MEILLEURS HISTOIRES

Grid List

Photo courtoisie

MRC Autray

Le 13 décembre dernier, lors d’une activité de reconnaissance organisée par Développement Économique D’Autray (DÉA), sept entreprises ou promoteurs de la Municipalité régionale de comté (MRC) de D’Autray ont vu leurs efforts récompensés par un prix Distinction attribué sous forme d’une plaque honorifique. Il s’agissait de la septième édition de l’initiative, pour l’occasion, tenue au Pavillon Jean-Bourdon de la municipalité de Lanoraie.

Ces entrepreneurs et promoteurs ont vu leur travail reconnu et applaudi par des élus, des membres de comités relatifs à DÉA ainsi que par l’équipe de permanence de l’organisation. Le choix des lauréats s’est fait à partir d’une liste d’entrepreneurs ou de promoteurs s’étant démarqués en 2018. La sélection a été appuyée par un argumentaire formulé par les employés de DÉA de même que par une grille d’analyse dont les critères  évalués étaient le rayonnement obtenu, la viabilité et la rentabilité, les répercussions socioéconomiques et le maintien ou la création d’emplois.

Finalement, une délibération a mené à la liste des récipiendaires suivants :

Prix Distinction Tourisme :

Domaine Natur’Eau (Mandeville)

Prix Distinction Économie sociale :

Technocentre Lavaltrie (Lavaltrie)

Prix Distinction Manufacturier :

Les Cartons Corruguard inc. (Lavaltrie)

Prix Distinction Démarrage :

L.G. Marine (Sainte-Geneviève-de-Berthier)

Prix Distinction Commerce :

Le Tusk, cuisine et bar (Berthierville)

Prix Distinction Développement local :

Vivre la nordicité, de Saint-Didace à Salluit (Saint-Didace)

Prix Distinction Coup de cœur :

Délices d’Antan (Sainte-Geneviève-de-Berthier / Berthierville)

« Voyez-vous remerciés pour vos efforts déployés en faveur du développement économique du territoire. Profitez de ces bons mots, de ces applaudissements et de cet amour. C’est pleinement mérité! », a mentionné M. Gaétan Gravel, préfet de la MRC et maire de la Ville de Saint-Gabriel, lors de la remise.

Ce dernier a également profité de son temps de parole pour livrer sa gratitude aux bénévoles impliqués au sein des comités relatifs au développement économique de la MRC.

Photo courtoisie

MRC Matawinie

Le conseil municipal de Saint-Félix-de-Valois annonce la nomination de Jeannoé Lamontagne au poste de directeur général/secrétaire-trésorier. La résolution a été prise lors de la séance ordinaire du conseil du 10 décembre dernier.

Cette nomination s’inscrit dans un souci de continuité par le passage de M. Lamontagne du poste de directeur général adjoint à celui de directeur général après une année chargée en mouvement de personnel. « Nous recherchons une certaine stabilité à ce poste clé et Jeannoé a démontré la qualité de son engagement par sa feuille de route et la confiance qu’il inspire au conseil municipal et à l’équipe administrative de la Municipalité », affirme Audrey Boisjoly, mairesse de Saint-Félix-de- Valois.

Jeannoé Lamontagne œuvre dans le monde municipal depuis plusieurs années. Avant d’être directeur général adjoint de la Municipalité, il a occupé le poste de Directeur du service d’urbanisme de 2008 à 2014 en plus d’assurer l’intérim à la direction générale à deux reprises au cours de la dernière année. Il a également travaillé pour les services d’urbanisme des municipalités de Notre-Dame-de-Lourdes et Rawdon entre 2006 et 2008.

Maître en aménagement du territoire et développement régional et bachelier en architecture de l’Université Laval, Jeannoé Lamontagne a par la suite perfectionné son bagage de gestionnaire municipal par des formations des HEC, de l’Ordre des urbanistes du Québec (OUQ) et de l’Association des directeurs municipaux du Québec (ADMQ). Il a également étudié en génie civil à l’Université de Sherbrooke et à la Section Science et Ingénierie de l’Environnement de l’École polytechnique de Lausanne en Suisse, en plus de s’investir dans divers projets dont une mission au Mali pour développer un partenariat  entre la  MRC de

Photo courtoisie

MRC Autray

La Ville de Saint-Gabriel et Les Productions Rush sont heureuses de procéder au dévoilement de la programmation de la première édition du SkidooFest, qui se déroulera à tous les weekends de l’hiver, soit du 11-12-13 janvier jusqu’au 1-2-3 mars 2019 aux abords du magnifique Lac Maskinongé.

« Nous sommes très enthousiastes à l’idée d’accueillir un événement hivernal de cette envergure, piloté par des organisateurs d’événements de haut calibre, aux abords de notre fabuleux lac Maskinongé, mentionne monsieur Gaétan Gravel, maire de la Ville de Saint-Gabriel. Le SkidooFest vient sans contredit de bonifier grandement notre offre événementiel et touristique hivernale », a-t-il ajouté.

« Le Skidoo Fest représente un investissement de plus de 160 000 $, mentionne monsieur Éric Champoux, president des  Productions Rush,  un  organisme  à  but  non  lucratif.  Le  festival vise  à  lever  des  fonds annuellement pour le développement du sport amateur dans la région de Lanaudière », precise-t-il du mfme souffle.

Le SkidooFest, c’est entre autres un igloo chauffe et illuminé pouvant accueillir 300 personnes, constituant ainsi l’endroit parfait pour se rechauffer et pour ffter! Avec des activations, des jeux de lumières, des chansonniers, des DJ, des spectacles, des feux d’artifices et des expositions de motoneiges, des courses et des concours, un bar de glace, des foodtrucks et plus encore, le SkidooFest constitue sans nul doute la destination par excellence cet hiver dans Lanaudière.

En motoneige, en voiture, en autobus ou même à pied… tous les chemins mènent au SkidooFest.

