MEILLEURS HISTOIRES

Grid List

Photo courtoisie

MRC Matawinie

C’est avec une immense fierté que le Conseil des arts, de la culture et du patrimoine de Saint-Alphonse (CACP), en collaboration avec le regroupement Les Femmes en Art, annonce le retour de son tant attendu événement annuel mettant en vedette des produits et artisans locaux : la Féerie de Noël 

Présentée au Centre communautaire rodriguais le 1er et 2 décembre prochain, l’édition 2018 de ce salon de Noël rassemblera 13 exposants dans l’ambiance joviale du temps des Fêtes. Tricot, fourrure, mycologie, bijoux, sculpture, peinture, herboristerie et œufs décoratifs… les visiteurs pourront se procurer des produits de qualité fabriqués par des artistes et artisans locaux. Une occasion idéale pour dénicher quelques cadeaux à offrir pour Noël. 

Tout au long de l’événement, un chef cuisinier proposera sur place un menu festif à prix très abordable. Bienvenue à tous! L’entrée est gratuite.  

Salon La Féerie de Noël, en bref… 

Le samedi 1er décembre, de 11 h à 17 h et le dimanche 2 décembre 2018, de 10 h à 17 h au Centre communautaire rodriguais (100, rue de la Plage, à Saint-Alphonse-Rodriguez). Gratuit.

Photo courtoisie

Mrc Joliette

En contexte de grève, la Guignolée des postiers sera reprise par l’équipe de La Soupière.

Nous souhaitons aviser la population que la traditionnelle guignolée, activité essentielle pour le bon fonctionnement de l’organisme, aura lieu le Samedi, le 1’ décembre 2018,
à partir de 9h00 le matin, les bénévoles vont ramasser,  à votre porte, des denrées
non périssables pour aider les gens de notre communauté qui en ont le plus de besoin.

Ces denrées seront remises à La Soupière  Joliette-Lanaudière.

Les personnes intéressées à donner. S.V.P. téléphonez au 450-755-6616,
du lundi 19 novembre entre 9h00 et 16h00 pour vous inscrire. Vous pouvez aussi téléphoner, la journée même, soit le samedi  1’décembre entre  8h30 et  11h00.
Un bénévole passera chez vous !

Merci de nous aider à combler le vide !

Photo courtoisie

Mrc Joliette

Une centaine de personnes ont répondu à l’appel de la Ville de Joliette et assisté à l’assemblée d’information tenue au Château Joliette le 7 novembre concernant le projet de réaménagement de la rue Saint-Pierre Sud.

À compter de l’été 2019, la Ville de Joliette entreprendra effectivement d’importants travaux d’infrastructures et de réaménagement de l’artère, en commençant par le tronçon situé entre les rues Lépine et Saint-Antoine (y compris le réalignement de l’intersection). La seconde phase est prévue pour 2021 entre les rues Saint-Antoine et le boulevard Manseau. La dernière phase permettra quant à elle de finaliser la réfection de la rue Saint-Pierre entre le boulevard Manseau et la rue Richard, en 2022. L’échéancier des phases 2 et 3 est sujet à changement, au gré des urgences et des priorités qui exigeraient une réévaluation budgétaire par le conseil.

La première phase de ces travaux réalisée l’an prochain est évaluée à 5,9 millions de dollars financés à même un règlement d’emprunt adopté en avril dernier. Des réponses relatives aux demandes de subventions adressées par la Ville au gouvernement du Québec sont attendues et pourraient également alléger les dépenses associées.

Par ailleurs, puisque la planification budgétaire de la Ville de Joliette fait état d’une évaluation globale de ses projets à long terme, précisons qu’aucun impact direct n’est à prévoir sur le compte de taxes des propriétaires situés en bordure des travaux ni des citoyens en général. 

Pourquoi procéder à la réfection de ces infrastructures?

Ces travaux consisteront essentiellement au remplacement des réseaux d’aqueduc et d’égouts combinés désuets par de nouvelles conduites séparées d’aqueduc, d’égout pluvial et d’égout sanitaire. Le réseau souterrain de Saint-Pierre représentant une « colonne principale », il importe de débuter par cette section pour ensuite optimiser les réseaux perpendiculaires.

Ces travaux permettront aussi d’améliorer la fluidité de la circulation et de réaligner à 70 degrés l’intersection formée des rues Saint-Pierre, Monseigneur-Forbes et Lépine. L’ajout de feux de circulation à ce coin de rue viendra sécuriser  la circulation automobile et les traverses pour les piétons et les cyclistes.

Le projet prévoit l’interdiction de stationnement sur rue et la plantation d’un nombre important de nouvelles essences d’arbres variés et adaptés à l’élagage.

Un choix quant à l’aménagement des voies

Avec ces travaux, la Ville de Joliette souhaite aussi assurer une cohabitation harmonieuse répondant aux besoins actuels et futurs des automobilistes, cyclistes et piétons qui empruntent cette artère d’entrée stratégique.

Pour des raisons de sécurité, les citoyens ont majoritairement plaidé en faveur de l’aménagement d’une piste cyclable unidirectionnelle, soit une voie cyclable de chaque côté de la rue, dans le sens de la circulation.

