le secteur diminueront. » ajoute-t-il.  

Le site Internet www.pensebus.com présente les horaires, les tarifs et les trajets de ces quatre circuits. On peut, entre autres, se rendre à la Maison et Jardins Antoine-Lacombe, au Cégep régional de Lanaudière à Joliette, aux Galeries Joliette, à l’amphithéâtre Fernand-Lindsay, aux bibliothèques Notre-Dame-des-Prairies et Rina-Lasnier ainsi qu’au Centre hospitalier régional de Lanaudière (hôpital de Joliette). 

Le conseil songe déjà à d’autres promotions qui pourront être offertes à sa clientèle au cours des prochains mois.  

Photo Courtoisie Mélanie Émond

Mrc Joliette

« C’est pas facile de quitter un si beau milieu, une si belle équipe! » C’est avec émotion que François Pépin, directeur général à la Ville de Joliette depuis 6 ans, a annoncé son départ vers de nouveaux défis.

Le maire Alain Beaudry, le conseil municipal et l’ensemble du personnel unissent leur voix pour remercier sincèrement M. Pépin pour ses années de loyaux services aux citoyens. « Victoriaville aura la chance de compter sur un directeur général rassembleur, visionnaire et doté d’une grande connaissance du monde municipal. Nous lui souhaitons la meilleure des chances! De notre côté, nous verrons à recruter celle ou celui qui assurera de maintenir notre rythme de croisière! » de rajouter M. Beaudry.

Ingénieur de formation, François Pépin débutait à la Ville de Joliette en 2007 au poste de directeur du service des Travaux publics et services techniques. C’est en 2012 qu’il accédait au poste de directeur général.

Photo courtoisie

Mrc Joliette

Avec la vague de chaleur des derniers jours, une très forte consommation a été observée dans le réseau de distribution d’eau potable, ce qui incite les autorités municipales à intensifier sa surveillance, en tout respect de la réglementation, et pour s’assurer d’un approvisionnement constant à l’ensemble des citoyens. 

  

À sa centrale d’eau potable Robert-Boucher, la Municipalité a observé une importante augmentation du débit d'eau, même en pleine nuit. « En été, l’arrosage des pelouses devient la principale source de consommation d’eau potable. Il arrive, comme en ce moment, qu’on oublie combien notre eau est une ressource précieuse et coûteuse à produire. Son utilisation est soumise à des restrictions et notre devoir est de le rappeler », a affirmé le maire, M. Robert Bibeau. 

  

Dès cette semaine, la surveillance sera accrue et la patrouilleuse ne donnera plus d’avis, mais des constats aux contrevenants. Ceux qui ne respectent pas le règlement municipal sur l'arrosage s'exposent à une amende de 100 $ pour une première offense. 

  

Règlement d’arrosage 

  

Rappelons que l'arrosage est permis exclusivement du 1er mai au 1er octobre de chaque année. À SCB, il est permis d’arroser gazon, arbres, végétaux à l'aide d'asperseurs amovibles ou tuyaux poreux (entre 20 h et 23 h) et de systèmes automatiques (de 3 h à 6 h), selon les jours suivants : 

  

numéros civiques pairs = jours pairs 

numéros civiques impairs = jours impairs 
 

La Municipalité de Saint-Charles-Borromée indique par ailleurs qu'elle se réserve le droit d'imposer des règles plus strictes d'arrosage à l'extérieur, allant jusqu’à l’interdiction complète, si la consommation d'eau demeure trop élevée. 

 

Oui, le gazon résiste! 

 

On souligne que contrairement à la croyance populaire, une pelouse n’a pas besoin de grandes quantités d’eau : 2,5 cm d’eau par semaine suffisent 

s’il y a une bonne pluie par semaine, pas besoin d’arrosage plus de la moitié de l’eau qui sert à arroser les pelouses se perd par évaporation ou par ruissellement. 

Inscrivez-vous via notre service gratuit d'abonnement par e-mail pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles.
 Sample Banner Home 3 Libre lanauweb
Advertisement