Billetterie et programmation complète au www.skidoofest.com

Photo courtoisie

MRC Autray

Les 18, 19 et 20 janvier prochains marqueront le déroulement de la 16e édition de la Féerie d’hiver à Lavaltrie! Comme le veut la tradition, des tonnes d’activités seront offertes aux Lavaltroises et Lavaltrois. L’événement aura lieu au sein du plus bel espace blanc de Lavaltrie, soit le parc Gérard-Lavallée, ainsi qu’à la Maison des contes et légendes, à la Bibliothèque et à la Salle communautaire.

La programmation des festivités a été officiellement dévoilée le 12 décembre dernier, au Café culturel de la Chasse-galerie. M. Christian Goulet, maire de Lavaltrie, a souligné l’importante contribution du comité organisateur, ainsi que celle des bénévoles, des organismes et des partenaires financiers de l’événement. M. Denis Moreau et M. Alain Cyr, membres du comité organisateur, ont présenté le nouveau logo de la Féerie d’hiver, la vidéo promotionnelle ainsi que la programmation 2019, en mentionnant les trois nouveautés de l’année, soit : les courses extrêmes, la construction de forts et les trottinettes sur neige.

Une programmation festive!

Le vendredi 18 janvier, dès 19 h, DJ LeGRAND sera sur place pour animer le site et ce sera le début du tournoi de hockey bottines du Regroupement des gens d’affaires de Lavaltrie. À 20 h, le traditionnel et merveilleux feu d’artifice illuminera le ciel. Tout au long de la soirée, il y a aura un service de bar sur place, du patin libre, des glissades sur tube, de l’animation de feu, du volleyball lumineux et il sera même possible d’observer les étoiles à l’aide de télescopes, si le ciel est suffisamment dégagé!

Le samedi 19 janvier, en matinée, la Bibliothèque municipale propose une heure du conte « spécial hiver » avec un bon chocolat chaud, suivi d’une chasse au trésor. Les tout-petits de 3 à 6 ans y sont attendus à 10  h, et les enfants de 7 à 12 ans, à 11 h.  C’est gratuit! Il faut toutefois réserver leur place au 450 586-2921, poste 2252.

De 13 h à 17 h, habillez-vous chaudement et venez profiter des nombreuses activités offertes gratuitement au parc Gérard-Lavallée! En plus des trois nouveautés énumérées plus haut, seront au programme : pêche sur glace, tours de carriole, jeux gonflables, tire sur la neige, baseball, soccer, course en raquettes et bien plus encore! Des visites du merveilleux musée qu’est la Maison des contes et légendes seront également offertes gratuitement, entre 12 h et 17 h, au 1251, rue Notre-Dame.

Pour clore ce weekend féerique, les Chevaliers de Colomb vous invitent à leur convivial déjeuner colombien, qui sera servi de 9 h à midi, le dimanche 20 janvier, à la Salle communautaire située au 49, chemin de Lavaltrie. Le coût du déjeuner est de 7 $ par adulte, 3 $ pour les enfants âgés entre 6 et 12 ans et c’est gratuit pour les enfants de moins de 6 ans. Dès midi, les participants assisteront au spectacle offert par la ZIC Sénior, un regroupement de musiciens lavaltrois âgés de 50 ans et plus. De la danse en ligne est également au programme pour ceux et celles qui auront envie de bouger au rythme des prestations musicales.

Pour découvrir la programmation détaillée, la Ville de Lavaltrie invite sa population à consulter le site Internet de la Ville, au  www.ville.lavaltrie.qc.ca. Bienvenue à tous et au plaisir de profiter des joies de l’hiver, en votre compagnie!

Photo courtoisie

Actualité

Le 4 décembre dernier, plus de 80 entrepreneurs et intervenants touristiques de Lanaudière ont répondu présents à l’appel en participant au tout premier Forum sur la richesse humaine en tourisme.  

Accueillis par une allocution bien sentie prononcée par la ministre du  tourisme, madame Caroline Proulx, présente à l’événement pour saluer les acteurs de son industrie et de sa région, les participants ont démontré leur volonté de s’impliquer pour faire face aux enjeux de la main-d’œuvre.  Ils se sont affairés à identifier ensemble les actions prioritaires à déployer au cours des prochaines années. 

Lors de ce forum, les participants ont été guidés dans plusieurs ateliers pour identifier les postes en déséquilibre, les bassins de main-d’œuvre à privilégier ainsi que des actions à mettre en œuvre pour faire face aux enjeux de la main d’œuvre. Plusieurs partenaires régionaux et nationaux sont venus présenter des pistes permettant un meilleur arrimage entre la main-d’œuvre disponible et les postes à pourvoir.

Il ressort, de ces travaux une forte ouverture des entrepreneurs en tourisme afin de collaborer entre eux pour faciliter l’arrimage de leurs besoins respectifs, d’améliorer leurs pratiques de rétention de la main-d’œuvre par le jumelage entre entreprises et de mutualiser des services en ressources humaines pour faciliter l’accueil et l’intégration de la main-d’œuvre éloignée du marché du travail.  

En 2019, Tourisme Lanaudière collaborera avec le Conseil québécois des ressources humaines en tourisme (CQRHT) ainsi qu’avec la Direction régionale de Services Québec de Lanaudière afin de mettre en œuvre les initiatives les plus porteuses identifiées par les entreprises lors de ce forum. D’autres partenaires et organismes seront également sollicités pour intervenir dans cette mise en œuvre.  

Le Forum sur la richesse humaine en tourisme a été rendu possible grâce à la collaboration et la participation du Conseil québécois des ressources humaines en tourisme, du ministère du Tourisme, de l’Alliance de l’industrie touristique du Québec, de la Direction régionale de Services Québec de Lanaudière et de Tourisme Lanaudière. Pour plus d’information concernant les suites de ce forum, nous vous invitons à communiquer avec Jean-Christophe Chavarria au (450) 834-2535.

Photo courtoisie

MRC Matawinie

C’est avec la plus grande rigueur que le conseil municipal a élaboré le budget de la municipalité pour 2019. C’est ainsi que les dépenses ne progressent que de 0,4 % pour passer de 5 765 155 $ en 2018 à 5 786 592 $ en 2019, soit environ deux fois moins que l’inflation prévue pour 2019.