Mais les considérations sont nombreuses. Au lendemain de cette assemblée, les représentants municipaux présents se chargent de déposer un rapport au conseil pour le choix final de l’aménagement, l’élaboration des plans et l’appel d’offres. Les travaux devraient débuter en mai 2019. Un échéancier sera communiqué à la population au cours de l’hiver.

retour, séance d'information,  réaménagement, rue St-Pierre Sud
Photo courtoisie

 

Photo courtoisie

Actualité

Après un lock-out qui aura duré sept jours qui aura paralysé le transport scolaire dans le secteur de Brandon, la Commission Scolaire des Samares (CSS) a décidé de résilier son contrat avec Brandon Transport.

En effet, la  CSS a confirmé, par voie de communiqué, en milieu d’après-midi le 14 novembre, que les 300 élèves de Saint-Barthélemy, Saint-Didace et Saint-Gabriel pourront reprendre l’autobus scolaire dès le 19 novembre prochain.

« Nous n’avons pas été capable de nous entendre avec le syndicat pour la reprise du service.  En conciliation, le dossier n’a pas progressé et il n’y avait pas de possibilité de règlement du conflit à court terme », a déclaré en entrevue téléphonique, au Lanauweb, Guy Sirois, porte-parole du Groupe Gaudreault.

M. Sirois a ajouté que les deux parties demeuraient sur leurs positions. « Pour nous, il n’était pas question de garder ces contrats aux conditions actuelles et selon les demandes syndicales », a-t-il poursuivi.

« Nous avons remédié à la situation rapidement et les élèves ainsi que les parents touchés par cette interruption de service n’auront plus à se soucier du transport scolaire à compter de lundi. Je les remercie pour leur patience et leur précieuse collaboration », a pour sa part souligné le président de la Commission scolaire, Michel Forget.

Au moment d’écrire ces lignes, le syndicat, représenté par L’Union des Employés de Service du local 800 n’a pas été en mesure de commenter les derniers développements dans ce dossier.

Rappelons que le 3 novembre dernier, un lock-out a été décrété par Brandon Transport, une filiale du Groupe Gaudreault. Le principal point en litige à la table de négociation était le rattrapage salarial avec les autres travailleurs/travailleuses des différentes filiales du Groupe Gaudreault.

Les autobus qui étaient touchés par ce lockout étaient la 142, 144, 618, 620, 622, 624 et 903.

 

Photo courtoisie

MRC Autray

Depuis le début du mois de novembre, un partenariat avec la Société d’habitation du Québec (SHQ) permet à la Municipalité régionale de comté (MRC) de D’Autray d’offrir le programme Petits établissements accessibles (PÉA). 

Son objectif vise l’amélioration des accès aux petits centres d’affaires, commerciaux et communautaires, n’étant pas soumis à une obligation légale en matière d’accessibilité aux personnes handicapées ou à mobilité réduite. 

Les propriétaires et les locataires de petits établissements, qu’ils ou qu’elles soient personnes physiques ou morales, pourront déposer une demande de participation au programme en vue de faire effectuer des travaux à leur établissement et de satisfaire aux exigences d’accessibilité du Code de la construction. 

Établissements admissibles : 

commercial (boutique, magasin, dont la superficie totale de plancher est d’au plus 300 m2; 

d’affaires (service offert sur place à la population, par exemple :

bureau de médecin, cabinet dentaire ou comptable, salon de coiffure ou d’esthétique et situé dans un bâtiment d’au plus 2 étages); de réunion (dans lequel des personnes se rassemblent pour consommer des aliments ou des boissons ou pour se livrer à des activités communautaires, par exemple : sous-sol d’église, salle communautaire, restaurant, etc.). 

Exemples de travaux pour être effectués (non limitatifs) : accès à l’établissement :

ajout d’un débarcadère, installation d’une rampe d’accès, etc. 

Parcours sans obstacles à l’intérieur :

installation d’ouvre-portes électriques, élargissement de portes, etc. 

Utilisation de la salle de toilette destinée à la clientèle :

aménagement d’une aire de manœuvre adéquate, installation d’aides techniques, etc. 

L’information complète relative au PÉA peut être consultée sur le site Internet de la MRC au www.mrcautray.qc.ca en cliquant sur l’onglet Programmes. 

Un propriétaire ou locataire dont l’établissement répond aux exigences et souhaitant formuler une demande de soutien doit communiquer avec la MRC de D’Autray en composant le 450 836-7007 poste 2501.

Du 15 novembre au 15 avril inclusivement, rappelons qu'il est strictement interdit de stationner la nuit, de minuit à 7 h, dans les rues de Joliette - à l'exception de certaines rues du centre-ville*, lorsque la météo le permet.

Partout sur le territoire, tout véhicule sera remorqué aux frais de son propriétaire s'il est stationné en bordure de rue malgré une interdiction. Dès le 15 novembre, il faut appeler tous les jours après 17 h au 450 960-INFO (450 960-4636), pour savoir si le stationnement est interdit ou s'il est permis dans ce périmètre uniquement.

*Quadrilatère concerné élargi 
Sauf là où il est déjà interdit et conformément à la signalisation en place
, le stationnement en bordure de rue la nuit peut être autorisé à l'intérieur du quadrilatère formé des rues De Lanaudière, Sainte-Angélique, Saint-Louis, Saint-Charles-Borromée Sud et du Père-Wilfrid-Corbeil, lorsque la météo le permet.

stationnement, hiver, Joliette
Photo courtoisie

Photo Guy Latour

Hockey

Les Prédateurs de Saint-Gabriel ont bien combattu durant ses matchs du week-end mais ont finalement subi deux défaites difficile à avaler.