La taxe foncière passera de 0,680 $ à 0,704 $ par 100 $ d’évaluation en 2019, soit une augmentation de moins deux sous et demie alors que les tarifications sont inchangées.

Pour une résidence unifamiliale dont la valeur moyenne s’établit à 175 000 $, ces ajustements représentent une hausse de 47,37 $ ou 2,9 % de la facture de taxes. Ces sommes sont requises pour rattraper le retard des dix (10) dernières années en matière d’entretien des chemins, des bâtiments et des équipements et pour faire face à l’augmentation des dépenses de la MRC Matawinie et de la Sûreté du Québec (SQ).

Cette augmentation est largement attribuable à la hausse des dépenses hors du contrôle des élus municipaux de Saint-Alphonse-Rodriguez, notamment une hausse anticipée de 13 % pour les quotes-parts de la MRC et de 9,9 % pour la facture de la (SQ). Ces deux postes de dépenses comptent à eux seuls pour 50 % de la hausse de la taxe foncière générale. La mairesse, Isabelle Perreault, s’est dite « très préoccupée par l’évolution récente et future des dépenses de la MRC et de la SQ, qui ne taxent pas directement les contribuables. Il est évident que mes collègues de la MRC et moi devrons nous pencher sur ce problème au cours de la prochaine année », a-t-elle indiqué.

Pour contrebalancer ces hausses de dépenses largement supérieures à l’inflation, la municipalité a, pour une deuxième année consécutive, réduit la masse salariale et réalisé des économies récurrentes en révisant ses façons de faire. Tourné vers l’avenir, le conseil municipal a néanmoins convenu d’implanter trois (3) fonds dédiés au développement et au soutien aux organismes du milieu :

- Développement économique et promotion; 
- Mise en valeur de la politique culturelle; 
- Soutien aux initiatives environnementales.

Ces fonds ont été pourvus par de l’argent neuf et un réaménagement de budgets existants pour de meilleurs résultats. Quant à l’offre en loisirs, elle demeure l’une des mieux adaptées aux besoins des clientèles.

En vertu de nouvelles dispositions légales, le conseil municipal dépose aujourd’hui l’avis de motion et le projet de règlement établissant les taxes et les tarifs pour 2019. Ce budget sera officiellement adopté à la séance du mois de janvier prochain.

 

Photo courtoisie

Hockey

Le troisième but du match de Louis-Philippe Dea, avec seulement 13 secondes à faire en temps réglementaire, a permis au Collège-Français d'arracher un gain de 5-4 sur les Prédateurs de Saint-Gabriel, le 16 décembre à l’aréna Familprix.

Les deux équipes ont marqué une fois en première, Wayne Létourneau a donné l'avance à Saint-Gabriel à 6:02, Louis-Philippe Dea a créé l'égalité à 17:08, en avantage numérique.

Longueuil s'est redonné une priorité d'un but grâce au deuxième du match de Dea à 2:19. Christophe Duplessis-Lebel a inscrit son premier pour les Preds à 7:00, durant une supériorité numérique. Mickael Létourneau, aussi avec son premier, a permis aux locaux de rentrer au vestiaire avec une avance de 3-2 après 40 minutes de jeu.

Le Collège-Français a dominé le dernier engagement avec trois buts contre un seul pour Saint-Gabriel, soit le 20e de Vincent Blanchette.

Les visiteurs ont dominé 30-28 au chapitre des lancers, Olivier Chalifour a subi sa neuvième défaite contre cinq victoires.

Victoire contre Saint-Jérôme

Deux jours plus tôt, la troupe de Sébastien Renaud a vaincu les Panthères de Saint-Jérôme, 3 à 1, le 14 décembre.

Les locaux ont connu tout un début de match en marquant deux fois dans les trois premières minutes de jeu.

Olivier Lemire a inscrit son premier pour les Prédateurs dès la 57e seconde. 90 secondes plus tard, Vincent Blanchette y allait de son 19e pour doubler l'avance à son équipe.

Zacharie Maheu a marqué le troisième filet de Saint-Gabriel à 8:01 du deuxième vingt. Justin Paré a évité le jeu blanc pour les Panthères grâce à son 12e à 13:31.

Olivier Chalifour a été solide devant le filets des gagnants en repoussant 34 des 35 rondelles dirigées vers lui. Les Prédateurs ont tiré 22 fois sur Guillaume Maguire (deux buts sur trois lancers) et Alexandre Taddeo.

« Je suis satisfait de notre week-end. On méritait un meilleur sort contre Longueuil car le but gagnant fût un drôle de filet », a commenté Sébastien Renaud.

Cette semaine

Avant la pause du temps des Fêtes, les Prédateurs auront toute une commande alors qu’ils disputeront trois matchs en autant de soirs.

Le 20 décembre, ils seront à Valleyfield pour y affronter les Braves. Les 21 (20h) et 22 (19h), Saint-Gabriel recevra Gatineau et Chambly.

Courtoisie

Hockey

Les Sportifs Pétroles Bélanger de Joliette étaient en action samedi le 15 décembre dernier alors qu’ils recevaient la visite du Formule Fitness de Bécancour au Centre Récréatif Marcel-Bonin.

Le match débute rondement pour les Sportifs Pétroles Bélanger qui prennent rapidement l’avance avec un but de Rock Régimbald à 4:47. Bécancour crée aussitôt l’égalité un peu plus de une minute plus tard alors que Raphaël Talbot inscrit son quatrième but de la saison. Nicolas Laroque-Marcoux redonne l’avance aux Sportifs Pétroles Bélanger à 12 :15 avec son sixième de la saison. Avant la fin de l’engagement, Félix Desjardins permet au Formule Fitness de retraiter au vestiaire avec une égalité de 2-2.

En deuxième, Joliette continue sur leur lancée alors que Jean-Philippe Caron redonne l’avance aux siens avec seulement 1:39 d’écoulées au cadran. Par la suite, David Fortier donne une priorité de deux buts aux locaux grâce à une magnifique pièce de jeu.  Quelques secondes plus tard, le toujours dangereux David Poulin creuse l’écart à trois buts avec son sixième but de la saison. Deux minutes plus tard à 12 :59, alors que les Sportifs Pétroles Bélanger évoluent à court d’un homme, Nicolas Carrier rétrécit l’écart à deux buts pour Bécancour.