Tout d’abord, le 2 novembre, un but de Karl-Etienne St-Fleur, à la 58e seconde de la période de prolongation, a permis aux Rangers de Montréal-Est de vaincre les Prédateurs, 5-4, devant 346 spectateurs à l’aréna Familprix.

Ce sont les locaux qui ont ouvert la marque grâce au premier de la saison d’Alexy Robert à 2:32 de la première. Mais les Rangers ont créé l’égalité avant la fin de la période par l’entremise d’Alexis Gaboury-Potvin à 16:31,

Le même scénario s’est répété au deuxième vingt alors qu’Anthony Morin a donné l’avance aux locaux avec son 16e dès la 20e seconde. Montréal-Est a ramené les deux équipes à la case départ lorsque Brandon Picard a marqué à 17:49.

La troisième a donné lieu à du jeu excitant alors que deux ont été inscrits de chaque côté. Gaboury-Potvin a permis aux visiteurs de prendre l’avance pour la première fois du match à 7:10. Anthony Morin enfilait son deuxième de la soirée, son 17e de la saison, pour créer l’égalité 3-3. Alec Malo a marqué le quatrième des Rangers à 17:20, mais Noah Corson forçait la prolongation en déjouant William Lavallière un peu plus d’une minute plus tard.

En surtemps, St-Fleur a donné la victoire à Montréal-Est a intercepté une passe de Corson pour s’échapper seul devant Justin Choinière et il n’a pas raté sa chance. Choinière a subi sa quatrième défaite en six parties, il n’a fait face qu’à 16 tirs, les Prédateurs en ont obtenu 28.

défaites, Prédateurs, Saint-Gabriel, Noah Corson
Photo Guy Latour

« C’est certain que c’est une défaite qui fait mal surtout que les joueurs sont sortis forts après la mauvaise performance à Chambly, le 28 octobre dernier. On a aussi manqué plusieurs chances », a analysé l’entraîneur Sébastien Renaud, après la rencontre.

Princeville l’emporte in-extremis

Le 4 novembre, Saint-Gabriel s’amenait à Princeville pour y affronter le Titan qui trône au deuxième rang du classement général de la Ligue Junior AAA du Québec.

Les visiteurs ont rapidement ouvert le pointage grâce au huitième de Noah Corson à  1:18. Mais Princeville a aussitôt répliqué, 70 secondes plus tard, grâce à Alex Plamondon.  Zachary Maheu a cependant permis aux Prédateurs de rentrer au vestiaire avec une avance de 2-1 avec son cinquième à 15:35

Vincent Blanchette a donné une priorité de deux buts à Saint-Gabriel, grâce à son 15e à 3:53, durant un avantage numérique. Guillaume St-pierre a rétréci l’écart à un but à 17:54. Mais Maheu y est allé de son deuxième de la rencontre. C’était 4-2 pour Saint-Gabriel après 40 minutes de jeu.

Les locaux ont dominé le dernier tiers-temps avec trois buts.  Plamondon a notamment touché la cible à deux reprises, dont le but victorieux marqué avec 41 secondes à faire en temps règlementaire.

Les Prédateurs ont bombardé le gardien Mathieu Bellemare à 55 reprises, Justin Choinière a fait face à 36 lancers.

défaites, Prédateurs, Saint-Gabriel, Noah Corson
Photo Guy Latour

Smith s’en va, Hudon-Rousseau arrive

Le directeur-gérant des Prédateurs, Rémy Harrisson, a encore bougé au cours des derniers jours en envoyant le défenseur William Smith aux Rangers de Montéal-Est contre l’attaquant Samy-Hudon Rousseau.

Ce dernier, âgé de 19 ans, a inscrit 14 buts et 12 passes en 47 parties, l’an dernier à Montréal-Est. « C’est un joueur d’énergie qui est capable de faire les petits détails qui peuvent faire la différence », a commenté Harrisson.

Cette semaine, les Prédateurs disputeront deux rencontres cette semaine. La troupe de Sébastien Renaud recevra le Lac St-Louis, le 9 novembre, avant de se diriger vers Montmagny, deux jours plus tard, afin d’affronter la nouvelle formation de l’Everest de la Côte-du-Sud.

Photo courtoisie

Hockey

Les Prédateurs de Saint-Gabriel ont remporté une troisième victoire consécutive, le 14 novembre, grâce à un gain de 4-1 contre l’Artic à Montréal-Nord.

Il a fallu attendre à mi-chemin dans le match pour voir les joueurs de Sébastien Renaud ouvrir la marque par l’entremise du 16e de Vincent Blanchette à 13:11 de la deuxième.  Un peu plus de deux minutes plus tard, Philippe Arsenault doublait l’avance de son équipe avec son 16e à 15:17 durant un avantage numérique. Nicolas Ranno a cependant réduit l’écart à un but avec 55 secondes à faire dans l’engagement.

En troisième. Vincent Blanchette inscrivait son deuxième du match à 9:22. Alors que l’Artic avait retiré son gardien, Anthony Morin marquait son 19e à 19:10, en infériorité numérique.

Devant le filet des Prédateurs, Kristopher Verreault a remporté une troisième victoire en quatre décisions en étant mis à l’épreuve qu’à 14 reprises. Saint-Gabriel a tiré 52 fois sur Cédric Larivière.

Morin a connu une bonne soirée avec trois points, alors que Blanchette et Arsenault en récoltaient deux chacun.

Avec ce triomphe, les Prédateurs sont maintenant au septième rang du classement général avec 23 points en 22 rencontres.

La troupe de Sébastien Renaud profitera d’une semaine de repos et jouera son prochain match que le 23 novembre à Terrebonne contre les Cobras.

Photo courtoisie

Sports

Le 4 octobre dernier, l’équipe juvénile de cross-country de l’Académie Antoine-Manseau a terminé en première place au 6 km se déroulant au domaine Bernard à Mont-Tremblant.

« Ce fut l’aboutissement d’une journée forte en rebondissements, car les résultats ont été très serrés », précise l’entraîneur Mathieu Rivest.

Effectivement, l’équipe de l’Académie a terminé deux points devant ses plus proches poursuivants.

L’Académie tient aussi à féliciter l’équipe féminine juvénile qui a terminé en troisième place, à 10 points de la première position, manquant ainsi de peu l'obtention de toutes les bannières juvéniles.

Félicitations aux élèves

Photo courtoisie

Hockey

Un ancien porte-couleur du défunt National de Joliette, durant une demi-saison, il y  a plus de 25 ans, a été intronisé au temple de la renommée du hockey, le 12 novembre.

La cérémonie s’est déroulée à Toronto. Les autres intronisés sont le gardien Martin Brodeur, le commissaire actuel de la LNH Gary Bettman, le pionnier Willie O'Ree, la vedette canadienne Jayna Hefford et l'ancienne gloire russe Alexander Yakushev.

Le commissaire de la Ligue Junior AAA du Québec, Jacques Laporte, celui qui a été l’architecte du National lors de sa fondation en 1991, a eu la chance d’assister à cet évènement

« C’est une soirée que je ne suis pas prêt d’oublier. C’était spectaculaire. Il y avait plusieurs légendes sur place comme Wayne Gretzky, Serge Savard, Grant Fuhr, Dominik Hasek, et Adam Oates. C’était émouvant de voir Martin St-Louis être honoré parmi les plus grands du hockey», a mentionné M. Laporte en entrevue téléphonique au Lanauweb quelques heures après la cérémonie.

Un ancien porte-couleur du National de Joliette, durant une demi-saison, il y  a plus de 25 ans, a été intronisé au temple de la renommée du hockey, le 12 novembre.
Photo courtoisie. Jacques Laporte en compagnie de Serge Savard lors de la soirée d'intronisation de Martin St-Louis, le 12 novembre, à Toronto.

Celui-ci s’est remémoré des circonstances qui avaient permis à St-Louis ainsi qu’à son ami Éric Perrin de porter les couleurs du National en 1992-1993.

« J’avais rencontré les parents de Martin et d’Éric durant l’été pour sonder l’intérêt de leurs fils de venir jouer à Joliette. À l’époque, ils s’étaient déjà engagé pour la saison avec Hawksbury, dans le junior A en Ontario. Mais ils m’avaient dit que si la situation changeait, ils me le feraient savoir », a rappelé Jacques Laporte.

Quelques semaines plus tard, en octobre 1991, les parents d’Éric et de Martin ont communiqué avec le grand manitou du National de l’époque car ceux-ci n’étaient pas heureux avec les Hawks.

« Avec l’accord du conseil d’administration, l’équipe a entrepris des démarches juridiques pour que les deux joueurs puissent obtenir leur libération. Le dossier s’était réglé devant la Cour supérieure de l’Ontario qui nous a donné raison », a-t-il ajouté.

L’impact de Martin St-Louis et Éric Perrin a été immédiat à la fin de la saison 1993. Les deux amis ont connu beaucoup de succès offensivement sur le même trio, St-Louis amassant 10 points dont 4 buts en quatre matchs de la saison régulière, alors que Perrin obtenait huit points dont trois filets en quatre sorties.

« Martin était un vrai passionné qui mangeait du hockey. Il voulait constamment s’améliorer. C’était un joueur déterminé qui savait comment se préparer pour un match. C’était surtout un coéquipier extraordinaire », s’est rappelé Jacques Laporte.

Même si ce dernier a des contacts occasionnels avec le nouveau membre du temple de la renommée, ceux-ci sont toujours chaleureux. « Lorsque Martin a remporté son premier championnat des pointeurs, il a participé à mon école de hockey au Centre Marcel-Bonin. Il a aussi accepté de faire un témoignage vidéo dans le cadre du 30e anniversaire de la Ligue de Hockey Junior AAA du Québec alors qu'il participait au tournoi international pee wee de Québec. Ce sont des gestes qu'on n'oublie pas», a-t-il précisé avec beaucoup de fierté.

De son côté, celui qui était assistant-capitaine du National, en 1992-1993, Rémy Harrisson, avait une anecdote à raconter sur Martin St-Louis. « Je restais en appartement avec Éric Juneau. Les soirs de match en séries, quand l’équipe revenait tard, j’accueillais Martin et Éric Perrin pour coucher. On aimait bien écouter la musique québécoise et jouer de la cuillère. Martin, qui dormait, nous demandait de baisser le ton afin qu’il puisse reposer afin d’être prêt pour le prochain match. Déjà à 17 ans, il était un leader », s’est-il rappelé.

Brillante carrière                                                                                             

Âgé de 43 ans, Martin St-Louis a connu une brillante carrière de 16 saisons dans la Ligue Nationale de Hockey avec Calgary, Tampa Bay et les Rangers.  

En 1134 parties, en saison régulière, il a inscrit 391 buts en plus d’amasser 642 passes pour 1033 points. Il a récolté 90 points dont 42 filets en 107 parties éliminatoires.