En troisième, l’intensité a monté d’un cran si bien que le jeu est devenu beaucoup plus rude et les esprits se sont échauffés en milieu de période, ce qui a donné lieu à plusieurs punitions suite à une mêlée impliquant les dix joueurs et les deux gardiens sur la patinoire. Au cours de cette période dominée par les locaux, ceux-ci ont inscrit quatre buts dans les dix premières minutes pour ainsi prendre l’avantage de la rencontre.  Rock Régimbald a ainsi inscrit deux autres buts pour compléter son tour su chapeau.

Photo courtoisie

Après la rencontre, l’entraîneur-chef, André Lachance s’est montré satisfait du travail de ses joueurs.« Les gars ont fait de belles choses, ont bloqué beaucoup de lancers, des beaux collectifs, je suis très satisfait du travail accompli». Avant la rencontre, l’organisation a annoncé la nomination de Joël Roch à titre de capitaine de l’équipe.« Joël est une inspiration pour toute l’équipe, il donne tout match après match et les gars l’appuient à 100%. Il représente l’identité que l’on veut se donner» a commenté Lachance.

Quant au dossier des frères Éthier Jordan et Michaël, le directeur-gérant Gaby Roch a été catégorique.« Nous n’allons pas les échanger contre n’importe quels joueurs. Nous avons eu des discussions avec quelques équipes mais sans plus». La date limite pour les transactions est fixé au jeudi 20 décembre à midi. Il faut dire que les Sportifs ont un alignement de grande qualité, ce qui donne beaucoup de latitude au DG Gaby Roch.

Le week-end prochain les Sportifs disputeront un deuxième match de suite face au Formule Fitness mais cette foissur la route. Cette rencontre prévue samedi le 22 décembre sera la dernière avant la pause des fêtes.  La prochainte joute locale des Sportifs aura lieu samedi le 5 janvier 2019 alors que les puissants Loups de La Tuque seront les visiteurs au Centre Récréatif Marrcel-Bonin.

Joël Roch (photo courtoisie)

Photo courtoisie

Sports

Les athlètes du programme sport-études ski de fond du Club Défi TM Montagne Coupée ont entamés leur saison de courses, le 7 décembre dernier, avec la compétition première neige à Morin Heights. Marc-Olivier Lozier est reparti à la maison avec sa première médaille de l’année au cou.

C’est une compétition plutôt atypique qui donnait le coup d’envoi d’une saison bien remplie pour les fondeurs de l’école secondaire Thérèse-Martin. Courses en soirée, au pied des pentes de ski alpin, fort dénivelé et froid glacial. Les conditions particulières sont loin d’avoir ralenti les athlètes qui se sont lancés sur les pistes. Le vendredi, les athlètes de niveau juvénile et junior B ont performé dans le style classique tandis que le samedi c’était en style libre.

C’est dans cette dernière course, que Marc-Olivier Lozier (secondaire 5) s’est mérité la médaille d’argent alors qu’il a réalisé un temps de 19 minutes et 18 secondes pour une distance de 7.5 kilomètre. Le jeune homme qui fait partie de l’équipe de développement du Québec lance donc sa saison en grand et se veut très motivé pour la suite. Il sera à surveiller, tout comme l’ensemble de l’équipe, qui prendront part à différentes coupes Québec, compétitions régionales et provinciales ainsi qu’au Championnat canadien à l’hiver 2019.

Le Club Défi TM Montagne Coupée est présentement en période de recrutement. N’hésitez pas à vous rendre sur leur site internet  clubdefitmmontagnecoupee.com pour tous les détails.

Club Défi TM Montagne Coupée, compétition, Marc-Olivier Lozier, médaille
Photo courtoisie

Photo courtoisie

Sports

Près d’une quarantaine de passionnés de plein air de Lanaudière étaient conviés à Repentigny, le 29 novembre dernier, la troisième et dernière pour consultation plein air par zone d’expériences, organisée par Loisir et Sport Lanaudière.

Les participants, enthousiastes, ont échangés des tonnes d’idées pour développer le plein air dans la zone des Moulins et de la Grande-Côte. L’ambassadeur de la démarche de développement dans cette zone, Monsieur Normand Grenier, maire de Charlemagne, préfet suppléant de la MRC L'Assomption et président de la Table des préfets de Lanaudière, a pu compter sur l’appui et l’expertise de deux guides, soit Madame Nathalie Des Alliers - chef de division Sport et plein air - service des loisirs, de la culture et des relations à la communauté, Ville de Lavaltrie et Madame Isabelle Roy, directrice générale, Groupe Plein Air Terrebonne. « Afin d’assurer la réalisation de tous les projets qui ressortiront de cette journée, je vous invite à les soumettre aux différents fonds de développement régionaux existants, notamment celui de la Table des Préfets de Lanaudière », a souligné Monsieur Grenier.

Pour Alexandre Fréchette, agent de développement régional en plein air pour Loisir et Sport Lanaudière et son équipe de consultants, la journée a été des plus productive. « Cinq grands projets ont été priorisés par les participants : Plan de mobilité active, Développement de la rive-Route Bleue, Route Blanche, Grand projet éducatif et le corridor forestier du Grand Coteau », explique-t-il. « La qualité et la diversité des participants fut extraordinaire. Plus de la moitié des intervenants provenaient du monde municipal (Maires, conseillers, directions de loisirs, urbanistes, etc.) et même de d’autres régions administratives, comme Montréal et Laval! »

Les autres consultations ont porté sur la zone Les Montagnes et sur La Plaine et Le Piémont. Elles font toutes suite au premier Forum lanaudois en plein air qui s’est déroulé en mai dernier et qui a mobilisé plus de cents acteurs oeuvrant dans le domaine du plein air dans Lanaudière.