Il a remporté à deux reprises le championnat des pointeurs (2003-2004 et 2012-2013). Il a aussi été récipiendaire de plusieurs trophées dont le Lady-Bing (trois fois), le Hart et le Lester B. Pearson.

Il a aussi aidé le Lightning à remporter deux Coupe Stanley en 2003-2004. Il a aussi pris part à six matchs des étoiles, en plus de représenter le Canada à deux Jeux Olympiques et trois Coupes du Monde.

« Martin St-Louis a ouvert la porte aux petits joueurs dans la Ligue Nationale. C’est grâce à des joueurs comme lui si le hockey a beaucoup évolué et qu’il n’y a presque plus d’accrochage », a conclu Jacques Laporte.

Photo courtoisie

Football

Le Cégep à Joliette est très fier d’annoncer que son équipe féminine de flag-football a remporté la médaille d’or le dimanche 4 novembre dernier, alors qu’elle affrontait les Cheetahs du Collège Vanier au Collège Lionel-Groulx, équipe qui avant cette partie finale, avait une fiche de saison parfaite.  

Forte d'une saison de huit victoires et deux défaites, l’équipe du Trad du Cégep à Joliette a d’abord remporté la victoire en demi-finale contre l’équipe Les Rafales du Cégep à Terrebonne le samedi 3 novembre dernier, avec un pointage de 8 à 1. 

Puis, lors de la grande finale le lendemain, ce fut une partie à la hauteur de la rivalité qui s'était installée entre l’équipe du Trad et les Cheetahs au cours des derniers mois. L'intensité et l'émotion étaient palpables. Après avoir fait vivre aux spectateurs de nombreux rebondissements et des moments forts en émotions, Le Trad de Joliette a finalement remporté la partie avec un pointage de 13 à 6.  

Pour plusieurs filles, cette partie de flag-football était très significative, puisque c’était la dernière qu’elles allaient jouer au sein de l’équipe, après deux ou trois années à porter fièrement les couleurs du Cégep à Joliette. Cette médaille d'or accrochée à leur cou est la plus belle des récompenses symbolisant le fruit de tous les efforts qu’elles ont déployés ainsi que leur implication et leur persévérance. 

« Le travail de chacune de ces athlètes cette saison est remarquable. Elles ont réussi à élever leur jeu et leur technique à un niveau supérieur en finale, pour gagner contre l’équipe qui était jusque-là encore invaincue cet automne. Ce n’est pas une équipe, mais une famille qui a remporté cette victoire. Je viens réellement de vivre un grand moment dans ma carrière! » a souligné monsieur Jean-Louis Bastien, entraîneur de l’équipe.  

Toutes nos félicitations, le Cégep à Joliette est vraiment fier de vous!

Photo courtoisie Neil Armstrong

Hockey

Les Prédateurs de Saint-Gabriel ont connu un week-end parfait de deux victoires en 48 heures.

La troupe de Sébastien Renaud a tout d’abord inscrit un gain de 5-4 contre le Revolution du Lac St-Louis, le 9 novembre, à l’aréna Familprix

Les locaux ont pris l’avance 2-0 après9:45 de jeu en première grâce au 14e de Philippe Arsneault et le premier de Jonathan Lépine. Jacob Smith a cependant réduit l'écart à un but à 10:58. Noah Corson a cependant redonné une priorité de deux buts à son équipe à 12:55 avec son huitième de la campagne.

Au deuxième vingt, le Revolution a marqué deux fois par l'entremise de Cédryk Miron (13:25) et Connor Lindsoe (14:39). Mais Corson inscrivait son deuxième du match pour permettre aux Prédateurs de rentrer au vestiaire avec une avance 4-3 après 40 minutes de jeu.

Antoine Casimir a réussi le but vainqueur à 13:19. Mais Christian Edwards redonnait espoir aux visiteurs avec un peu plus de trois minutes à faire, Saint-Gabriel a tenu le coup pour remporter une neuvième victoire cette saison.

Kristopher Verreault a inscrit son premier triomphe dans le junior AAA lui qui n'a fait face à 18 lancers. Saint-Gabriel en a obtenu 30 sur Éric Jackson.

Gain à Montmagny

Deux jours plus tard, les Prédateurs sont allés chercher deux gros points sur la route en doublant l'Everest de la Côte-du-Sud, 6 à 3, à Montmagny.

Les locaux, qui disputaient un troisième match en autant de soir, ont dominé la première période en marquant deux fois à la suite des deux premiers buts de la saison de Maxime Charbonneau (3:56 et 3:56).

Saint-Gabriel a rétréci l'écart à 2-1 quand Wayne Létourneau a inscrit son premier de la saison à 2:55. L'ancien porte-couleur des Montagnards, en 2017-2018, Vincent Éthier a redonné l'avance de deux buts aux locaux à 8:39, durant un avantage numérique. Philippe Arsenault a cependant permis aux Prédateurs de rentrer au vestiaire avec un recul d'un seul but, en marquant son 15e à 17:25.

Les visiteurs ont connu tout une troisième période en explosant pour quatre filets avec le 7e et 8e de Zachary Maheu, le 18e d'Anthony Morin et le 11e de Noah Corson. Ce dernier a connu un excellent week-end sur le plan offensif en obtenant six points dont trois buts.

Kristopher Verreault a remporté sa deuxième victoire du week-end. Les Prédateurs ont dominé 40-29 dans les lancers.

« Les gars n’avaient pas de jambes en première en raison du long trajet d’autobus. On a cependant apporté des ajustements par la suite et notre jeu de puissance a généré trois buts », a  commenté Sébastien Renaud à l’issue des deux rencontres du week-end.

Cette semaine

Les Prédateurs sont maintenant au huitième rang du classement général avec 21 points en autant de parties. Saint-Gabriel ne disputera qu’une seule rencontre cette semaine alors qu’il rendra visite à l’Artic de Montréal-Nord, le 14 novembre, à compter de 19h30.

Photo courtoisie

Politique provinciale

Le nouveau premier ministre du Québec, François Legault, a annoncé, le 7 novembre, la nomination des adjoints et des adjointes parlementaires qui soutiendront les ministres du gouvernement dans la réalisation de leurs mandats respectifs.

C’est ainsi que député de Rousseau, Louis-Charles Thouin, sera adjoint parlementaire de la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, pour le volet affaires municipales.

L’adjoint(e) parlementaire peut répondre aux questions adressées au Ministre pendant la période de questions ou en prendre avis en son nom, mener certains dossiers ou projets spéciaux au ministère et représenter la/le Ministre dans différentes activités.

M. Thouin travaillera en collaboration avec Madame Andrée Laforest, la nouvelle Ministre des Affaires municipales et de l'Habitation.

« Assurément, M.Thouin souhaite par cette nomination contribuer à l'avancement des dossiers d'importances qui touchent la région et ce, en partenariat les maires et mairesses de Montcalm », a précisé le député via sa page Facebook, le 8 novembre.

Notons aussi que la députée de Repentigny, Lise Lavallée, sera whip adjointe.

Photo courtoisie

Politique

Saviez-vous que 90 % de nos actions sont guidées par notre inconscient? En fait, nous ne voulons pas ressentir nos émotions désagréables… que nous refoulons.

Nous déployons une quantité incroyable d’énergie et de créativité à les enfouir, et ce, à notre insu. Pourtant, en agissant ainsi, nous nous privons d’importantes alliées. 

Si votre curiosité est piquée, le Réseau des Femmes Élues de Lanaudière vous invite à la formation « Mes Émotions, j’en fais mes alliées » qui aura lieu le 9 novembre, de 8h30 à 16h, à l’Annexe à Roland, située au 147, sur St-Paul à Joliette. Par cette formation, voyez comment on peut agir sur nos émotions désagréables pour en faire des alliées et atteindre plus facilement nos objectifs. 

L’inscription est obligatoire et le formulaire est disponible au Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.). Les places sont limitées.  Le coût est de 50$ pour les membres du RFEL et 60$ pour les non-membres. Le tout inclus la formation, la collation et le dîner.  Offerte grâce à un partenariat entre le Réseau des Femmes Élues de Lanaudière, le Groupe Femmes, Politique et Démocratie et le Gouvernement du Québec.

La formatrice, Danielle Chenel, est diplômée bachelière en éducation, maîtrise en administration et politique scolaires, Elle détient également un diplôme en relation d’aide psychologique du Centre de Relation d’Aide de Montréal.

Le Réseau des Femmes Élues de Lanaudière est un organisme qui a pour mission de favoriser le réseautage des élues dans l’exercice de leur mandat, des ex-élues et des candidates potentielles. Pour en savoir plus sur les activités offertes, on visite leur page Facebook!

Photo courtoisie

Politique municipale

C’est lors d’un événement réunissant plus de 110 personnes issues du monde municipal et socio-économique lanaudois que la Table des préfets a présenté ses résultats pour l’année 2017-2018.

Fruit d’un important travail de concertation entre les MRC, ces résultats témoignent de la pertinence des décisions prises par les élus au cours des dernières années quant à la nécessité de maintenir un lieu de dialogue régional et de lui déléguer une partie de ses responsabilités en termes de développement.  

D’entrée de jeu, le président de la Table, monsieur Normand Grenier, mentionnait sa fierté de présenter des résultats démontrant l’excellente collaboration de ses collègues et le leadership positif exercé par ceux-ci. Il a également tenu à rappeler que ces décisions sont en parfaite cohérence avec la nouvelle gouvernance de proximité qui place les MRC au cœur du développement du territoire.   

Photo courtoisie: Photo 2 : Le conseil d’administration de la Table des préfets et Monsieur Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie et de l’Innovation et ministre responsable de la région de Lanaudière.

Enveloppe régionale de soutien aux projets structurants 

La Table des préfets était heureuse de confirmer le soutien à sept organisations dans la réalisation de leur plan d’action via l’enveloppe régionale de soutien aux projets structurants. Ces ententes auront permis d’injecter 550 000 $ dans ces organisations et de consolider 37 emplois à temps plein dans la région. Elles auront également permis d’impliquer plus d’une vingtaine de partenaires et ministères.  

Par ailleurs, la Table assume également la coordination régionale des MRC dans le cadre de 2 ententes sectorielles de développement, l’une en culture et l’autre en tourisme. Le programme de partenariat territorial en culture a permis de soutenir au cours de l’année 2017-2018 15 projets ou artistes pour un montant total de 271 000 $.  

L’entente de partenariat territoriale en tourisme aura pour sa part permis de soutenir 20 projets pour un montant total de près de 610 000 $. Ces investissements sont le fruit de la collaboration entre les 6 MRC de la région, les ministères et les organismes régionaux sectoriels ainsi que la Table des préfets.  