Organisée par Loisir et Sport Lanaudière en collaboration avec un comité-conseil régional d’acteurs multisectoriels influents en plein air, ces consultations ont été créées afin d’identifier des actions et projets concrets par zone d’expériences. Celles-ci s’arrimeront de manière à former un grand réseau régional en plein air fort distinctif et attractif autant pour les citoyens que pour les excursionnistes et touristes. 

Prochaine étape : la rédaction d’un plan de développement régional et des actions spécifiques par zones. Loisir et Sport Lanaudière et le comité-conseil en plein air de Lanaudière vous donne rendez-vous au printemps prochain pour débuter la réalisation des activités.

Information : http://www.loisir-lanaudiere.qc.ca/ateliers-de-concertation-par-zones-dexperiences/

Photo courtoisie

Sports

La saison des compétitions est commencée et déjà plusieurs de nos gymnastes ont pu se démarquer avec de belles réussites chez Gym Annalie. 

Tout d’abord, ce sont les gymnastes du secteur régional qui ont fait une belle première compétition dans ce nouveau programme avec plusieurs récompenses comme suit : Yannaève De Celles (R5) médaille d’argent au trampoline ainsi qu’une 4e place au tumbling, une 6e place aux barres, au sol et à la poutre et une 5e place au saut et au total, Anne-Frédérique Gadoury Lavallée (R4) médaille d’argent au saut ainsi qu’au trampoline et une 7e place aux barres et une 6e place au total, Aurélie Giguère (R4) médaille d’or aux barres, Annabelle Gaudet (R4) médaille d’or à la poutre et au sol ainsi qu’une médaille d’argent aux barres, une 4e place au saut et au tumbling, une 5e place au trampoline et une 4e place au total et pour Alexya Éthier (R4) une 7e place au saut. Félicitations mesdemoiselles, on commence l’année en force! 

Notre groupe provincial dans le nouveau programme Junior Olympique a également fait bonne figure lors d’une première invitation à Victoriaville le 3 et 4 novembre dernier avec les résultats suivants : Laurie Laliberté (JO7) médaille de bronze au sol, Florence Dubois (JO4) 6e place à la poutre et Marie-Ange Ménard (JO4) 7e place à la poutre. Soulignons également la belle participation de Jade Brousseau et Olivia Young en JO6. 

Finalement, nos petites gymnastes en Défi ont fait une magnifique compétition le 23 et 24 novembre dernier à Québec avec de très beaux résultats : Alyssia Tyan a réussi son Défi 1, Julianne Olivier a réussi son Défi 2 et Florence Dubois a réussi son Défi 3. Nous tenons à féliciter  Juliette Armstrong et Thalie Elemond pour leur belle participation en Défi 3. Notons que toutes les participantes ont reçu de très belles mentions d’honneur. Félicitations les filles! 

La session d’hiver débute dès le 7 janvier chez Gym Annalie, quelques places sont toujours disponibles! Pour plus d’informations, simplement nous contacter par téléphone au 450 559-7268 ou par courriel à Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. . Bonne saison hivernale à toutes et à tous! 

Au sujet de Gym Annalie 

Gym Annalie est synonyme de confiance, sécurité et économie. Les enfants y apprennent les bonnes techniques de gymnastique, et ce, tout en s'amusant. Notre belle équipe d'entraîneurs est qualifiée et a été choisie avec soin. De plus, notre gymnase offre des équipements de qualité et est le mieux équipé de la MRC de Joliette. Gym Annalie, c’est la référence en gymnastique à Joliette.

Photo courtoisie Michel Maranda

Hockey

Les Prédateurs de Saint-Gabriel ont connu week-end très difficile en subissant deux défaites sur la route, en moins de 48 heures.

Après s’être inclinée 6-3 à Terrebonne, le 7 décembre, la troupe de Sébastien Renaud a été humiliée 8 à 1 à Gatineau, contre les Flames, deux jours plus tard.

Saint-Gabriel n’a jamais été dans le coup, les locaux menaient 2-0 après 20 minutes de jeu et 5-0 après 33 minutes d’action.

Mathieu Jones a été la grande vedette des Flames avec quatre buts et deux passes alors que Domink Blain y allait d’un doublé avec quatre mentions d’aide.  Tobias Commanda-Odjick et Zacharie Cloutier ont réussi les autres filets.

Seul Félix Rocheleau (2) a répliqué pour les Prédateurs qui ont été limité à seulement 20 lancers dont un seul en troisième période.

Anthony Morin a été chassé du match à 5:17 de la troisième pour tentative de blesser. Il a aussi écopé d’une pénalité majeure. Il pourrait être suspendu trois rencontres à la suite de son geste.

Les gardiens Alex-William Maheux (cinq buts sur 18 tirs en 40 minutes de travail) et Olivier Chalifoux (trois filets sur 15 lancers) se sont partagé le travail devant le filet de Saint-Gabriel.

Défaite  à Terrebonne

Deux jours plus tôt, les Prédateurs avaient laissé filer une avance de 3-1, après 20 minutes de jeu, et se sont inclinés 6-3 contre les Cobras à Terrebonne.

Les locaux ont été les premiers à s’inscrire au pointage grâce à Samuel Beck, dès la 79e seconde, lors d’un avantage numérique.

Saint=Gabriel a cependant répliqué avec trois buts par l’entremise du deuxième de Samy Hudon-Rousseau (7:29), le 21e d’Anthony Morin (11:55) et le 18e de Philippe Arsenault (16:18).

Les Cobras sont revenus dans le match en marquant quatre fois au deuxième vingt, par le bais de Charles Farmer (2), Charles-Olivier Ouimet et le second de la partie de Beck. David Perreault a complété la marque pour les vainqueurs, tard en troisième période.

Les Prédateurs ont dominé 39-31 au chapitre des tirs au but, Olivier Chalifour a subi une huitième défaite en 12 décisions.

De retour à domicile

Après une séquence de six parties sur la route, les Prédateurs seront de retour devant leurs partisans, les 14 et 16 décembre, alors que Saint-Jérôme et Longueuil seront à l’aréna Familiprix.

 

Saint-Gabriel est maintenant au 10e rang du classement général avec une fiche de 12 victoires, 13 défaites et une en prolongation pour 25 points.