Fonds d’appui au rayonnement des régions (FARR) 

La dernière année aura également été celle du renouvellement de la Stratégie visant à assurer l’occupation et la vitalité du territoire. Identifiée par les MRC comme comité directeur de la démarche de réflexion, la Table a procédé à un vaste processus de concertation impliquant l’ensemble des partenaires et permettant l’identification des priorités régionales de développement.  

Ces priorités ont par la suite servi de balises d’analyse pour les projets soumis dans le cadre du Fonds d’appui au rayonnement des régions. Au cours de l’année 2017-2018, plus de 7,5 millions de dollars ont été engagés dans 14 projets grâce au FARR. À ce sujet, le président de la Table mentionne : « Ces 14 projets ont clairement démontré leur rayonnement régional et nous sommes convaincus qu’ils auront un impact significatif sur le développement et la vitalité de Lanaudière ».  

À PROPOS DE LA TABLE DES PRÉFETS DE LANAUDIÈRE : 

La Table des préfets de Lanaudière, formée depuis 1995, est une instance politique ayant pour principal objectif de permettre aux MRC du territoire lanaudois de se concerter sur des dossiers régionaux et d’échanger sur des enjeux communs aux MRC de Lanaudière. Elle a aussi pour mandat de maintenir un lien avec les organismes socio-économiques du territoire et d’assumer la gestion de l’enveloppe régionale de soutien aux projets structurants. Elle agit également à titre de comité d’analyse et de sélection des projets soumis dans le cadre du FARR. 

Photo courtoisie

Politique fédérale

Le Bloc Québécois annonçait aujourd’hui le lancement officiel du chantier de Refondation, une réflexion mettant sur la table un renouvellement complet du programme, des statuts et des règlements du parti. L’invitation est lancée à toute personne pour qui il est nécessaire de promouvoir les intérêts des Québécois et de démontrer concrètement la nécessité de l’indépendance.

Tous sont appelés à constituer le programme du seul parti qui soutiendra les consensus québécois sans compromis avant, pendant et après les prochaines élections. 

On peut toujours compter sur les jeunes pour nous connecter sur le monde et c’est à l’initiative du Forum Jeunesse que le Bloc Québécois entreprend une grande consultation ouverte à toute la population qui devient membre du chantier en vue du congrès national. C’est une Refondation pour notre parti, mais c’est surtout une occasion extraordinaire de prendre le pouls des Québécois à moins d’un an des élections », a déclaré Gabriel Ste-Marie, député de Joliette. 

La Refondation, c’est une chance inédite pour l’ensemble des indépendantistes de créer le grand lieu de rassemblement dont on a besoin. Trop souvent, ce sont les partis qui ont dit à la population ce qu’il fallait faire. Cette fois, ce sont les citoyens qui vont développer leur parti, un parti issu du monde et réellement populaire », a renchéri M. Ste-Marie. 

Le Bloc Québécois est une force politique extraordinaire pour le Québec, le seul parti à Ottawa qui est voué exclusivement aux intérêts des Québécois et le seul qui peut quotidiennement faire la démonstration de la nécessité de l’indépendance. Il est essentiel de parler avec les Québécois et surtout de les écouter et c’est ce que nous commençons dès aujourd’hui jusqu’au congrès de Refondation de février », a conclu Gabriel Ste-Marie. 

Tous les détails sont en ligne à l’adresse refondation.quebec

Photo courtoisie

Politique fédérale

Ruth Ellen Brosseau et son équipe convient tous les citoyens de Berthier-Maskinongé à venir les rencontrer dans le cadre de deux cafés- rencontres, soit le mercredi 14 novembre au bureau de Louiseville et le jeudi 15 novembre au bureau de Lavaltrie.

« En tant que députée de Berthier-Maskinongé, la proximité et l’écoute sont des priorités pour moi et c’est pourquoi je suis ravi d’ouvrir les portes de mes bureaux de Louiseville et Lavaltrie pour accueillir les citoyens et citoyennes de la circonscription. C’est important pour moi de connaitre leurs préoccupations afin de pouvoir bien les représenter à Ottawa », a déclaré Ruth Ellen Brosseau.

De plus, du café et de délicieux biscuits vous seront offerts sur place.

Objet : Café-rencontre avec votre députée

Date : 14 novembre 2018

Heure : 17h à 19h

Endroit : Bureau de Louiseville, 343 Ave Saint-Laurent J5V 1K2

Objet : Café-rencontre avec votre députée

Date : 15 novembre 2018

Heure : 17h à 19h

Endroit : Bureau de Lavaltrie, 985-local D, rue Notre-Dame, J5T 1R4

Photo courtoisie

Politique provinciale

La députée de Joliette à l’Assemblée Nationale, Véronique Hivon, invite la population à rendre hommage à l’ancien premier ministre du Québec, Bernard Landry, qui est décédé le 6 novembre dernier.

« Comme députée de Joliette, de la région de ce natif de Saint-Jacques qui a eu son coin de pays à cœur jusqu’à ses derniers moments, j’ai pris l’initiative de mettre à votre disposition un livre de condoléances à mon bureau de circonscription », a fait savoir Mme Hivon dans un message Facebook, en fin de journée, le 8 novembre.

Ce livre de condoléances est mis à la disposition des citoyens du comté au bureau de circonscription Véronique Hivon. Il pourra être signé vendredi, lundi et mardi, entre 9h et 17h, au 970, rue St-Louis, à Joliette.

« Je le remettrai ensuite personnellement à sa famille. Ce sera une belle manière d’exprimer la place qu’il a occupé dans le coeur de la population de Saint-Jacques, Joliette et toute la région », a-t-elle souligné.

La patrie avant tout

Par ailleurs, Véronique Hivon a livré un vibrant hommage à celui qui fût premier ministre du Québec de 2001 à 2003.

« Convictions et confiance inébranlable dans le Québec et le projet d’indépendance, la cause de votre vie, voilà ce qui vous animait avec passion, cher monsieur Landry. Vous avez contribué à bâtir un Québec fort économiquement, juste socialement et ouvert culturellement », a-t-elle déclaré.

« Vous, ce fier Lanaudois, originaire de St-Jacques-de-Montcalm, candidat dans Joliette en 1970 et 1973, ce fut un honneur de marcher dans vos traces, et de vous côtoyer dans notre belle région, cet été encore au Festival de Lanaudière et pour ces nombreuses causes et événements joliettains et jacobins pour lesquels vous vous faisiez un devoir d’être présent.  Toujours, vous aviez cette étincelle dans les yeux et ce feu sacré dans votre être », a ajouté Véronique Hivon.

 

Météo

Berthierville Canada Cloudy, -3 °C
Current Conditions
Sunrise: 6:55 am   |   Sunset: 4:20 pm
80%     22.5 km/h     33.489 atm
Forecast
VEN Low: -6 °C High: -3 °C
SAM Low: -8 °C High: 3 °C
DIM Low: -16 °C High: -4 °C
LUN Low: -15 °C High: 0 °C
MAR Low: -23 °C High: -11 °C
MER Low: -21 °C High: -9 °C
JEU Low: -8 °C High: 3 °C
VEN Low: -13 °C High: -3 °C
SAM Low: -3 °C High: 4 °C
DIM Low: -5 °C High: 3 °C
Assemblée Qc
Advertisement

Top Stories

Grid List

Photo courtoisie

Accidents

Un automobiliste a effectué une sortie de route avant de terminer sa course dans une résidence de Sainte-Élizabeth, la nuit dernière.

Vers minuit 30, les policiers de la SQ de la MRC de d’Autray ont reçu un appel pour un accident à la sortie d’une courbe sur la route 345.

« Le conducteur impliqué a quitté les lieux, mais il a été localisé plus tard par les policiers », a expliqué la sergente Éloïse Cossette, porte-parole de la SQ.

L’homme de 30 ans de Saint-Ambroise-de-Kildare a été arrêté pour conduite avec capacité affaiblie, conduite dangereuse et délit de fuite. Il a été conduit au centre hospitalier, où l’on ne craint pas pour sa vie. Il a été libéré sur citation à comparaître à une date ultérieure au palais de justice de Joliette.

Une femme qui se trouvait dans la résidence au moment de l’impact n’a pas été blessée.

Photo courtoisie

Société

Le 17 août dernier, avait lieu le deuxième tournoi de golf des Services Financiers IG Gestion de Patrimoine. Cette année, les membres du comité organisateur ont choisi de remettre la somme amassée à l’organisme Les Répits de Gaby.

Lors de la remise du chèque, le 9 novembre dernier, nous avons eu le privilège de recevoir l’équipe des Services Financiers IG Gestion de Patrimoine qui nous ont fièrement remis la somme de 10 080.00$. Grâce à ce don, nous pourrons offrir du répit supplémentaire à plusieurs familles de la région Lanaudière.

Un énorme merci à monsieur Martin Dionne, directeur régional, à monsieur Richard Thériault, directeur de division du bureau de Joliette ainsi qu’au comité organisateur : conseillères, conseillers, associés, associées, adjointes et bénévoles pour leur implication et l'organisation de cet événement.

Lors du conseil des commissaires du lundi 29 octobre 2018, l’équipe juvénile Les Libellules, représentée par Océane B. Barrette, Juliette Breault, Kaïla Lagacé-Moreau, Camille Houle, Marie-Florence Marchand, Gabrielle Ricard et Rose-Alice Bathalon, ont reçu des mentions d’honneur afin de souligner la performance de leur équipe l’année dernière. 

L’équipe juvénile Les Libellules de l’école secondaire Thérèse-Martin s’est distinguée lors de plusieurs tournois tout au cours de la dernière saison. Leur année fut exceptionnelle.  

Elles ont remporté plusieurs tournois provinciaux et ont terminé au 5e rang au Challenge Québec-Ontario. Elles se sont démarquées en se rendant dans l’état de New York et y ont remporté la médaille d’or. Elles sont championnes de la saison régulière ainsi que des séries, elles sont championnes provinciales scolaires et elles ont mérité le titre d’équipe féminine de l’année du réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ) région Laurentides-Lanaudière. Elles ont également terminé 2e au championnat civil de Volleyball Québec.  

Pour clore la saison, elles se sont rendues dans la région de Chicago pour participer à une importante compétition regroupant des équipes d’un peu partout aux États-Unis. Après 3 journées de compétitions, elles ont remporté les grands honneurs contre le Royal Volleyball club, un club provenant de Milwaukee au Wisconsin. 

Océane, Juliette, Kaïla, Camille, Marie-Florence, Gabrielle et Rose-Alice, vous avez toutes les raisons d’être fières de vos grandes réussites sportives.

Évènements à venir

 Sample Banner Home 3 Libre lanauweb
Advertisement