Photo courtoisie

Politique fédérale

« Au Bloc Québécois, notre session a été marquée par la réunification. Nous sommes de retour à dix et on n’est pas trop de dix pour défendre les intérêts du Québec. Parce qu’à quarante, du côté des libéraux, ils semblent incapables d’écouter leur monde.

Ils semblent incapables de se tenir debout pour le Québec », a déclaré M. Gabriel Ste-Marie.

Le député de Joliette a constaté dans son bilan de la session parlementaire que les libéraux fédéraux ignorent les Québécois. Le Bloc Québécois reproche au gouvernement Trudeau de ne pas avoir défendu les producteurs dans le dossier de la gestion de l’offre, puis de refuser de s’engager à les compenser pleinement pour leurs pertes. « Nous avons toutefois réussi un bon coup en obtenant une motion unanime de la Chambre pour exiger des indemnisations intégrales pour les pertes de nos producteurs dans les accords avec l’Amérique du Nord, l’Asie et l’Europe », a soulevé M. Gabriel Ste-Marie.

Le Bloc est seul à lutter contre les coupes dans l’indexation des transferts en santé, une décision qu’il juge dangereuse considérant le sous-financement du système public au Québec. En matière d’environnement, le Bloc soulève les contradictions des libéraux lorsqu’ils parlent de lutter contre les changements climatiques tout en achetant le pipeline Trans Mountain et en se proposant d’acheter des milliers de wagons-citernes pour l’Alberta. Le Bloc dénonce aussi l’absence d’investissement structurant pour assurer la survie à long terme du Chantier

Davie et demande une commission d’enquête indépendante sur la tragédie ferroviaire de Lac-Mégantic.

Le bilan des libéraux en matière d’immigration n’impressionne pas M. Ste-Marie. « Ils n’ont toujours pas dédommagé le Québec pour les coûts liés aux demandeurs d’asile et remettent en question les choix du Québec en immigration. Cette semaine, encore, ils ont pris des engagements sur la scène internationale en ce qui concerne les politiques migratoires sans consulter le Québec », a-t-il déploré.

Au terme de la session, M. Ste-Marie a constaté que lorsqu’il s’agit d’enjeux touchant le Québec, le Bloc est seul sur la glace au Parlement fédéral. « Nous sommes les seuls à penser que le Québec devrait pouvoir choisir son mode d’intégration des nouveaux arrivants. Nous sommes seuls à penser que nos lois sur l’environnement devraient s’appliquer à tout le monde, même au fédéral. Nous sommes les seuls à porter toutes les résolutions de l’Assemblée nationale. Et à l’élection de 2019, nous serons encore les seuls à défendre le Québec d’abord et sans compromis ainsi qu’à promouvoir l’indépendance du Québec », a conclu M. Ste-Marie.

Le député fédéral de ka circonscription de Joliette Gabriel Sainte-Marie, tient à vous informer du début imminent de la période de dépôt des demandes pour le programme d’Emplois d’été Canada 2018 (EÉC).

Comme vous le savez peut-être, EÉC accorde une aide financière à des organismes sans but lucratif, à des employeurs du secteur public ainsi qu’à des petites entreprises comptant 50 employés ou moins afin qu’ils puissent créer des emplois d’été pour les de 15 à 30 ans dans leurs collectivités.

À compter du 17 décembre 2018, les formulaires de demande du programme Emplois d’été Canada seront disponibles au : servicecanada.gc.ca/eec. La date limite pour présenter une demande est le 25 janvier 2019.

Un Guide du demandeur d’Emplois d’été Canada 2019 sera disponible en ligne au début de la période de présentation des demandes. Il présente des instructions sur la préparation d’une demande, ainsi que les critères d’admissibilité et d’évaluation. Mon bureau est aussi à votre service pour vous accompagner dans vos démarches si nécessaire. Les employeurs peuvent obtenir de l’information de Service Canada en contactant le 1-800-935-5555.

Les critères d’EÉC ont quelque peu changé pour cette année :

Il n’est plus nécessaire que la personne employée soit un étudiant, mais il doit toujours être âgé de 15 à 30 ans.

Également, les libellés ont été modifiés. Le programme souhaite :

Fournir aux jeunes des expériences de travail de qualité.

Répondre aux priorités nationales et locales afin d’améliorer l’accès au marché du travail des jeunes, y compris ceux qui doivent composer avec des obstacles particuliers.

Offrir des occasions aux jeunes de développer et d’améliorer leurs compétences.

 

Chaque député reçoit la liste de projets recommandés pour leur circonscription et on lui offre l'occasion de valider la liste et proposer des changements en fonction des besoins qu’il constate dans le milieu. C’est pourquoi je vous suggère fortement de faire parvenir une copie de votre demande d’Emplois d’été Canada à mon bureau (Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.) afin que mes adjoints et moi soyons au courant de vos besoins particuliers pour pouvoir faire les recommandations nécessaires.

Les échéanciers pour les différentes étapes sont les suivantes :

 

17 décembre 2018 au 25 janvier 2019

Période de présentation des demandes

janvier – février 2019

Évaluation des demandes par Service Canada

mars à avril 2019

Validation des listes par les députés

avril 2019

Début des avis aux demandeurs et recrutement

Le 23 avril 2019

Date de début la plus hâtive pour les étudiants

 

Pour toutes questions ou préoccupations, veuillez communiquez avec le bureau du député au 450 752-1940 ou sans frais au 1 800 265-1940 ou via le Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Photo courtoisie

Politique fédérale

Le député de Joliette, à la Chambre des Communes, Gabriel Ste-Marie a réagi à la visite du député conservateur de Beauport-Limoilou, Alupa Clarke, le 7 décembre dernier, dans le comté.

« Depuis mon élection, ma priorité première a toujours été de travailler très fort pour mes électeurs et je n’ai jamais dérogé à ça », a déclaré en entrevue, le 10 décembre, M. Ste-Marie au Lanauweb.

Il ajoute que depuis son élection du 19 octobre 2015, plus de 700 cas ont été réglés. « J’ai aussi fait adopter différentes motions à la Chambre des Communes comme celle pour  la défense des agriculteurs dans le cadre de la renégociation de l’ALÉNA », a-t-il ajouté. Cette motion s’engage à compenser financièrement les producteurs d’œufs, de volaille et de lait, pour toutes les pertes subis dans les trois accords commerciaux,

Il mentionne que le Parti Conservateur et le Parti Conservateur, afin de se faire élire, font tout afin de satisfaire la population du grand Toronto « là où il y a beaucoup de sièges à l’enjeu ».

Il réitère que le Bloc Québécois est un parti bien placé afin de bien faire entendre les demandes du Québec envers Ottawa.

« À chaque semaine, les Conservateurs demandent quand le projet de Pipeline Énergie Est sera relancé. Les gens du Québec sont contre en raison des risques environnementaux. La sensibilité des Conservateurs envers le Québec est inexistante », a-t-il conclu.

Photo Guy Latour

Politique fédérale

Dans le cadre de la tournée canadienne du Parti Conservateur du Canada, le député de Beauport-Limoilou, Alupa Clarke, était de passage dans le comté de Joliette, le 7 décembre.

Ce dernier a rencontré plusieurs acteurs du milieu économique du comté en plus de rencontrer les membres de l’Association conservatrice de Joliette.

« Comme opposition officielle, il y a une dizaine de députés qui visitent des comté de partout au Canada à chaque semaine. L’objectif est de prendre le pouls des citoyens et de connaître les enjeux de chaque comté », a déclaré en entrevue au Lanauweb, M. Clarke.

Celui-ci a déjà ciblé deux enjeux importants soit la connexivité  est-ouest et le développement économique. « Il faut améliorer les infrastructures comme les routes 158, 343, et 131. Ça n’a pas de sens qu’il n’y ait que deux voies sur la 158. De plus, l’instabilité politique au Bloc Québécois, au cours des deux dernières années, a fait en sorte que le député Gabriel Ste-Marie n’a pas été capable de bien faire son travail pour le développement économique de Joliette », a souligné le député de Beauport-Limoilou.

Il a aussi rappelé que le Bloc ne croyait pas au fonctionnement du fédéralisme canadien.  « Comme c’est un parti qui n’aspire pas au pouvoir, ça sera difficile de travailler sur des programmes de financement pour les entreprises », a-t-il ajouté.

Pour ce qui est du gouvernement libéral, Alupa Clarke demande aux électeurs de Joliette de bien réfléchir avant de voter  pour ce parti aux élections de 2019. « Depuis qu’il est au pouvoir, le gouvernement Trudeau a brisé trois promesses majeures soit des énormes dépassements dans les déficits, il n’a presque pas injecté d’argent dans les infrastructures et il n’y a pas d’échéancier pour l’équilibre budgétaire », a-t-il précisé.

Pour Alupa Clarke, le Parti Conservateur du Canada est un parti à l’écoute de ses électeurs, qui prône un renforcement de la nation québécoise. « On représente une belle option pour le comté de Joliette. On a adopté presqu’à l’unanimité une résolution, lors de notre congrès national, pour un rapport d’impôt unique. Nous souhaitons aussi donné plus de pouvoirs aux provinces en matière d’immigration », a-t-il conclu.

Photo d'archives

Politique fédérale

Le député de Joliette, à la Chambre de Communes, Gabriel Ste-Marie, s’est dit déçu de la mise à jour économique du gouvernement Trudeau du 21 novembre dernier.

« Cette mise à jour économique ne répond pas aux besoins des Québécois et des Québécoises. En santé, le fédéral devrait payer la moitié de notre budget en santé. Or, cette proportion n’est que de 22% et elle baisse constamment », a déploré le député en entrevue au Lanauweb, le 2 décembre dernier.

Gabriel Ste-Marie ajoute que le gouvernement Trudeau continue de s’endetter sans être à l’écoute des véritables besoins du Québec.

« Dans le mini-budget, il y a de l'aide pour les entreprises privées qui produisent de l'énergie, mais Hydro-Québec en est exclu. Donc, on a des entreprises polluantes qui se font soutenir pour un peu moins polluer (genre passer du mazout au gaz naturel) mais notre champion mondial en énergie renouvelable, ne reçoit pas un seul sou, et le Québec s'en trouve de facto exclu », a souligné M. Ste-Marie.

Pour ce qui est de l’aide aux médias, celle-ci ne sera annoncée que lors du dépôt du budget en mars 2019, « Il faut que les médias locaux reçoivent aussi une aide financière, pas juste les OBNL comme la Presse. Il faut enlever l’avantage fiscal que possèdent Google et Facebook qui ne paient aucun impôt au Canada. Les médias locaux, c’est très important pour notre démocratie », a-t-il conclu.

Il appuie Yves-François Blanchet

Par ailleurs, Gabriel Ste-Marie a confirmé qu’il appuie la candidature d’Yves-François Blanchet dans la course au prochain chef du Bloc Québécois.

« C’est le meilleur candidat possible pour relancer le Bloc. Il est rigoureux, communicateur et il travaille en équipe. Il a déjà les réflexes de la politique fédérale », a souligné M. Ste-Marie.

Pour ce qui est de la prochaine course, c’est aux militants à décider si le prochain sera élu par acclamation ou non. « Puisque nous sommes à un an des élections, je crois que plus vite un chef sera élu, plus vite il pourra se mettre au travail afin de bien se faire connaître. Mais il ne faut pas prendre des raccourcis à tout prix », a-t-il mentionné.

Selon Gabriel Ste-Marie, le Bloc Québécois peut espérer faire élire une trentaine de députés lors de l’élection générale de l’automne 2019. « Le gouvernement Trudeau déçoit, les députés du NPD ne sont pas au même diapason que leur chef alors que le PC ne parle que de pipelines et du projet d’Énergie Est. Notre parti offre une alternative intéressante », a-t-il conclu.

M. Ste-Marie fait partie des cinq députés du Bloc ayant confirmé leur appui à M. Blanchet.

Photo Guy Latour

Politique provinciale

Le nouveau ministre de l’Économie et de l’Innovation, aussi ministre responsable de la région de Lanaudière, Pierre Fitzgibbon, était de passage à Joliette, le 3 décembre.

Celui-ci a rencontré plusieurs maires ainsi que le préfet de la MRC de Joliette. Il a aussi pris part au dîner mensuel de la Chambre de Commerce du Grand Joliette. En après-midi, il devait rencontrer plusieurs acteurs économiques de la région.

« Lanaudière comprend huit circonscriptions et demie, incluant Bertrand. Je souhaite connaître les enjeux spécifiques à chaque circonscription et créer un vase communicant pour l’ensemble de la région », a-t-il déclaré en entrevue au Lanauweb.

Pour Joliette, le nouveau ministre qui a été élu député de Terrebonne à l’élection générale du 1er octobre dernier,  a ciblé trois enjeux majeurs.

« Il y a tout d’abord la main d’œuvre, il faut faire l’inéquation entre l’économie et la main-d’œuvre. Il y a beaucoup d’emplois non-comblés et le recrutement est difficile. Il y a aussi les schémas d’aménagement, surtout dans les petites municipalités. Nous devons leur donner une réponse claire sur nos intentions. Enfin, il y a les écoles (pré-maternelle et primaire) », a-t-il ajouté.

Pour Pierre Fitzgibbon, l’économie régionale se porte bien tout comme l’emploi.

Météo

Berthierville Canada Cloudy, 0 °C
Current Conditions
Sunrise: 7:30 am   |   Sunset: 4:8 pm
85%     8.0 km/h     33.356 atm
Forecast
LUN Low: -5 °C High: 1 °C
MAR Low: -13 °C High: -5 °C
MER Low: -15 °C High: -2 °C
JEU Low: -12 °C High: -1 °C
VEN Low: -5 °C High: 4 °C
SAM Low: -6 °C High: 6 °C
DIM Low: -11 °C High: -6 °C
LUN Low: -16 °C High: -9 °C
MAR Low: -19 °C High: -10 °C
MER Low: -17 °C High: -8 °C
Assemblée Qc
Advertisement

Top Stories

Grid List

Photo courtoisie Richard Prud'homme

Accidents

Un piéton sexagénaire a perdu la vie alors qu’il a été happé mortellement par un véhicule, en fin de soirée, le 15 décembre, à Rawdon.

L’accident est survenu vers 22h30 sur le chemin Kildare. « La victime était au milieu de la chaussée, dans une courbe très peu éclairée, lorsque le véhicule l’a percuté », a expliqué la sergente Audrée-Anne Bilodeau, porte-parole de la Sûreté du Québec.

La victime, un homme dans le début de la soixantaine, de Rawdon, a été transportée au Centre Hospitalier de Lanaudière où son décès a été constaté.

La conductrice impliquée n’a pas été blessée. Selon la SQ. celle-ci n’a commis aucune infraction criminelle ni au Code de la Sécurité Routière.

Le Chemin Kildare a été fermé durant quelques heures le temps de procéder à l’enquête policière.

Photo courtoisie

Société

Durant tout le mois de septembre 2018, RONA l’entrepôt de Joliette a fait une levée de fonds au profit du Centre d’action bénévole Émilie-Gamelin.

En effet, des boîtes ont été mises aux caisses du magasin afin que sa clientèle puisse y déposer des dons.

De plus, un week-end hot dog a été mis sur pied dans le stationnement, toujours afin d’amasser des fonds pour aider l’organisme à poursuivre sa mission, soit de favoriser le maintien à domicile des aînés de la grande région de Joliette, ainsi que de venir en aide aux plus démunis.

Enfin, RONA l’entrepôt de Joliette a gracieusement déployé une équipe parmi ses employés qui ont bénévolement participé à refaire la peinture des 2 cuisines et des 2 salles du Centre Émilie-Gamelin.

Tous leurs efforts ont permis d’amasser la somme de 4 950 $.

Le conseil d’administration ainsi que la direction tiennent à remercier chaudement cette entreprise de chez-nous pour sa générosité et son soutien, ainsi que les bénévoles leur participation.

Photo courtoisie

Jeunesse

Dans le cadre de leur cours Engagement collège-communauté, les étudiants en Sciences humaines du profil Innovation sociale ont présenté, le lundi 10 décembre, les résultats de leur projet collège-communauté, à l’Espace 412.

Cette année, 6 projets ont été réalisés auprès de 5 organismes de Lanaudière. La Maison des aînés de Lavaltrie a eu la chance d’avoir 2 projets, soit l’élaboration d’un cahier de charges pour l’organisation d’activités de financement et la création d’un « garde-manger » de collations à vendre. La Maison des jeunes de Joliette La Piaule a quant à elle bénéficié de la création d’un nouveau logo, tout comme l’Association des personnes handicapées de Berthier, qui avait en plus besoin d’un slogan, d’une affiche et d’un dépliant pour la vente de leurs produits. La mise en place de guides pour les réseaux sociaux Instagram et Snapchat a été le fruit du projet réalisé pour la Maison des jeunes de Lavaltrie, et le CRÉDIL a opté pour une activité de réalité virtuelle pour obtenir plus de visibilité auprès des jeunes de la région.

Les projets ECCOM ont pour objectif de permettre aux étudiants de vivre la réalité du travail d’équipe dans le cadre du milieu sociocommunautaire et d’offrir une activité d’apprentissage terrain favorisant l’engagement étudiant, ainsi que l’acquisition de compétences utiles au monde professionnel. Au début de la session, les étudiants doivent choisir un projet parmi ceux reçus des organismes, consistant à répondre à un besoin émanant du milieu.

À partir de l’hiver 2019, des projets de type ECCOM seront aussi réalisés dans le cadre d’un cours du programme Arts, lettres et communication, profil Communication Web. Les organismes auront ainsi davantage d’opportunités de travailler en collaboration avec des étudiants du Cégep régional de Lanaudière à L’Assomption.

Merci aux étudiants, qui se sont investis en tant qu’apprenants et partenaires, ainsi qu’aux organismes et aux mentors, qui les ont accompagnés tout au cours de leurs projets.

Évènements à venir

 Sample Banner Home 3 Libre lanauweb
Advertisement